Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure
Lire la suite

cette dame est députée de la 5ème circo de l'Eure (Vernon). Déjà célèbre pour avoir applaudi à la diminution des APL pour les étudiants. Le niveau...

27 Septembre 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #OLIVIER BESANCENOT

Lire la suite
Lire la suite

JO 2024 : en finir avec un modèle dépassé

24 Septembre 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #En bref...

Paris a été désignée. L'esprit olympique, les valeurs, c'est pour nous vendre ce qui depuis longtemps est une affaire de pouvoir et de fric. Le jackpot pour les bétonneurs et les sponsors, la concurrence démente entre des villes du monde, mais aussi la charge financière à supporter pour les collectivités, c'est à dire nous. En Grèce, les jeux de 2004 ont aggravé la crise de la dette. Ici, 6 Milliards prévus alors qu'on nous répète en permanence qu'il n'y a pas de sous pour la santé, les transports, l'éducation… Et d'un coup, la sécurité n'est plus un problème alors que l'état d'urgence se prolonge et rogne sur les libertés ! Comme pour d'autres grands projets inutiles (le contournement Est de Rouen), face à l' urgence sociale et environnementale, au besoin de sobriété, ce modèle ne peut plus continuer. Des  villes, comme Budapest et Hambourg, ont retiré leur candidature… après que des habitants se sont mobilisés contre. Alors, on laisse filer ou bien on réagit ?

Photo tiré de lesvertsbagnolet.over-blog.com

Photo tiré de lesvertsbagnolet.over-blog.com

Lire la suite
Lire la suite

L'avortement est un droit à défendre.

22 Septembre 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

communistefeigniesunblogfr.unblog.fr

communistefeigniesunblogfr.unblog.fr

L'avortement est un droit à défendre.
Lire la suite

Arrivés des compteurs Linky.

22 Septembre 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

Arrivés des compteurs Linky.
photo tiré de Les moutons enragés

photo tiré de Les moutons enragés

Lire la suite

L’URGENCE : CONSTRUIRE UNE MOBILISATION UNITAIRE CONTRE LA CASSE SOCIALE

22 Septembre 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

L’URGENCE : CONSTRUIRE UNE MOBILISATION UNITAIRE CONTRE LA CASSE SOCIALE

 

Depuis l’élection de Macron, une vaste offensive a été lancée contre les droits sociaux, les libertés démocratiques. Le 12 septembre et le 21 nous étions des centaines de milliers dans la rue contre les ordonnances de démantèlement du Code du Travail, premier volet d’un ensemble devant s’attaquer, notamment, à la protection sociale et notamment aux retraites, à l’indemnisation du chômage, au statut et aux rémunérations des fonctionnaires, toutes mesures frappant les classes populaires et, au premier chef, les femmes et les jeunes.

 

Dans ce combat, le  NPA a proposé depuis mai dernier que se construise nationalement et dans les villes du pays, des cadres unitaires de mobilisation rassemblant syndicats, associations, partis, toutes et tous les militantEs ayant la volonté de mener ce combat. Nous souhaitons qu’ils contribuent à construire une grève de masse contre le gouvernement. Ces cadres, dans diverses formes, nous avons, avec beaucoup d’autres, commencé à les construire et ils sont très actifs dans la réalisation des mobilisations depuis les élections.

 

Nous avons besoin de cette unité pour gagner.

 

Au début de l’été, Jean Luc Mélenchon a décidé d’organiser seul, au nom de la France insoumise, une Marche nationale à Paris le 23 septembre contre les ordonnances. Toute initiative de mobilisation contre les ordonnances et la politique de casse sociale de ce gouvernement doit aider pour construire ce front unitaire dont nous avons besoin.

 

Aussi, très rapidement, les porte-parole du NPA ont proposé à Jean Luc Mélenchon de construire ensemble un cadre unitaire national dans la durée, et y compris de faire du 23 septembre une manifestation unitaire, première étape d’une action commune contre les politiques d’austérité et d’atteinte aux droits démocratiques. Le PCF, et d’autres mouvements, ont fait des propositions allant dans le même sens.

 

Malheureusement, Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise ont refusé ces propositions, voulant maintenir le 23 septembre comme une initiative dirigée et organisée par la seule France insoumise. C’est regrettable et cela fait apparaitre cette manifestation comme concurrente avec la grève du 21 auprès de nombreux secteurs.

 

Le NPA, Olivier Besancenot, Philippe Poutou et Christine Poupin ses portes paroles, seront présents le 23 septembre  sur un point fixe angle Boulevard Beaumarchais / Chemin Vert en solidarité avec les nombreux/ses manifestantEs qui seront dans les rue de Paris ce jour-là et pour réaffirmer que la réalisation de l’unité dans la mobilisation politique et sociale ne peut se faire que par la construction de cadres unitaires pour construire des grèves et des mobilisations de rues capables de bloquer l'économie pour faire céder le gouvernement. Ce sera pour toutes les organisations engagées dans la lutte contre les attaques de Macron une nécessité incontournable.

Lire la suite

Non au coup d’État de Madrid, bas les pattes devant le peuple de Catalogne

22 Septembre 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Non au coup d’État de Madrid, bas les pattes devant le peuple de Catalogne

Depuis hier matin 20 septembre, c’est un véritable coup d’État que vient de commettre, en Catalogne, le gouvernement de Madrid : des bâtiments officiels pris d’assaut par la Guardia civil, plusieurs ministres catalans incarcérés, des sièges de journaux et de mouvements politiques perquisitionnés, des documents administratifs et du matériel électoral dérobés. 

Le but du gouvernement de Rajoy, avec le soutien du Parti socialiste espagnol (PSOE)  et de Ciudadanos est de bâillonner le peuple de Catalogne, d’empêcher par la force que se déroule le référendum d’autodétermination convoqué par le Parlement de la Généralité pour le 1er octobre.

Rajoy invoque, pour justifier son coup de force, l’illégalité de ce référendum alors que son parti bafoue depuis plus de dix ans les droits du peuple catalan, et même les engagements pour un statut d’autonomie de la Catalogne pris le parlement espagnol en 2006, engagement reniés quatre ans plus tard, poussant 1,5 million de Catalans à descendre dans les rues de Barcelone en  2010. Depuis cette exigence de contrôle démocratique n’a cessé de s’amplifier quand les gouvernements de Madrid s’arc-boutaient sur l’unité nationale espagnole. 

En Catalogne, plus de 70%  de la population approuve le droit de pouvoir choisir eux-mêmes leur destin le 1er octobre. Le peuple de Catalogne a le droit de voter, le droit de décider. Aucune manœuvre policière ne pourra empêcher l’expression de ce droit démocratique. 

Le NPA n’accepte pas que ce droit soit bâillonné et que se mette en œuvre une politique aux relents de franquisme.

Les gouvernants de Madrid comme les dirigeants capitalistes européens ont peur de ce référendum car il participe d’un mouvement qui en Europe refuse en même temps les politiques d’austérité subies par les couches populaires, la corruption des partis institutionnels et la restriction croissante des droits démocratiques. Aujourd’hui Macron et Merkel soutiennent Rajoy. Notre place  est au côté du peuple catalan.

Nous défendons le droit à l’autodétermination du peuple catalan, leur droit de constituer une République catalane qui puisse décider librement des liens qu’elle entend avoir avec le reste des peuples qui font partie aujourd’hui de l’État espagnol et de l’Europe.

Montreuil, le 21 septembre 2017

Photo tiré de l'express

Photo tiré de l'express

Lire la suite

La manif du 21 septembre a réuni à Evreux moitié moins de monde.

21 Septembre 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

La manif du 21 septembre a réuni à Evreux moitié moins de monde. La CGT réunissait le plus gros cortège, suivie de FO (mais moitié moins de manifestants pour ces deux syndicats). Quelques FSU et CGC. Des syndicalistes de la branche métallurgie de la CFDT étaient présents cette fois-ci.
 Les partis politiques présents PCF, LO et le NPA comptaient aussi moins de militant-e-s que la semaine passée.
Il est certain qu'organiser des journées de grève éparpillées, semaine après semaine, mois après mois, ne va pas contribuer à faire grossir la mobilisation.
La condition pour gagner face au gouvernement Macron  bien décidé à faire plier le mouvement social et à casser nos acquis,  est d'impulser, de préparer un mouvement large, unitaire,  avec toutes celles et tous ceux qui sont prêts à relever la tête, qui refusent le diktat de Gattaz et du Medef, qui n'abdiqueront jamais face aux exigences des capitalistes instigateurs de toutes les réformes du code du travail.
Ne recommençons pas l'erreur de la lutte contre la loi El Khomri!
L'urgence n'est pas de faire cavalier seul, ni de se diviser, ni de de s'épuiser dans des journées espacées entre elles.
La CGT et FO Transports lancent une grève reconductible à partir du 25 septembre, c'est la voir à suivre! Ne les laissons pas seuls! Rejoignons le mouvement, faisons le grossir et s'étendre à d'autres secteurs, préparons le blocage du pays,  amplifions nos voix en exigeant tous et toutes ensemble, au même moment, aussi longtemps qu'il le faudra, le retrait des ordonnances Macron.

Nous sommes au début de la bataille, à nous de faire qu'elle soit courte et victorieuse. Pour cela, pas d'autres solutions que de bloquer l'économie!

La manif du 21 septembre a réuni à Evreux moitié moins de monde.
Lire la suite
1 2 3 > >>