Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Grenelle de l’environnement : Sarkozy, roi de l’esbroufe ! - Edito du 29-10-2007

29 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #EDITOS

Grenelle de l’environnement : Sarkozy, roi de l’esbroufe !

Un joli coup médiatique

A grands renforts de slogans publicitaires, et avec l’aide de média à sa botte, Sarkozy aura tenté, le temps de quelques semaines, de nous faire croire que sa conversion à l’écologie était réelle. Mais ce n’était qu’un coup de bluff.

Agriculture : vers un agro business

LCR100pour100aGauche.jpgAu lieu d’interdire toute culture OGM, jusqu’à ce qu’un débat démocratique suivi d’un référendum définisse la politique à suivre sur cette question, Sarkozy préfère « geler » les autorisations de semence OGM, pendant l’hiver (la nature s’en était déjà chargée pour lui), tout en programmant la coexistence des cultures OGM et non OGM... Ce qui est impossible ! La présence de cultures OGM contaminera les autres cultures et, à terme, nous serons condamnés à accepter des OGM dans nos assiettes.

Transport : pilier et point noir du capitalisme

Au lieu de chercher les moyens d’encourager la relocalisation des productions et la diminution massive du transport routier, de permettre aux travailleurs de se loger à une distance raisonnable de leur lieu de travail, le gouvernement supprime des dizaines de gares, ce qui diminue encore plus les possibilités de transport de marchandises par le rail.

Energie : le nucléaire reste roi

Sarkozy l’a encore répété, il n’envisage pas de remettre en cause le nucléaire. Pourtant, c’est une fausse solution face au changement climatique. S’attaquer aux émissions de gaz à effet de serre nécessiterait de sortir du nucléaire, afin d’utiliser les fonds publics pour le développement des énergies renouvelables et le financement intégral d’un grand plan de rénovation des logements. Au lieu de ça, Sarkozy dit vouloir inciter les ménages à entreprendre des travaux d’isolation. Mais où a-t-il vu que les ménages disposent de l’argent nécessaire à ces travaux coûteux ? Ignore-t-il que le pouvoir d’achat est aujourd’hui le premier problème dont souffrent les ménages français ?

Beaucoup de bruit pour rien

Ce qui est présenté comme un grand pas n’est en fait qu’une nouvelle manière qu’a trouvée le pouvoir (politique et économique) pour ne surtout rien faire. Les puissants n’ont que faire de la réalité de la menace écologique. Leur préoccupation première est de trouver une manière de continuer à faire fonctionner le système sans remettre en cause les fondements même de leur puissance actuelle.

Résistances et alternatives

Aucune politique écologique digne de ce nom ne pourra faire l’impasse d’une confrontation avec les tenants du capitalisme. Nous ne pouvons donc pas compter sur ce gouvernement pour mettre en œuvre une véritable politique écologique. Ce n’est que logique de la part d’un gouvernement qui prend directement ses ordres au MEDEF. Pourtant, une politique réellement écologique, ne craignant pas de rompre avec le fonctionnement du capitalisme, puisque c’est lui qui nous a menés dans cette impasse, est plus nécessaire que jamais. Mais pour cela, nous ne pouvons compter que sur la mobilisation des travailleurs, jeunes et précaires, puisqu’ils seront les premières victimes des catastrophes écologiques. Nous revendiquons comme mesures d’urgence : + un moratoire sur les cultures OGM en plein champ ; + un moratoire sur toutes les constructions d’autoroutes et d’aéroports afin de réorienter les financements publics vers une véritable politique alternative en termes de transports de marchandises et de développement des transports publics ; + un moratoire sur toute construction d’incinérateurs de déchets et des mesures pour la réduction des déchets à la source ; + un moratoire immédiat sur les projets de l’industrie nucléaire et la mise en œuvre d’un plan de sortie du nucléaire mettant la priorité sur les économies d’énergie et le développement des énergies renouvelables.

Le 29/10/07

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article