Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

OLIVIER BESANCENOT A DREUX

1 Février 2006 , Rédigé par LCR Publié dans #COMMUNIQUES

O.Besancenot à Dreux le 3 février.


Communiqué de la LCR

 O.Besancenot, porte-parole de la LCR, se rendra, le 3 février, sur les piquets de grève tenus par les salariés de LG Philips Displays devant l’usine de Philips EGP Electronic de Dreux pour rencontrer et soutenir les 550 salariés que le groupe Philips-LG LG Philips Display veut licencier. Déjà, en 2004, un plan social avait touché plus de 400 salariés. Aujourd’hui, c’est la fermeture de l’entreprise qui est programmée et elle se trouve en état de cessation de paiement. Les raisons économiques invoquées ne tiennent pas quand on sait que le groupe développe dans d’autres pays, notamment en Asie. Si les salaires de janvier sont versés, la situation est catastrophique pour les salariés et pour l’agglomération drouaise qui voit des centaines d’emplois disparaître. La liquidation judiciaire a été annoncée lors du comité d’entreprise de lundi dernier et l’avenir des travailleurs est, aujourd’hui, entre les mains d’un médiateur, ce qui est inacceptable. Une fois de plus, le souci de rentabilité maximum des actionnaires prend le pas sur la situation et l’avenir des salariés. La responsabilité des pouvoirs publics est à pointer. La LCR appelle à développer la solidarité autour des travailleurs de LG Philips et rappelle qu’elle milite pour le vote d’une loi interdisant les licenciements.

 Le 1er février 2006

INTERDICTION DES LICENCIEMENTS!

Mort d’une usine

article de "Rouge", hebdo de la LCR

Les salariés de LG Philips Display à Dreux (Eure-et-Loire) bloquent depuis plusieurs jours la production d’une deuxième usine Philips de la ville (EGP). Ils viennent d’apprendre que leur entreprise sera mise en liquidation judiciaire et fermée. 550 salariés sont concernés, après le départ de 470 autres en décembre 2005. Plus de 1000 emplois sont donc détruits par Philips et le groupe LG. Tous les deux avaient constitué un joint venture en 2001 en créant l’usine LG Philips Display. Ils viennent de faire savoir au personnel que chaque larron reprenait ses parts.

L’usine fabriquait des tubes cathodiques. Des délocalisations ont été entreprises en Asie et dans les pays de l’Est. Comme le dit un tract de la LCR à Dreux : « La dégradation des résultats financiers s’explique d’abord par la chute des volumes de fabrication en raison de la priorité donnée à la croissance de capacités de production en Asie et Europe de l’Est. » Il est facile ensuite de « faire pression sur les unités de production, dont celle de Dreux ». En fait, c’est une mise en faillite planifiée. Le personnel a aussitôt arrêté le travail. Les syndicats, dont la CGT, n’ont plus aucune crédibilité depuis des années. Les salariés organisent donc seuls, massivement, des piquets pour bloquer la production de la deuxième usine Philips de la ville. Ils se relaient jour et nuit. La solidarité s’organise avec la population qui apporte nourriture et café. Les syndicalistes combatifs de l’autre site Philips apportent leur aide. Cinq cars de CRS ont été dépêchés sur les lieux.

.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article