Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

SOLIDARITE AVEC THIERRY MARTIN

4 Juillet 2006 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #RESISTANCE

Photo : 44Répression anti-CPE à Bernay : les revanchards à l’oeuvre

12 heures de garde à vue pour Thierry Martin, parent d’élève et militant LCR, le 31 mai dernier à Bernay (Eure). On lui reproche son soutien aux lycéens mobilisés contre le CPE. Une riposte unitaire s’organise autour d’une pétition qui a réuni plus de 600 signatures en quelques jours à l’initiative de nombreuses forces associatives, politiques et syndicales locales (Attac Risle Charentonne, Union Locale CGT, Confédération Paysanne de l’Eure, École émancipée, FCPE Lycée Augustin Fresnel,  FSU 27, Section LCR de Bernay, Section Risle Charentonne du PCF, sections PS de bernay et de Brionne, les Verts de Louviers, la LDH de Louviers, SUD Éducation, SUD-PTT...).

 Une conférence de presse a par ailleurs eu lieu en présence des signataires de la pétition mais également de la LDH de Louviers, le PS et les Verts. Tous s’accordent, au delà du soutien à Thierry Martin, à dénoncer le gouvernement et ses relais locaux qui espèrent impressionner et criminaliser ceux qui luttent et décourager toute nouvelle action d’ampleur de la jeunesse.

Signez massivement la pétition pour l'arrêt des procédures judiciaires à l'encontre de Thierry MARTIN

PLUS DE 650 SIGNATURES à ce jour

Amnistie pour tous les inculpés du mouvement anti-CPE!

Renvoyer la pétition à pascal.adams@wanadoo.fr

Pascal Adams, 26, Chemin du Bois d'Alençon, 27300 Bernay

Lu dans la presse locale "Paris Normandie"

Un parent d'élève de la région de Bernay a maille à partir avec la justice après sa participation aux manifestations anti CPE (contrat de première embauche) menées entre février et avril derniers par les lycéens à Bernay. Le 31 mai Thierry Martin, 47 ans, agriculteur de profession, a été placé en garde à vue pendant 12 heures à la gendarmerie de Bernay pour s'expliquer sur des plaintes déposées contre lui.
Depuis, toute une mobilisation s'est fait jour autour de lui : de la part d'organisation syndicales, d'Attac Risle Charentonne, de lycéens, de la Ligue des droits de l'homme et de la section locale de la Ligue communiste révolutionnaire à laquelle il est lui-même affilié.
Car au-delà de son cas personnel, le collectif de soutien à Thierry Martin entend dénoncer « la répression menée par le gouvernement qui cherche à se venger de sa défaite du CPE et veut décourager de futures mobilisations ». Une pétition a même été diffusée, qui aurait d'après ce collectif déjà recueilli plus de 500 signatures.
« Je suis un militant politique et je suis parent d'élève, membre de la FCPE et politiquement en parfait désaccord avec le projet de loi du CPE. Lorsque le mouvement anti CPE s'est mis en branle, j'ai naturellement été sollicité par les lycéens pour aider à sécuriser leur mouvement à Bernay », explique Thierry Martin.

Crainte pour les lycéens

Aujourd'hui, la justice lui reproche entre autres des faits de menace et de violence à l'encontre de membres du personnel d'établissements scolaires. « On me fait aussi tout un tas d'autres reproches et notamment d'avoir incité des mineurs à commettre des délits dans les établissements en question. Pourtant, jamais je n'ai pris l'initiative d'une action. J'ai simplement assumé mon rôle d'adulte. Effectivement j'ai assisté à des violences, mais je me suis au contraire porté devant ceux qui les créaient pour calmer les choses ! Et on me prête des propos qui ne sont pas les miens. »
Ce que craignent à présent Thierry Martin et ceux qui le soutiennent, « c'est que des lycéens soient bientôt inquiétés à leur tour ».
Au parquet de Bernay, le procureur de la République assure pourtant que l'affaire concernant Thierry Martin « est le seul et unique dossier que l'on ait. Nous avons à faire ici à un élément isolé. Nous n'avons pas été saisis d'autres plaintes suite à ces manifestations », confirme Corrine Gérard qui indique que l'enquête suit son cours. De nouvelles confrontations avec les plaignants devraient avoir lieu, notamment pour préciser la qualification des actes qui sont reprochés à Thierry Martin.

M.P.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article