Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Front national en progression, un danger à combattre!

30 Mars 2013 , Rédigé par NPA 27

Continûment, l’extrême droite progresse, en nombre de voix et aussi en banalisation. C’est un des dangers de l’heure. Pour le contrer, les prétentions morales seront de piètres remparts, alors que Hollande et la pseudo-gauche au pouvoir se soumet à la puissance de l’argent.

Capitulation à gauche, démagogie à droite

Les mécanismes qui ont abouti à cette situation ont pour ressort les capitulations de la gauche avec Valls dans le rôle principal : stigmatisation des Roms, abandon du droit de vote des ressortissants étrangers même pour les élections municipales. Il n’y a plus aucune limite quand on est prêt à courir après la démagogie populiste de la droite. La crise use rapidement les équipes au pouvoir, elle accentue les contradictions entre les discours et les actes, met à nu les mensonges des hommes politiques ressentis comme autant d’agressions méprisantes par les travailleurs, les classes populaires.

Cette logique s’est mise en place dans la foulée du premier septennat de François Mitterrand, quand la droite et la gauche cohabitaient dans la gestion des affaires. Elle s’est poursuivie avant que la crise ne vienne renvoyer dos à dos la politique de la gauche et de la droite, l’une et l’autre soumise, à travers l’Europe, à la défense des intérêts des groupes financiers et industriels contre les peuples. La démoralisation du monde du travail, frappé de plein fouet par la précarisation, le chômage, la dégradation des conditions de vie et de travail, l’insécurité sociale généralisée, a créé le terreau sur lequel ont germé les préjugés réactionnaires.

Le champ est laissé libre à Marine Le Pen, qui, plus habilement que son père, dévoie le mécontentement social sur le terrain du nationalisme, du chauvinisme et du racisme, tout en contribuant à occuper sa place avec le reste de la droite extrême et traditionnaliste dans le cadre des mobilisations contre le « mariage pour tous » Ces gens-là se sentent confortés, ils se préparent en particulier à présenter nombre de listes aux élections municipales, et osent parfois, faute de réactions en face, se risquer sur le terrain des entreprises en crise. Ils drainent dans leur sillage des groupuscules de petites frappes directement inspirés par les nazis grecs de « l’Aube dorée ».

Mais il n’y a là aucun automatisme. La suite dépend de la capacité du mouvement ouvrier, tant syndical que politique, à reprendre l’initiative en s’affirmant comme une force d’opposition aux politiques d’austérité, y compris contre la gauche libérale.

« La chef de l’opposition, c’est moi »

Marine Le Pen veut créer un nouveau parti dont elle serait l’axe, un parti de droite extrême, nationaliste et chauvine, anti-immigrés, hostile à l’Europe et misant sur son effondrement, rassemblant le FN et une partie de l’UMP. Il est clair que l’influence de l’extrême droite, sa capacité à trouver une place dans le jeu institutionnel, comme dans toute la vie du pays, représentent un terrible danger pour le monde du travail. Elles traduisent une dégradation du rapport de forces en faveur des classes dominantes.

Face à la menace du FN, la contre-offensive nécessaire:

La gauche de gouvernement le dit, elle se pliera aux besoins des marchés, des banques. François Hollande s’est engagé à honorer la dette illégitime et injuste... Ses discours «humanistes», ses réforme sociétales qui ne coûtent pas un rond sont dérisoires face à cette réalité pesante et douloureuse pour celles et ceux d’en bas.

L’enjeu de la bataille sociale et politique qui s’ouvre est de ne pas abandonner le terrain à l’extrême droite, de construire contre elle, mais aussi contre le gouvernement libéral, une force d’opposition à gauche; une force qui lutte pour unir le monde du travail et la jeunesse, pour défendre leurs droits, pour faire vivre au quotidien, dans les quartiers et sur les lieux de travail, la solidarité entre tous les exploités quelles que soient leurs origines, pour combattre le racisme; une force qui situe son combat au niveau de toute l’Europe, contre tous les replis nationalistes et chauvins. Le NPA fera tout ce qui est en son pouvoir pour contribuer à unir le monde du travail et ses organisations contre toute politique d’austérité, pour en finir avec la dictature des groupes financiers et industriels. Un des axes de ce combat, c’est de continuer opiniâtrement à démontrer que le FN n’est pas un parti comme un autre.

Alors, pas de banalisation : leurs affiches, leurs auto-collants, leurs réunions doivent à chaque fois faire l’objet d’une réaction adapté.


http://www.raslfrontrouen.com/RLFsiteV2/wp-content/uploads/2009/11/539974_329220423814230_415389583_n.jpg

En savoir plus? Accédez au site de Ras l' Front -Rouen en cliquant sur l'image

Lire la suite

Grand oral d'Hollande : la pédagogie de l'austérité, on n'en veut pas !

30 Mars 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Après le bide de sa sortie à Dijon, Hollande a tenu le deuxième round d'explication de sa politique avec une grande messe cathodique sur France 2. Pendant 1 heure et quart, il a défendu point par point ses premiers 10 mois au pouvoir, avec comme premier objectif réaffirmé l'inversion de la courbe du chômage d’ici la fin de l’année, et comme fil conducteur de son action la restauration de la sacro-sainte croissance. Et d’annoncer la suite du menu...

Hollande n’a pas une seule seconde remis en cause sa politique en faveur du Medef et des plus riches. Une politique de « rigueur » même si le mot lui fait visiblement peur, un orientation faite d’austérité qu'il dit pourtant combattre, et bien entendu de« réduction des déficits ». Pire cette politique sera accentuée avec la mise en place du « choc de simplifications » censé favoriser l'investissement... Après son prédécesseur, le « président des riches », voici donc maintenant le président des entreprises, fier de son pacte de compétitivité.

Par contre pour la population, les temps vont continuer à être difficile. A commencer par l'annonce de l’allongement de la durée de cotisations pour les retraites et une augmentation de la TVA en 2014... Tout en affirmant qu'il n'y aura pas à l'avenir d'augmentation des impots. On se moque du monde. Et bien entendu, rien pour les services publics ou pour les salaires.                Crédit Photo:  Photothèque Rouge/Alice D.

 

Hollande n’a donc annoncé aucun changement favorable au plus grand nombre, mais assume la continuité. Les« outils » sont déjà en place. Face à ce bricolage capitaliste, il est nécessaire de construire une opposition de gauche qui agisse dans le sens de la convergence des luttes, de la préparation d’un mouvement d’ensemble, tout en traçant la perspective politique d’un gouvernement anti-austérité. Tout l'opposé de ce qu'Hollande a défendu ce soir. Vraiment ce président et son gouvernement méritent une bonne gauche !

 

Communiqué du NPA - Montreuil le jeudi 28 mars 2013

Lire la suite

NPA Andelle: tract distribué chez Sealynx et dans la vallée

27 Mars 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA VAL d'ANDELLE

2013-03-Andelle.JPG

 

AUSTERITE, FLEXIBILITE…SANS FIN

CONSTRUISONS UN «TOUS ENSEMBLE»

CONTRE LE PATRONAT ET LE

GOUVERNEMENT!

 

Rappelons-nous : il y avait déjà eu 10 milliards de coupes dans les dépenses publiques. La TVA a été augmentée pour récupérer 20 milliards d’euros. Ils ont été offerts aux entreprises afin de financer un « pacte de compétitivité emploi » au travers d’un « crédit d’impôt ». Le gouvernement y a rajouté l’annonce de 5 milliards d’économies supplémentaires dans le budget 2014. Cela veut dire moins de moyens pour les collectivités locales, et donc hausse prévisible des impôts locaux.

 

Pour lire l'ensemble du tract, cliquez ici !

Lire la suite

Bulletin Renault Cléon distribué le 28.03.13

27 Mars 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #NPA 27

2013-03-RenCleon.JPG

Ici comme à Chypre, ne laissons pas les banquiers décider de nos vies!

 

Rien ne va plus à Chypre, le plus petit pays de la
zone euro.
Les banques ont été fermées, avec impossibilité d'utiliser les cartes bancaires ou les chèques pour payer ses dépenses courantes. Les retraits d'espèces dans les distributeurs ont été limités à 100 euros par jour. Les stations service menacent de fermer, la pénurie guette les supermarchés.
Tout le monde redoute pourtant la réouverture des banques car la population risque de se précipiter pour retirer l'argent déposé sur les comptes des deux principales banques du pays, dont l'une est carrément déclarée en faillite et l'autre mise sous respirateur artificiel.
 

La menace d'un krach bancaire généralisé à toute l'Europe n'a plus rien d'un scénario de science-fiction...

 

Pour lire l'ensemble du tract, cliquez ici!

Lire la suite

NDDL, LGV, liaison A28-A13: Non aux projets inutiles!

27 Mars 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

 

grandsprojets.jpgLe gouvernement Hollande poursuit la politique de grands travaux autoroutiers des gouvernements précédents.

Ainsi, le contournement-Est de Rouen réactivé vient enrichir la liste des projets inutiles. Inutile car au regard des chiffres des déplacements sur Rouen et la région, l’essentiel des déplacements domicile-travail sont internes à l’agglomération, donc ne se reporteront pas sur le contournement (80% se font sans franchir la Seine). Même chose pour les poids lourds (38 000 /jour) dont 85% sont liés à la logistique et internes à l’agglomération. Les seuls susceptibles d’utiliser le contournement sont ceux qui transitent par Rouen (15% des poids lourds).

Le conseil régional, les deux conseils généraux du 76 et du 27, la chambre de commerce, les bétonneurs sont enfermés dans des logiques fausses où autoroute rime avec développement économique. Ils espèrent qu’en bétonnant la région, les entreprises afflueront. Ces logiques-là sont démenties depuis longtemps. Sans compter qu’ils prévoient un partenariat public-privé pour assurer le coût estimé à plus d’un milliard d’euros. Donc, les contribuables paieront à la construction et à l’utilisation. Un vrai racket !

De plus, à l’heure où le réchauffement climatique impose de réduire drastiquement les gaz à effets de serre, où la diminution des réserves de pétrole est amorcée, cette politique du tout-routier est criminelle.

Il est plus que temps de promouvoir une politique qui privilégie les transports en commun nombreux et accessibles à tous, voire gratuits. Il est urgent de lancer une politique du fret qui passe par le fleuve et le rail plutôt que par les camions. Si, comme l’affirment L. Fabius et le gouvernement, le but est de désengorger Rouen, alors utilisons l’existant. Le contournement par l’ouest est opérant, il n’y manque qu’un raccordement au pont Flaubert. D’autre part, une mesure d’utilité publique serait à prendre : la suppression du péage d’Incarville dont l’effet dissuasif déverse sur les routes des milliers de véhicules chaque jour. JL Destans s’était engagé, en 2005, à tester sa suppression pendant trois mois, on attend toujours !

 

Mais s’il urge de développer le rail et de doubler la ligne entre Paris et Mantes, il est absurde d’engloutir plus de 10 milliards dans la future LGV simplement pour aller plus vite de Paris au Havre. Ce dont nous avons besoin ce sont des trains plus sûrs, plus fréquents et peu chers.

Là encore, prédominent des logiques économiques dépassées et dangereuses car elles saccagent l’environnement et les écosystèmes, détruisent les terres agricoles, polluent et nuisent à la santé et au cadre de vie des populations.

 

Les élus qui soutiennent la fuite en avant vers toujours plus de croissance favorisent les intérêts des capitalistes dont le temps est conditionné par la recherche rapide du profit maximum. L’intérêt collectif et la satisfaction des besoins de la population ne sont pas leurs soucis premiers. A nous de prendre nos affaires en mains pour s’impliquer, pour décider, pour agir. Nos vies valent plus que leurs profits !

 

 

Pour signer la pétition en ligne contre le projet de contournement Est de Rouen, cliquez ici !

Lire la suite

Contournement Est de Rouen: Non à l'autoroute! Signez la pétition!

25 Mars 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

http://idata.over-blog.com/0/57/47/13/2non_a_lautoroute2.jpg

 Ces grands projets autoroutiers, le contournement Est de Rouen comme d'autres sont coûteux, nocifs pour l'environnement car vecteurs d'une intensification du trafic et ne répondent pas aux sociaux des population. 

 

Aussi, des militants NPA sont-ils investis dans l'association "Non à l'autoroute",  dont vous pouvez signer la pétition en cliquant ici.

 

 

Crédit img: http://nonalautoroute.over-blog.com

Lire la suite

Université Populaire d' Evreux: conférence sur la crise financière mondiale et les perspectives.

24 Mars 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

Conférence de François Chesnais - 5 avril 2013, 18h30 à l'université d'Evreux (Amphi C)

Dans quatre mois nous entrerons dans la septième année de la crise économique et financière mondiale (qui a commencé rappelons-le début août 2007). Il n’y a que la Chine et les pays industriels du Sud-Est asiatique qui y échappent partiellement. Leur compétitivité coûts et dans le cas de la Corée leur compétitivité « hors-coûts » (la qualité de leurs produits) leur permettent toujours de faire des exportations le ressort de leur accumulation de capital, mais ces pays sont quand même confrontés à l’extrême faiblesse de la croissance mondiale. Chez nous, au nom de l’impératif du paiement de la dette publique alors que des millions ou des centaines de millions d’euros continuent à être injectés dans le sauvetage des banques (dont Dexia dans le cas français), les gouvernements européens ont provoqué, en pleine conscience, une seconde récession. Ils jouent du chômage comme « stratégie de choc » pour accélérer (ou achever) la destruction de « l’Etat social ».

 

La durée de la crise traduit la dimension de la surproduction et la suraccumulation permise par des années de recours à « la croissance par endettement », ainsi que de celle de l’accumulation d’actifs financiers ayant à des degrés divers le caractère de capital fictif. Si on considère l’économie mondiale comme un tout, même si de nombreux sites de production ont été détruits, en Europe notamment, la surproduction et la suraccumulation persistent. De même que l’accumulation d’actifs financiers ayant valeur de prétentions à appropriation de valeur et de plus value, en un mot de substance économique, notamment par le biais de perception d’intérêts sur les titres de la dette publique.

 

Il est une dernière dimension de la crise dont on commence lentement à prendre conscience. C’est celle de crise du « modèle de développement ». Elle marque pour le capital les limites et pour un nombre croissant de gens l’adéquation aux besoins sociaux des industries sur la base desquelles « la croissance » a reposé à partir des années 1960. L’accumulation du capital n’est pas un processus désincarné. Derrière les équations de la reproduction élargie (Marx) ou le bouclage des variables macroéconomiques de la comptabilité nationale (aux fondements keynésiens), il y a la matérialité de ce qui est produit et du comment on le produit (les deux étant étroitement liés). Or indépendamment même des limites écologiques, il devient impossible à un moment donné de prétendre qu’il puisse y avoir une reprise telle de la production automobile qui lui permette de redevenir la « locomotive de la croissance ». Cela fait de la « sortie de crise », non plus une question de politique économique, mais une question politique au sens le plus profond du terme, celle des bases matérielles de la « bonne vie » en société.

http://www.npa-lehavre.org/wp-content/uploads/2011/06/12978.jpg

 

Pour en savoir plus sur l' Université Populaire d'Evreux, cliquez ici

 

 

http://www.lcr-lagauche.be/cm/images/chesnais.jpg

 

  François Chesnais est, économiste,  professeur associé à l’Université Paris 13 et militant au Nouveau Parti anticapitaliste, il fait partie du conseil scientifique d’Attac.

Militant de longue date, collaborateur de nombreux journaux, il anime en particulier la revue  "Carré rouge". Il a notamment publié:

 


  • La Mondialisation du capital - Syros, 1994 (première édition), 1997 (édition augmentée)
  • Actualiser l’économie de Marx, Actuel Marx Confrontation, Presses Universitaires de France, Paris, 1995
  • La mondialisation financière : genèse, coûts et enjeux (directeur de publication et deux chapitres), Syros, Collection Alternatives économiques, Paris, 1996,
  • Tobin or not Tobin : une taxe internationale sur le capital (L'Esprit frappeur, 1999)
  • Mondialisation : le capital rentier aux commandes in Les Temps Modernes, n°607, janvier-février 2000.
  • Que se vayan todos ! Le peuple argentin se soulève avec Jean-Philippe Divès, Éditions Nautilus, Paris, 2002.
  • Mondialisation et impérialisme Odile Castel, François Chesnais, Gérard Dumesnil...[et al.] Paris Éd. Syllepse, 2003
  • La finance mondialisée : racines sociales et politiques, configuration, conséquences - Sous la direction de François Chesnais, La Découverte, 2004
  • Les dettes illégitimes - Quand les banques font main basse sur les politiques publiques. Paris, Éd. Raisons d'Agir, juin 2011.
Lire la suite

AMIANTE: LE PREJUDICE D'ANXIETE

24 Mars 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

http://www.bastamag.net/local/cache-vignettes/L373xH475/arton2768-2b8fa.jpgNous pensons très fort à notre camarade René Cottrez, militant de la LCR, puis du NPA chez Renault de 1968, âgé alors de 18 ans, à sa retraite, mort d'un cancer de la plèvre  et des poumons à 61 ans, il y a un an et demi. Il a fallu toute l'énergie des militants de la CGT pour faire reconnaître la maladie professionnelle. Combien d'autres dans son cas ? Combien plus, par manque d'information, par découragement, usés par la mauvaise foi de l'employeur, partentn trop tôt sans que leur maladie professionnelle ait été reconnue, et leur famille indemnisée, ce qui n'est qu'une piètre consolation mais quand même la mondre des choses ? Etat des lieux avec cet article de notre hebdomadaire, paru le 22 mars.

50 000 à 100 000 décès de travailleurs de l’amiante recensés entre 2005 et 2025. Ce chiffre donne toute l'ampleur du problème. Mais au-delà des salariés malades, des dizaines de milliers d’autres vivent avec l’inquiétude de développer un cancer.
Ayant travaillé dans des d'établissements utilisant de l'amiante, bénéficiaires de l'ACAATA (Allocation de cessation anticipée d'activité des travailleurs de l'amiante), ils/elles font l’objet d’un suivi médical et craignent à chaque scanner d’apprendre qu’un cancer mortel s’est développé.
Le préjudice d’anxiété est reconnu devant les prud’hommes, et par exemple a été indemnisé par la cour d'appel de Bordeaux à hauteur de 7 500 euros pour chacun des plaignants, anciens salariés de l’Ahlstrom à Bergerac, puis confirmé par la Cour de cassation.
Un nouvel arrêt de la cour de cassation le 4 décembre 2012 n’impose plus « que l’état anxiogène soit poussé à son paroxysme par des contrôles médicaux récurrents », la seule exposition à l’amiante étant jugée suffisante.
Plus que trois mois pour demander réparation
En effet, sous l'effet de la loi du 17 juin 2008 instaurant une prescription de principe de cinq ans en matière civile, la porte des tribunaux va se fermer le 17 juin prochain pour touTEs les salariéEs de l'amiante qui ont quitté leur entreprise depuis plus de cinq ans, soit la quasi-totalité d'entre eux. Le gouvernement exclut de revenir sur la prescription.
Il est urgent, comme sont en train de le faire un certain nombre de syndicats et comme le préconise l’Andeva (Association nationale de défense des victimes de l'amiante) d’engager les procédures devant les prud’hommes avant cette date. Alors vite, avant le 17 juin 2013, engageons des milliers de procès pour faire reconnaître le préjudice d’anxiété.

Dominique Malvaud

Lire la suite

NPA Seine-Eure: Tract distribué le 23.03 à la porte de plusieurs entreprises, à l'entrée de supermarchés et sur les marchés.

24 Mars 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure

20113-03-TractSeineEure-Mars-Avril.JPG

 

 AUSTERITE, FLEXIBILITE... SANS FIN CONSTRUISONS UN «TOUS ENSEMBLE» CONTRE LE PATRONAT ET LE GOUVERNEMENT!

 

Rappelons-nous : il y avait déjà eu 10 milliards de coupes dans les dépenses publiques. La TVA a été augmentée pour récupérer 20 milliards d’euros. Ils ont été offerts aux entreprises afin de financer un « pacte de compétitivité emploi » au travers d’un « crédit d’impôt ». Le gouvernement y a rajouté l’annonce de 5 milliards d’économies supplémentaires dans le budget 2014. Cela veut dire moins de moyens pour les collectivités locales, et donc hausse prévisible des impôts locaux...

 

Pour lire le tract, cliquez sur l'image!

Lire la suite

PSA AULNAY, GOODYEAR ET TOUS LES AUTRES, INTERDICTION DES LICENCIEMENTS !

19 Mars 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

Manif-PSA_grde-armee.JPG400 manifestant-e-s déterminés à défendre leur droit à l’emploi face à une masse de CRS  agressifs, comme le montre la vidéo (cliquez ici) prise par l’un de nos camarades. Au moins depuis le CCE de Goodyear, on ne peut plus ignorer à quoi passent les impôts. Le gouvernement Ayrault gère les affaires de la bourgeoisie, l’’Etat reste fidèle à sa fonction de garant de l’ordre bourgeois et de la propriété des actionnaires.

Comme on pouvait s’y attendre, le CCE a entériné les  prétendues « mesures d’accompagnement » de la fermeture d’Aulnay et des 1 400 licenciements de Rennes. La seule consolation, c’est que les 3 élus CFDT ont désavoué leur centrale en votant contre l’accord pourri, un autre s’est abstenu.

Malgré les concessions obtenues,  l’avenir de la plupart des travailleurs d’Aulnay, c’est Pôle emploi. La grève entamée le 16 janvier continue donc, après deux mois déjà.

Au congrès de la CGT, il y a eu un appel à une nouvelle journée d’action en avril contre l’Ani, c’est bien mais vraiment minimum. Mais qu’elle vienne d’en haut ou d’en bas, à quand une initiative puissante qui permette que se retrouvent les PSA, les Goodyear, les Sanofi, et  au-delà cette myriade de boîtes, commues ou inconnues qui résistent comme elles peuvent à la marée des suppressions d’emploi ? Il est temps que la peur change de camp !

 

Pour verser à la caisse de grève d’Aulnay :

http://www.soutien-salaries-automobile-93.org/

 


Lire la suite
1 2 3 > >>