Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Polynésie: une grève illimitée contre les licenciements, la vie chère a commencé

20 Août 2009 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Publié le 18/08/2009 

Polynésie: une grève illimitée contre les licenciements, la vie chère a commencé
Gregory Boissy AFP/Archives

L'appel à une grève illimitée en Polynésie, lancé il y a cinq jours par une intersyndicale, est devenu effectif, après la suspension de négociations en cours entre patrons et syndicats à Papeete, a-t-on appris mardi de sources gouvernementales.

Parmi les revendications prioritaires: l'arrêt des licenciements économiques et des mesures contre la vie chère.

Les discussions, qui ont duré sept heures, n'ont pas abouti, et le débrayage auquel appelaient les centrales syndicales dans les secteurs public et privé sur l'ensemble de la Polynésie, est entré en vigueur lundi à minuit (mardi 12H00 à Paris).

Les représentants des cinq syndicats qui négociaient ont lancé, avant de se séparer, un appel aux militants et à la population "pour un rassemblement mardi matin sur le Front de mer de Papeete et une marche jusqu'au centre de la ville".

"Tous les employés vont aller manifester et le port sera immobilisé", a déclaré à l'AFP un représentant syndical du port de Papeete, sans pouvoir prévoir ce qu'il en serait pour les autres secteurs.

Lundi, l'Intersyndicale avait rencontré le Conseil du Patronat polynésien et avait été reçue au Haut Commissariat avant d'entamer, en fin d'après-midi, une réunion avec une délégation du gouvernement composée de quatre ministres et conduite par le vice-président Antony Geros.

"Sur l'ensemble des 14 points de revendication, le gouvernement a, soit pu donner satisfaction, a proposé un échéancier", assure-t-on à la présidence. "Nous sommes certains que les Polynésiens comprendront ce qui est possible aujourd'hui d'accorder, malgré la crise, et ce que l'on est obligés de refuser."

Quand aux syndicats, ils affirment ne pas être "contre" le gouvernement, mais disent souhaiter être associés aux grandes décisions du plan de relance "et que l'exécutif nous propose des solutions à court et moyen terme pour surmonter ensemble la crise que nous traversons", selon Patrick Galenon, secrétaire général de CSTP/FO, première centrale syndicale en Polynésie.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article