Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Suicide au commissariat de Firminy: une bavure policière ?

9 Juillet 2009 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #REPRESSION

Suicide au commissariat: une bavure policière ?

Le jeune en état de mort cérébrale après une tentative de suicide lundi dans un commissariat de la banlieue de Saint-Etienne est décédé mercredi, une annonce suivie dans la nuit par l'incendie de cinq voitures et d'un bâtiment désaffecté selon la préfecture.

La violence n'a cependant pas atteint le niveau de la nuit précédente, marquée par des échauffourées entre les jeunes et les forces de l'ordre. Aucun incident majeur n'a été constaté par l'AFP.

La préfecture a fait état après minuit de "cinq voitures et de quelques poubelles incendiées" comme l'annexe désaffectée du centre social, un bâtiment inoccupé de 400 m2 à Firminy où vivait Mohamed Benmouna.

Une bavure policière ? 
La famille Benmouna a lancé un nouvel appel au calme, mercredi soir, alors que les jeunes descendus dans la rue, comme certains proches de la famille, dénonçaient une bavure policière.

Placé en garde à vue au commissariat du Chambon-Feugerolles (Loire) pour une affaire d'extorsion de fonds, Mohamed Benmouna s'est pendu, selon la police.

"Nous lançons un appel au calme afin que ceux qui veulent respecter la mémoire de Mohamed le fassent de façon pacifique, sinon ils n'auront pas notre aval", a déclaré à l'AFP Mohamed Hansali, porte-parole de la famille Benmouna.
Un médecin légiste va examiner le corps "afin de vérifier s'il porte d'éventuelles traces de violences", a précisé quant à lui le procureur de Saint-Etienne, Jacques Pin, qui "écarte a priori" la thèse d'une bavure policière mais a saisi l'Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Quelque 200 CRS et gendarmes ont été mobilisés mercredi soir, a indiqué la préfecture de la Loire.

"Ca ne sert à rien de brûler et de casser. Ce n'est pas une solution", a déclaré le père de la victime, Abdelkader Benmouna.

"On a confiance dans la justice. Je veux savoir ce qui s'est passé pendant la garde à vue... Soit ils (les policiers) ne l'ont pas surveillé, soit le suicide c'est une couverture", a ajouté M. Benmouna.

Selon le parquet, c'est plutôt la vétusté des lieux qui serait en cause, la cellule étant "délabrée" et "pas aux normes", avec notamment la présence de deux trous dans un mur, auxquels le jeune homme a fixé, pour se pendre, les deux extrémités d'une cordelette fabriquée avec la toile d'un matelas.

Autre élément discréditant la thèse de la bavure selon le parquet: un fonctionnaire de police lui a rendu visite peu avant son suicide, allant jusqu'à lui offrir une cigarette.

Neuf jeunes ont été interpellés à la suite des incidents dans la nuit de mardi à mercredi, qui n'ont pas fait de blessé mais causé d'importants dégâts matériels. Deux d'entre eux doivent être présentés au juge jeudi en vue d'une mise en examen.

"La rumeur a circulé très vite qu'il y avait ce jeune qui était décédé et qu'il y avait une bavure policière. Et ces personnes sont venues pour saccager", a déclaré le maire de Firminy, Marc Petit (PCF), selon qui les casseurs sont "extérieurs au département".

D'après l'AFP

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article