Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Tract NPA-27 distribué sur les entreprises Sealynx, FAM, Renaut Aubevoye.

30 Juin 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure

Tract NPA-27 distribué aux portes des entreprises Sealynx, FAM, Renaut Aubevoye.

Pour lire le tract au format PDF, cliquer ICI 

Tract NPA-27 juin 2012

 Tract-NPA-27-juin-2012-b.jpg

Lire la suite

Tribune libre Actu Louviers 26 juin 2012

29 Juin 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure

Tribune libre Actu Louviers juin 2012-06-26

Le conseil municipal du 25 juin dernier a donné l’occasion une fois encore au maire de Louviers de montrer sa grande capacité à manipuler et déformer la réalité. Ainsi une cinquantaine d’habitants des Monts ont-ils assisté au conseil, espérant donner leur avis sur l’implantation d’une aire de sédentarisation pour les gens du voyage. Pas d’autre possibilité pour eux puisque la municipalité n’a jamais exposé ses projets, ni lors des visites ou réunions de quartier, ni lors des réunions sur le PLU en discussion depuis 3 ans. Pourquoi la population n’a pas été informée ? Pourquoi faire semblant d’ignorer que le sujet est sensible quand la même opposition a été vécue avec l’aire d’accueil rue Jules Verne en limite de Pinterville? Pourquoi refuser la discussion, glisser le sujet sous le tapis et le faire passer en douce ? Pourquoi ne pas avoir donné la parole aux initiateurs de la pétition qui auraient ainsi exposé simplement leurs arguments ? F. Martin a préféré s’en tenir à sa méthode. Il nargue, provoque, méprise jusqu’à ce qu’il obtienne ce qu’il cherche : se retrouver seul contre tous et finalement jouer au défenseur des libertés, des droits de l’homme, de l’humanisme et ainsi faire passer ses détracteurs pour d’infâmes individus. Se référant à De Gaulle, aux philosophes des lumières, il voudrait se faire passer pour un chevalier sans peur qui a le courage d’affronter la meute de gueux incultes et racistes.

La réalité est bien différente.


Un maire digne de ce nom aurait rendu la question publique, aurait rencontré les riverains, recueilli leur avis, leur ressenti, et exposé ses vues afin de chercher à convaincre par les explications, les exemples. Mais surtout il n’aurait pas cherché à diviser, à braquer, à insulter. Il aurait contribué à éviter les propos haineux entendus au conseil et à leur répondre sereinement. Au lieu de s’en servir pour éviter toute discussion.

Il est évident que les gens du voyage qui cherchent à poser leurs valises et à se sédentariser sont les bienvenus à Louviers. Ils s’y établissent sans problème et s’y intègrent. Alors pourquoi ne pas affronter les préjugés et montrer par des exemple, et ils sont nombreux, que les gens du voyage ne posent aucun problème ici ?

Je suis intervenu dans cette affaire pour dénoncer la méthode bureaucratique et autoritaire de la municipalité, sa volonté de passer en force et son incapacité à considérer les Lovériens comme de dignes partenaires de discussion.

La méthode Martin ne fait plus illusion, sauf auprès de ses courtisans et de ses fidèles partisans intéressés.

 

Philippe Thouément, conseiller municipal NPA.

Lire la suite

L'austérité de gauche, c'est maintenant !

28 Juin 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EDITOS

 L'austérité de gauche, c'est maintenant !

 

Les oracles gouvernementaux ont enfin parlé sur « le coup de pouce » au Smic tant promis par Hollande durant sa campagne... Eh bien, ce sera un « tout petit coup de pouce », quasiment une provocation ! Car derrière derrière l'annonce d'une augmentation de 2% du taux horaire du SMIC se cache une véritable arnaque. Le gouvernement a décidé d’appliquer par anticipation le relèvement du Smic généré par la hausse des prix, prévu pour le 1erjanvier 2013. Ce relèvement automatique – mais anticipé – est de 1,4 %. Autrement dit, le « coup de pouce » est seulement de 0,6 %, ce qui correspond à un gain net pour les smicards de 6,45 euros par mois, c'est-à-dire… 20 centimes par jour !

Des miettes pour ceux d'en bas...

Le gouvernement affiche un chiffre de hausse de  21,50 € par mois. Mais ça ne concerne pas les temps partiels, souvent payés sur la base du SMIC horaire, dont beaucoup de femmes. Ce n’est pas non plus comme ça qu’on réduira les inégalités : une étude de l’INSEE montre qu’en 2010, dans le privé, les augmentations ont été d’autant plus fortes qu’on monte dans la hiérarchie : le pouvoir d’achat du salaire mensuel net moyen des ouvriers a baissé de 0,2%, celui des employés a  fait un peu mieux avec  0,2%  tandis les cadres gagnaient 1%.

… et des garanties pour les banques et le patronat

Pour Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, il s’agit « d’envoyer un signal ». Ce qui a le mérite d’être clair : le gouvernement se moque des besoins des salariéEs. Mais il tient à donner toutes garanties aux marchés, aux banques, au patronat qu’il ne remettra rien en cause d’essentiel. Il n’y a pas de changement, sauf dans la forme, dans le style, dans les mots. Il s’engage dans la même voie que celle du gouvernement Fillon : redressement des comptes publics, réduction du déficit à 3% en 2013 avec retour à l’équilibre en 2017, réduction de la dette d’ici 2017. Pour cela il annonce le blocage des effectifs de la fonction publique ce qui, compte tenu des recrutements annoncés dans l’Éducation Nationale, la police et la justice, signifie le non remplacement de 2 fonctionnaires sur 3 pour tous les autres secteurs et la maîtrise des dépenses sociales. Ce dont avait rêvé Sarkozy c’est Ayrault qui va le faire !

 

Nous n’aurons que ce que nous arracherons par la lutte

Il faut donc préparer les indispensables mobilisations pour imposer des mesures d’urgence, dont l'augmentation de 300 € des salaires de toutes et tous et le relèvement du SMIC et des minima sociaux à 1.700 €. C’est en construisant ces mobilisations, en coordonnant tous ceux qui défendent cette perspective qu'une opposition de gauche au gouvernement se constituera. Cette démarche, nous la proposons à toutes les forces politiques, syndicales, associatives et à toutes celles et ceux qui refusent les politiques d’austérité, d’où qu’elles viennent. Parce que les classes populaires ne doivent pas payer la crise des capitalistes. Parce qu’il est vital que les travailleurs, les jeunes, les classes populaires ne laissent pas l’opposition à la politique de Hollande entre les mains de leurs pires ennemis, la droite et l’extrême droite populiste.

Lire la suite

SARKOZY A OUBLIÉ UN MINISTRE DANS LE GOUVERNEMENT AYRAULT !

28 Juin 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

COMMUNIQUÉ DU NPA

SARKOZY A OUBLIÉ UN MINISTRE DANS LE GOUVERNEMENT AYRAULT !

regularisations.jpg

Valls, ministre de l’Intérieur, a fixé ses objectifs en matière d’immigration. Pas plus de 30 000 régularisations par an, ce qui était déjà le chiffre du gouvernement Fillon, et surtout pas de régularisation massive. Quelle belle continuité ! Mais un tel résultat sera obtenu avec « des critères, précis, objectifs, compréhensibles » dit-il! En un mot le gouvernement sera aussi dur vis-à-vis des sans-papiers. Ils devront pour l’essentiel continuer à vivre dans l’illégalité, sans titre de séjour, en travaillant sans protection, à la merci du bon vouloir des patrons, avec des salaires au rabais. Mais ils sauront pourquoi ! Et Manuel Valls de nous resservir la vieille soupe paternaliste du respect « des valeurs de la France » et de la situation économique et sociale dont il faut tenir compte. Soyons sur que les luttes des sans-papiers pour leur régularisation  continueront à se développer, contre Manuels Valls, avec tout notre soutien.

Montreuil, le 27 juin 2012

Lire la suite

Louviers : interventions de Philippe Thouement (NPA) au Conseil municipal

27 Juin 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #NOTRE ELU NPA A LOUVIERS

Conseil municipal du Lundi 25 Juin 2012.

Interventions de Philippe Thouément, conseiller municipal NPA.

+ Contravention électronique :

+ WIFI au jardin public :

 

Philippe Thouement-copie-1Je voudrais d'abord revenir sur la question des ondes qui pourraient avoir un effet nocif sur la santé. En espérant bien sûr qu’on puisse avoir un débat serein dans cette assemblée et aborder normalement une question qui entre en résonance avec le monde dit moderne.

Au cours des trente dernières années, environ 25 000 articles scientifiques ont été publiés sur les effets biologiques des rayonnements non ionisants, sans qu'on ait pu établir la preuve formelle de leur nocivité. Pourquoi ? Parce qu'on manque de recul. Il existe un unique programme de portée internationale qui s’appelle Interphone et qui a suivi pendant  plus de dix ans une cohorte d'usagers souffrant de tumeurs du nerf acoustique, des glandes salivaires et du cerveau. Pour l'instant, sept des treize pays participants, dont la France, ont déjà publié leurs résultats...et ils sont alarmants.

Le wi-fi utilise la même fréquence que celle des micro-ondes (2 400 MHz), mais émet sur des distances beaucoup plus courtes et à moindre puissance. Exemple : en restant un an à côté d'une borne wi-fi, on reçoit la même dose électromagnétique qu'en téléphonant d'un mobile pendant 20 minutes ! Officiellement, le wi-fi ne présente donc aucun risque pour la santé et peu d'études lui sont consacrées. Reste que, à la différence des téléphones portables, l'exposition est continue, ce qui pousse l'Agence européenne pour l'Environnement à réclamer davantage de mesures pour réguler son installation. Au nom du principe de précaution, l'Autriche et l'Allemagne ont recommandé l'an dernier d'éviter le wifi dans les écoles. En France, après plusieurs plaintes d'employés, la direction de la Bibliothèque nationale de France (BNF) vient de couper l'accès à l'internet sans fil pour installer des réseaux filaires.

La municipalité ne propose rien de moins que d’installer un poste WIFI au jardin public. Donc de créer une zone supplémentaire de réception d’ondes. La question première qu’il convient de se poser est : pourquoi faire ?

Vient-on dans un jardin public avec son ordinateur portable pour se connecter ? N’y a-t-il pas d’autres endroits en ville pour le faire ? La réponse est oui, il y a la médiathèque par exemple. Alors, quel intérêt de créer un nouvel endroit sensible ? Est-ce que le souci de la modernité taraude à ce point le maire de Louviers ? Que dis-je modernité ? Je devrais dire post-modernité, ça collerait mieux à l’image que veut se donner le maire.

J’entends déjà les sarcasmes dont va m’affubler le maire qui pour éviter la discussion ou dévier la question sur une voie de garage, il va me qualifier de ringard, ou comme il l’a fait avec Sophie, d’amish. Mais plus sérieusement, ne pourrait-on pas appliquer un simple principe de précaution, et s’abstenir de multiplier les endroits tels que celui que vous voulez créer tant que les expertises  scientifiques n’ont pu donner toutes les réponses sur cette question de nocivité ?

C’est la demande d’associations telles que Agir pour l’environnement, la FCPE, Alternative Santé, France nature environnement, la confédération syndicale des familles, la revue l’Impatient, la confédération générale du logement… Louviers n’est pas un désert pour les utilisateurs de portables. Les équipements existants répondent à la demande. Alors pourquoi en rajouter ?

Je demande que le principe de précaution prévale tant qu’un sérieux doute de dangerosité existe.

Je vote contre.


+ Subvention Notre-Dame :

Je voterai bien évidemment contre cette délibération.

Nous venons de vivre 10 années de droite au pouvoir, dont 5 années de gouvernements Sarkozy particulièrement régressives et destructrices en ce qui concerne les services publics en général mais tout particulièrement l'Education Nationale . Les attaques ont été violentes en ce qui concerne l'école, de part l'importance des suppressions de postes année après année, les dispositifs d'aide personnalisée qui se font au détriment de l'ensemble des élèves, les volontés de ficher toujours plus les élèves et les enseignants.

Il est temps à présent de tourner la page.

Cette délibération pourrait en être le 1er exemple vous concernant, vous, élus de la majorité municipale. Puisqu'il est légal et obligatoire de la voter, autant la faire voter par les défenseurs naturels de l'école privée confessionnelle : les élus de la droite.

Une simple abstention de votre part sur cette délibération permettrait de vous démarquer tout à fait symboliquement.

Et une question : combien d'enfants sont concernés ?

 

+ PLU :

 

Ainsi donc , comme votre intervention au dernier Conseil le laissait entendre concernant le choix du terrain de sédentarisation aux Monts, vous n'avez ni entendu ni pris en compte les remarques des uns et des autres. Mais surtout, vous n'avez aucunement changé de méthode concernant le nécessaire temps à consacrer avec la population de ce quartier.

Votre méthode n'a pas été la bonne et ne l'est toujours pas. Vous auriez pourtant dû vous douter que des réactions d'oppositions allaient émerger : c'est ce qui s'est passé pour le terrain d'accueil des gens du voyage Rue Jules Verne. Oui, c'est un sujet sensible. Mais votre action de 1er élu aurait dû être d'anticiper ces réactions en allant auprès des habitants. Les occasions ne manquaient pourtant pas : visites de quartier, réunions de quartier...autant de possibilités auxquelles vous êtes attachés, vous qui vous targuez d'être les rois de la démocratie locale et participative.

Rien n'a été fait. Vous auriez eu encore le temps lorsqu'une pétition a circulé, recueillant d'ailleurs la signature d'un élu de votre majorité. Au lieu de cela, vous avez pris de haut les gens et moi-même au dernier conseil, m'accusant d'adopter les pires thèses du FN ! Vous avez joué au pyromane au lieu d'être celui qui apaise les esprits.

Ma question est donc : que cherchez-vous par une telle attitude ?

+ Vidéosurveillance :

Sous les masques rassurants de la « vidéoprotection », « vidéosécurisation » et autre « vidéotranquillité », l'installation de caméras de surveillance prolifère, aidée en cela par une loi votée sous Sarkozy qui incite les communes à s'en équiper moyennant subventions.

Et pourtant, même un rapport du Ministère de l’Intérieur montre que la vidéosurveillance n’entraîne pas de baisse significative des chiffres de la délinquance : l’impact des caméras est faible, jamais durable et vite contourné. Au Royaume-Uni, qui en compte plus que dans tout autre pays européen, Scotland Yard conclut encore plus nettement à leur inefficacité dans un rapport publié en 2008. Et la ville de Miami, comme bien d’autres aux Etats-Unis, procède à la désinstallation de toutes les siennes…

Aucune caméra ne peut remplacer la présence humaine dans la sécurisation des lieux qui nécessitent une surveillance particulière et qui ne sauraient se multiplier à l’infini. Inefficace et coûteuse, l’inflation de la vidéosurveillance est surtout liberticide. Non seulement l’enregistrement de l’image d’une personne sans son consentement est une atteinte à la vie privée, protégée par la Convention européenne des droits de l’Homme et par l’article 9 du Code civil, mais le projet de suivre en permanence les allées et venues de chacun n’est pas compatible avec une société de libertés. Les images enregistrées peuvent être utilisées à toutes sortes de fins illégitimes : grâce à elles, certaines entreprises surveillent leurs salariés jusque dans leur intimité et aussi les délégués syndicaux, comme certains régimes autoritaires traquent leurs opposants politiques. Prétendre que celui qui n’a rien à se reprocher n’a rien à craindre de la vidéosurveillance, c’est faire de chacun de nous un suspect potentiel qui devra s’expliquer sur sa présence là où on l’a filmé à son insu, remplacer le principe constitutionnel de présomption d’innocence par une logique de contrôle généralisé de la population.

Et pourtant, vous obstinez dans cette voie !

Après en avoir installées aux Acacias (11 caméras), vous élargissez maintenant au centre-ville (9 caméras) et à Maison Rouge (12 caméras). Sans compter que vous souhaitez visiblement renouveler celles déjà installées aux Acacias puisque vous posez en option un chiffrage pour ce quartier. 5 ans après c'est déjà obsolète ?

Lovériens, dormez tranquille, 32 caméras vous surveilleront nuit et jour !

+ Question diverse : Atelier d'expression libre :

Je souhaite revenir sur cette question parce que, si le maire, lors du dernier conseil municipal, s’est montré très rassurant quant à la poursuite de l’activité « peinture libre » au manoir de Bigard, aucune garantie sérieuse n’est donnée aux enfants et aux parents.

Par exemple :

- où inscrire son ou ses enfants qui souhaitent poursuivre l’activité peinture à la rentrée prochaine ?

- auprès de qui ?

- quels vont être les horaires et les jours réservés ?

- qui informe et comment pour les enfants qui veulent démarrer l’activité en septembre ?

Actuellement, l’atelier est fréquenté par les enfants  dont les familles ont fait la démarche de proposer cette pratique originale et peu orthodoxe de pratique la peinture, ainsi que par les enfants du CEL c'est-à-dire des enfants de milieux sociaux très divers, ce qui permettait une mixité sociale fructueuse. 

Autre question : pourquoi supprimer l’activité à l’école J Zay ? Activité qui a été remarquée par l’éducation nationale au point qu’un conseiller pédagogique dépêché sur place par l’inspecteur d’académie était reparti enthousiaste et convaincu des bienfaits de la méthode pour les enfants. C’est l’extension à d’autres écoles qu’il faudrait proposer.

- pourquoi faites-vous une différence entre les arts ? La musique et le sport sont pratiqués dans les écoles de Louviers, en particulier grâce à l’apport bénéfique d’intervenants municipaux. Et les enfants peuvent s’adonner aux  activités sportives et musicales chaque semaine et pas seulement une semaine pendant les vacances comme une distraction. Pourquoi la peinture aurait-elle un traitement différent ?

Vous semblez mettre tous vos œufs dans le même panier en promouvant uniquement le contrat passé entre la ville et l’association la source de Gérard Garouste qui ne concerne que les périodes de vacances scolaires. De plus, je rappelle aussi que ce que vous proposez avec La source ne va concerner que les enfants à partir de 6 ans et les ados. 

Des questions se posent :

- que proposez-vous aux enfants d’âge « maternelle » ?

- pourquoi la signature du  nouveau contrat avec La source s’accompagne t-il de la suppression de ce qui existe et qui donne entière satisfaction aux 120 enfants et  élèves, aux parents et aux enseignants ?  Je rappelle que ces 120 enfants bénéficient de l’activité chaque semaine, il s’agit donc d’un travail suivi, sur du long terme.

- pourquoi limiter la pratique de la peinture aux vacances scolaires ?

- quel suivi, progression, perfectionnement, découlera ?

- que proposerez-vous en dehors des vacances scolaires ?

Louviers avait la chance de pouvoir marier les pratiques différentes et diverses, originales et singulières que peu de communes offrent à leurs enfants.  Louviers qui avait été novatrice en matière d’expression libre avait su garder sur sa palette d’activités artistiques un choix divers et varié. Pourquoi recentrer tout sur le seul partenariat avec la Source ? Pourquoi opposer les pratiques culturelles et artistiques ?  

Je vous redemande de reconsidérer la situation et de permette à Louviers de rester novatrice en matière de pratiques artistiques, d’augmenter l’offre plutôt que de la diminuer.

Louviers ça doit être Garouste et Simone Etienne !


Lire la suite

Politique du Gouvernement Ayrault : Hausse bidon du SMIC, austérité bien réelle !

26 Juin 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Politique du Gouvernement Ayrault : Hausse bidon du SMIC, austérité bien réelle !

 

Le gouvernement annonce la couleur. Dans un communiqué publié après le séminaire gouvernemental il s’engage dans la même voie que celle du gouvernement Fillon : redressement des comptes publics, réduction du déficit à 3% en 2013 avec retour à l’équilibre en 2017, réduction de la dette d’ici 2017. Pour cela il annonce le blocage des effectifs de la fonction publique ce qui, compte tenu des recrutements annoncés dans l’Education Nationale la police et la justice, signifie le non remplacement de 2 fonctionnaires sur 3 pour tous les autres secteurs, la maîtrise des dépenses sociales et l’engagement dans cet effort des collectivités territoriales. Ce dont avait rêvé Sarkozy c’est Ayrault qui va le faire ! Provocation suprême le montant dérisoire du coup de pouce au SMIC de 0, 6 % soit 6, 6 euros d’augmentation nets mensuels. Pour Marisol Touraine il s’agit « d’envoyer un signal » ce qui a le mérite d’être clair : le gouvernement se moque des besoins des salariés mais il tient à donner toutes garanties aux marchés, aux banques, au patronat qu’il ne remettra rien en cause d’essentiel. Il n’y a pas de changement, sauf dans la forme, dans le style, dans les mots. Il n’y a rien à espérer de cette politique qu’il faut combattre en soutenant toutes les résistances qui ne manqueront pas de s’exprimer, pour un SMIC à 1700 euros et une augmentation égale pour toutes et tous de 300 euros. Nous ne pouvons que nous atteler à la construction unitaire d’une opposition de gauche, déterminée, à ce gouvernement.

 

Montreuil, le 26 juin 2012

Lire la suite

Echec du sommet de la terre

25 Juin 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Echec du sommet de la terre

 

Le sommet de la Terre, qui vient de se tenir au Brésil, expose au grand jour son impuissance voire son inutilité. La résolution finale qui en sort est un ensemble de vœux pieux, de réaffirmation de principes mais qui ne sont accompagnés d’aucunes mesures concrètes visant à les mettre en œuvre. Elle est d’ailleurs rejetée par l’ensemble des ONG rassemblées à Rio.

Il y a bien que François Hollande pour déclarer que ce sommet est une « étape importante ». Si elle l’est c’est par le recul marqué qu’elle représente : aucune contrainte pour les états et les industriels, des passe-droits qui permettent de polluer en toute légalité. Des résultats qui tournent le dos aux objectifs fixés il y a 20 ans lors du lancement de la démarche multilatérale pour répondre à la crise écologique. La raison de l’échec : les principaux chefs d’état sont essentiellement mobilisés sur le sauvetage des banques, du capitalisme en crise, et sauf dans les secteurs du capitalisme « verts » qui ont trouvé des possibilités de profits ils n’ont plus un sou à mettre dans ce qu’ils considèrent comme un luxe coûteux faire face aux défis écologiques de la planète.

Le seul espoir réside dans la résistance des peuples, qui s’est exprimé dans le sommet alternatif, qui luttent conjointement pour leur émancipation et pour le développement durable des ressources

Montreuil, le 23 juin 2012

Lire la suite

Succès de la rencontre nationale des comités d'audit citoyen

24 Juin 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

Succès des Assises de l’audit citoyen le 23 juin 2012

Samedi 23 juin, toute la journée, se sont tenues à Paris les Assises nationales des collectifs pour un audit citoyen de la dette publique.

Le matin, à la Bourse du Travail, une centaine de délégués des collectifs ont planché sur trois questions : comment poursuivre le travail d’expertise citoyenne ? Quel audit pour les collectivités locales et les hôpitaux ? Quelles mobilisations européennes contre l’austérité et le Pacte budgétaire ? Avec des propositions concrètes versées aux débats de l’après-midi.

La diversité des collectifs représentés, venus de toute la France, a permis de contribuer à la richesse des échanges. Le constat qui se dégage est clair: la nouvelle donne politique post-électorale justifie l’intensification de l’action du collectif :

  • Il faut développer l’expertise citoyenne, le travail d’audit et l’utiliser pour mettre la pression sur le gouvernement, à un moment où les rumeurs de plans d’austérité se multiplient. C’est le sens de la lettre adressée au ministre des Finances pour « un véritable audit ».
  • Il importe de donner des cadres régionaux et national de travail aux initiatives prises dans les différents collectifs qui planchent sur l’audit local, et prévoir des formations. Il faut là aussi presser le gouvernement à prendre des mesures fortes sur la question des emprunts toxiques et des partenariats publics privés.
  • Le collectif doit participer à l’élaboration d’initiatives européennes sur la question de la dette et de l’austérité, en s’impliquant dans les réseaux existants, dont le réseau international des audits citoyens, ou en organisant la venue de militants européens dans les collectifs.

assises-audit-citoyen.jpgL’après-midi, les tables rondes ont réuni trois cents participants. La première, animée par les Économistes atterrés Benjamin Coriat, Henri Sterdyniak et Esther Jeffers, a permis un débat fructueux sur les développements de la crise européenne et le danger du Pacte budgétaire. La seconde en forme d’« assemblée générale » des collectifs locaux, animée par Thomas Coutrot et Damien Millet, a été l’occasion de discuter de l'analyse de la situation après les élections en France et des propositions pour la suite de la mobilisation, dans un contexte financier et politique européen hautement instable et incertain qui rend difficile la planification des évènements:

  • Le Pacte budgétaire : se mobiliser fortement contre sa ratification par le Parlement, qui pourrait intervenir dès juillet ou à la rentrée
  • Un Tribunal de la dette: commencer la préparation du projet, en visant à en faire un évènement politique national en lien avec la résistance aux politiques d'austérité
  • Les initiatives européennes: multiplier les initiatives de convergences de luttes (audits de la dette, actions contre l'austérité et le pouvoir des banques, sensibilisation aux conséquences sociales de l'austérité, notamment pour la santé, les services publics, les femmes...) et coordonner les luttes européennes, avec des dates communes (Florence en novembre, Alter-Summit...)

Cette journée de mobilisation s’est poursuivie avec un apéritif ensoleillé, devant la rotonde de Stalingrad, avec les prises de paroles de militants français et grecs engagés dans les luttes européennes contre l’austérité (Roxanne Mitralias, Stathis Kouvelakis, Aurélie Trouvé, Annick Coupé, Noël Daucé, Jacqueline Doneddu, Pierre Khalfa...).

La Parisienne libérée, ainsi que la Fanfare invisible, ont animé cet évènement festif. Une belle conclusion, pour une journée qui a initié une nouvelle phase de mobilisation du collectif pour un audit citoyen.

Vidéos :

Lire la suite

Répression en Tunisie : solidarité avec Adnane Hajji

23 Juin 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Communiqué du NPA

Répression en Tunisie : solidarité avec Adnane Hajji

 

Au moment même où le tribunal militaire innocente les responsables de la répression des populations de Tala et Kasserine en Janvier 2011, Adnane Hajji fait l'objet d'une plainte déposée par un membre d’Ennahdha. Celui-ci l’accuse notamment, de façon calomnieuse, d’avoir menacé de mort des militants islamistes, ce qui fait peser sur lui le risque d’une longue peine d’emprisonnement.
Instituteur syndicaliste à Redeyef, Adnane Hajji a joué un rôle central dans la lutte du Bassin minier de 2008, ainsi que dans les mobilisations pour la chute de Ben Ali.
Le NPA assure Adnane Hajji de son soutien et affirme sa solidarité avec les luttes des travailleurs et la jeunesse de Tunisie pour leurs droits sociaux et politiques. Il dénonce les intimidations et attaques de tout genre que subissent les militants révolutionnaires, qu’elles viennent directement du gouvernement tunisien ou indirectement quand celui–ci accorde une protection et une impunité réelles à ceux qui commettent de telles attaques.

Montreuil, le 18 juin 2012

Lire la suite

Solidarité avec les jeunes mexicains

22 Juin 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Communiqué du NPA

Solidarité avec les jeunes mexicains

Un mouvement social de grande ampleur se développe à l’heure actuelle au Mexique. À un mois de l'élection présidentielle, des milliers de jeunes se soulèvent et sortent dans la rue contre la manipulation médiatique et l’absence de politiques publiques. Ils exigent une information médiatique plus indépendante, des élections transparentes et un programme clair pour la jeunesse pour chacun des candidats. Les jeunes mexicains exigent la démocratie réelle maintenant !

Le groupe « Somos 132 », constitué à la suite d’une confrontation ayant opposé 131 étudiants de l’université Iberoamericana au candidat du Parti Institutionnel Révolutionnaire (PRI) Enrique Peña Nieto, a lancé un appel à l’organisation et à la lutte qui a été bien reçu dans les universités et dans une frange importante de la population, notamment grâce à sa diffusion sur Internet et sur les réseaux sociaux.

Dans un contexte où plus de 60 000 personnes sont mortes dans le cadre de la « guerre contre les narcotrafiquants » menée par le gouvernement de Felipe Calderón , où 52 millions de personnes vivent dans la pauvreté, où 8 millions de jeunes ne font pas d’études ou sont au chômage et où l'on assiste à une très forte augmentation de la précarité suite à la mise en place de mesures d’austérité, le mouvement « Somos 132 » est un grand pas en avant pour agir sur la réalité et pour avancer vers plus de démocratie et plus de justice sociale.

Le NPA affirme donc sa solidarité avec ce mouvement et restera attentif à son évolution.

Montreuil, le 18 juin 2012

Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>