Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

O. Besancenot invité d'Askolovitch (I-Télé, 27-09-14)

30 Septembre 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #OLIVIER BESANCENOT


 
Lire la suite

Contre la guerre et l’austérité (PN, 29.09.14)

30 Septembre 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #NPA 27

actionloncle_PN.JPGLe samedi matin rime avec marché pour la ville de Louviers. Mais aussi bien souvent avec manifestation de la gauche lovérienne.

Après avoir mené des actions « anti-banques » au moment des dernières élections municipales, des militants du PCF (Parti communiste français) et du NPA (Nouveau parti anticapitaliste) ont tenu un rassemblement près de la permanence du député PS (Parti socialiste), François Loncle, située rue des Remparts.

Parmi la vingtaine de manifestants, Sophie Ozanne et Christine Duteil ont rappelé leurs motifs : « Nous souhaitons réagir aux déclarations du va-t-en-guerre. François Loncle, qui estime que « l’intervention de la France en Irak est une nécessité. » » Pour les manifestants, les pays occidentaux ont une part de responsabilité dans les conflits actuels au Moyen-Orient : « Comment attendre de ces guerres menées par les puissances occidentales qu’elles suppriment les monstres qu’elles ont elles-mêmes créés ? »


Monarchies pétrolières

Ils ont rappelé que le député était pour la guerre du Golfe et au Mali, « alors que la France coopère avec les monarchies pétrolières du Golfe : Qatar, Arabie saoudite... qui impulsent le djihadisme... »

Enfin, le cortège s’est rendu en centre-ville et a également dénoncé la politique d’un gouvernement « ouvertement libéral, qui mène une politique d’austérité sans précédent avec et pour les capitalistes. »

François Loncle, pas présent au moment de la manifestation, assure que cette action lui a été « indifférente. Je maintiens ma position ».

Lire la suite

Front National : les mairies s’enlisent

30 Septembre 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Antiracisme

Se servir des mairies « conquises » en mars comme autant de vitrines, pour démontrer la « capacité à gouverner » du parti et préparer 2017 : tel était le projet du FN... Loupé !

Marine Le Pen avait promis une politique municipale plutôt « soft », et juré au mois de mars dernier que le FN n’utiliserait pas ses futures municipalités comme autant de « laboratoires » pour imposer une idéologie ? Souvent raté, ou alors promesse abandonnée ! Les maires du parti d’extrême droite devaient apparaître comme moins autoritaires, moins enclins au népotisme, moins sectaires que ceux des années 1990 à Toulon, Vitrolles…  Pari souvent perdu.

Ainsi, si Robert Ménard, maire de Béziers et personnellement non encarté au FN, entend montrer son autonomie vis-à-vis du parti, il le fait souvent en s’appuyant sur encore plus radical que le FN… ayant recruté des dirigeants « identitaires » dans les rangs du personnel de la mairie. Et surtout, ses tentatives de régenter les consciences de façon autoritaire et dirigiste sont par trop visibles. De son rêve de faire porter la blouse grise – à l’ancienne – aux élèves de « sa » ville, jusqu’à sa dernière trouvaille : un arrêté spécial interdisant de cracher par terre, créant une amende municipale spéciale à cet effet… Il s’agit là, dixit Ménard, d’« éduquer les gens », en réactivant un décret qui avait été adopté… le 22 mars 1942 sous Vichy.


Dictature municipale...

Les turbulences se concentrent surtout à Hayange (en Lorraine). L’autoritarisme du jeune maire, Fabien Engelmann, a fait fuir jusqu’aux plus proches. Son ancienne première adjointe, Marie Da Silva, a publiquement dénoncé sa façon très personnelle de diriger. Elle en a profité pour révéler, au passage, que les comptes de campagne des dernières municipales avaient été truqués. Le 3 septembre, une majorité des conseillers FN lui ont retiré ses fonctions de numéro deux de la mairie, mais le vote semble entouré d’irrégularités et de fraudes. Depuis, le 19 septembre, deux autres adjoints au maire, Patrick Hainy et Emmanuelle Springmann, ont été à leur tour virés de leur poste pour avoir émis des doutes sur le procédé...
Proche d’une secte anti-musulmane dénommée « Riposte laïque », ce même Engelmann a imprimé une marque extrêmement idéologique à sa politique locale. Ainsi, dimanche 7 septembre, il a organisé une « Fête au cochon » sur une place publique centrale de la commune. Lui-même végétarien, Engelmann a ainsi chanté les louanges du cochon, « notre cousin », mais aussi de sa viande... L’arrière-pensée est transparente : ni musulmans ni juifs ne consommant de la viande porcine, celle-ci est utilisée comme marqueur d’« identité » par certains courants d’extrême droite, souvent les plus durs.

Par ailleurs, Engelmann avait auparavant fait repeindre un train de mineurs, exposé dans cette ville d’industrie lourde, en bleu-blanc-rouge. Il s’agissait de « franciser » symboliquement la classe ouvrière, de l’« intégrer dans la nation » dans un sens que Joseph Goebbels n’aurait pas renié. Depuis, des esprits critiques ont planté des drapeaux tout autour du monument, représentant les pays d’où les mineurs de la région étaient souvent réellement originaires : Ukraine, Maroc, Algérie, Tunisie…
Même dans l’esprit de nombreux dirigeants FN, Engelmann en fait aujourd’hui trop. Son étoile semble sur le déclin. Celle de son parti ne l’est, malheureusement, pas et il reste primordial de mener la lutte antifasciste.

Bertold du Ryon

Lire la suite

Un pacte qui étrangle la Sécu

29 Septembre 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

http://2.bp.blogspot.com/--Ula3iZFt3E/TpWg0xzS5oI/AAAAAAAACwE/WhaSCAAfuLg/s400/secu2.gifAprès la "confiance" obtenue de justesse sur son pacte de responsabilité, le gouvernement passe aux travaux pratiques : première étape la loi de financement de la Sécurité sociale présentée aujourd'hui.

Malgré les coupes sombres imposées aux retraites, aux soins, aux prestations familiales, le prétendu "déficit" se creuse, et devrait s'accroître en 2015. Le "retour à l'équilibre" est à nouveau reporté...à 2017.

Mais qui sont donc les responsables de cette situation?

Ils ont pour nom : Gattaz et le MEDEF, qui en licenciant et en supprimant des emplois pour défendre leurs profits réduisent le nombre de salariés et donc les ressources de la Sécu, tout en agitant le chiffon d'un million d'emplois.

Ils ont pour nom Hollande, Valls et son gouvernement, qui "baissent le coût du travail" en exonérant les patrons de 30 milliards supplémentaires de cotisations sociales chaque année, creusant d'autant le "trou" de la Sécu.

Pour compenser les cadeaux faits au patronat, ce gouvernement comme ses prédécesseurs, n'a d'autre solution que de s'en prendre aux dépenses de santé, et en particulier à l'Hôpital, aux retraites, "gelées" pour un an et demi, aux prestations familiales , une nouvelles fois "rabotées"

Au bout du compte, leur objectif, celui du pacte de responsabilité c'est la liquidation pure et simple de la Sécurité sociale.

Seul un vaste mouvement de toutes celles et ceux qui ne supportent plus cette politique peut arrêter la spirale sans fin de l'austérité et de la casse des acquis sociaux. Il faut dès aujourd'hui le préparer.

C'est dans cet esprit que le NPA appelle à participer à la journée nationale de grève et de manifestation du 16 Octobre initiée par la CGT.

 

Montreuil, le 29 septembre 2014

Lire la suite

Guerre sociale ici, guerre tout-court au Moyen Orient: partout, Hollande et ses alliés sèment la misère

28 Septembre 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #NPA 27

WP_20140927_012.jpgLe Samedi 27 Septembre s'est déroulé à Louviers un rassemblement, à l’initiative du NPA 27, pour huer les déclarations pro-guerre du député PS F. Loncle, parues deux jours avant dans la presse locale. L'occasion de dénoncer, avec les militants du PCF de Louviers, une nouvelle intervention « contre le terrorisme » qui, comme les précédentes, ne fera que renforcer les monstres que les puissances impérialistes ont elles mêmes engendrées, avec les 2 guerres d’Irak, celle d’Afghanistan et les années d’occupation qui ont suivi. Nous en avons profité pour épingler le député pour son soutien sans faille et zélé (Loncle s’est déclaré pour exclure du PS tous les "frondeurs") et pour réclamer un mouvement national massif de toutes les forces politiques à la gauche du PS, sociales et syndicales, afin de s’opposer, dans la rue, à la politique d’austérité pro Medef du gouvernement Hollande-Valls.

 

DSCN0408.JPG

Lire la suite

Pas en notre nom !

27 Septembre 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

http://www.npa2009.org/sites/default/files/styles/large/public/2011-03-20-bombardement-des-vehicules-des-troupes-fideles-a-kadhafi-par-l-otan.jpg?itok=TRCWsYy6Un appel à manifester dimanche intitulé « Assassinat d’Hervé Gourdel : les djihadistes ne nous diviseront pas » a été lancé par SOS Racisme suite à l’initiative du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Il est rejoint par une grande partie de la gauche, aux côtés de BHL et de personnalités de droite.

L'assassinat d'Hervé Gourdel est révoltant, insupportable comme le sont l'ensemble des atrocités commises par l'Etat islamique que ce soit contre les Chrétiens d’Irak et de Syrie, les yézidis, les juifs, les musulmans, les Kurdes, les occidentaux, blancs, noirs…Leur terrorisme sanglant et barbare vise les peuples du Moyen-Orient auxquels ils veulent imposer leur dictature en dressant un fossé de sang entre eux et le reste du monde, entre eux et les puissances occidentales.

Cette violence extrême alimente les racistes qui, ici, voudraient aussi nous couper du monde en flattant le nationalisme et la xénophobie. Il faut bien sûr les dénoncer, les combattre.

Les musulmans n'ont pas à se justifier des crimes commis par les forces djihadistes. Il n'y a pas de responsabilité collective. Les musulmans ne sont pas plus responsables des actes barbares de Daesh qu'ils ne devraient se sentir en tant que citoyens français, collectivement responsables des guerres menées par nos gouvernants en Irak qui ont mis le pays à feu et à sang, de l'occupation militaire qui a suivi ou de la politique de division des populations par les grandes puissances. Non seulement nous n'en sommes pas responsables mais nous les avons combattues et les dénonçons comme nous dénonçons les décennies de domination coloniale imposée aux peuples du Moyen-Orient, d'Afrique ou d'Asie.

A l'origine de l’État islamique, il y a la folle, meurtrière et barbare politique des grandes puissances dont la France et son État qui ont aidé ou composé avec les dictatures comme celle d'Assad en Syrie qui a massacré plus de  200 000 civils.

Aujourd'hui, le gouvernement français engagé dans une nouvelle guerre en Irak voudrait obtenir l'union nationale derrière sa politique en manipulant l'opinion légitiment révoltée par l'assassinat d'Hervé Goudel et les atrocités commises par l'EI. Mais cette nouvelle guerre aura, en pire, les mêmes résultats que les deux précédentes, le chaos, la misère, des souffrances sans nom pour les populations.

Alors, le NPA ne sera pas de l'union nationale aux côtés de ceux qui sèment la misère et la guerre pour maintenir la domination des multinationales sur les peuples.

Les travailleurs, les classes populaires de ce pays n'ont aucune raison de laisser faire cette guerre en leur nom. Ils en ont en revanche beaucoup de se dresser contre le racisme, la xénophobie, les enfants monstrueux du nationalisme et du chauvinisme.

Nous ne serons pas de celles et de ceux qui manifesteront aux côtés des va-t-en-guerre à la sauce BHL qui se taisaient quand Israël bombardait Gaza en semant la mort et la terreur.

Ce ne sera pas en notre nom.

 

Montreuil, le 26 septembre 2014

Lire la suite

Les pompiers pyromanes s’en vont en guerre (l'Anticapitaliste, 25.09.14)

25 Septembre 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

http://www.npa2009.org/sites/default/files/styles/largeur_content_hauteur_complet/public/antik257_la_une.jpg?itok=XaCB0RIpÀ l’heure où l’avancée de l’État Islamique(EI)/Daesh soulève chaque jour un peu plus l’horreur, il faut le redire : les atrocités qui se multiplient au Moyen-Orient ne sont pas des tragédies s’inscrivant contre la « bonne volonté » de grandes puissances comme les USA et la France. Elles sont en très grande part un produit de leur interventionnisme constant, de leur concurrence entre elles, de leur soutien aux dictatures et au colonialisme, au nom de la maximisation de leurs intérêts à court terme.

Ainsi, la solennelle « déclaration de guerre aux djihadistes de l’État islamique » de Hollande n’est qu’un enfumage de plus pour tenter de redresser une crédibilité personnelle en perdition. Mais au-delà d’une opération de communication, il y a de vrais intérêts économiques et stratégiques derrière, et il y a lieu de s’inquiéter de cette nouvelle aventure guerrière, après celle du Mali, dont le versant intérieur est une panoplie de mesures liberticides – la quinzième en vingt-cinq ans !


Les mains sales

 Innocent de la situation actuelle, l’État français ? Il a exercé un mandat sur le Liban et la Syrie jusqu’à l’après Seconde Guerre mondiale, confessionnalisant les questions politiques pour mieux les contrôler. Il a constamment soutenu l’État d’Israël dans sa logique coloniale contre le peuple palestinien, jusqu’à la guerre d’écrasement de Gaza menée cet été par le gouvernement israélien d’extrême droite, sans aucune remise en cause des accords privilégiés dont celui-ci bénéficie avec les « démocraties occidentales » et qui le maintiennent sous perfusion.
La France a aussi longtemps soutenu la dictature de Saddam Hussein en Irak, et avec les USA l’ont encouragé à attaquer l’Iran pour une guerre qui a fait un million de morts entre 1981 et 1988, avant de se retourner contre Saddam Hussein lorsque celui-ci est devenu trop aventuriste en 1991. La seule infamie que la France ait évitée, c’est la sale guerre sous leadership étatsunien en 2001, très largement responsable du chaos actuel en Irak.


La révolution et la démocratie abandonnées

Parlons aussi du rôle des gouvernements français, de droite comme de gauche, dans les politiques néolibérales mondiales qui portent la croissance insupportable des inégalités : leur coopération avec les monarchies pétrolières intégristes du Golfe, les énormes contrats, de l’armement au BTP, les prises de participation dans le capitalisme français. Cela, alors qu’il est de notoriété publique que ces royaumes impulsent toutes les formes du djihadisme !
En Syrie, depuis le soulèvement de 2011, Bachar Al-Assad mène une guerre totale contre son peuple, avec l’aide décisive de la Russie de Poutine et de l’Iran des Mollahs. Les gouvernements français successifs ont condamné verbalement la dictature, mais les forces démocratiques et non confessionnelles de la révolution ont été abandonnées, ce qui a permis la montée en puissance des intégristes religieux.
Et ce sont ces répressions et ces injustices, plus la stigmatisation des immigréEs en Europe elle-même, qui poussent des fractions des populations exaspérées dans les bras des aventuriers criminels et ambitieux qui organisent l’EI et les autres structures de ce genre.


Avec les peuples, contre la guerre !

C’est donc une association de pompiers pyromanes qui s’est réunie le 14 septembre à Paris autour d’Obama et Hollande pour former une coalition militaire et financière contre l’EI. Mais ce n’est pas une nouvelle guerre impérialiste qui permettra aux peuples de cette région dévastée d’obtenir la justice et la liberté.
Nous revendiquons le retrait de toutes les troupes françaises de la région, en particulier des 900 soldats et des avions qui sont sur place. Notre solidarité concrète doit aller à toutes les forces démocratiques en Syrie et en Irak, ainsi qu’aux Kurdes et aux populations, aux travailleurEs, qui résistent à cette terreur. Au moment où en Syrie, les populations sont massacrées et prises entre deux feux autour de Kobané, d’Alep et de Damas, ce sont les forces locales qui se battent contre l’EI, le sectarisme confessionnel et les régimes en place, qu’il faudrait fournir en armes. Mais il n’en est évidemment pas question pour la coalition, comme en témoigne le maintien par les États-Unis et l’Union européenne de l’inscription du Parti des travailleurs du Kurdistan sur leurs listes d’organisations « terroristes », alors même que les combattantEs du PKK et du PYD (son équivalent en Syrie) sont au premier rang pour tenter d’empêcher la progression des troupes de l’EI. Cette mesure doit être immédiatement levée. Et plutôt que d’engager une nouvelle intervention impérialiste, l’Union européenne et la France devraient secourir les deux millions de personnes qui fuient les massacres et cherchent asile et protection, sur place et en leur ouvrant nos frontières.

 

Jacques Babel

Lire la suite

Indignation et colère après l’assassinat d’Hervé Gournel

25 Septembre 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

L’annonce de l’assassinat d’ Hervé Gourdel par un groupe se revendiquant des « Soldats du califat » provoque à juste titre tristesse, colère et indignation.

Nous partageons celles des proches de ce guide de haute montagne, la révolte contre cet assassinat stupide, car il était bien évident que le chantage ne pouvait avoir d’autre issue. Nous partageons la colère contre ceux qui essaient à travers ce geste barbare de terroriser la population française mais aussi celle d’Algérie qui vit directement sous leur menace.

Mais nous ne croyons pas un mot de l'indignation du gouvernement Hollande-Valls, comme de celle de tous ces politiciens, qui après quelques mots de compassion à l’égard de la famille annoncent qu’il faut poursuivre et renforcer la politique d’intervention militaire française et de lutte contre le terrorisme au nom du droit à la sécurité des populations en France et dans le reste du monde. Daesh et tous ses avatars sont avant tout le produit de 13 ans de politique de « lutte contre le terrorisme » par les grandes puissances. D’Afghanistan en Irak, ce sont les peuples qui ont payé le prix fort, celui de la guerre des bombardements, de la destruction de toutes les infrastructures, des massacres collatéraux.

Les interventions militaires des grandes puissances, dont la France, ne défendent pas les droits des peuples. Quand elles se retirent, les auteurs de la barbarie sont toujours là, voire renforcés et plus nombreux. Elles ne font que généraliser le chaos.

Ce sont les populations locales qui peuvent par elles-mêmes se défendre, à condition d’en avoir les moyens humains et matériels, y compris militaires, avec la solidarité des peuples qui les soutiennent.

 

Montreuil, le 24 septembre 2014

Lire la suite

Indignation et colère après l’assassinat d’Hervé Gournel.

25 Septembre 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

L’annonce de l’assassinat d’ Hervé Gourdel par un groupe se revendiquant des « Soldats du califat » provoque à juste titre tristesse, colère et indignation.

Nous partageons celles des proches de ce guide de haute montagne, la révolte contre cet assassinat stupide, car il était bien évident que le chantage ne pouvait avoir d’autre issue. Nous partageons la colère contre ceux qui essaient à travers ce geste barbare de terroriser la population française mais aussi celle d’Algérie qui vit directement sous leur menace.

Mais nous ne croyons pas un mot de l'indignation du gouvernement Hollande-Valls, comme de celle de tous ces politiciens, qui après quelques mots de compassion à l’égard de la famille annoncent qu’il faut poursuivre et renforcer la politique d’intervention militaire française et de lutte contre le terrorisme au nom du droit à la sécurité des populations en France et dans le reste du monde. Daesh et tous ses avatars sont avant tout le produit de 13 ans de politique de « lutte contre le terrorisme » par les grandes puissances. D’Afghanistan en Irak, ce sont les peuples qui ont payé le prix fort, celui de la guerre des bombardements, de la destruction de toutes les infrastructures, des massacres collatéraux.

Les interventions militaires des grandes puissances, dont la France, ne défendent pas les droits des peuples. Quand elles se retirent, les auteurs de la barbarie sont toujours là, voire renforcés et plus nombreux. Elles ne font que généraliser le chaos.

Ce sont les populations locales qui peuvent par elles-mêmes se défendre, à condition d’en avoir les moyens humains et matériels, y compris militaires, avec la solidarité des peuples qui les soutiennent.

 

Montreuil, le 24 septembre 2014

Lire la suite

Soral, Dieudonné, les pires ennemis de la Palestine: réunion publique à l'initiative de Ras l'Front Rouen

24 Septembre 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Antiracisme

2014-09invitRaslFront.JPG

Plus d'infos sur le site de Ras l'Front Rouen

 

http://www.npa2009.org/sites/default/files/styles/largeur_4_colonnes_-_380x200/public/logo_2.png?itok=FFeQh7iZLien vers "Tant qu'il le faudra", blog de la commission antifasciste du NPA

Lire la suite
1 2 3 4 > >>