Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

LA REPRISE QUI S’IMPOSE : CELLE DES LUTTES! Tract NPA de l'Eure - septembre 2009

29 Août 2009 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EDITOS

--> Pour lire le tract complet au format PDF, cliquer sur le titre en rouge


Pluie de mauvais coups contre les travailleurs,ciel bleu pour les banquiers... 

LA REPRISE QUI S’IMPOSE :  CELLE DES LUTTES !
Tract édité par les comités NPA de l'Eure - Septembre 2009

On nous annonce le début de la fin de la crise... mais la seule embellie à l’horizon est celle des profits et de la spéculation financière. Aucun répit en effet aux coups portés contre les travailleurs !
Votée en plein mois d’août, la loi sur le travail du dimanche n’est pas qu’un coup d’essai pour banaliser une journée jusqu’ici payée double dans certains secteurs, c’est aussi une attaque destinée à imposer une flexibilité accrue aux salariés sans rémunération supplémentaire.

Autre mesure que le gouvernement ose proposer au nom de l’égalité homme-femme : la baisse des droits accordés aux mères de famille pour leur retraite alors qu’actuellement, même avec les trimestres ajoutés par enfant à charge, celles-ci touchent en moyenne des pensions de 40 % inférieures à celles des hommes.

Enfin, c’est une véritable flambée des factures EDF pour 3,4 millions de petits ménages, qui devront payer entre 10 et 20 % de plus, très loin de l’augmentation de 1,9 % annoncée au début de l’été.  Pas de répit non plus pour les plans de licenciement. 74 000 suppressions d’emplois au deuxième trimestre 2009, plus de 800 chaque jour. Et le ministre Laurent Wauquiez prévoie encore des mois d’aggravation du chômage, même en cas de « reprise » !

Pour les banquiers la reprise est déjà là…

Dans le même temps, tout va bien pour les plus riches à commencer par les actionnaires des grandes banques et leurs traders. Ceux de la BNP empochent à eux seuls un milliard alors que cette banque a touché plus de cinq milliards d’aides de l’Etat.

Sarkozy a fait mine de s’indigner de ces bonus et vient de convoquer - pour la septième fois cette année - les dirigeants des banques françaises pour qu’ils s’expliquent. Sarkozy a demandé « plus de transparence, plus de contrôle et plus de responsabilité » afin que « les comportements irresponsables puissent être sanctionnés ». Beaucoup de mots pour ne rien faire ! Au final, il leur est simplement demandé d’étaler le versement de leurs bonus.  « Continuez à spéculer, mais plus discrètement » en somme

Préparer la riposte des travailleurs

Face à l’avalanche des mauvais coups, Sarkozy peut malheureusement compter sur le silence des dirigeants du PS qui lorgnent vers le Modem et dont la seule obsession est de se placer au mieux pour être le candidat du PS en 2012. Les salariés n’ont pas plus à attendre des dirigeants des grandes confédérations syndicales qui, Bernard Thibault et François Chérèque en tête, viennent de rappeler leur opposition à une grève de l’ensemble des salariés.
Pourtant, les résistances existent. Pendant tout l’été des salariés ont continué à se battre contre la fermeture de leur entreprise aux quatre coins du pays. Le 17 septembre les travailleurs de la Chimie et de la Métallurgie manifesteront devant la Bourse de Paris. Le 22 septembre ceux de la Poste seront en grève pour s’opposer à sa privatisation…

Mais au-delà, c’est bien la coordination de toutes ces résistances qui doit être à l’ordre du jour pour préparer un mouvement d’ensemble, seul capable d’arrêter l’offensive de Sarkozy et du patronat et imposer nos exigences : l’interdiction des licenciements, l’augmentation des salaires, pensions et minima sociaux de 300 euros, l’embauche dans les services publics et l’arrêt des privatisations.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article