Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure
Lire la suite

RASSEMBLEMENT CE VENDREDI A 17h30 CONTRE LE PEAGE D'INCARVILLE,

31 Mai 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE, #Comité NPA Seine-Eure

 
rond point des Clouets (rond-point "des hôtels")
Nous ne lâchons rien! La suppression du péage d'Incarville est une question d'intérêt général.
Nous demandons la mise à l'essai 3 mois de sa suppression. On s'apercevra que la future autoroute qui va défigurer le paysage ne sera pas nécessaire (argumentaire joint)
Venez nombreux, en cette période électorale, c'est le moment de peser face à la SAPN, et d'imposer aux candidat-e-s de prendre position (avec un gilet jaune)
le collectif "Maintenant ça suffit!" -"Non à l'autoroute" - avec le soutien de nombreuses organisations
RASSEMBLEMENT CE VENDREDI A 17h30 CONTRE LE PEAGE D'INCARVILLE,
Lire la suite

" Dialogue social " : jusqu'à la caricature

31 Mai 2017 , Rédigé par NPA 27

Lire la suite

SUCCES DU MEETING UNITAIRE A ALIZAY 180 personnes, c'est bien! L'assistance était manifestement ravie de cette unité réalisée et consciente de son caractère inhabituel. La dynamique y est, sachons l'amplifier

30 Mai 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure

PRISE DE PAROLE DE THIERRY PHILIPPOT
Chers amis, chers camarades,

En ma qualité de président du comité de soutien, c’est à moi qu’il revient d’ouvrir ce meeting ici à Alizay, à deux pas de la grande papeterie où j’ai été syndicaliste. Cette usine M-real que nous avons sauvée ensemble de la disparition. Elle qui a vu tant de grèves, tant de luttes, et où a commencé à se forger l’unité de la gauche de combat autour de l’exigence : « interdisons les licenciements chez M-real comme ailleurs ! ». Pendant notre mouvement il y a 5 ans, notre usine avait reçu la visite de Hollande, qui a fait devant les travailleurs des promesses sur lesquelles il s’est vite assis, avec la complicité du député Loncle et de son suppléant Questel, les macronistes bien connus.

Etaient aussi venus Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou. Chacun de leur côté. Je note qu’il y a quand même un mieux maintenant, ils se sont retrouvés ensemble aux côtés des travailleurs de « GM et S » que Renault et PSA voulaient écraser. Hé bien nous ici, nous sommes fiers d’avoir réalisé l’unité de la gauche qui se bat. Quoiqu’en disent les donneurs de leçons, les frustrés, les aigris de tout poil, nous sommes fiers d’avoir réussi à concrétiser sur le terrain électoral l’union de ceux qui se retrouvent aussi localement contre l’autoroute, contre le contournement-Est de Rouen, pour la suppression du péage d’Incarville, contre l’état d’urgence, contre la loi El Khomri. En conclusion, je dirai simplement que je regrette que nous soyons sans doute le seul cas en France, car ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est que beaucoup d’Arnaud Lervitre soient élus pour bloquer les lois anti-sociales que Macron se prépare à faire passer par ordonnances. Ce serait la meilleure façon de préparer les grands affrontements sociaux qui nous attendent demain.

 

Prise de parole d'Alexis Rousselin pour le NPA

Il y a un an, on était en plein dans le mouvement contre la loi « anti » travail. Après une série d'une dizaine de journées de grève. 70 % de la population demeurait hostile au projet El-Khomri. On se dirigeait le 12 Juin vers Paris pour la plus grande manifestation contre la casse du code du travail. Le NPA était dans la rue bien sûr au côté des salarié-es et des militants syndicaux. Les autres forces représentée ici ce soir tout naturellement aussi.

Ca n'a pas suffi… et l'Etat s'est donné les moyens d'agir avec violence (politiquement et physiquement) pour arriver à ses fins. Il n'a peut-être pas manqué grand-chose pour tout bloquer et gagner, mais il n'en reste pas moins que ce fut un nouveau revers pour le mouvement social. Un de plus. Revers, mais à partir duquel on pourrait construire.

 

Aujourd'hui, avec Macron le mal élu qui nous prépare un tsunami social comme l'a connu l'Allemagne il y a quinze ans, et un Front National qui a enregistré les meilleurs scores de son histoire, aussi et particulièrement dans le département et la 4e circonscription, les cartes sont rebattues. « Si j'échoue », a dit Macron, « ce sera le FN dans 5 ans ». Le problème, c'est que s'il réussit (de son point de vue ultra-libéral), ce seront encore davantage de laissés pour compte, de rancoeur et des boucs émissaires tout trouvés… Ce sera la même ! De notre point de vue de militants révolutionnaires, on n’avait pas à tergiverser : la situation nécessite la construction d'un front unique contre Macron, le regroupement de la gauche de combat sur des axes clairs : retrait de la loi El Khomri et de toutes les mesures de saccage du code du travail, levé d'un état d'urgence inefficace et qui est parti pour devenir perpétuel, transition écologique et arrêt des grands travaux inutiles et nuisibles.

C'est le sens de cette campagne unitaire et démocratique autour de la candidature d’Arnaud Levitre. Oui, « ce qui nous unit domine et doit primer sur les désaccords. Pas qu'on doit mettre un mouchoir dessus, mais c'est une question de priorité.
Il a fallu se décider dans l’urgence, accepter de se laisser bousculer, pout avoir cette unité quasiment unique en France. Thierry a souligné que rien n’aurait été possible sans les années de coude-à coude autour de M-Real. Mais aussi sans la campagne municipale NPA-PCF à Louviers, contre la droite et la municipalité sortante PS-PRG pro-Hollande (soit dit en passant, les mêmes se retrouvent maintenant autour de la candidature de Richard Jacquet) , avec depuis, nous avons un cadre commun à Louviers, qui s’appelle « Maintenant ça suffit ! », et nous agissons ensemble chaque fois que c'est possible, par exemple : contre l'état d'urgence, contre les banques et en soutien aux faucheurs de chaises, lors de notre rassemblement anti-guerre chaque 11 Novembre, pour la suppression du péage d’Incarville…

Oui, en profitant de l'élan autour de la candidature Mélenchon et de la sympathie suscitée par Philippe Poutou, il aurait été possible d’avoir une majorité de députés qui bloque Macron et l’empêcher d’imposer ses ordonnances anti-sociales. En tout cas, ici, sur le terrain, nous allons tout faire pour un résultat le plus élevé possible. Avant de parler 2nd tour ou même d'emporter cette élection, être devant le FN le 11 juin serait un signal fort envoyé aux réactionnaires de tout bois qui se croient en terres conquises dans l'Eure et accueillent à bras ouverts l'héritière Le Pen à deux pas d'ici !

Evidemment, si Arnaud Levitre siègeait à Paris, ça signifierait quelque chose pour toutes celles et ceux qui se battent au quotidien dans leur boîte, à la Poste de Val de Reuil, à l’hôpital de Louviers, … ou ailleurs. Il en faudrait des dizaines de Arnaud Levitre, et notre démarche ne devrait pas être si minoritaire à l'échelle du territoire entier. Mais si on réussit, on peut être à la base de quelque chose...

Quoi qu'il se passe dans les urnes les 11 et 18 Juin, élu ou pas, il faudra une dynamique de lutte et c'est l'autre enjeu. Notre campagne doit permettre de trouver un prolongement au-delà du 1er et du 2nd tour, de redonner la gnac, la pêche et l'envie d'en découdre pour enfin gagner à nouveau.

Localement et très immédiatement, s'opposer à ce système qui marche à l'envers, qui fait du profit la finalité de toute choses au détriment de l'environnement et de la santé des populations, c'est s'opposer au contournement-Est de Rouen. La lutte contre le contournement-Est doit constituer un enjeu prioritaire pour nous.

Regardez, à NDDL, ils sont peut-être en passe de faire canner le gouvernement.

On en est certes pas à la constitution d'une ZAD dans la forêt de bord, mais qui sait… ? En tous cas, ça commence ce vendredi 02 Juin avec un rassemblement au rond-point des hôtels à Val de Reuil à 17.30 pour la suppression du péage d'Incarville. En espérant vous y voir le plus nombreux possibles.

SUCCES DU MEETING UNITAIRE A ALIZAY 180 personnes, c'est bien! L'assistance était manifestement ravie de cette unité réalisée et consciente de son caractère inhabituel. La dynamique y est, sachons l'amplifier
Lire la suite
Lire la suite

Appel international pour la libération de Baba Jan

28 Mai 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

 

Baba Jan, militant au Gilgit-Baltistan (GB) au nord du Pakistan, fait appel d’une double condamnation à perpétuité. Sa demande d’examen a été entendue par la Cour suprême le 25 mai 2017. Elle a ajourné sa décision afin que l’affaire puisse être entendue après les fêtes de l’Aid. C’était ce que demandait la défense, afin que d’autres avocats puissent comparaître pour le compte de Baba Jan.
Le cas de quatorze militants confrontés à deux condamnations à perpétuité devait être examiné. La condamnation à perpétuité de deux d’entre eux est suspendue. C’est un premier succès dû à la mobilisation internationale et à son écho au Pakistan. Il y a plus de temps pour préparer la défense des douze autres.


Baba Jan est membre du comité fédéral du Parti awami des Travailleurs. Il a été accusé d’avoir conduit des émeutes et organisé des rassemblements illégaux en 2010. Son véritable « crime » a été de porter aide aux victimes du lac Atta Abad afin qu’elles reçoivent une indemnisation équitable. Le lac a été artificiellement créé par un glissement de terrain qui a bloqué le cours de la rivière.

En 2010, lorsque les habitants d’Ali Abad, la principale ville de la vallée de Hunza, ont protesté pour que toutes les victimes reçoivent juste compensation, la police a ouvert le feu, tuant deux manifestants, un père et son fils. Il y a eu une réaction de protestation très forte et la population s’est rebellée. Baba Jan n’était pas sur place à ce moment. Il a rejoint plus tard le mouvement et a essayé de calmer un peu l’exaspération en organisant des rassemblements et des manifestations. Les autorités ont promis qu’une enquête serait ouverte sur l’officier de police responsable d’avoir tiré sur des manifestants pacifiques.

Au lieu de cela, divers chefs d’accusation ont été portés contre lui et plus de cent activistes de divers partis politiques en vertu des lois antiterroristes, très souvent utilisées pour des raisons politiques. Baba Jan et ses douze collègues ont été condamnés à vie en 2014 par le tribunal antiterroriste – jamais auparavant des manifestants n’avaient été condamnés à vie pour le seul fait de protester! Plus tard, la Cour suprême du Gilgit-Baltistan a acquitté Baba Jan après qu’il a déposé un recours contre ce verdict.

Baba Jan s’est présenté aux élections de 2015. Il est arrivé deuxième dans sa circonscription. Cependant, lors d’une élection anticipée dans la même circonscription, organisée après que le précédent gagnant eut été nommé gouverneur du GB, il est apparu que personne ne pourrait égaler sa popularité. Le gouvernement a alors demandé à la Cour suprême du Pakistan que son recours contre l’acquittement de Baba Jan soit entendu avant l’élection – et pour cela, les élections devaient être reportées.

Finalement, la Cour suprême a rétabli la condamnation à perpétuité. Nombreux sont ceux qui ont pensé que cette décision avait été prise afin d’empêcher Baba Jan de participer à l’élection.
Nous demandons au gouvernement de retirer son recours devant la Cour suprême et de plaider devant elle pour la libération de Baba Jan et tous les autres détenus, de les libérer tous.
Nous demandons la publication du rapport de la commission judiciaire sur l’incident créée par le gouvernement GB et sur la mise en œuvre de ses recommandations.

Parmi les signataires : Ken Loach, cinéaste, Gilbert Achcar, professeur à la School of Oriental and African Studies, Université de Londres, Martina Anderson, député européen, Grande-Bretagne - Badrul Alam, président, Bangladesh Krishok Federation - Prof Peter Alexander, ancien détenu avec Nelson Mandela, Afrique du Sud - Marina Albiol, Membre du Parlement européen, Espagne - Samir Amin, économiste, Egypte - Elisabeth Badinter, philosophe - Alain Baron, Union syndicale Solidaires --Francis Wurtz, député européen honoraire - Noël Mamère, maire de Bègles, député - Gilles Manceron, Ligue des Droits de l’Homme - Pascal Boissel, psychiatre, président de l’Union syndicale de la psychiatrie - Rita Bonheur, présidente de l’Union des femmes de la Martinique - José Bové, député européen - Annick Coupé, secrétaire générale d’ATTAC - Patrick Braouezec, membre honoraire du Parlement, France - Fathi Chamkhi, député à l’Assemblée des Représentants du Peuple, Tunisie - Yaneis Felekis, militant, prisonnier sous la dictature militaire (1967-1974), Grèce - Andrej Hunko, député européen Die Linke, Allemagne - Antonio Negri, philosophe, Italie -Søren Søndergaarde, membre du Parlement, Danemark - Alda Sousa, enseignante, Université de Porto, Portugal - Jean Batou, député, professeur à l’Université de Lausanne, Suisse -Bogusław Ziętek, président, WZZ « Sierpień 80 » (Syndicat libre « Août 80 »), Pologne…
Libérez Baba Jan ! Un appel international aux gouvernements du Pakistan et du Gilgit-Baltistan :
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article41089

Appel international pour la libération de Baba Jan
Appel international pour la libération de Baba Jan
Lire la suite

LA GAUCHE DE COMBAT AVEC ARNAUD LEVITRE

28 Mai 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure


« Les forces de gauche, de lutte et de conquêtes sociales, celles qui ont choisi Jean-Luc Mélenchon ou Philippe Poutou aux élections présidentielles, celles aussi qui ont fait un autre choix et qui soutiennent notre candidature, peuvent avoir sur certains aspects des réserves, mais ce qui nous unit est bien plus grand que ce qui nous sépare. ». Voilà ce qui est écrit dans notre brochure commune. Quoiqu’en disent les donneurs de leçons et les aigris de tout poil, nous avons fédéré celles et ceux qui se retrouvent localement tant contre le contournement est de Rouen et pour la suppression du péage d’Incarville, que contre l’état d’urgence et la loi El Khomri. Notre regret, c’est que notre candidature commune soit une exception dans le pays. Ce qu’il faudrait, c’est une majorité de députés prêts à revenir sur les lois liberticides et pro-patronales de Hollande, prêts à bloquer les lois anti-sociales que Macron se prépare à faire passer par ordonnances. Ce serait une aide pour préparer les grands affrontements sociaux qui nous attendent demain.

Sophie Ozanne, Philippe Thouément, Thierry Philippot, Pierre Vandevoorde
Pour le NPA Seine-Eure

MEETING LUNDI 19H SALLE DES FETES ALIZAY (départ louviers 18h précises)

prendront la parole:
-Thierry Philippot syndicaliste, animateur de la lutte des M-real, président du comité de soutien
-Stéphane Ivkov, France Insoumise
-Gaëtan Levitre conseiller départemental PCF
-Serge Diaz, Ensemble
-Alexis Rousselin, NPA
-Estelle Couturier, syndicaliste, suppléante
-Arnaud Levitre, candidat de la gauche de combat rassemblé

Lire la suite

Pas d'état de grâce pour Macron. Faire face à une situation nouvelle

27 Mai 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Lire la suite

L'état d'urgence prolongé ne sert en rien à combattre les ennemis de la liberté djihado-fascistes de Daech, en revanche il est très utile pour réprimer celles et ceux qui voudront combattre pour leurs droits politiques et sociaux

25 Mai 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Lire la suite
Lire la suite
1 2 3 4 > >>