Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure
Lire la suite

A Rouen l'air pollué tue!

29 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Les Journées de l’http://www.npa76.org/sites/default/files/styles/large/public/field/image/pollutionfaujour.png?itok=hEwQQrvuair du CHU de Rouen le confirment : l’air respiré tous dans l’agglomération de Rouen est cancérigène. La circulation routière est responsable d’une bonne part des pollutions dangereuses qui s’ajoutent aux effets de la production industrielle. Les moteurs diesels émettent des particules fines qui provoquent des maladies respiratoires (asthme, infections, cancers) et cardio-vasculaires, augmentent les risques d'un faible poids de l'enfant à la naissance, mais sont aussi à l’origine d’une bonne part de l’ozone responsable également de maladies cardio vasculaires.

Si la pollution ne dépassait pas les valeurs préconisées par l’OMS 110 décès seraient potentiellement évités chaque année à Rouen, le gain d’espérance de vie à l’âge de 30 ans serait de 4 à 5 mois. Enfin 180 millions d’euros seraient économisés en dépenses de santé et qualité de vie. 

Il est vraiment temps de faire diminuer la circulation avec l’extension et la gratuité des transports publics !

Lire la suite

QUAND ON VOUS DIT QU'AVEC LE NUCLEAIRE IL N'Y A RIEN A CRAINDRE !

29 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Un poids lourd transportant des déchets radioactifs glisse sur une plaque de verglas

 

Arsonval - Ce matin (26.11.13), à 7h30, un poids lourd circulant sur la RD619, a glissé sur une plaque de verglas et s’est mis en travers de la route à Arsonval. Un second poids lourd qui le suivait a fait un tête-à-queue. Le premier camion, en provenance du site Areva de Romans dans la Drôme, transportait des déchets très faiblement radioactifs conditionnés en big-bags. Il devait rejoindre le Centre industriel de regroupement, d’entreposage et de stockage de Morvilliers.

Une déviation a été mise en place par la gendarmerie et les pompiers sont intervenus pour sécuriser les lieux. Les pompiers de la cellule risques radiologiques ont été dépêchés sur place. Ils n’ont constaté aucune fuite de radioactivité. Après intervention d’une dépanneuse, la remorque a été attelée à un autre tracteur. Les deux conteneurs ont ensuite pris la direction du centre de l’ANDRA à Morvilliers à 10h30.


Source: http://www.lest-eclair.fr

 

 

Lire la suite

"TOUS AU LARZAC" à revoir sans modération sur ARTE+7

27 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

http://www.ecoloinfo.com/wp-content/uploads/2011/11/original_568012.jpegCe documentaire savoureux de Christian Roaud qui avait à l'initiative du NPA déjà donné lieu à une soirée débat au cinéma de Louviers en février 2012 balaye les dix années de lutte des "103 paysans du Larzac" et des dizaines de milliers d'autres, militants politiques, syndicaux, non-violents, objecteurs de conscience qui les ont de près ou de loin soutenus pour empêcher l'extension du camp militaire du Larzac et leur expropriation.

Un "laboratoire" de lutte bien inspirant encore aujourd'hui! A ne pas manquer sur ARTE +7 jusqu'au Mardi 03 Décembre!

 

Pour accéder à "Tous au Larzac" sur le site ARTE +7, cliquez ici!

Lire la suite

ENSEMBLE A PARIS DIMANCHE PROCHAIN !

27 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Le NPA appelle à pahttp://npa2009.org/sites/default/files/images/22105_image_0.preview.jpgrticiper nombreux et nombreuses à la manifestation du 1er décembre contre l'injustice sociale et fiscale, contre la hausse de la TVA et pour la taxation du capital dans la continuité de sa participation aux mobilisations de Quimper et d'ailleurs contre les licenciements, dans les lycées contre les expulsions de Khatchik et Leonarda.

Il est grand temps que convergent les luttes contre l'austérité, pour une fiscalité anticapitaliste contre l'écotaxe et la hausse de la TVA, pour l'interdiction des licenciements et l'arrêt des expulsions des sans-papiers.

Il est grand temps de construire une mobilisation globale du mouvement ouvrier, du mouvement social et de la gauche non gouvernementale contre la politique du gouvernement.

Pour le NPA cette manifestation doit contribuer à l'indispensable construction d'une opposition à la gauche de ce gouvernement.

 

Montreuil, le 26 novembre 2013

Lire la suite

MUNICIPALES A VERNON: LA CONFUSION A L’OEUVRE

27 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA de VERNON

A Vernon, deuxième ville du département, se  concentrent des éléments parmi les plus caricaturaux de la situation actuelle:  Philippe Nguyen Thanh, un maire PS autocrate qui a réussi à se fâcher avec ses alliés PCF et écolos. Mais le PCF (conduit par Jean-Luc lecomte, secrétaire de la fédération de l’Eure), tout en se faisant désirer, sur l’air bien connu de « c’est aux citoyens de nous dire ce qu’ils veulent », se prépare quand même à repartir avec celui qu’il a tant critiqué. Les écolos eux, en rupture d’EELV depuis un moment, sont vraiment fâchés. Alors, emmenés par Jean-Claude Mary, autre personnalité locale bien implantée, ils n’ont rien trouvé de mieux que de s’allier avec…  l’ancien maire UMP, Jean-Luc Miraux, cheval de retour gaulliste, qui a fait ses classes après mai 68 dans les pas du barbouze Tomasini, maître alors du département. Un ex-sénateur de la vieille droite chauvine, anti-syndicale et pro-nucléaire, qui a reçu de Sarkozy, pour ses bons et loyaux services, un poste d’inspecteur général de l’éducation nationale avant la retraite…  Vraiment une figure extrêmement honorable !

Certes la droite dure n’a pas fait pire que la gauche molle en matière de protection de l’environnement particulièrement, et Miraux est maintenant en délicatesse avec l’appareil de l’UMP. Mais quelle trajectoire pathétique pour des hommes et des femmes désintéressé-e-s, convaincu-e-s à la fois de l’urgente nécessité de sauver la planète (en particulier en sortant du nucléaire)  et partisans d’une société ouverte !

Vernon compte aussi, autre spécificité, un conseiller municipal d’extrême-droite (qui vient encore de s'illustrer en refusant une motion passe-partout contre le racisme): l’ancien secrétaire départemental du FN, passé au Parti de la France de C.Lang lors d’ une de ces luttes pour la place de chef qui émaillent la vie de cette formation. Le FN officiel a repris pied dans la ville, ils vont peut-être s’allier… Une chose est sûre: les affligeantes recompositions en cours ne donnent aucune perspective à la rancœur et à la colère contre ce gouvernement au service du MEDEF.

A Vernon, le NPA dispose de peu de forces pour œuvrer au regroupement de l’opposition de gauche à Hollande-Ayrault. Mais, comme cela a été possible à Louviers avec la section du PCF, il est disponible pour rassembler « la gauche qui lutte, l’écologie qui se bat, les citoyens qui décident ».

Lire la suite

Les nôtres: Hervé Lefrançois nous a quittés

27 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #NPA 27

H-Lefrancois.JPGHervé nous avait rejoints lors du lancement du NPA. Chaudronnier privé d'emploi, il avait multiplié les petits boulots, mais la vie ne lui avait pas épargné grand chose. Fils d’un militant du PCF et de la CGT bien connu localement, cet écorché vif nous avait apporté l'élan de sa révolte libertaire, sa curiosité têtue et sa volonté farouche de changer le monde. Il avait participé au congrès constitutif de notre fédération de l'Eure, mais le comité qu'il avait tenté de constituer à Gisors n'avait pas tenu. Il aurait dû être candidat sur notre liste à la précédente élection régionale…  mais cet anarchiste n’était pas inscrit sur la liste électorale ! Isolé, sans possibilité de se déplacer, assailli par les soucis de santé, il avait été très déçu par nos reculs. Il ne voyait plus d'intérêt à continuer à se voir tous les mois en tête à tête quand un militant lui rendait visite mensuellement.  Dur et sensible  tout à la fois , il continuait à suivre nos activités, et il aimait laisser des commentaires sur les articles de  notre site départemental. Micheline sa mère, qui plus d'une fois l'avait accompagné en voiture pour lui permettre de participer à des activités du parti, sait qu' Hervé restera présent dans les mémoires des militant-e-s qui l'ont côtoyé.


Fédération de l'Eure

Lire la suite

LE FN PARTI PATRONAL : LA PREUVE PAR M-REAL!

26 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Luttes Ouvrières

Quand le parti de l’héritière Le Pen se risque sur le terrain économique, le masque tombe. Comme on le verra ci-dessous, non seulement il raconte n’importe quoi, mais surtout le patron anti-syndical qui préside le FN de l’Eure ignore la lutte des travailleurs de M-real, de la CGT et de la CGC, du « comité pour le maintien et le développement de l’emploi ». Pourtant, à part lui et ses adeptes, qui ignore que les M-real n’ont obtenu leurs succès que grâce à leurs actions coup de poing multipliées, grâce à la remise en marche illégale, grâce à leur grève d’un mois ?  

Il se confirme que le FN est dur avec les plus faibles, mais s’écrase devant les puissants.

 

M-Real : Un coup de com' ?

 (« La Dépêche » 15 novembre 2013)

« Ce n'est pas parce que /e Conseil général est intervenu dans le montage financier de M-Real que l'usine est sauvée mais parce que un certain nombre d'industriels l'a fait. Le montage a été un découpage et le Conseil général a gardé une partie du terrain pour faire on ne sait quoi. Je ne vois pas pourquoi /e Conseil gé­néra/ intervient financièrement, mobilise les capitaux des contri-buables alors que l'on aurait pu faire un montage différent. » Emmanuel Camoin, responsable départemental du Front natio­nal, est en convaincu. Et il l'a affirmé samedi lors d'une confé­rence de presse, le sauvetage de l'usine de papier M-Real est une vaste opération de communication du Conseil général. « C'est un montage tordu. De la com' politique, le président du Conseil général (PS) a trouvé ce système-là pour se faire de /a pub. Il réunit des partenaires pour obtenir un résultat économi­que je suis d'accord mais le montage tel qu'il a été fait, c'est de la publicité pour Mr Destans. Ce/a lui a permis de booster sa candidature aux législatives, c'est la seule et unique raison. » Notons quand même que le rachat de l'usine par le Conseil gé­néral a eu lieu six mois après les élections législatives...

Lire la suite

Près de 500 dans les rues d'Evreux le 14 novembre, on continue ! Rythmes scolaires : répondre aux provocations du ministre!

25 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Education

http://npa2009.org/sites/default/files/images/rythmes%20scolaire.preview.JPGLes journées de grève des 12, 13 ou 14 novembre dans l’éducation ont été comme annoncé des réussites. À Paris, les animateurs ont été massivement en grève le mardi, seulement 75 écoles sur 660 ayant fonctionné normalement, avec des cantines ou des activités périscolaires complètement fermées dans la majorité. Cela a montré la force de frappe de ces salariéEs et l’ampleur de leur colère.


Le mouvement continue

Chez les enseignants, la grève mercredi ou jeudi a été massive : environ unE enseignantE sur deux en grève, avec des pointes à 80 ou 90 % de grévistes dans certaines villes, malgré l’absence d’appel national à la grève du SNUipp-FSU. Pourtant, une quarantaine de sections départementales avaient appelé à la grève contre l’avis de la direction nationale, ce que le secrétaire général a l’audace de décrire de la façon suivante : « nous avons très clairement été engagés dans une quinzaine d’actions nationales sous forme de grèves et rassemblements. » Une façon de nier la fronde qui existe dans le syndicat majoritaire contre les positions de la direction nationale, une fronde qui devrait se concrétiser par un appel national à la grève début décembre.
À Paris, où la grève a atteint 70 % (pour la sixième grève depuis un an sur ce thème), les discussions sur la reconduction ont commencé : dans les plupart des arrondissements, le principe de reconduire a été voté. Dans certains (18e et 20e), une tentative de grève reconductible est en préparation à partir du 26 novembre. L’idée est de libérer du temps pour convaincre les hésitantEs, concrétiser le soutien des parents d’élèves (un sondage révèle que 65 % d’entre eux sont favorables à l’arrêt de la réforme), organiser la convergence entre personnels de la ville et de l’Éducation nationale.
Mais les difficultés sont réelles, les organisations syndicales, malgré des déclarations d’intention en assemblées générales, ne relayant pas ces appels à reconduire le mouvement. De plus, pour l’instant, les assemblées générales n’ont pas acquis la force de construire seules le mouvement. Mais des jalons sont posés pour continuer à construire la mobilisation.


Pendant ce temps, rue de Grenelle…
Alors que les personnels sont mobilisés, Vincent Peillon ouvre le plus naturellement du monde des « concertations sur le métier d’enseignant », où se rendent bien gentiment les directions syndicales…
Le ministre marche sur des œufs car il sait qu’il ne faut pas donner l’impression de lancer une nouvelle attaque. Pourtant, les annonces sont explosives. Il propose de redéfinir le temps de travail des enseignants, faisant croire qu’il s’agira d’un progrès alors que les premiers éléments concrets sont un projet d’annualisation du temps de service des enseignants remplaçants et l’exigence de faire travailler deux fois le 2 septembre (comme journée de pré-rentrée et plus tard en deux demi-journées devant élèves). Il propose encore de discuter du statut des directeurs d’écoles, alors que la réforme des rythmes scolaires pousse déjà à faire des écoles de petits établissements recrutant leurs animateurs et discutant, sous pression des mairies, de projet éducatifs locaux, ce qui renforce les inégalités sur le plan national. Enfin, il fait semblant de s’intéresser à l’éducation prioritaire, alors qu’il ne revient pas sur la suppression des postes de RASED (réseaux d’aide spécialisée aux élèves en difficulté) et sur la pénurie budgétaire.
L’enjeu pour le mouvement est que ces provocations soient comprises comme telles, et encouragent à se mobiliser pour faire reculer le gouvernement.

 

Antoine Larrache


Lire la suite

"Elisée Reclus, La passion du monde", un film de Nicolas Eprendre

23 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #CULTURE

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4f/Le_Cri_du_Peuple_-_Elis%C3%A9e_Reclus.JPG

« La Passion du Monde » est le motif central de la vie de Elisée Reclus, géographe et anarchiste français (1830-1905). Le  portrait d’une personnalité peu banale, tout à la fois grand voyageur, scientifique reconnu et homme de conviction. Des convictions qui le guident sa vie durant,  au risque de l’affrontement (La Commune de Paris), de la prison et de nombreux exils.

 Avec Reclus, on assiste à la naissance d’une science, la géographie,  qui en s’appuyant sur le « temps long », examine l’évolution des paysages et des territoires à la lumière de l’histoire des peuples qui y vivent.

 Avec Reclus, on assiste à la naissance d’une pensée et d’une pratique, l’anarchie. Proche de Bakounine et de Kropotkine, il participe activement à la naissance de ce mouvement qu’il soutient par ses écrits et son immense renom.

 Le défi était de donner vie à la pensée d’un homme du XIXe siècle, par la poésie des images et la magie des textes. Utiliser la puissance de l’évocation cinématographique au service d’un imaginaire fécond et actuel !  Les photographies de Nadar nous transmettent un regard plein de bonhomie et d’acuité. Carlo Brandt donne vie à des pages qui mêlent poésie et humour, pensée scientifique et politique. Les témoignages de Hélène Sarrazin (biographe), Kenneth White (écrivain), Philippe Pelletier et Federico Ferretti (géographes), dressent le portrait d’un géographe sans frontière, un révolutionnaire soucieux de ses semblables et de son environnement. Un homme du 21ème siècle en somme !

 

Photo: Elysée Reclus lisant "le cri du peuple" dans sa maison de Bruxelles.

 


Samedi 30 Novembreà 16h00, au cinéma Grand Forum de Louviers à l'invitation de la Société d'Etudes Diverses de Louviers, dans le cadre du mois du documentaire. Entrée gratuite, suivi d'un débat avec le réalisateur, Nicolas Eprendre, qui sera présent.

 

http://www.la-breche.com/catalog/images/2045.jpg

Évolution et révolution, d’Élisée Reclus

préfacé par Olivier Besancenot, Le Passager clandestin, 2008, 112 pages, 7 euros.

 

Ce géographe remarquable et reconnu, auteur d’une Géographie universelle (1875-1894), était militant anarchiste, membre de la Ière Internationale, banni de France pour sa participation à la Commune. L’Évolution, la révolution et l’idéal anarchiste sera publié en 1898. Mais l’essentiel de sa thèse est déjà présente dans cette conférence prononcée à Genève, en 1880.

Le texte de Reclus est remarquablement moderne, tant dans la dénonciation des crimes du capital que dans sa colère contre ses soutiens, militaires et curés, journalistes et politiciens. Il ridiculise ceux qui s’effraient de la perspective révolutionnaire ; il montre, avec des analogies puisées dans toutes les sciences, qu’opposer évolution et révolution es

 

t insensé, et que ceux qui se disent pour l’évolution (la réforme) contre la révolution sont, en réalité, ceux qui combattent les réformes, quand ils ne proposent pas des contre-réformes. Les remarques de Reclus sur les différents niveaux de conscience des travailleurs sont passionnantes. Et, même s’il montre que le chemin vers l’émancipation n’est

pas rectiligne, il n’en conclut pas moins sur sa conviction : « L’évolution s’est faite, la révolution ne saurait tarder. [...] Le jour viendra où l’évolution et la révolution, se succédant immédiatement, du désir au fait, de l’idée à la réalisation, se confondront en un seul et même phénomène. »

Olivier Besancenot, dans sa présentation, replace Élisée Reclus dans son époque, salue, dans son optimisme, le refus d’abdiquer après la défaite de 1871. Il montre combien, plus d’un siècle plus tard, nous devons intégrer la critique anarchiste de tout pouvoir et de toute organisation. Et de conclure : « Rien ne saurait esquiver le prochain débat de fond : quelle autre organisation démocratique de la société qui fonctionnerait du bas vers le haut, alliant suffrage universel et démocratie directe, combinant autogestion à la base et coordination supérieure de toutes les décisions qui n’auraient pas pu être décidées au plus près, au sein d’assemblées de quartier ou d’entreprise ? »

Lire la suite
1 2 3 4 > >>