Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Fadela Amara: "Je voterai pour ceux qui sont capables de faire des réformes,..Nicolas Sarkozy est en train de les faire".

4 Janvier 2008 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #Comité NPA d'EVREUX

Madame "C'est dégueulasse" revient sur ses déclarations:
 "Je voterai pour ceux qui sont capables de faire des réformes,..Nicolas Sarkozy est en train de les faire".


Dans un premier entretien publié par Le Point, Fadela Amara a dit qu'elle ne voterait pas pour Nicolas Sarkozy en 2012. Elle a expliqué qu'elle voterait socialiste "si le candidat est bon", faute de quoi elle s'abstiendrait. Le député UMP Hervé Mariton a jugé vendredi que la secrétaire d'État chargée de la politique de la ville n'était "pas à sa place" au gouvernement.
 
Dans une interview publiée jeudi matin, Fadela Amara avait pourtant annoncé avoir déjà fait son choix pour l'élection présidentielle de 2012. Et ce choix n'était pas celui de Nicolas Sarkozy. A la question, votera-t-elle pour le président qui l'a nommé au gouvernement? La secrétaire d'Etat chargée de la Politique de la ville avait répondu aux journalistes du Point : "non et il le sait". "Je suis une femme de gauche qui est entrée dans un gouvernement de droite parce que, dans les banlieues, il y a urgence", disait-elle dans cet entretien. Elle expliquait qu'elle voterait socialiste "si le candidat est bon". Faute de quoi elle s'abstiendrait. Sa préférence allait alors à François Hollande.


Fadela Amara est revenue jeudi après-midi sur ses déclarations publiées dans Le Point qui avaient fait grincer des dents de nombreux élus UMP. Après avoir annoncé qu'elle ne voterait pas pour Nicolas Sarkozy en 2012, la secrétaire d'Etat chargée de la politique de la ville a fait savoir à l'issue du Conseil des ministres qu'elle voterait lors de la prochaine élection présidentielle "pour ceux qui sont capables de faire des réformes". Ajoutant immédiatement que Nicolas Sarkozy était "en train de les faire".

La secrétaire d'État siège toujours au conseil municipal de Clermont-Ferrand, dans la majorité du maire socialiste Serge Godard. Elle précise qu'elle se considère comme socialiste mais qu'elle n'est pas membre du PS qui, dit-elle, la "désespère". "C'est le parti des bien planqués, qui pensent qu'habiter le XVIe, c'est habiter la France. Cette direction s'est éloignée des classes populaires, des ouvriers, des immigrés, des femmes", dit-elle.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article