Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Délit massif d'initiés chez EADS: Patrons voyous et amis de Sarkozy - communiqué de la LCR du 3-10-2007

3 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Délit massif d'initiés chez EADS:
Patrons voyous et amis de Sarkozy


Communiqué de la LCR

logo-lcr1-2.jpgLe rapport de l’Autorité des marchés financiers (AMF) transmis au parquet est une véritable bombe qui éclate au visage des patrons et hommes politiques. Côté face, ils spéculent et font du fric en se débarrassant des actions de leur entreprise avant la chute du cours de l’action à la Bourse ; côté pile, ils licencient et concoctent le plan Power 8 pour virer 10 000 salariés d’Airbus, sans compter les milliers de salariés travaillant pour la sous-traitance et privés d’emploi. Ce rapport officialise ce que beaucoup soupçonnait au moment des faits en 2006. Tout l’état-major international du groupe EADS-Airbus est mouillé jusqu’au cou : ceux qui sont partis comme Noël Forgeard, ceux qui sont restés comme Thomas Enders. Parmi tous ces voyous, Arnaud Lagardère, ami très proche de N.Sarkozy, qui s’est délesté de 7,5% du capital d’EADS avec une spéculation éhontée à la clef liée à un système de vente à terme. Ce scandale éclabousse à la fois l’ancien gouvernement de M. de Villepin, qui a laissé faire ou couvert cette spéculation à la baisse et l’actuel gouvernement dont les relations avec les grands patrons et le monde du business ne sont plus à démontrer. L’instruction, déjà ouverte, doit suivre son cours et tous les protagonistes poursuivis et sanctionnés. La LCR exige que les patrons et actionnaires du groupe restituent les plus-values ainsi perçues afin d’annuler le plan Power 8. La LCR exige l’ouverture des livres de compte de l’entreprise, sa renationalisation sous le contrôle des salariés, disposant d’un droit de veto quant au pouvoir de décision et de gestion de la direction.

Le 3 octobre 2007.


REACTIONS:

-le Parti socialiste exige "que toute la lumière soit faite dans les plus brefs délais sur cette affaire, y compris sur les responsabilités politiques du gouvernement de l'époque" et dénonce "avec la plus grande fermeté les petits arrangements, les manipulations et la recherche du profit à tout prix qui ont prévalu jusqu'au plus haut sommet de l'Etat".

- le député communiste Alain Bocquet dénonce une "voyoucratie financière devenue insupportable" et annonce avoir "déposé, au nom des députés communistes et républicains, une demande de création d'une commission d'enquête en urgence, chargée d'aller au bout des investigations nécessaires et sans attendre, de convoquer tout ce 'joli' monde". M. Bocquet juge qu'"il ne suffit pas de déclarer la main sur le coeur, qu'il faut moraliser les sphères opaques de la finance, comme le fait Nicolas Sarkozy, il faudrait commencer par balayer devant la porte!".

- La Caisse des dépôts et consignations fait savoir pourrait s'associer à une action en justice contre Lagardère si un délit d'initiés chez EADS était prouvé.

- L'association "SOS petits porteurs" demande que le scandale d'EADS soit "un test de la volonté de l'Etat de protéger l'épargne française". Qualifiant l'affaire EADS de "symbole des spoliations a répétition des 'épargnants non-initiés'", "SOS petits porteurs" demande à Nicolas Sarkozy "de convoquer sans tarder un 'Grenelle de l'épargne' dont le but premier sera de définir les modalités d'indemnisation de tous ceux qui ont été spoliés". Certains "ont perdu jusqu'à 30 ou même 60% des économies de leur vie de travail par la faute des établissements financiers et des entreprises cotées en Bourse qui les ont trompés". AP
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article