Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Rien n'arrête Sarkozy: un bébé "sans-papiers"en rétention!

26 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #Comité NPA d'EVREUX

Rien n'arrête  Sarkozy:
Sans-papiers - “Traitement inhumain et dégradant

Un bébé est réesté en garde à vue pendant 9 heures.

Alexandra Gonzalez, le vendredi 26 octobre 2007 à 06:00  (dépêches d'agenc

La cour d’appel de Rennes a ordonné la remise en liberté d’un couple moldave sans-papiers et de leur nourrisson âgé de trois semaines, en raison du « traitement inhumain et dégradant » qui leur a été infligé.

Neuf heures de garde à vue et séjour en centre de rétention près de Rennes. C’est le sort qui a été réservé à un bébé de 3 semaines, dont les parents sans-papiers ont été interpellés par les gendarmes le 17 octobre.

France Info, qui révèle cette affaire, indique que dès le lendemain, le juge des libertés et de la détention a ordonné leur mise en liberté, pour traitement contraire à l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Mais le préfet du Loiret, à l’origine de cette interpellation, fait appel. La famille a donc dû attendre ce mardi pour être libérée, sur décision de la cour d’appel de Rennes.

Me Gilles Piquois, avocat de la famille, est indigné par le préfet : « Ce qui tombe, me semble-t-il, sous le sens commun, n’est apparemment pas évident pour un préfet qui a des statistiques à rendre Place Beauvau. »

Laissés à 400 km de chez eux

La famille, arrivée de Moldavie en 2006, s’est installée à Gien, dans le Loiret, et a immédiatement demandé le statut de réfugié politique. Une demande qui leur a été jusqu’à présent refusée et qui doit donner lieu à une nouvelle audience en novembre.

Histoire dans l’histoire : Ian, Irina et leur bébé Kyrill ont été libérés mardi soir à 19 heures en pleine rue par les gendarmes… à 400 km de leur domicile, sans aucun moyen pour rentrer. Leur avocat, Me Piquois, annonce qu’une plainte a été déposée pour « délaissement de personnes hors d’état de se protéger », et qu’une demande d’entretien avec le président de la République à l’Elysée a été effectuée.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article