Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Les salariés en grève chez L'Oréal:"Nous aussi nous le valons bien!"

23 Février 2008 , Rédigé par LCR 27 Publié dans #Luttes Ouvrières

Les salariés en grève chez L'Oréal:
"nous aussi nous le valons bien!"
 (Reuters)

Les salariés du groupe de cosmétiques revendiquent une augmentation générale des salaires parce que "nous aussi nous le valons bien", affirment-ils.

Les 12.000 salariés du groupe de cosmétiques L'Oréal, étaient appelés à la grève, lundi 18 février. Ils revendiquent une augmentation générale des salaires, parce que "nous aussi nous le valons bien" ont indiqué les syndicats en détournant le slogan publicitaire de la marque.
La direction du groupe de cosmétiques, qui met en avant 20,7% d'augmentation de la rémunération globale en cinq ans, reconnaît qu'il n'y a pas eu d'augmentation générale depuis 2004. Elle met en avant en revanche des augmentations "individualisées", complétées par l'intéressement et la participation, soit une rémunération globale ayant progressé "plus que deux fois l'inflation".

Jusqu'à 80% de grévistes selon les syndicats

Des débrayages d'une à deux heures ont débuté en fin de matinée selon des sources syndicales, comme à Vichy (usine dans l'Allier), Chevilly-Larue (centre de recherche dans le Val-de-Marne), Marly-la-Ville (centre logistique dans le Val-d'Oise).
A Ormes (Loiret), dans la filiale Gemey Maybelline Garnier, 80% des salariés de l'usine étaient en grève pour une partie de la journée et la plupart des chaînes étaient arrêtées, selon la CGT.
A l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), la CFDT a compté 70% de grévistes. La direction du groupe estime le nombre de grévistes à 5% des salariés (sic!).

Revalorisation de tous les salaires

Cinq syndicats (CFDT, CGT, CFE-CGC, CFTC, FO) avaient appelé à un mouvement de grève national dans le groupe pour "montrer à la direction la détermination des salariés" et obtenir "une revalorisation annuelle et systématique de tous les salaires par des augmentations générales, basées au minimum sur l'inflation en plus de la récompense liée au mérite".
Ils souhaitent aussi un rattrapage de 9% "dès cette année pour compenser la perte des années antérieures".
Début février, quatre sites de L'Oréal (La Barbière, Ormes, Rambouillet, Vichy) avaient déjà été touchés par une grève d'un à deux jours pour les mêmes motifs.

L'Oréal "fier" de sa "politique sociale avantageuse"

Dans un communiqué, la direction a indiqué de son côté qu'"en moyenne, les salaires ont augmenté de +4.4% en 2007, après +3,8% en 2006, auxquels se sont ajoutés, chaque année, l'intéressement et la participation".
Elle précise qu'ainsi "le salaire le plus bas d'un ouvrier ayant un an d'ancienneté chez L'Oréal s'élève à 18.000 euros par an auxquels s'ajoutent 5.100 euros d'intéressement et 1.200 euros de participation". Le salaire moyen d'un ouvrier s'élevait à 25.600 euros par an en 2007, auxquels s'ajoutaient 6.000 euros d'intéressement et 1.600 euros de participation.
L'Oréal se dit "fier" de sa "politique sociale avantageuse". La direction souligne également que les discussions sont "en cours" dans le cadre du calendrier "normal".
Un rassemblement des délégués syndicaux est prévu mardi matin au siège à Clichy durant la deuxième séance de négociations annuelles obligatoires (NAO) sur les salaires
.
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article