Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Succès de la grève reconductible des hôtesses de l'air

26 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #Comité NPA d'EVREUX


Hôtesses et les stewarts d'Air France en grève reconductible du 24 au 29 octobre.

Leur grève est un succès: la direction s'attendait à 10% de grévistes mais c'est 80 % des salariés qui sont en grève!

 

"Tous les syndicats y participent, ce qui est une première pour Air France", a déclaré une responsable syndicale. Les syndicats cherchent à faire pression sur la direction pour qu'elle renégocie un accord sur les salaires et les conditions de travail qui arrive à échéance à la fin de l'année. 
 
"Les gens sont vraiment motivés parce que cela fait dix ans qu'on a eu des gels de salaires, et des conditions de travail affectées par l'effort pour aider la compagnie à se redresser", explique l'intersyndicale. "La compagnie va extrêmement bien maintenant et il n'y a pas de retour pour le personnel", précise-t-elle.


Une grève des hôtesses et stewards d'Air France pour les salaires, bien suivie dès le premier jour jeudi, a obligé la compagnie à revoir en nette baisse ses plans de vol jusqu'à lundi.

Jeudi à 13H00, la direction d'Air France dénombrait 40% de ses personnels navigants commerciaux (PNC) en grève, à la suite de l'appel lancé par sept des huit syndicats de PNC pour les salaires et les conditions de travail, pendant le premier week-end des vacances scolaires de la Toussaint.

Les syndicats évoquent une grève "historique". Selon eux, 60% des PNC étaient en grève jeudi après-midi à Roissy et 80% à Orly, les deux seules bases de rattachement des hotesses et stewards d'Air France.

"C'est une mobilisation historique pour les PNC, c'est le signe qu'il y a vraiment un ras-le-bol. L'entreprise, en manque de personnels non grévistes, a été obligé d'annuler des vols long-courriers, ce qui est très rare en cas de grève", a déclaré à l'AFP Eyal Jonas de la CGT.

De son côté, l'Unsa "dénonce", dans un communiqué, "le refus de la direction d'Air France de débloquer le budget nécessaire à l'amélioration des conditions de travail et de salaires", et estime que la direction de la compagnie "prend la responsabilité d'enclencher un conflit majoritaire qui va entraîner un cycle de perturbation sociale sur les mois à venir".

Selon les syndicats et plusieurs sources aéroportuaires, la grève pourrait s'amplifier dans les jours qui viennent. Car les navigants non grévistes qui ont embarqué jeudi devront respecter des plages de repos qui peuvent s'élever à trois jours s'ils ont pris place sur un long-courrier.

"La direction va être submergée. A ce rythme là plus aucun avion ne partira samedi", a estimé Thierry Haas, secrétaire de la CFTC.

Le préavis déposé par l'intersyndicale CFTC-FO-SNPNC-SUD-Unsa (60% des navigants), qui court jusqu'à lundi, va être renforcé par celui déposé pour vendredi et samedi par la CGT et la CFDT (21%).

Air France compte quelque 15.000 PNC, soit un quart de ses effectifs.

Le dernier grand mouvement de PNC, sur la réduction du temps de travail, remonte à 1998 et avait cloué au sol la moitié des vols pendant 48 heures.


(A partir de dépêche d'agence AFP)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article