Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Conti, une victoire avec les larmes aux yeux (communiqué NPA)

30 Août 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

Conti, une victoire avec les larmes aux yeux (communiqué NPA)

 

La-saga-des-Conti_portrait_w858.jpg

Après le Tribunal Administratif d’Amiens qui avait annulé le 14 février dernier le licenciement de 22 anciens salariés protégés de Continental, c’est le Tribunal des prud’hommes de Compiègne, saisi par 680 Contis, décidés à ne pas lâcher qui vient de condamner Continental « pour défaut de motif économique et non respect de leurs obligations de reclassement ».

 

Ces deux jugements dévoilent l’hypocrisie des pouvoirs publics et administratifs qui ont laissé Continental jeter à la rue 1120 salariéEs en fermant son usine de Clairoix en 2010.

Pour les salariéEs qui poursuivent la bagarre juridique, c’est « Une victoire avec les larmes aux yeux » comme l’a dit Xavier Matthieu. En effet cette victoire ne pourra compenser le désastre social : plusieurs suicides, 250 divorces, des familles éclatées et 500 salariéES licenciéEs pointent toujours au chômage.

La loi dite de « sécurisation de l’emploi » adoptée au printemps par le Parlement permettra, entre autre d’éviter ces jugements qui, même après coup, font la preuve que les directions des entreprises sont prêtes à tout pour augmenter leurs profits sur le dos des salariéEs. C’est pour cela que nous revendiquons l’abrogation de cette loi qui ne sécurise que les profits.

Le NPA revendique l’interdiction des licenciements, la réquisition sans indemnité ni rachat des murs, des machines et des stocks de production et de matières premières sous le contrôle des salariéEs mobiliséEs.

Car la victoire juridique des Conti montre que même sur ce terrain, seule la mobilisation et les luttes des salariéEs pour prendre leurs affaires en main font bouger les rapports de force.

Montreuil, le 30 août 2013

Lire la suite

Contre toute intervention militaire. Soutien total à la révolution syrienne (communiqué du NPA)

29 Août 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Contre toute intervention militaire. Soutien total à la révolution syrienne.

TEAN198-la-Une.preview.jpg

Le régime de Bachar Al Assad ne cesse d’élever le niveau des massacres qu'il organise contre son propre peuple. Ainsi les bombardements récents dans des zones civiles autour de Damas, utilisant des armes chimiques, emplissent une nouvelle fois d'horreur et de rage contre l'hypocrisie des grandes puissances qui aboutit à ces crimes contre l'humanité. Le NPA tient une nouvelle fois à assurer le peuple syrien insurgé de toute sa solidarité, et de son admiration devant sa détermination à renverser un pouvoir indéfendable de tout point de vue. Nous dénonçons la complicité directe des gouvernements de la Russie et de l'Iran qui encourage les crimes d’Al-Assad. Mais nous réaffirmons que les grandes puissances occidentales, en refusant de livrer les armes que réclament depuis tant de mois les structures collectives de lutte dont s'est doté ce peuple, portent aussi une lourde responsabilité dans la perpétuation du régime assassin, tout en contribuant au développement de courants obscurantistes religieux qui constituent un second ennemi mortel pour le peuple syrien.

Maintenant, les USA, la France et la Grande Bretagne annoncent leur volonté d'intervenir directement dans le conflit par des bombardements ciblés. Nous refusons absolument une telle politique dans laquelle le président Hollande se met à l’avant-garde sans aucune consultation démocratique. En effet, elle ne peut qu'avoir des effets contre-productifs, face à un régime criminel et aventuriste, qui pourrait au contraire renforcer sa propagande internationale et finalement augmenter les souffrances en Syrie. C'est au peuple syrien de se libérer en toute autodétermination, avec toute l'aide internationale indispensable mais sans les manœuvres et interventions directes d'Etats qui défendent d'abord leurs propres intérêts. Face à un pouvoir qui a coupé tous le ponts des compromis, le peuple syrien et ses représentants qui se battent pour la démocratie, la justice sociale, et la dignité nationale dans le respect de toutes ses composantes ne pourra transiger sur la chute du clan de Bachar Al-Assad, et le refus de toute tutelle étrangère !

Leucate, le 28 août 2013

Lire la suite

Syrie: Enfin un succès dû à la mobilisation internationale

24 Août 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Syrie: Enfin un succès dû à la mobilisation internationale

 

L’artiste Youssef Abdelké relâché après 5 semaines de séquestration

http://syrie.blog.lemonde.fr/2013/08/23/lartiste-yousef-abdelki-relache-apres-5-semaines-de-sequestration/

 

Merci à celles et ceux de nos lecteurs qui avaient signé la pétition en sa faveur.

Le docteur Abdel Aziz Al Khayer est lui toujours détenu depuis le 20 septembre 2012. Dirigeant du parti d'Action Communiste dans la clandestinité, opposant intraitable, il fut arrêté, torturé et condamné à 22 ans de prison en 1992. Notre participation à la campagne internationale d'envoi de cartes postales (reproduite ci-dessus) en faveur de sa libération avait contribué à le faire libérer en 2005. Il est symptomatique de la violence de la confrontation en cours que celui qui est devenu un partisan d'une solution de compromis entre les camps qui s'affrontent ait été ainsi éliminé du jeu politique par le régime. Il doit reparaître sain et sauf !


tmpAC74


Lire la suite

Syrie : l’extermination du peuple révolté, les armes chimiques du régime (Courant de la Gauche révolutionnaire)

22 Août 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Syrie : l’extermination du peuple révolté, les armes chimiques du régime (Courant de la Gauche révolutionnaire)

 

16151_image.jpg


Le régime dictatorial poursuit sa politique d’extermination de notre peuple. L’aube du 21 août 2013 a vu mourir de centaines de Syriens, dont un nombre important de femmes et d’enfants, victimes des armes d’extermination que sont les gaz toxiques et l’utilisation incontestable d’armes chimiques, dans les quartiers de la Ghouta orientale, la banlieue de Damas, et ce, dans le cadre de l’attaque militaire la plus violente du régime menée depuis ce matin sur ces zones révoltées.

Depuis plus de deux ans, la liste des sévices et des sacrifices consentis par les masses de notre peuple ne cesse de s’allonger. Il est impossible de recenser les centaines de milliers de martyrs, de blessés, d’emprisonnés et les millions d’exilés et de réfugiés. La torture de notre peuple, qui n’en peut plus, se prolonge. Ses cris se perdent dans l’air et un silence mortel engloutit la conscience humaine.

Le massacre et la coercition de notre peuple se poursuivent, perpétrées par la machine de mort et de destruction d’un régime qui dépasse le fascisme par sa sauvagerie. C’est une tragédie que le monde n’a pas connue depuis bien longtemps, la tragédie d’un peuple insurgé pour sa liberté et sa libération des griffes d’un régime dictatorial, sauvage de par sa répression et sauvage de par son exploitation des opprimés de notre pays, au service des intérêts d’une petite clique de bourgeois.

Notre révolution n’a pas d’allié sincère, à l’exception des révolutions des peuples de la région et du monde et des militants qui œuvrent à se libérer des régimes obscurantistes, oppresseurs et exploiteurs.

Cet acte criminel et odieux de la clique au pouvoir contre des civils isolés s’inscrit avec cynisme vis-à-vis de l’existence humaine et ce, au moment même où les forces contre révolutionnaires ont commencé à organiser leur attaque contre les révolutions au niveau régional, dirigées par l’Arabie Saoudite et ses alliés. Le régime y aura trouvé une occasion pour commettre son massacre abominable. Pourtant notre peuple révolté et déterminé, éprouvé par ses blessures, continuera sa résistance contre les tyrans criminels, leur infligera une défaite et les sanctions qu’ils méritent pour leurs crimes.

Nous enterrerons nos morts et embaumerons nos blessés. Nous n’en serons que plus déterminés et résolus dans notre lutte pour la chute du régime assassin et prédateur et la victoire de notre révolution populaire.

Pour l’édification de la Syrie de la liberté, de la Justice, de l’égalité et de la justice sociale

Ni Washington, ni Moscou

Ni Riyadh, ni Téhéran

Gloire aux martyrs,

Guérison aux blessés

Victoire pour la révolution populaire

Tout le pouvoir et toute la richesse au peuple

Courant de la Gauche révolutionnaire

Damas, 21 août 2013

(Traduit de l’arabe, LT)

Lire la suite

Situation d’urgence à Fukushima (Réseau sortir du nucléaire)

20 Août 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Situation d’urgence à Fukushima (Réseau sortir du nucléaire)


Le-nucleaire--c-est-l-avenir.jpg

 

 

Le 7 août 2013, la situation d’urgence a été décrétée à Fukushima due à des fuites radioactives qui contaminent de manière irréversible les nappes phréatiques, l’océan Pacifique ainsi que tout l’environnement autour de la centrale. Tous les jours, ce sont 300 tonnes d’eau contaminée qui se déversent dans le milieu maritime laissant les autorités impuissantes face à l’ampleur de la catastrophe.

 

Après le mensonge d’État, des révélations au compte-gouttes

En juillet dernier, TEPCO, l’opérateur de la centrale de Fukushima, avait déjà avoué que de l’eau contaminée au strontium, césium et tritium s’écoulait bien dans l’océan Pacifique. Un aveu qui est intervenu au lendemain des élections sénatoriales où le parti de l’actuel premier ministre Shinzo Abe a gagné. Personne n’a cru à un hasard du calendrier, le premier ministre étant un fervent défenseur de l’énergie nucléaire. Si cette information avait été dévoilée avant les élections, la victoire du parti démocrate-libéral aurait sans doute été mise en péril…

TEPCO a été mis en cause dès le début de la catastrophe de Fukushima, notamment sur sa gestion dans les heures qui ont suivi le tsunami et depuis l’opérateur n’a fait que cacher la vérité à la population japonaise, tentant ainsi de masquer l’ampleur du désastre.

Une contamination de l’océan sans précédent

TEPCO a évalué la contamination de l’océan Pacifique entre 20 000 et 40 000 milliards de becquerels depuis mai 2011. Nous sommes donc face à la plus grande contamination en mer de l’Histoire, comme le confirme Jérôme Joly, directeur adjoint de l’IRSN.

Mais la catastrophe de Fukushima est toujours en cours et 300 tonnes d’eau contaminée se déversent chaque jour dans l’océan. Pour tenter de contenir ces fuites, TEPCO a construit une barrière pour empêcher les eaux très radioactives de se répandre dans le Pacifique, mais ces barrières ne sont pas suffisantes et l’eau provenant des nappes phréatiques a commencé à les submerger. De plus, TEPCO a entrepris l’injection de produits chimiques dans le sol, afin de le solidifier pour contenir la radioactivité… En réalité, du simple bricolage, qui ne parvient pas a résoudre la situation, sans compter que ce sont de nouveaux produits très dangereux qu’on libère dans la nature.

Une situation ingérable

Quelles que soient les solutions envisagées par les autorités, la situation est ingérable, car le propre d’une catastrophe nucléaire est de durer dans le temps, il est illusoire de penser que la radioactivité à Fukushima peut être contenue.

Mais le gouvernement japonais refuse toujours une coopération internationale pour gérer cette crise, sans aucun doute de peur que la lumière soit faite sur la situation. Car même si certaines informations sont dévoilées, il est difficile d’établir un réel bilan de l’ampleur des dégâts en terme humain et environnemental.


Chronologie des révélations des derniers jours

- A la fin du mois de juillet, TEPCO revient sur ses affirmations selon lesquelles l’eau chargée de tritium, de strontium, de césium et d’autres éléments radioactifs stagnait sous terre, et avait avoué qu’elle atteignait l’océan. Un revirement survenu au lendemain d’élections sénatoriales qui se sont soldées par la victoire du Parti libéral-démocrate du premier ministre Shinzo Abe, largement favorable au nucléaire. A la suite de cet aveu, l’autorité nucléaire japonaise a prévu d’enquêter sur ces fuites et de surveiller la contamination de l’océan.

- Le 3 août, le quotidien japonais Asahi révèle que les nappes phréatiques situées sous la centrale japonaise accidentée de Fukushima montent à un niveau plus élevé qu’une barrière actuellement construite pour les contenir, et que les eaux souterraines contaminées lors de l’accident nucléaire du 11 mars 2011 pourraient remonter à la surface d’ici trois semaines.

- Dimanche 4 août, Tepco a communiqué pour la première fois une estimation des fuites radioactives dans l’océan. Bilan : entre vingt et quarante mille milliards de becquerels se sont déversés de mai 2011, soit deux mois après l’accident, à juillet 2013.

- Une "situation d’urgence" a été déclarée, mardi 6 août, par l’Autorité de régulation nucléaire japonaise (NRA) à la centrale de Fukushima. Selon la NRA, cette eau contaminée est en train de monter vers la surface et dépasse les limites légales d’écoulement radioactif.

- Mercredi 7 août, on apprend que les fuites sont estimées à 300 t par jour

- Jeudi 8 août, l’Acro fait le point sur la situation. TEPCo a estimé à 520 m3 d’eau très radioactive le rejet d’avril. Selon l’association ce seul rejet devrait être classé au niveau 5 ou 6 de l’échelle internationale INES.

 

http://groupes.sortirdunucleaire.org/Aout-2013-Situation-d-urgence

Lire la suite

Déclaration des Révolutionnaires socialistes d’Egypte (14 août 2013)

18 Août 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

http://mai68.org/spip/IMG/jpg/Egypte_14aout2013.jpg«A bas la domination militaire! A bas Al-Sissi, dirigeant de la contre-révolution!»

La sanglante dispersion des sit-in du parc Al-Nahada et de Raba’a al-Adawiyya n’est rien d’autre qu’un massacre; préparé à l’avance. Son objectif est de liquider les Frères musulmans (FM). Elle fait aussi partie d’un plan pour détruire la révolution égyptienne et  restaurer l’Etat militaro-policier du régime Moubarak.


Les Révolutionnaires socialistes n’ont à aucun moment défendu le régime de Mohamed Morsi et des Frères musulmans. Nous avons toujours été aux premiers rangs de l’opposition contre ce régime criminel, failli qui a trahi les objectifs de la révolution égyptienne. Ce dernier a même protégé les piliers du régime Moubarak et son appareil de sécurité, ses forces armées et ses hommes d’affaire corrompus. Nous avons participé de toutes nos forces à la vague révolutionnaire du 30 juin 2013.


Nous nous sommes tout autant opposés dès le début aux sit-in des Frères musulmans ainsi qu’à leurs tentatives de rétablir Morsi au pouvoir. Il faut cependant replacer les événements d’aujourd’hui dans leur contexte, c’est-à-dire leur utilisation par les militaires pour briser les grèves ouvrières. Nous avons également assisté à la nomination de nouveaux gouverneurs provinciaux, largement issus des rangs des restes de l’ancien régime, de la police et des généraux de l’armée. Puis, enfin, il y a les politiques menées par le gouvernement du général Abdel Fatah Al-Sissi. Celui-ci a adopté une feuille de route clairement hostile aux objectifs et aux revendications de la révolution égyptienne, c’est-à-dire: liberté, dignité et justice sociale.


Voici le contexte dans lequel se déroule le massacre brutal mis en œuvre par l’armée et la police. Il s’agit d’une répétition sanglante de la liquidation prochaine de la révolution égyptienne. Son objectif est de briser la volonté révolutionnaire de toutes et tous les Egyptiens qui réclament leurs droits – qu’il s’agisse des pauvres, des travailleuses et des travailleurs ou des jeunes révolutionnaires – en instaurant un état de terreur.


La réaction des Frères musulmans et des salafistes, qui consiste en attaques contre les chrétiens et leurs églises, est toutefois un crime sectaire qui ne fait que servir les forces de la contre-révolution. L’Etat de Moubarak et Al-Sissi, qui n’ont jamais défendu les Coptes et leurs églises [1], sont complices de cette abjecte tentative de provoquer une guerre civile, dont les chrétiens égyptiens seront les victimes des réactionnaires Frères musulmans.


Nous nous élevons fermement contre les massacres d’Al-Sissi, contre sa tentative hideuse de faire avorter la révolution égyptienne. Le massacre d’aujourd’hui n’est que la première étape sur le chemin de la contre-révolution. Nous nous élevons avec la même fermeté contre toutes les attaques contre les chrétiens d’Egypte et contre la campagne confessionnelle qui ne fait que servir les intérêts d’Al-Sissi et ses desseins sanglants.
Conduites par ceux qui sont entrés dans le gouvernement Al-Sissi, de nombreuses personnes qui se considèrent elles-mêmes comme libérales et de gauche ont trahi la révolution égyptienne. Ils ont fait commerce du sang des martyres pour blanchir l’armée et la contre-révolution. Ces personnes ont du sang sur les mains.


Nous, Révolutionnaires socialistes, ne dévierons pas un instant de la voie de la révolution égyptienne. Nous ne ferons jamais de compromis sur les droits des martyrs révolutionnaires et sur leur sang pur: celui de ceux et celles qui sont tombés en affrontant Moubarak, celui de ceux et celles qui sont tombés en affrontant le Conseil suprême des forces armées, celui de ceux et celles qui sont tombés en s’affrontant au régime Morsi et celui de ceux et celles qui tombent actuellement en affrontant Al-Sissi et ses chiens de garde.


• A bas la domination de l’armée!
• Contre le retour de l’ancien régime!
• Contre le retour des Frères musulmans!
• Tout le pouvoir et toute la richesse au peuple!


Les Révolutionnaires socialistes d’Egypte – 14 août 2013

Lire la suite

Contre l'austérité :1 million d'euros pour le NPA!

14 Août 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

http://npa2009.org/sites/default/files/images/Souscription-2013_0.pngÀ travers le monde, la logique destructrice du capitalisme est à l’œuvre. Leur Europe, celle de la troïka honnie par les peuples, est aujourd'hui l'épicentre de la crise. Le chômage, les politiques d'austérité y font des ravages, les conditions de vie et de travail se dégradent constamment, la démoralisation gagne le monde du travail en l'absence de perspectives crédibles de la gauche politique et syndicale. C'est elle qui crée le terreau de la prospérité pour le FN et les idées réactionnaires, nationalistes, racistes, homophobes et islamophobes.

Il est impossible de stopper cet engrenage du pire sans une puissante mobilisation des travailleurs, de la population et de la jeunesse, qui imposera des mesures d'urgence, remettrera en cause la propriété capitaliste et la course au profit. Il n'y a pas d'issue hors d'une politique anticapitaliste. C'est pourquoi les militantEs du NPA se tournent vers vous et en appellent à votre soutien. D'avance, merci à toutes et tous.

Les dons ouvrent droit à une réduction d’impôts égale à 66% de leur montant dans la limite de 20 % du revenu imposable.
Tous les dons effectués avant le 31 décembre 2013 seront déductibles des impôts pour l'année 2014.

2 façons de verser :

  • Par chèque à l'ordre de « NPA souscription » à renvoyer à :
    NPA souscription - 2 rue Richard Lenoir - 93100 Montreuil
  • Et par carte bancaire sur notre site : http://npa2009.org/souscription
Lire la suite

Phlippe Poutou aspire à une "bataille sociale" à la rentrée (AFP 13/08/2013)

14 Août 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Déclarations de Philippe POUTOU

PARIS (France), 13 août 2013 (AFP) - Philippe Poutou, ex-candidat du NPA l'Elysée, attend et espère une "bataille sociale" à la rentrée contre un gouvernement au bilan "catastrophique", pour aller "prendre le pognon" là où il est.


Comme France 2 lui demandait de juger les 16 mois de la majorit socialiste, le responsable trotskiste a tranché : "C'est catastrophique pourla majorité de la population". "Ils ont l'air plutôt satisfaits d'eux-mêmes, Hollande, Ayrault", poursuivi M. Poutou. "Mais en réalité, c'est plus de chômage, de pauvreté des services publics qui continuent à se dégrader, une souffrance au travail les mêmes problèmes qui continuent et c'est logique puisqu'ils mènent un politique libérale qui est quasiment la même que celle qui était menée par Sarkozy".


Donc son espoir réside dans "une contestation à gauche, une mobilisatio sociale". Il faut aux yeux de l'ancien candidat à la présidence (1, 15%) , "reprendre la rue, que le peuple de gauche se batte et arrive à imposer un progrès socia pour tout le monde".


"Ca passera par une bataille sociale contre ce gouvernement", selon M. Poutou. "Le pognon existe, il faut aller le prendre. Seulement, il faut oser le prendre, c'est un problème politique, pas technique", a lancé le militant du Nouveau Parti Anticapitaliste.


La visite du Premier ministre Jean-Marc Ayrault tôt le matin sur un chantier pour parler pénibilité du travail ? "Du pipeau complet", a-t-i tranché.

Lire la suite

SUCCES DU RASSEMBLEMENT A NDDL: LA PREUVE PAR LA VIDEO! (Mediapart)

14 Août 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

Et pourtant les médias ont passé le week end à dire que 4000 personnes, que la lutte s'éssouflait complètement.... La désinformation est toujours à l'oeuvre!

 


 
Lire la suite

Communiqué: Plein succès de la mobilisation à Notre-Dame-des-Landes!

6 Août 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

http://www.lepoint.fr/images/2013/01/06/1004891-399072-jpg_877584_434x276.jpgPari gagné pour les organisateurs du rassemblement Notre-Dame-des-Landes 2013. A 18h30 ce dimanche, et depuis hier matin, plus de 40 000 personnes en comptage cumulé ont foulé le terrain. Les festivaliers-militants continuent à affluer pour les concerts de la soirée (Cabazi, Lo’Jo, Sanseverino, Lo Cor de la Plana, Parabellum).
Toutes les personnes présentes, public, artistes et organisateurs affichent une très grande satisfaction devant le professionnalisme de l’organisation, portée par près de 800 bénévoles. Le contenu et la variété des forum-débats et de la programmation musicale ont fait l’unanimité. Leur simultanéité a permis au public d’alterner en permanence musique et information, d’apprécier l’esprit à la fois festif et militant de ce week-end, et son ambiance joyeuse et sereine.
Au cœur de l’été, la mobilisation ne faiblit pas, bien au contraire. Elle renforce notre conviction d’avoir les moyens d’arracher la victoire contre ce projet inutile, qui ne nous sera pas imposé.

Notre lutte continue, comme d’autres luttes avec lesquelles nous tissons des réseaux solides. Jusqu’à la victoire, ici et ailleurs ! On ne lâche rien !

Lire la suite
1 2 > >>