Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

L’HERITIERE LE PEN PAS LA BIENVENUE A ELBEUF

28 Février 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Antiracisme

GetAttachment--2-.jpgA Elbeuf, vieille ville ouvrière, à deux pas de l’usine Renault de Cléon, la visite de la présidente du FN a provoqué une réaction unitaire exemplaire, de de l’UL CGT à Ras l’front, en passant par le PS (signataire… mais pas identifiable !), la LDH, le collectif antiracisteSolidaires… Le PCF et le NPA étaient bien représentés et visibles, ainsi qu’un groupe de jeunes lde sensibilité" anarchistearchisants. En raison d’un désaccord sur la responsabilité du PS dans l’audience accrue du FN, l’appel commun a été limité à un argumentaire démontant « 5 mensonges du FN ».  Les 400 manifestant-e-s ont parcouru la ville aux cris de slogans tels que « le FN s’en prend aux immigrés et ferme sa gueule devant les patrons ». Cette réunion, en soutien de la candidature aux municipales du chef de file et conseiller régional Bay, s’est tenue grâce à un déploiement maximum de « forces de l’ordre »…établi. Devant la salle, dans le quartier populaire du Puchot, une centaine de jeunes et d'habitants du quartier est restée encore un long moment pour exprimer sa protestation.

Lire la suite

LA DICTATURE DU FRIC CA SUFFIT Action "banques"

25 Février 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure

images.jpgEn tournée samedi 1er mars devant les banques, la liste NPA-PCF vous présentera son spectacle : 
                                              

                                                                             "les plumés se rebiffent!"

Slogans, musique, chansons, déclarations, bruits, saynètes, prises de parole.... Tous les moyens seront bons pour dénoncer la dictature des banques et des marchés, le remboursement de la dette, la politique d'austérité du gouvernement. 

Lire la suite

Mobilisation massive et populaire pour dire non à l'aéroport !

25 Février 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

16645_nddl_.jpgSamedi, à Nantes un pas de plus a été franchit dans la construction du rapport de force pour faire céder Vinci et le gouvernement. La manifestation contre l'aéroport a été un véritable succès. Environ 40 000 personnes sont venues de toute la France pour dire non à un projet inutile socialement, dévoreur de fonds publics, dévastateur de biodiversité et destructeur de terres agricoles. Un projet dont le seul but est de satisfaire les appétits de la multinationale Vinci. Comme lors de toutes les batailles précédentes, les militant-e-s du NPA et leurs porte-paroles, Christine Poupin et Philippe Poutou se sont mobilisés.

En bloquant l'accès au centre ville et en tentant de diviser le cortège l’État a fait le choix de mettre Nantes en état de siège. Les forces policières se sont livrées à des violences inouïes : tirs de flash ball et de grenades lacrymogènes parfois à bout portant, jets de grenades assourdissantes, canons à eau et matraquages. Le choix de cette stratégie révèle en réalité la peur du gouvernement face à un mouvement déterminé à ne rien lâcher.

Plus que jamais, jusqu’à l’abandon total du projet, le mouvement doit rester uni et solidaire face à la répression et à la division organisée par l'Etat et le gouvernement Ayrault.

NPA 44, Nantes, le 23 février 2014

Lire la suite

CASSER LE CODE DU TRAVAIL, C'est légal S'EN PRENDRE AUX CASSEURS, ça c'est illégal

23 Février 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Luttes Ouvrières

clip_image001.jpgLe Havre: prison requise contre la CGT

2 000 manifestants se sont rassemblés devant le tribunal

«Camarades, nous sommes avec vous », lance Jean-Paul Lecoq, maire communiste de Gonfreville-l’Orcher. En pénétrant dans l’enceinte du tribunal, hier matin, les quatre syndicalistes de la CGT savent qu’ils peuvent compter sur un large soutien. Jacques Richer, l’un des co-secrétaires généraux de l’union locale CGT du Havre, qui comparaissait pour des faits de dégradations commises sur les permanences du PS et du PRG le 10 septembre 2013, puis pour un vol avec violences sur un huissier de justice le 10 janvier 2014 lors du conflit chez SPB, se montrait confiant à quelques minutes de l’audience. « Nous sommes sereins parce que nous n’avons rien à nous reprocher. Nous sommes confortés par la présence des camarades. »
À l’appel de la CGT, les premiers manifestants sont arrivés tôt au palais de justice, placé sous bonne garde. Ils se retrouvent rapidement à plus de 400, avant l’arrivée massive de 1 600 dockers alors que l’audience débute. D’autres syndicats et organisations ont rallié le mouvement : la FSU, Solidaire, FO, l’Unef, la Ligue des droits de l’homme.

 


Jusqu’à six mois ferme 

 

Tous sont là pour la défense des droits syndicaux et demander la relaxe des militants CGT. Ils dénoncent, dans le calme, la criminalisation de l’action syndicale. « Il y a une disproportion entre les faits et l’acharnement judiciaire. Les syndicalistes ne sont pas des criminels. Ils défendent le droit des travailleurs. Le dépôt d’empreinte ADN était à l’origine destiné aux délinquants sexuels. »
Le conseiller municipal PRG Yves Bertrand et un militant du parti radical de gauche comparaissaient, eux aussi, pour des violences sur un policier et des syndicalistes dans le cadre des faits survenus le 10 septembre 2013. Le procureur de la République a requis six mois d’emprisonnement avec sursis et 500 euros d’amende pour le premier et trois mois avec sursis et 400 euros d’amende pour le second.
S’agissant de Jacques Richer et Reynald Kubecki, les secrétaires de l’union locale CGT, et des deux militants CGT, le ministère public a demandé deux mois avec sursis et 300 euros d’amende, mais aussi, lors du second procès, six mois d’emprisonnement ferme et 500 euros d’amende à l’encontre des deux leaders cégétistes. Les deux jugements ont été mis en délibéré au 31 mars à 13 h 30.

Source:Paris Normandie

Lire la suite

Pour un week-end de révolte de gauche!

23 Février 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Antiracisme

http://www.npa76.org/sites/default/files/styles/large/public/field/image/unnamed_11.jpg?itok=WMkhKyoSPARIS, 17 fév 2014 (AFP) - Jean-Luc Mélenchon, coprésident du parti de gauche et Olivier Besancenot, figure du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), ont annoncé lundi vouloir organiser une "marche nationale" le week-end du 12-13 avril en réponse aux "manifestations de droite et d'extrême droite des derniers mois".

A l'issue d'une rencontre bilatérale entre une délégation du Parti de gauche et le NPA, les deux hommes ont "proposé" le week-end du 12-13 avril pour organiser une marche destinée à"exprimer ce ras-le-bol de gauche".

"Nous faisons une proposition en commun: qu'on se donne un moment pour exprimer ce ras-le-bol de gauche et qu'on marche. Que ce soit une manifestation nationale", a dit Jean-Luc Mélenchon, lors d'un point de presse.

"La préparation de cette marche s'appuie sur des collectifs. Nos organisations ne prétendent ni diriger, ni prendre la tête duprocessus", a-t-il précisé.

Lire la suite

RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITE DEVANT LA CATHEDRALE SAMEDI 22 FEVRIER 16H00

22 Février 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA d'EVREUX

http://www.franceinfo.fr/sites/default/files/imagecache/462_ressource/2013/11/28/1230003/images/ressource/LibrairiesChapitre.jpgLes 20 salariés de la librairie Chapitre à Evreux occupent leurs locaux rue de la Harpe. Un désastre culturel dû aux manoeuvres des actionnaires qui ont entraîné la liquidation judiciaire et fermeture de 21 librairies dans le pays. Ce sont 500 salariés qui font les frais d'une gestion de pillage de l'actionnaire principal. Ils et elles revendiquent une meilleure indemnité de licenciement supra-légale .  

Lire la suite

Pas de liste pour le NPA d'Evreux

21 Février 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA d'EVREUX

visuel.jpgIl est loin le temps où Olivier Besancenot remplissait une salle entière du Ciné Zénith. C’était l’époque où la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) avait le vent en poupe avec à sa tête le plus célèbre des facteurs depuis celui de Jacques Tati.
Mais les jours ne sont plus à la fête : « Les divisions ont affaibli le NPA. Il y a eu des départs et la section d’Évreux n’y a pas échappé », explique Gérard Feret, 66 ans.
Le NPA d’Évreux ne compte plus qu’une poignée de militants. Il est dans l’incapacité de rassembler la quarantaine d’hommes et de femmes nécessaires pour constituer une liste comme le parti d’extrême gauche avait pu le faire en 2008. Élections où il avait remporté 4,81 % des suffrages exprimés. Mieux que le Front national (3,6 %).
Le déclin est tel que le NPA n’est même plus en mesure de s’allier avec une autre liste. « Ce ne serait pas correct d’apporter à une liste notre étiquette NPA alors que nous n’avons pas les moyens de mener une campagne. »
Une alliance aurait pu être envisagée avec la liste emmenée par Thierry Desfresnes. « Certains anciens militants du NPA l’ont d’ailleurs rejoint », confirme Gérard Feret. Qui regrette que la liste Front de Gauche ne dise pas clairement ce qu’elle fera au deuxième tour vis-à-vis de Michel Champredon : « Les élus communistes ont bien marqué leur différence au sein de la majorité municipale mais ils ne sont pas allés jusqu’au bout de cette démarche. Leurs adjoints auraient dû quitter leurs fonctions en fin de mandat ».
Le NPA a d’ailleurs des relations différentes avec le PCF d’une ville à l’autre. À Louviers par exemple NPA et PCF font liste commune.
Le NPA ne restera pas inerte pour autant pendant cette campagne : « Nous prendrons position lorsque toutes les listes seront connues ».
R. M.
Concernant la constitution de liste « citoyenne », Gérard Feret déclare comprendre leur démarche : « Il y a un rejet du politique et des organisations politiques. Mais je ne crois pas que de telles listes offrent une solution réaliste. La politique restera encore longtemps l’affaire des partis et je ne crois pas au discours ni droite ni gauche. On ne peut pas les mettre sur le même plan. » La campagne sera l’occasion pour le NPA de faire connaître son credo : « La constitution d’une force à gauche du Parti socialiste et qui refuse de gouverner avec lui car nous sommes des anticapitalistes. Et si Hollande s’est déclaré l’ennemi de la finance pendant sa campagne ça semble mois évident aujourd’hui… »

Source: Paris Normandie

Lire la suite

Sans blague!

21 Février 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

http://andrechassaigne.org/IMG/arton3426.png

Lire la suite

NPA Seine-Eure: ce soir, c'était piscine!

20 Février 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Municipales 2014

CAM00331.jpgCe jeudi 20 février, une vingtaine de personnes de la liste "la gauche qui lutte, l'écologue qui se bat, le citoyen qui décide" ou du comité de soutien se sont invités à l'inauguration de ce qu' il faut appeler "complexe aquatique" CASEO, puisque le terme piscine municipal est bien trop modeste pour un édifice si imposant et un maire si emprunt à la folie des grandeurs....  Ils n'ont bien sûr pas pu entrer  puisque seul le gratin de la CASE y avait été convié, mais cela ne les a pas empêcher de manifester:  drapeaux NPA, PCF et PG au vent, mégaphone et panneaux "Piscine publique, gestion privée, bouillon assuré", ils auront scandé pendant une petite heure leurs slogans, parmi lesquels "Récréa, Véolia, Dalkia : dehors!".

C'est donc fait. Même si le grand bassin n'est pas opérationnel, même si la question des tarifs scolaires s'est reglée (ça c'est eux qui le disent) à la hussarde, Martin a ce qu'il voulait: offrir une piscine de rêve, DU rêve, aux lovériens à l'aube de la campagne municipale...

Plus dur sera le réveil!

Lire la suite

La famille Peugeot sauve sa mise ! Elle devrait être expropriée !

20 Février 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #NPA 27

http://npa2009.org/sites/default/files/images/2-rouge-psa258.jpgIl est maintenant acquis que le constructeur chinois Dongfeng et l'Etat français vont renflouer le groupe PSA en apportant chacun 524 millions d'euros. Ils auront chacun 14 % des droits de vote au conseil d'administration

 

L'opération va apporter en tout 4 milliards d'euros au capital de PSA. La famille Peugeot reste actionnaire avec 14 % des droits de votre, mais perd le contrôle  du groupe. La famille Peugeot s'est enrichie depuis deux siècles sur le dos des ouvriers, et depuis que les affaires tournent mal dans l'automobile, place son argent ailleurs. Elle a mené PSA à la casse sociale que l'on connaît, et  continuera de rester actionnaire pour  toucher des dividendes sans rien faire du tout. Voilà la vraie nature du  capitalisme choyé par le gouvernement !

 

La banque PSA Finance reste en dehors de toute l'opération. La famille Peugeot ne va pas se priver d'un tel magot qui a déjà bénéficié  d'une caution de sept  milliards  d'euros donné par Moscovici,  Une discussion « exclusive » avec la banque espagnole Santander pour partager le butin. Bien loin de saisir tous les biens de cette famille en déconfiture, le gouvernement   laisse faire !

 

Tout ce qui peut maintenir  l'emploi de milliers de travailleurs serait bien venu ! Malheureusement  rien n'est garanti.  Moscovici : « Il n'y aura pas de nouvelles fermetures d'usines », sous entendu il pourra y avoir de nouvelles suppressions d'emploi comme déjà annoncé à Rennes ou à Poissy. Montebourg « La production de voitures PSA en France sera de un million de véhicules en 2016». Des engagements sur les bagnoles, mais pas sur l'emploi des salariés ! S'il y avait  un court répit, tant mieux pour se préparer aux ripostes nécessaires.

 

L'arrivée du deuxième constructeur chinois dans le capital de PSA est une étape de plus dans la mondialisation capitaliste de l'automobile. L'industrie automobile en Chine est déjà l'une des plus plus puissantes de monde. PSA et Renault y arrivent après Volkswagnen GM Nissan, et Toyota. Même si la prétention nationale française doit en prendre un coup, la question centrale n'est plus celle des transferts de technologie que les chinois voudraient  piller aux meilleurs ingénieurs français !Dongfeng apporte du capital pour rentabiliser à moyen terme son investissement et trouver aussi de nouveaux débouchés.

 

Au même moment qu'était annoncé cette opération, le concret  était la suppression de lignes de fabrication à Poissy et à Mulhouse. Ancien numéro 2 de Renault, Tavarès est le nouveau patron opérationnel de PSA. A le laisser  faire, il sera aussi bon élève de Dongfeng qu'il l'a été du PDG de Renault, Carlos Ghosn !

Lire la suite
1 2 3 4 > >>