Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Allemagne : 160 000 manifestants contre le nucléaire le 28 mai 2011

31 Mai 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Allemagne: des dizaines de milliers d'anti-nucléaires manifestent

Manifestation antinucléaire à Berlin le 28 mai 2011

Manifestation antinucléaire à Berlin le 28 mai 2011

publicité

Des dizaines de milliers de militants anti-nucléaires ont manifesté samedi dans une vingtaine de villes allemandes, pour exiger du gouvernement qu'il accélère l'abandon de l'énergie atomique.

La coalition dirigée par Angela Merkel doit se réunir dimanche pour étudier le calendrier de sortie proposé par une comission d'éthique mise en place en mars, à la suite de la catastrophe de Fukushima. Selon les médias allemands, la commission suggèrerait une fin définitive du nucléaire dans les dix ans.

Quelque 160.000 personnes sont descendues dans les rues de 21 villes allemandes, dont 25.000 à Berlin et Munich (sud), 20.000 à Hambourg (nord) et 10.000 à Fribourg (ouest), selon les organisateurs. La police berlinoise a compté environ 20.000 manifestants dans la capitale allemande.

Un arrêt définitif des 17 réacteurs nucléaires allemands aux alentours de 2021 serait pratiquement un retour au calendrier fixé au début des années 2000 par une coalition sociaux-démocrates/Verts.

La chancelière allemande avait pourtant fait voter fin 2010 un prolongement de douze ans en moyenne de la durée légale d'exploitation des réacteurs du pays, contre sa propre opinion publique, provoquant ainsi une flambée du sentiment anti-nucléaire en Allemagne.

Mais confrontée à la catastrophe de Fukushima, Mme Merkel avait lancé une réflexion sur l'abandon du nucléaire civil, qui doit aboutir à une décision lors du conseil des ministres du 6 juin.

Vendredi, les ministres de l'Environnement des Etats régionaux allemands avaient d'ores et déjà entériné le fait que les sept plus vieux réacteurs nucléaires du pays, déjà au repos forcé depuis mars, soient immédiatement condamnés.

BERLIN (AFP)

Lire la suite

Sortie du nucléaire en dix ans : c'est possible en France aussi !

31 Mai 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Sortie du nucléaire en dix ans : c'est possible en France aussi !

 

nucleaire-nonL’annonce du gouvernement allemand d’une sortie programmée du nucléaire dans un délai rapide est une nouvelle extrêmement importante. Cette décision, concertée avec les dirigeants de Siemens qui ont décidé d’arrêter la trop coûteuse filière nucléaire, vient après la catastrophe de Fukushima qui a provoqué les plus grosses mobilisations antinucléaires de l’histoire en Allemagne ! Ce revirement de la droite allemande marque sans doute, enfin, l’arrêt définitif du nucléaire en Allemagne.

En France la sortie du nucléaire en dix ans est aussi possible, sans recours massif aux énergies fossiles, mais sur la base d’un politique volontariste de développement des énergies renouvelables et de sobriété énergétique. Alors que les émissions de CO2 ont battu un triste record en 2010 et que la sécheresse compromet le fonctionnement des centrales, la sortie du nucléaire et la lutte contre le réchauffement climatique peuvent être menées de pair. C'est ce que défend le NPA avec un scénario de sortie du nucléaire en 10 ans dans le cadre d’un service public de l’électricité qui crée près de 800 000 emplois.

Les manifestations antinucléaires allemandes ont vu des militants anti-nucléaires défiler côte-à-côte avec des représentants syndicaux dénonçant les dangers auxquels sont exposés les salariés des centrales nucléaires. Un exemple à suivre.

Face au fanatisme pro-nucléaire du gouvernement et des élites en France, le NPA mettra toute son énergie aux côtés des forces mobilisées pour que soient réussies les manifestations unitaires du 11 juin à Paris et ailleurs.

 

Le 31 mai 2011.

Lire la suite

Les indignés à la Bastille le 29 mai (Vidéo)

30 Mai 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

Vidéo du rassemblement des indignés à la Bastille à Paris le 29 mai 2011

 

Lire la suite

Violences et emprisonnements à la Gay Pride interdite de Moscou.

30 Mai 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Violences et emprisonnements à la Gay Pride interdite de Moscou.

logo-NPAAlors que les militants LGBTI organisaient la première Gay Pride, toujours interdite depuis 2006 dans la capitale russe, des contre-manifestants homophobes se sont rassemblés et des violences ont éclatés. Ce groupe était composé d'orthodoxes ultra religieux et de membres de l’extrême-droite néo-nazi dont le rassemblement avait été autorisé par le maire de Moscou, contrairement à celui de la Gay Pride.

Une trentaine de militants de la cause LGBTI et des droits de l'homme, dont Louis-Georges TIN ( fondateur de la journée internationale contre l'homophobie et la transphobie) et Dan CHOI (célèbre militaire gay américain) ont été plaqués au sol avant d'être conduites dans un fourgon puis arrêtés.

Ces violences de la part de groupes homophobes et de la police, qui avait indiquée qu'elle ne laisserait pas la marche se tenir, sont inadmissibles !

Alors que Moscou a déjà été condamné deux fois par la Cour Européenne des Droits de l'Homme pour avoir interdit le déroulement des Gay Pride et les avoir dispersés avec violence par la Police, le NPA demande que le droit de vote de la Russie au Conseil de l'Europe soit suspendu et que le droit de manifester et de se réunir soit respecté.

Le NPA exprime son soutien et sa solidarité avec les militants agressés ainsi qu'avec tous les LGBTI persécutés.

Le 30 mai 2011.

Lire la suite

Tract NPA-27 - Juin 2011 : En Espagne, en Grèce, comme ailleurs... en finir avec le capitalisme !

30 Mai 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

 Tract du comité NPA-27- juin 2011

distribué sur les marchés de Bernay, Pont-Audemer , Val d'Andelle, Val de Reuil, Vernon,...

Pour lire le tract au format PDF, cliquer ICI

 Au sommaire :
Page 1 :
- En Espagne, en Grèce, comme ailleurs... une même nécessité,
en finir avec le capitalisme !


Page 2 :
- Stress au travail : jusqu'où ?
- DSK : la nausée
- DSK : une affaire peut en cacher une autre
- C'est la crise, mais pas pour tout le monde !

NPA-27-juin-2011-a.jpg
































NPA-27-juin-2011-b.jpg
Lire la suite

Plus de 10 000 manifestants en France contre la xénophobie d'état

29 Mai 2011 , Rédigé par NPA 27

Politique de l'immigration: des milliers de manifestants en France

Publié le samedi 28 mai 2011

Politique de l'immigration: des milliers de manifestants en France_1

Manifestation à Paris contre la poliitique di'mmigration du gouvernement, le 28 mai 2011

 

Plusieurs milliers de personnes ont défilé samedi dans différentes villes de France, contre la politique du gouvernement en matière d'immigration, contre le racisme et pour la régularisation des sans-papiers.

A Paris, entre 2.270 personnes, selon la police, et 8.000 selon les organisateurs, ont défilé de Barbès (18e arrondissement) à la place de la République (3e arr.), à l'appel du collectif "D'ailleurs nous sommes d'ici", réunissant une cinquantaine d'associations, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Nous sommes dans un contexte où le gouvernement et Claude Guéant en particulier ne cessent, semaine après semaine, de désigner les étrangers, les immigrés, les musulmans comme la cause du chômage et de l'insécurité", a fustigé Olivier Le Cour Grandmaison, porte-parole du collectif, derrière une grande banderole proclamant: "Ni charters, ni kärcher".

Les manifestants ont brandi des pancartes proclamant: "Halte à la xénophobie d'Etat" ou "Même sol même droits".

A Marseille, 500 manifestants selon la police, un millier selon les organisateurs, ont défilé. Parmi eux, Farida et Mourad, couple de sans-papiers algériens, avec leurs deux enfants, ont dénoncé le refus des autorités de les régulariser.

"Cela fait sept ans qu'on est en France, les enfants sont nés ici, mon grand-père a travaillé 45 ans à Marseille, mon père a été naturalisé Français. Chaque année, on fait la demande à la préfecture et à chaque fois, elle est refusée", a déploré Mourad.

A Toulouse, entre 500 et 700 personnes selon la police et les organisateurs ont manifesté. Le cortège s'est dispersé devant la préfecture de Midi-Pyrénées "symbole de notre interpellation de l'Etat au plus haut niveau", a expliqué Bernard Dedebant (FSU).

A Rennes, quelque 400 personnes ont défilé.

Ils étaient aussi 400 à Bordeaux, derrière des banderoles sur lesquelles on pouvait lire: "Démocratie réelle, récupérons la tous". Parmi les manifestants se trouvait Marie Bové, conseillère régionale Europe Ecologie-Les Verts et fille du député européen José Bové.

A Strasbourg, environ 150 personnes ont manifesté à l'appel du Collectif Justice et Libertés, en scandant notamment "C'est pas les Roms, c'est pas les immigrés qui sont en trop, c'est le racisme et les fachos".

Les manifestants étaient également une cinquantaine à Lille et à Lyon.

Lire la suite

De Paris à Madrid et Athènes, des milliers de jeunes indignés occupent les places

29 Mai 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Un millier de jeunes "d'indignés" place de la Bastille à Paris, gros rassemblements en Espagne et en Grèce

Midilibre.fr
29/05/2011, 18 h 02 |
Une banderole appelant à la démocracie réelle.
Une banderole appelant à la démocracie réelle. (AFP)

Un milier de jeunes, selon les organisateurs et la police, sont rassemblés cet après-midi place de la Bastille à Paris pour protester, sur le modèle des "indignés" espagnols, contre "le chômage, la précarité et la corruption", ainsi que contre les "dérives de la démocratie".

Une grande banderole portant "démocratie réelle maintenant"  est déployée au dessus des marches de l'Opéra-Bastille, une autre déposée sur le parvis proclame "Paris, réveille-toi", formant du même coup une sorte de no man's land entouré par des jeunes écoutant les orateurs. 

Surveillés discrètement par les forces de l'ordre positionnées à quelques mètres de la place, les manifestants scandent des slogans comme "Paris debout, soulève-toi" et incitent la population au soulèvement avec des pancartes comme "Mai 1968 demandait l'impossible, mai 2011 réalisera l'impossible" ou encore "Le peuple uni, jamais il ne sera vaincu".

"Il faut changer les structures économiques pour un meilleur partage des ressources mondiales, car si on continue comme ça dans l'injustice et dans la misère, ça risque de mal se terminer", a averti Chantal Piganau, une enseignante venue manifester pour la "Faim de vivre en paix".

"Le souverain c'est vous, ce n'est pas les élus qui adoptent les directives européennes sans se poser de questions, encore moins les dirigeants de la BCE (Banque centrale européenne, ndlr) et du FMI que personne n'a élus", a lancé sous un tonnerre d'applaudissements Céline Meneses, venue d'Espagne pour soutenir le mouvement.

La mobilisation en France a débuté le 19 mai faisant écho au mouvement de contestation spontané, né le 15 mai à la Puerta del Sol à Madrid, des jeunes Espagnols exaspérés par le chômage et la précarité sociale. Cette mobilisation française essaye de prendre de l'ampleur.

Pour aujourd'hui, le site Réelle démocratie, qui se veut le centralisateur et le porte-parole du mouvement naissant recense pas moins d'une trentaine d'appels à des rassemblements dans plusieurs villes de France dont Montpellier (18 h à l'Esplanade), Nîmes ( 19h à la Maison carrée ) et Perpignan (19 h place de la République). 

A Toulouse, une trentaine de personnes et une douzaine de tentes ont assuré la permanence des "indignés" place du Capitole. Ils devaient organiser une assemblée générale en début de soirée comme tous les soirs depuis une semaine.

A Bayonne, sur la côte basque, une centaine de personnes, essentiellement des jeunes, ont continué dimanche d'animer un "village des indignés" installé depuis mercredi.

A Lyon, ils étaient une soixantaine à s'être rassemblés en début de soirée place Bellecour. 

Dans le même temps, à Madrid,  une foule de manifestants a une nouvelle fois envahi la Puerta del Sol  pour soutenir le mouvement des jeunes "indignés" qui devaient décider s'ils maintiennent leur village de tentes sur cette place ou poursuivent leur mouvement sous d'autres formes.

"Ca suffit!", "Ils ne nous feront pas taire", "Gagner 600 euros par mois, c'est du terrorisme": de tous âges et de tous horizons, les manifestants se sont rassemblés par milliers autour du campement devenu le coeur d'une contestation qui s'est étendue à toute l'Espagne.

Samedi, les jeunes "indignés" avaient organisé des assemblées dans 120 quartiers et communes voisines de
Madrid, qui ont attiré des milliers de personnes. Ils projettent maintenant des assemblées hebdomadaires, sous le mot d'ordre "toma los barrios" (prends les quartiers).

En Grèce, les Athéniens affluaient par milliers dans la soirée sur la place centrale de la capitale, devant le parlement, au cinquième jour d'une mobilisation contre l'austérité calquée sur le modèle espagnol des " Indignés". La place de Syndagma était noire de monde, jeunes, couples et familles se pressant autour d'un campement d'une cinquantaine de tentes en pleine organisation. Selon la police, quelque 20.000 personnes avaient répondu en milieu de soirée à l'appel, également relayé via les réseaux sociaux pour des rassemblements à travers toute l'Europe en revendication d'une "vraie démocratie".

 
DERNIERE MINUTE : LA POLICE EVACUE PLACE DE LA BASTILLE SOUS LES
HUEES DES OCCUPANTS

La police a entrepris dimanche soir d'évacuer la place de la Bastille où s'étaient regroupés un millier de jeunes sur le modèle des «indignés» espagnols, contre «le chômage, la précarité et la corruption». Sous les huées des manifestants, ils ont démonté peu avant 21h30 les tentes qui y avaient été installées et fait descendre les jeunes qui s'étaient juchés sur les marches de l'Opéra Bastille, selon un journaliste de l'AFP.

  Les forces de l'ordre tentaient également d'encercler les groupes de protestataires et de les évacuer de la place.

«Paris debout, soulève-toi», «Démocratie réelle maintenant», «Mai 1968 demandait l'impossible, mai 2011 réalisera l'impossible» : voici quelques slogans qu'on pouvait lire un peu plus tôt sur les marches de l'opéra, alors qu'au moins 20 000 personnes manifestaient à Athènes et que la place de la Puerta del Sol était envahie par les protestataires à Madrid. En France, d'autres manifestations ont eu lieu en province.

Lire la suite

Avec les indignés espagnols - Tract du comité d'Evreux 28 mai 2011

28 Mai 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA d'EVREUX

Tract du comité d'Evreux distribué sur les marchés, les samedi 28 (centre-ville) et dimanche 29 mai 2011 (la Madeleine) 

Pour lire le tract au format PDF imprimable, cliquer ICI

Page 1 : Avec les indignés espagnols...
Page 2 : En France aussi ...
             C'est pas la crise pour tout le monde
Page 3 : Echos des entreprises
page 4 : Pour un antiracisme unitaire et combatif

NPA-Evreux-28-05-11-a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NPA-Evreux-28-05-11-b.jpg

 


Lire la suite

Des propos homophobes d'une député à l'homophobie d'état.

27 Mai 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Des propos homophobes d'une député à l'homophobie d'état.

logo-NPALa député UMP de Montauban, Brigitte Barèges, a tenu des propos homophobes lors de l'examen par la commission des lois de l'assemblée nationale de la proposition du Parti Socialiste d'ouvrir le mariage au couples homosexuels. C'est à cette occasion que la député s'est exclamée : «Et pourquoi pas des unions avec des animaux? Ou la polygamie ? ».

Cette député est membre du collectif « Droite Populaire »qui s'est déjà distingué par les propos discriminants de plusieurs de ses membres : Christian Vanneste qualifiant l'homosexualité d' «inférieure», Jacques Myard qui assimile l'homosexualité à une «perversion sexuelle» et compare homosexualité et zoophilie, ...

Alors que le gouvernement et sa majorité ne font qu'amplifier les inégalités sociales et opposer les individus les uns aux autres, ces propos ne font que flatter l’extrême droite et confortent les réactionnaires et les discriminations. Les excuses après chaque nouvelle sortie homophobe, sexiste ou raciste est devenu un jeu de communication qui n'enlève rien au poids et aux effets des mots.

Le NPA continuera à lutter contre l'homophobie d’État, qui ne donne pas les mêmes droits à toutes et tous, contre l'homophobie quotidienne avec ses violences verbales, physiques, psychologiques et continuera à combattre les ambiguïtés injurieuses et outrancières de ce gouvernement qui font le jeu de l’extrême droite.

C'est pourquoi, le NPA participe aux marches des Fiertés, LGBT, qui ont lieu chaque année dans plusieurs villes de France pour revendiquer l'égalité des droits

Le 27 mai 2011.

Lire la suite

Avec les indignés espagnols, ya basta, en France aussi dans la rue !

25 Mai 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Avec les indignés espagnols : précarité, austérité, Basta.

Dans la rueFace à un taux de chômage des jeunes de plus de 40% et à un système politique bouché, la jeunesse de l'État espagnol se soulève depuis le 15 mai. La répression qu'ont subi les occupants de la Puerta del Sol à Madrid n'a fait que renforcer la mobilisation. L'interdiction de maintenir les campements durant les élections municipales n'y a rien changé.

Le mouvement actuel fait suite à la grève générale du 29 septembre contre la réforme des retraites. Il montre que la jeunesse, et toutes les victimes de la crise, refusent les politiques d'austérité menées par le gouvernement « socialiste » de Zapatero, avec l'appui des principales directions syndicales. Il s'inscrit dans la continuité des luttes menées ces derniers mois par la jeunesse en France, en Italie, en Grande-Bretagne, au Portugal et, évidemment, en Tunisie et dans les pays du monde arabe. C'est toute une génération qui sait qu'elle n'a aucun avenir dans la société capitaliste.

Les assemblées générales portent à la fois des revendications démocratiques, nationales en Catalogne et sociales, concernant l'emploi, la renationalisation des services publics... Elles sont auto-organisées démocratiquement de manière à impliquer dans le mouvement tous les jeunes qui le souhaitent, quelles que soient leurs appartenances politiques ou organisationnelles. Elles montrent ce que peut être un autre fonctionnement de la société, dirigée par en bas et non par une minorité de politiciens au service de la classe dominante.

Le NPA apporte tout son soutien à cette lutte exemplaire. Zapatero doit cesser la répression et les menaces à son encontre !

Le NPA appelle tous ceux et celles qui ici aussi refusent de payer les crises du capitalisme à rejoindre les rassemblements organisés dans différentes villes de France (Amiens, Bayonne, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille Montluçon, Montpellier, Paris, Perpignan, Rennes, Toulouse...).

Il sera notamment présent au rassemblement

dimanche 29 mai, à 14h, Place de la Bastille, à Paris.

Le 24 mai 2011.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 > >>