Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

ELECTIONS MUNICIPALES A EVREUX: UNE LISTE SOUTENUE PAR LA LCR !

7 Janvier 2008 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #Comité NPA d'EVREUX

 Tract de la section d'Evreux distribué sur les marchés de la ville les 5 et 6 janvier 2008. undefined  
ELECTIONS MUNICIPALES A EVREUX:
 
UNE LISTE SOUTENUE PAR LA LCR !
 
Ces élections seront la première confrontation politique depuis l’arrivée de Sarkozy au pouvoir. Depuis son élection, c’est une avalanche de mauvais coups pour les classes populaires, pour les travailleurs, les chômeurs, les retraités et les assurés sociaux ainsi que pour les usagers des services publics que nous sommes.
 
Aux élections municipales, nous voulons présenter une liste dans la continuité de la campagne des présidentielles d’Olivier Besancenot, contre la droite et l’extrême droite bien sûr, mais aussi une liste totalement indépendante du PS et de ses alliés, qui a non seulement été incapable de s’opposer à la droite mais qui a aussi participé à l’offensive patronale contre les intérêts des classes populaires et dont certains représentant se retrouvent aujourd’hui dans le gouvernement Sarkozy ou sur la liste de J.P. Nicolas.
 
A Evreux, nous souhaitons présenter une liste au 1er tour, pour :
 
#  défendre la municipalisation des services publics, contre toute tentative de privatisation (eau, ordures ménagères, restauration scolaire, transports, centre de loisir), contre les subventions publiques aux entreprises privées.
 
# donner la priorité au développement des services publics et répondre aux besoins sociaux du plus grand nombre – services de la petite enfance, du 4eme âge, du logement social, de la culture, écoles, services sociaux, prévention, transports gratuits pour inciter a ne plus prendre sa voiture,etc…
 
# s’engager à préserver l’environnement pour chaque équipement municipal, ou de la communauté d’aglo.
 
# défendre la démocratie direct et participative contre la profes-sionnalisation politique, et contre l’opacité du fonctionnement de la Communautés de communes de l’agglomération d’Evreux. (marchés, subventions,…)

# exiger le départ des CRS, revoir totalement le rôle de la police municipale, suppression de la vidéo surveillance


OUI A LA LIAISON FERROVIAIRE ROUEN-EVREUX DANS LE RESPECT DES RIVERAINS !
 
Si la Région envisage de réouvrir la ligne SNCF Rouen- Evreux, c’est que la crise écologique pèse : premier responsable des émissions des gaz à effet de serre (26%),  le  secteur  des  transports  est  celui  qui  augmente  le  plus  constamment
(+ 23% entre 1990 et 2005). Voilà le résultat de la mondialisation des échanges, du désintérêt pour le fluvial, de la logique de rentabilité imposée au service public du rail soumis à une privatisation progressive, de la pratique du « juste à temps », du zéro stock et des flux tendus au mépris des conditions de travail, de la sécurité et de la santé des chauffeurs routiers. Où qu’on se tourne, la densification effrénée du maillage autoroutier a pour fonction première d’enrichir le lobby des travaux publics et des grands patrons de la route, sans apporter de solution durable aux particuliers coincés dans leur véhicule pour se rendre au travail ou au centre commercial.
 
Nous nous sommes toujours battus contre la fermeture des gares et contre l’abandon de la voie ferrée pour le transport du fret, contre le tout- camion et le tout-autoroute, nous sommes pour le renoncement au grand contournement Est de Rouen... Avec le développement de la mobilité entre les pôles Evreux et Rouen, l’étude fait apparaître clairement que cette ligne correspondrait à des besoins sociaux et écologiques.
Mais que les mécanismes d’une économie fondée sur la concurrence et la recherche du profit immédiat sont donc stupides et nocifs ! Des années après avoir payé des entreprises à démonter des voies, on va en payer d’autres pour les remettre. Continuera-t-on à nous traiter d’irréalistes tournés vers le passé quand nous affirmerons la nécessité de rétablir la ligne Rouen–Orléans ? Cela dit, la transparence et le débat démocratique s’imposent eux aussi : toutes les options doivent être mises sur la table et faire l’objet d’études de niveau équivalent; si ce tracé est finalement retenu, les intérêts des riverains, dont le seul tort est d’avoir cru ce qu’on leur disait hier, doivent être sérieusement pris en compte.
 
Enfin, qui va payer pour cet investissement estimé aujourd’hui à 135 millions d’euros ? Car l’Etat n’arrête pas de se désengager. Il est déjà scandaleux que ce soit la Région qui paye la remise en état des voitures à deux étages qui charrient les voyageurs entrent Paris, Vernon, Evreux ou Serquigny : il est significatif que la majorité « gauche plurielle » éprouve le besoin de se vanter de collaborer ainsi à la décentralisation libérale.
 
(Nous reviendrons dans une prochaine édition sur les transports urbains de l’agglomération d’Evreux)  
 
 undefinedLe chômage baisse, quoi que …
La dernière étude de l’Observatoire de l’ANPE fait apparaître qu’un RMIste sur trois seulement est inscrit sur les listes ANPE (338.800 sur 1.067.700). Déjà en novembre, Martin Hirsch avait lâché qu’on «leur demande de ne pas s’y inscrire pour ne pas alourdir les statistiques ». En outre, les effectifs de RMIstes inscrits à l’ANPE sont en baisse. Mais seules trois sorties de l’ANPE sur dix correspondent à une reprise d’emploi aidé ou non, car les « motifs de sortie d’ordre administratif sont plus courantes » - en clair, les radiations se multiplient pour les RMIstes.
A force l’épurer, d’ici peu le gouvernement annoncera le retour du plein emploi. Plus tricheur que lui, tu meurs.
 
Pas touche au Livret A
le livret A sert à financer le logement social. Les 46 millions de livret A totalisent 116,6 milliards d’euros. Au nom de la concurrence « libre et non faussé », la Commission de Bruxelles, de concert avec N.Sarkozy, » exigent que le livret A soit mis à disposition de toutes les banques
Si cette exigence venait à son terme, le logement social serait en état d’asphyxie financière. Alors que les besoins en logements sociaux sont de l’ordre du million de logements à bâtir pour faire face aux besoins urgents et immédiats, il est hors de question de livrer le livret A aux appétits spéculatifs des banques.
 
L’heure est à la riposte.
Sans attendre la fin des négociations sur les retraites, Sarkozy-Fillon vient d’annoncer l’allongement de la durée de cotisations à 41 annuités. Un coup de force supplémentaire intolérable.
Pour le cirque Sarkozy : jet privé et luxe affiché, pour les salariés : franchises médicales, salaires en berne, retraites à la traîne. Il n’est plus temps d’attendre, ni de se demander si la convergence des luttes est d’actualité.
Une grève nationale est prévue le 24 janvier sur la question des salaires et du pouvoir d’achat. Il faudra qu’elle fasse la jonction avec une mobilisation d’ampleur, sur la durée, du public et du privé, tous régimes confondus, pour refuser l’allongement de la durée de cotisations.
Tous les partis de gauche doivent agir ensemble pour refuser cette nouvelle dégradation des conditions de travail et de vie des salariés. C’est la proposition que fait la LCR qui est prête à mener ce combat.
 

 

A VOIR It’s a free world, le dernier film de Ken Loach. 
L'histoire d'une jeune ouvrière, qui d'exploitée devient l'exploiteuse de travailleurs sans-papiers. Tout le programme du capitalisme...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article