Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Education : les enseignants en grève et en manifestation nationale

31 Janvier 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

Communiqué du NPA

Education : grève et manifestation nationale

En-gr-ve-te-dans-la-rue-copie-2.jpgUn large éventail de syndicats du premier et second degré appellent à la grève le 31 janvier contre la réforme de la notation des enseignants qui est destiné à renforcer le pouvoir hiérarchique des chefs d'établissement en leur donnant le pouvoir d'apprécier leurs qualités pédagogiques, fonction actuellement remplie par les inspecteurs pédagogiques.

Cette grève fait suite à celle du 15 décembre.

La réforme de la notation qui aura des incidences sur la progression salariale des enseignants n'est qu'un des aspects des réformes libérales du gouvernement concernant l'éducation.

Les 80 000 suppressions de postes depuis 2007, y compris de ceux occupés par des personnels spécialisés - les Rased - pour lutter contre la difficulté scolaire, la montée des emplois précaires, la liquidation de la formation préalable des enseignants, l'amputation d'une année de formation du cycle BEP-Bac Pro pour les jeunes en lycée professionnel, par exemple, sont dans toutes les têtes.

Le contentieux est lourd avec le ministère de l'éducation.

Le service public est en danger et les «réformes » annoncées il y a peu par Sarkozy notamment sur le temps de travail des enseignants exigent des ripostes, des mobilisations sur la durée.

Le NPA soutient la journée de grève du 31 janvier et sera présent dans la manifestation nationale.

A Paris, le NPA tiendra un point fixe à partir de 14h, à l'angle du boulevard Saint-Germain et du boulevard Saint-Michel.

Le 30 janvier 2012

Lire la suite

Mobilisation immédiate pour le retrait du projet de TVA antisociale !

31 Janvier 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Communiqué du NPA

TVA antisociale : mobilisation immédiate !

Comme prévu, N.Sarkozy a annoncé la création de la TVA antisociale .

Les vœux du MEDEF sont exaucés : les patrons seront totalement ou partiellement exonérés du financement des allocations familiales, sur les salaires allant de 1, 6 à 2, 1 fois le smic.Ce sont Retrait-TVA-antisociale.jpg13 milliards de cadeaux supplémentaires, qui sont ainsi faits aux patrons, sous couvert de « compétitivité » et de « baisse des coûts du travail ». Ils s’ajouteront aux 31 milliards d’exonération dont ils bénéficient déjà.

En contrepartie, la TVA, à taux dit « normal », qui était de 19, 6% passera à 21, 2% . C’est une nouvelle ponction sur le pouvoir d’achat des salariés, et des classes populaires, dont les salaires et pensions n’augmentent pas, et qui vont payer plus cher leurs achats. C’est un nouveau plan d’austérité qui n’ose pas dire son nom.

"Est-il normal que les entreprises financent nos politiques familiales ?" n’a cessé de répéter le président-candidat, au cours de son intervention.

Demain, il ajoutera « est il normal que les entreprises financent des retraités qui ne travaillent plus ? Des travailleurs malades qui ne sont pas à leur poste de travail ? Des femmes qui cessent de produire parce qu’elles attendent un enfant ? Ou des chômeurs ? »

C’est une régression vers cette société-là que prépare l’instauration de la TVA antisociale.

C’est l’existence même de la Sécurité Sociale, et de son financement par les employeurs, qui est en jeu.

Le NPA s’adresse à nouveau à toute la gauche syndicale associative et politique pour construire, dans les semaines qui viennent, une mobilisation de masse unitaire autour d’un unique objectif : le retrait du projet de TVA antisociale.

Le 30 janvier 2012.

Lire la suite

De nouvelles bonnes raisons de virer Sarkozy.

30 Janvier 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Déclarations de Philippe POUTOU

Déclaration de Philippe Poutou

De nouvelles bonnes raisons de virer Sarkozy.

 

philippe-poutouDans la compétition électorale avec Hollande, le futur candidat Sarkozy cherche manifestement à reprendre la main : une touche de démagogie avec la taxation sur les transactions financières, pourtant toujours aussi floue ; un zeste de bricolage sur les permis de construire censés relancer l'activité ; et une énorme louche d'attaques supplémentaires contre le niveau de vie de la population. Avec un objectif clairement affiché : travaillez plus et vous gagnerez moins !

Pilier central de ces nouvelles mesures d'austérité, le relèvement du taux de la TVA de 1, 6% - de 19, 6% actuellement à 21, 2% - a pour but de financer un allègement des cotisations patronales payées par les entreprises. Cette « TVA sociale », destinée à réduire le coût du travail au nom de la compétitivité est un donc nouveau cadeau fait aux
patrons et aux actionnaires sur le dos de l'immense majorité de la population. Un mauvais coup pour le pouvoir d'achat de la population et singulièrement des 8, 2 millions de pauvres.
En outre, Sarkozy propose que les entreprises puissent conclure des accords sur le temps de travail avec leurs salariéEs si une majorité de ceux-ci l'acceptent. L'objectif est désormais clairement assumé : mettre fin aux 35 heures. En renvoyant le rapport de force capital travail là où il est le plus défavorable aux salariés, c'est-à-dire au sein de l'entreprise et pas dans une loi qui s'impose à tous, Sarkozy satisfait ainsi une autre revendication du Medef qui peut se frotter les mains : la primauté du contrat d’entreprise sur la loi ou l'accord de branche.

Quant au logement, les millions de mal logé ou de sans logis seront resté sur leur faim. Rien qui était susceptible de leur laisser penser qu'il pouvait obtenir un logement de qualité et durable.

C'est pourtant tout le contraire qu'il faudrait faire : augmenter les salaires en prenant sur les profits, développer les services publics et la protection sociale en taxant les riches, protéger les salariés en interdisant les licenciements et non en continuant à déréguler le marché du travail.
Ce dimanche soir, Sarkozy nous a donné de nouvelles bonnes raisons de le chasser en mai prochain. Il ne l'aura vraiment pas volé.

Le 29 janvier 2012.

Lire la suite

Louviers : mobilisation réussie contre les fermetures de classe

30 Janvier 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure

Carte scolaire : une mobilisation réussie à Louviers !

Manif-Ecole-Louviers-29-janvier-2012-a.jpgA Louviers, dès l'annonce des fermetures de classes il y a une dizaine de jours, les parents d'élèves de l'école des Acacias (située en ZEP) sont montés au créneau : ils ont ceinturé les grilles de l'école de banderoles annonçant leur refus de cette mesure injuste.

Depuis Mardi 24 Janvier, ils occupent pacifiquement l'école et ont refusé le chantage de l'inspecteur qui leur demandait de lever ce blocage pour entamer des discussions. Ils lui ont dit être prêts à tenir jusqu'au 15 février, date de l'annonce des mesures défintives de carte scolaire par l'Inspecteur d'Académie.

Manif-Ecole-Louviers-29-janvier-2012-b.jpgCe n'est pas la seule école de Louviers concernée par une telle mesure : les écoles Jacques Prévert primaire (ZEP), Jules ferry maternelle et Jean Prévost (maternelle) sont aussi touchées. Les parents de ces écoles se sont rencontrés et concertés. Des pétitions de soutien ont fleuri durant la semaine et une manifestation à été programmée pour samedi 28 Janvier. En un temps record, à coup de tracts dans les écoles, d'affiches dans les cages d'escaliers des immeubles, la population a été informée de cette action. Une première à Louviers !

Samedi matin, dès 10h, 150 parents, enfants et enseignants se regroupaient place de la république, munis de banderoles, pancartes et mégaphones. Des représentants d'autres écoles non touchées par ces mesures étaient aussi présents. Une forte délégation de l'école d'Ailly (elle même touchée par une fermeture) complète le cortège ! A cette heure, c'est déjà une réussite ! Mais en défilant à travers les rues de la ville, le cortège va encore grossir jusqu'à grimper à 320 participants. Aux cris de "Non aux fermetures des classes" et "Y en a ras l'bol de ces guignols qui ferment nos usines, qui ferment nos écoles", la manifestation s'est terminée dans la cour de la Mairie avec quelques prises de paroles, rappelant l'appel à la grève dans l'Education nationale Mardi 31 Janvier et le rassemblement à l'Inspection Académique Mercredi 1er Février, avec délégations de parents reçus par l'Inspecteur.

Lire la suite

VAL DE REUIL : BIENTÔT DES ECOLES SPONSORISEES ?

29 Janvier 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure

Tribune du NPA-Val de Reuil parue dans la Dépêche du 19-101--2012

VAL DE REUIL :  BIENTÔT DES ECOLES SPONSORISEES ?
La commune de VDR cherche à ne pas augmenter les impôts locaux, et, en temps de crise c’est bien. Mais il est hors de question de faire des économies sur n’importe quoi. Ainsi, l’idée du maire de « créer une fondation « Val-de-Reuil pour l’école » donnant la possibilité à un mécène privé de financer projets et matériels dans les écoles de la Ville. » nous paraît inacceptable.

Panneau_ecole_en_danger-a.jpgA travers le mécénat, les entreprises ou enseignes commerciales défendront d’abord LEUR intérêt,  soigneront leur image, obtiendront même des avantages fiscaux. Et puis, sous quels critères l'argent serait-il attribué à l'école X plutôt qu'à l'école Y? Cette décision de M Jamet qui est aussi dirigeant d’un grand groupe capitaliste,  montre comment  le service public d’éducation est fragilisé.

Derrière le saccage mené par le gouvernement (65 000 destruction de postes, précarité grandissante des personnels), est mené un projet de "libéralisation" de l'école, de mise en concurrence des établissements. Les recettes éprouvées de l'économie capitaliste, dont on voit chaque jour les dégâts, sont appliquées à l'école pour aller vers une école des riches et une des pauvres.
Bien sûr, les entreprises doivent par l'impôt contribuer à l'éducation, mais c'est la collectivité qui décide combien et pour faire quoi! Il est plus que temps que les profs et les usagers qui produisent les richesses s'engagent dans une lutte d'ampleur pour défendre le service public, l'équité de traitement sur le territoire et fassent reculer le gouvernement.

NPA Seine-Eure-Val de Reuil

Lire la suite

Tract du comité NPA de Louviers 27 janvier 2012

29 Janvier 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure

Tract du comité NPA de Louviers (janvier) distribué à l'occasion des voeux du maire, à la manifestation contre les fermetures de classes et sur le marché.*

Pour lire le tract au format PDF imprimable cliquer ICI

Recto: Adresse de notre conseiller municipal Philippe Thouement
Verso: L’ECOLE SACRIFIEE,LES USINES FERMEES,CA NE DOIT PLUS DURER !
           -TROUPES FRANCAISES HORS D’AFGHANISTAN, MAINTENANT !
           -QUAND ILS VEULENT ; ILS SAVENT CHANGER LA LOI EN UNE SEMAINE
           -LA FILLE LE PEN ET LES AUGMENTATIONS

 

Tract Louviers janvier 2012-a

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tract Louviers janvier 2012-b

 

 

Lire la suite

Voeux du maire de Louviers : le point de vue de Philippe Thouement, conseiller municipal du NPA

28 Janvier 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure

LE NPA ET SON CONSEILLER MUNICIPAL PHILIPPE THOUEMENT S’ADRESSENT A VOUS

 

logo-NPACombien coûte la soirée des vœux du maire ? Celle de 2008, juste avant les élections municipales, a coûté la bagatelle de 21 617 euros ! Rien n’est trop beau pour un maire qui aime se mettre en scène et faire son numéro.

Quand il faut serrer les budgets à cause de l’austérité imposée par le gouvernement Sarkozy, que tout augmente sauf les salaires, que les boîtes ferment portant le chômage à un taux record, il est grand temps que le maire de Louviers accepte de diminuer les dépenses liées à sa représentation.

Hélas, ça ne sera pas encore le cas cette année puisque le budget municipal qui vient d’être voté affiche une augmentation de 18,74% du budget « fêtes et cérémonies ». Alors que manger, se loger, travailler, se soigner deviennent de plus en plus difficile, le  budget devrait anticiper les besoins de la population et se demander comment rendre les services municipaux aptes à protéger les plus fragiles. D’autant plus que le gouvernement Sarkozy poursuit sa politique de casse : budgets sociaux et dotations aux collectivités en baisse, dégradation de l’école et de l’hôpital, chômage croissant, augmentations des loyers, du gaz, de la TVA....N’oublions pas qu’en 2012, il y a encoreà Louviers des logements mal isolés, sans chauffage collectif, sans eau chaude, où l’électricité, la plomberie, les sanitaires sont à refaire. Les PSR réservés aux plus pauvres sont la honte de notre ville. La municipalité aux affaires depuis plus de 16 ans ne peut pas se contenter de souligner les points positifs de son action pour le logement social, elle  a aussi des comptes à rendre sur la persistance de cette misère.

 Si nous étions en charge de la commune, nos choix seraient :

 Philippe Thouement-copie-1- mettre en place une tarification des cantines, des garderies, des services, peu chère voire gratuite pour certains foyers.

- étudier sérieusement le retour en régie publique de tous les services délégués, comme l’eau et les transports. Cela aboutit, partout en France, à une baisse des factures. Normal puisque les bénéfices dégagés ne vont plus dans la poche des actionnaires privés. 

- stopper les projets grandioses, favoriser l’utilité plutôt que le tape à l’œil : la maison de l’emploi et ses annexes, le centre aquatique, beau projet mais disproportionné pour les finances de la ville (20 millions d’euros prévus), 

- arrêter l’installation de la vidéosurveillance aussi inefficace que ruineuse.

- renoncer au Centre d’art contemporain. L’alternance d’expositions modernes et traditionnelles au musée est satisfaisante et correspond à la taille de la ville. Réorienter le budget vers des actions de promotions du patrimoine lovérien, vers une pédagogie de diffusion de l’art auprès de tous les publics.

- réduire le budget « fêtes et cérémonies » qui doit bien cacher des dépenses honteuses puisque nous avons dû saisir la Cada (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) pour connaître le coût de la somptueuse fête du 29 mai 2006 ?

La majorité municipale fait d’autres choix : 2% du budget équipement pour la vidéosurveillance contre 4% pour l’école J. Ferry qui attendra encore. Entre éducation et répression, la municipalité a fait son choix. Un recours à l’emprunt de 400 000€ serait nécessaire pour équilibrer le budget. Inquiétant vu le taux d’endettement de la ville.  De plus, la municipalité veut se donner  « une marge de précaution » pour faire face aux « incertitudes ».  Alors, augmentation des impôts ou pas ? M Martin et son équipe sont rattrapés par des choix budgétaires éloignés des préoccupations des habitants, par une politique d’équipement surdimensionnée. Encore un mauvais budget ! Pas étonnant que Louviers ait encore perdu des habitants : 187 depuis un an d’après l’INSEE.

 

Distribué sous forme de tract aux voeux du Maire, à la manif  contre les fermetures de classes et sur le marché de Louviers.


Lire la suite

Marine Le Pen déclare la guerre aux droits des femmes.

28 Janvier 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

Communiqué du NPA

Marine Le Pen déclare la guerre aux droits des femmes.

Le-Pen-contre-les-droits-des-femmes.jpgInterviewée par Rue89, la candidate du Front national, dont la démagogie et l'imposture sont sans limite concernant les questions sociales, a lancé une véritable déclaration de guerre contre le Planning familial, contre les droits des femmes, notamment le droit à l'IVG.

Elle a désigné le Planning familial comme « centre d'incitation à l'avortement » visant ainsi à le criminaliser. Elle a réaffirmé sa volonté, si le FN accédait au pouvoir, de dérembourser l'IVG - comme le FN en fit la proposition de loi en 1986 -, étant par ailleurs pour organiser un référendum contre l'avortement.

Consciente de son incapacité à remettre en cause frontalement les acquis de la loi Veil, Marine le Pen, voulant progresser dans l'électorat féminin, valorise les alternatives à l'IVG: l'adoption prénatale, un salaire parental - qui n'est en réalité qu'un salaire maternel qui vise à confiner les femmes au foyer -, une politique nataliste d'état dépossédant les femmes de leurs droits à disposer de leur corps.

Cette charge, totalement compatible avec la politique gouvernementale de "casse de la santé publique", est une illustration de la stratégie frontiste, toujours en connexion avec les milieux intégristes.

Le FN reste un danger pour les femmes.

Le 27 janvier 2012.

Lire la suite

Le chômage : un bilan de faillite pour N. Sarkozy.

28 Janvier 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

Communiqué du NPA

Le chômage : un bilan de faillite pour N. Sarkozy.

Désormais, X. Bertrand a laissé tomber les rodomontades qu'ils affectionnaient tant. Il se contente d'indiquer en sourdine que les chiffres du chômage ne sont pas bons.

Avec 4, 5 millions de chômeurs, en incluant les Dom et ceux et celles qui ont fait seulement des petits boulots, le chômage a fait un bond de plus de 5% en un an et flirte désormais avec les 10%.

interdiction licenciementsLes moins de 25 ans, les femmes, les seniors, les chômeurs de longue durée sont les catégories les plus frappées.

Pour N. Sarkozy qui se vantait, en 2007, de ramener le chômage à un taux de 5% à la fin de son quinquennat, c'est un échec total et sans appel d'une politique qui a privilégié les cadeaux fiscaux et le bouclier fiscal en faveur des plus riches et du patronat. Le sommet social du 18 janvier avec la décision annoncée de favoriser le chômage partiel et de maintenir la défiscalisation des heures supplémntaires n'y changera rien, bien au contraire.

Et ce ne sont pas les dernières vagues de licenciements qui vont inverser la tendance : 255 suppressions d'emplois tenues par des femmes à Lejaby pour cause de délocalisation, 500 lettres de licenciement à Sea France, par exemple.

A Petit-Couronne, 550 salariés sont menacés de perdre leur emploi alors que Pétroplus est suspecté de faillite frauduleuse.

La guerre contre le chômage, pour que chacun-E ait un emploi durable est une priorité sociale qui suppose l'interdiction des licenciements, la réquisition des entreprises menacées de fermeture, la réduction du temps de travail pour pouvoir créer des emplois.

Pour le NPA, c'est un combat que doit mener dans l'unité l'ensemble de la gauche sociale et politique.

Le 26 janvier 2012.

Lire la suite

La Fête du NPA-27 dans Paris Normandie

27 Janvier 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

 

Pour une autre politique

Publié le jeudi 26 janvier 2012 dans Paris Normandie

LOUVIERS.

Le NPA a rassemblé ses militants, samedi, au Moulin. L'occasion de réaffirmer ses positions sur l'actualité.

Thierry Philippot, Christine Poupin et Philippe Thouément ont animé le meeting

Fete-NPA-27-dans-PN.jpgLe grand rassemblement annuel du NPA-27 (Nouveau Parti anticapitaliste) a eu lieu, samedi, au Moulin et les militants ont répondu présent. La fête du NPA (Nouveau parti anticapitaliste) de l'Eure a débuté par une conférence de Jean-Pierre Lavignasse, enseignant en économie à l'université de Rouen. Au programme : la dette, et surtout les solutions pour faire autrement : « Une dette de 100 % du produit intérieur brut (PIB) peut être remboursée en quelques années », a notamment expliqué le conférencier. Mais pour cela, il faut évidemment gouverner autrement, et c'est ce qu'ont démontré Philippe Thouément, conseiller municipal NPA à Louviers et Christine Poupin, l'une des deux porte-parole nationales du parti, avec la présence Thierry Philippot, animateur de la lutte des M-real à Alizay.
« Cette dette n'est pas la nôtre ! », a déclaré Christine Poupin. Le NPA propose un bouclier social qui prévoit une augmentation de 300 € des salaires, l'interdiction des licenciements et le retour à la retraite à 60 ans. »
C'est d'ailleurs cette lutte contre les licenciements qui a orienté le choix de Philippe Poutou pour l'élection présidentielle.
La question de l'énergie a également été évoquée : « Il faut développer les énergies renouvelables, dans une logique de service public », a-t-on entendu. « Philippe Poutou va être le seul candidat à défendre la sortie du nucléaire sans avoir besoin d'alliances électorales. Il faut se débarrasser de Sarkozy, c'est une mesure de salut public », a conclu Christine Poupin.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 > >>