Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Sarkozy annonce la couleur. Reprenons l’initiative ! Edito des tracts de la semaine (25-06)

26 Juin 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #EDITOS

Sarkozy annonce la couleur. Reprenons l’initiative !

LCR100pour100aGauche.jpgQuelques jours après sa mise en place, ceux qui ont cru, parmi les salariés, que ce gouvernement allait améliorer leur vie quotidienne commencent déjà à déchanter. Sarkozy ne s’adresse pas aux salariés, à ceux qui ont un emploi comme à ceux qui n’en ont pas, aux salariés des petites entreprises du privé comme aux fonctionnaires. S’il a tenu à fêter sa victoire auprès de ses amis Bolloré et Lagardère, grands patrons du CAC40, c’est bien qu’il est de leur monde. Les premières décisions et projets tombent pour aggraver davantage notre vie quotidienne :

-  aucune progression réelle du SMIC au ler juillet. Pourtant le salaire minimum concerne 1 salarié sur 6. L’argument hypocrite de Sarkozy est qu’il faut « augmenter le pouvoir d’achat de tous et pas uniquement celui des smicards  ».
-  franchise médicale, amenant des frais de santé supplémentaires et poussant à restreindre le recours aux soins.
-  la TVA « sociale ». L’augmentation de plusieurs points de la TVA se traduirait par de nouvelles exonérations sociales pour les patrons et une nouvelle augmentation du coût de la vie pour les salariés, touchant, en premier, les plus faibles revenus. Pour l’immense majorité d’entre nous, ce ne seront ni les déductions d’impôts sur l’achat d’un logement, ni la suppression des droits de succession sur les gros patrimoines qui pèseront lourd.

Les patrons, seuls bénéficiaires

Le projet sur l’autonomie des universités va aussi frapper les couches populaires, en suivant les choix dictés par l’Union européenne : l’autonomie voudra, en fait, dire... la soumission aux accords passés avec des grandes entreprises privées, amenant à la casse des diplômes nationaux et favorisant quelques universités d’élite, à côté de dizaines d’autres laissées sans moyens. Là encore, c’est la possibilité offerte aux enfants de salariés d’accéder à des diplômes de l’enseignement supérieur qui est remise en cause. L’attaque frontale contre le droit de grève est aussi sur les rails. N’ayons aucun doute : la question n’est pas de faciliter la vie des usagers les jours de grève des transports. Les grands patrons du MEDEF et le gouvernement qui se penchent sur cette question veulent surtout s’attaquer au droit de grève lui-même qui est, en France, un droit inscrit dans la Constitution. C’est la seule arme individuelle et collective des salariés qui a fait ses preuves à de nombreuses reprises. Le but de Sarkozy et Parizot est bien de rendre cette arme inoffensive en l’entourant de conditions qui la rendront inefficace. On est bien loin du fonctionnement des trains les jours de grève.

Reprendre l’initiative !

Sur toutes ces questions, comme sur le remplacement du CDI par un super CPE, Sarkozy compte sur la paralysie des syndicats et le silence du Parti socialiste, le sentiment que l’on ne pourrait rien faire contre le super pouvoir de l’UMP. Aucune de ces mesures n’est légitime, et rien ne doit nous retenir de nous mobiliser contre elles. En novembre/décembre 1995, quelques mois après une nette victoire présidentielle de Chirac, les salariés par plusieurs semaines de grèves et de manifestations ont bloqué les plans de Juppé, comme la jeunesse scolarisée a bloqué l’année dernière le CPE. Nous sommes capables d’en faire autant dans les mois qui viennent. Le pouvoir le sait et veut aller vite pour anticiper toute volonté de riposte. A nous tous de déjouer la manoeuvre. La LCR juge indispensable, sans attendre, de prendre l’initiative pour contrer les plans de Sarkozy et Fillon. Dans les entreprises, dans les quartiers, avec nos syndicats et associations, construisons un front de mobilisation.

Le 25/06/07

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article