Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

L'augmentation des prix du gaz au 1er avril : une arnaque supplémentaire.

31 Mars 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

L'augmentation des prix du gaz au 1er avril : une arnaque supplémentaire.

logo-NPA.pngAprès l'annonce par EDF d'une augmentation des traifs de l'électricité de 5 à 6% par an jusqu'en 2015, c'est autour de GDF-Suez d'afficher une hausse de 5, 2% au 1er avril. En un an, le prix du gaz pour les usagers s'est accru de 21% et depuis 2005 de 61%.

C'est insupportable !

L'ouverture à la concurrence du marché de l'énergie, l'absence totale de transparence sur les coûts e production et les modalités de fixation des tarifs, le choix fait d'augmenter chaque les dividendes versés aux actionnaires, agrémentés de versements supplémentaires exceptionnels, débouchent sur des prix de plus en plus prohibitifs pour des millions d'usagers disposant de faibles ressources.

La campagne de propagande faite sur les tarifs énergétiques moins chers en France qu'en Europe laisse augurer de nouvelles augmentations.

Le NPA exige l'annulation de cette augmentation et des mesures en faveur de toutes les personnes en situation de précarité énergétique afin que leur droit à disposer de l'énergie, pour leurs besoins essentiels, soit garanti.

Pour faire échec aux hausses en série, à la priorité donnée aux actionnaires sur les usagers, il faut réquisitionner les entreprises du secteur énergétique pour créer un grand service public de l'énergie contrôlé par les salariés et les usagers.

Le 30 mars 2011.

Lire la suite

Tract NPA-27 avril 2011: STOP A LA CASSE DE LA SANTE !

31 Mars 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Tract du NPA-27, avril 2011, distribué sur les marchés des villes de département.

Pour lire le tract au format PDF, cliquer ICI

 Au sommaire :
Page 1 : Stop à la casse de l'hôpital public et de la Sécu !
Page 2 : Contre Kadhafi, contre l'impérialisme
Catastrophes, licenciemnts, hausses des prix, le capitalisme est toxique
Nucléaire = hausse de l'électricité
Le FN est un parti anti-ouvrier
Le NPA fait son cinéma : Grand forum à Louviers, jeudi 7 avril, 20H
"We want sex equality" suivi d'un débat.

NPA-27-avril-2011-a.jpg























NPA-27-avril-2011-b.jpg
Lire la suite

LE DROIT AUX SOINS POUR TOU(TE)S (Tract 4 pages du NPA)

31 Mars 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

LE DROIT AUX SOINS POUR TOU(TE)S

Tract 4 pages du NPA (mars -avril 2011)

Pour lire le tract complet (4 pages) au format PDF imprimable, cliquer ICI

 

4-pages-sante.jpg

Lire la suite

Louviers : Interventions de Philippe Thouement (NPA) au Conseil municipal

31 Mars 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #NOTRE ELU NPA A LOUVIERS

1) Débat d'orientation budgétaire 2011.

 

Philippe ThouementIntervention de Philippe Thouément, conseiller municipal NPA à Louviers

 

Le contexte budgétaire imposé par le gouvernement est encore dominé par les restrictions de tout ordre. Les lois de décentralisation ont été l’occasion pour l’Etat de se désengager, de diminuer les dotations, de restreindre l’autonomie financière des collectivités locales.

Et pourtant de l’argent, ce n’est pas ce qui manque : en 2011, le montant des dividendes qui sera distribué par les sociétés du CAC 40 va se monter à 39,6 milliard, autrement dit à un milliard de plus que celui qui avait été distribué en 2008, avant donc que la crise ne frappe. On pourrait multiplier les données, mais les faits sont là: il n’y a pas de crise pour les riches.

S’il n’y a plus d’argent public, ce n’est donc pas parce qu’il n’y a pas d’argent, mais parce que l’argent reste dans les poches des riches. Bien sûr, la politique de Sarkozy y est pour quelque chose mais c'est également la conséquence des politiques qui ont été menées dans les 30 dernières années, que ce soit par des gouvernements de droite ou bien de gauche plurielle.

Dans ce cadre-là, les marges de manœuvre des collectivités sont limitées.

 

La majorité municipale doit donc faire des choix. Vos choix ne sont pas les nôtres.

 

Pour nous, toute collectivité locale, quelle qu'elle soit, se doit d'être un service public au service de l'ensemble de la population, mais plus particulièrement des plus démunis qui paient le plus durement la crise dans laquelle le système capitaliste nous a plongés. Je pense aux 8 000 000 de personnes, dont 2 millions d'enfants, qui vivent en dessous du seuil de pauvreté dans notre pays.

Construire un service public fort c'est construire un rempart pour ces populations les plus défavorisées.

Construire un service public fort, c'est aussi la meilleure manière de sortir du secteur marchand tout ce qui nous est vital au quotidien. Vous, vous déléguez tout au privé.

Avec nous, ce serait bien différent. Nous reprendrions en régie publique les services de l'eau, des transports et des de collecte des déchets. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces services répondent au quotidien aux besoins élémentaires de la population : boire, se laver, se déplacer pour ses activités professionnelles et de loisirs, consommer donc se débarrasser de ses déchets. Vous avez fait le choix du privé pour ces 3 services (Véolia pour ne pas la nommer) . Quel cadeau ! Car non seulement le coût est plus élevé pour l'usager à service rendu égal mais en plus les rendements sont moindres et les conditions de travail des salariés moins bonnes que dans le public. Quelle gabegie !

Renforcer les services municipaux nécessite d'embaucher des agents formés en nombre suffisant pour faire tourner les services, sans être sous pression comme dans le privé qui n'a qu'une chose en tête : réaliser les meilleurs gains de productivité et le profit maximum.

 

Voici donc notre orientation.

Depuis 2001, à travers ce débat d'orientation budgétaire, nous avons joué le jeu avec vous. Mais cette année, nous ne pouvons plus vous faire confiance. Je rappellerai juste que le rapport de la Chambre des comptes de Haute-Normandie qui note également que, en ne présentant pas les orientations pluriannuelles, vous ne permettez pas au conseil municipal d'avoir une « vision suffisamment claire de la marge financière de la ville » (page 18).

Je crois que ça ne sert pas à grand chose de discuter avec vous après le 1er débat fort instructif.

 

Rétention d'informations, opacité des comptes, complexité des contrats, camouflage des dépenses sous diverses lignes sans rapport...Vous n'êtes pas la majorité exemplaire qui vous prétendez être à longueur de Conseils municipaux.

 

2) Débat sur le rapport de la Chambre régionale des comptes de Haute-Normandie.

 Intervention de Philippe Thouément, conseiller municipal NPA.

 

La première chose sur laquelle je voudrais insister c’est la clarté et la facilité de lecture du  rapport de la chambre régionale des comptes: des phrases simples, du vocabulaire compréhensible, des chiffres pour illustrer des situations et éclairer des points particuliers; non vraiment, un modèle de document.

Qu’est-ce qu’on aimerait que les documents budgétaires et financiers de la ville soient aussi compréhensibles, clairs et faciles à lire! Ca c’était pour la forme maintenant venons-en au fond.

 

Même si dans sa conclusion le rapport dit qu’il n’y a pas lieu de remettre en cause la fiabilité des comptes, il n’en reste pas moins que la chambre des comptes relève des points que nous-mêmes avons soulevés ici  depuis 2001.

 

+ Premièrement, en ce qui concerne la Sem Kolysé.

Gérard Prévost avait très vite abordé la question du déficit chronique de cet établissement, et fait des propositions notamment d’élargir son  financement au département, à la région, puisque son rayonnement dépassait largement les frontières de la ville. Vous  aviez à l'époque, monsieur le maire, balayé ces propositions avec tout le mépris dont vous êtes capable. Or le rapport dit clairement page 8 que le Kolysé représente un réel risque pour la commune qui a, jusqu’en 2008, continué à le financer seule. Vous deviez bien vous douter que le budget communal ne pouvait faire face à pareil défi. En 2004, vous avez essayé de passer une convention de prestations de service avec la SEM Sodévil. Mais le plan n’a jamais été mis en œuvre. Vous qui vous présentez comme un gestionnaire modèle, j’en conclus que votre politique pour le Kolysé est un échec. 

 

+ Deuxièmement, le Grand Forum qui offre un exemple d’opacité de vos comptes et qui ne permet pas  aux Lovériens de comprendre votre gestion.

Le rapport souligne la grande complexité de la convention liant la ville à la SARL Grand Forum en ce qui concerne la répartition des charges. Donc cette convention  mériterait d’être revue pour être clarifiée.

De plus, on apprend qu’en 2007, la SARL n’a pas reversé à la ville les 15% des produits de location comme le stipule l’article 4 de la convention. Pourquoi ?

Mais ce n’est pas fini, car en 2007 toujours, la chambre des comptes relève que 20559 € de  prestations en nature sont venues s’ajouter à la subvention de 10 850 € de l’année sans que cela apparaisse clairement dans vos comptes. Pourquoi ?

Sans parler de cette différence d’1 million d’€ entre le compte administratif 2006 concernant l’opération cinéma et la réalité des dépenses effectuées. Encore une fois, pourquoi ? 

 

+ Troisièmement, le fameux chapitre «fêtes et cérémonies» dont nous n’avons cessé de dénoncer les excès et d’en  réclamer les factures. La chambre des comptes pointe qu’en 2006 et 2007  les dépenses de relations publiques et de fêtes et cérémonies ont été réparties sur 3 comptes différents. Je pense que c’est tout simplement pour cacher l’énormité des sommes dépensées.

On comprend mieux à la lecture de ce rapport pourquoi vous n’avez toujours pas répondu à notre demande de communication des factures liées à la fête du 29 mai 2006. Je vous remets donc ce soir une lettre dans laquelle je vous demande le détail des factures concernant les cadeaux remis aux Lovériens, les factures concernant le buffet, les factures concernant l’orchestre, les factures concernant le sondage paru dans ce fascicule, c'est-à-dire toutes les factures concernant votre promotion personnelle payée par les contribuables. Si nous n’obtenons pas de réponses, je saisirai la CADA.

 

+ Quatrièmement. La lecture du rapport nous éclaire sur le changement de présentation des documents budgétaires concernant les AP-CP. En 2007, vous êtes passés de 6 rubriques de classification des AP-CP, à 5 rubriques. Le problème c’est que, je cite le rapport, «le numéro de chaque opération permettant de consulter son exécution dans le compte administratif disparaît, rendant ainsi son identification impossible». Je trouve que tout ça ressemble fort à un tour de passe-passe, une entourloupe. A un moment critique pour vous, vous nous sortez du chapeau une nouvelle classification qui enfume tout.

Résultat attendu: que personne ne s’y retrouve!

 

+ Cinquièmement. La chambre des comptes confirme ce que nous avons toujours dit à savoir la faible capacité d’autofinancement de la ville. Combien de fois n’avons-nous dit qu’il fallait réduire la voilure? Que la ville vivait au-dessus de ses moyens ? Que le maire qui se prend pour un grand personnage voit tout en grand ?

 

+ Sixièmement, contrairement à ce que vous avez affirmé, vous avez baissé l’emploi municipal. Le rapport nous apprend qu’entre 2006 et 2009, nous sommes passés de 408,7 équivalents temps plein, à 354,5. Vous cherchez à faire des gains de productivité sur le dos de l’emploi municipal, donc des services rendus à la population. Je rappelle ici qu’un tiers des emplois de la ville sont des contrats précaires.

 

+ Enfin, cerise sur le gâteau: le parcours pour le moins atypique d'un agent de la ville. On apprend «qu’en recourant à divers artifices, je cite le rapport, comme la mutation dans un établissement public communal, le CCAS, afin de créer les conditions apparentes d’une mise en disponibilité par le centre, l’intéressé a pu ensuite être à nouveau recruté par sa collectivité d’origine mais dans des conditions substantiellement modifiées à son avantage». Je continue la lecture du rapport : «Il convient d’observer qu’en huit ans cet agent est passé du cadre d’emploi des rédacteurs territoriaux à une position de contractuel lui permettant d’occuper des fonctions d’attaché principal, avec la rémunération correspondante, sans passer le moindre concours». Dans la réponse que vous avez adressée à la Chambre régionale des comptes, vous vous défendez en disant que ce parcours n'est pas illégal. Effectivement monsieur le maire, vous avez raison. Ce n'est absolument pas illégal, tout comme l'écrêtement que vous avez concédé à votre compagne madame l'adjointe à l'urbanisme. Ce n'est pas illégal, c'est tout simplement scandaleux.

 

En conclusion de tout cela, je dirai que les Lovériens ne peuvent plus vous faire confiance.

Vous n’avez cessé de seriner que vous étiez le meilleur gestionnaire, le roi de la comptabilité publique communale. On s’aperçoit qu’il n’en est rien et qu’on a tout lieu de s’inquiéter de l’état des finances de la ville

 

Lire la suite

Louviers : débat au conseil municipal sur les orientations budgétaires.

30 Mars 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #NOTRE ELU NPA A LOUVIERS

Le débat sur le budget de la ville de Louviers et les intervention de notre camarade Philippe Thouement, conseiller municipal pour le NPA.

 

Conseil-municipal-Louviers-PN-28-3-11-copie-2.JPG

DDD

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conseil-municipal-Louviers-PN-28-3-11a.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conseil-municipal-Louviers-PN-28-3-11b.JPG

 

 

 

 

 

Lire la suite

Christine Poupin, porte parole du NPA (dans Paris Normandie)

30 Mars 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Publié dans Paris Normandie du 30 mars 2011

Christine Poupin, conseillère municipale de Sotteville-les-Rouen est la nouvelle porte-parole du NPA avec Myriam Martin de la région Midi-Pyrénées.

 

Porte-parole-PN-30-03-11.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Porte-parole-PN-30-03-11-a.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Porte-parole-PN-30-03-11-b.JPG

 

 

 

Lire la suite

Appel de syndicats enseignants contre les thèses du FN

30 Mars 2011 , Rédigé par NPA 27

Éducation : un appel de syndicats contre le FN

 

 

Les principales fédérations de l’éducation, la FSU, l’Unsa Education, le Sgen-CFDT et la FERC-CGT, ont lancé aujourd’hui un appel commun contre les thèses de l’extrême droite car elles estiment que celles-ci n’ont «pas leur place à l’Ecole», selon un communiqué.

Nous ne pouvons rester passifs face à la montée des thèses de l’extrême droite. Ces thèses n’ont pas leur place à l’Ecole. L’extrême droite bafoue les valeurs républicaines, l’égalité et le ‘vivre ensemble’, méprise la fraternité.

«Comme éducateurs, comme syndicalistes, comme défenseurs intransigeants d’un service public laïque d’éducation ouvert à tous, nous entendons nous y opposer avec la plus grande détermination», concluent les fédérations.

Le 17 mars, les organisations CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa avaient rendu publique une déclaration commune intitulée «la préférence nationale n’est pas compatible avec le syndicalisme», dans laquelle elles se disent «déterminées à empêcher l’instrumentalisation du syndicalisme par le Front national, qui n’est pas un parti comme les autres et dont les orientations sont à l’opposé des valeurs qu’elles portent».

AFP

Lire la suite

Deux nouveaux porte-parole pour le NPA, décisions du CPN

29 Mars 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Communiqué du NPA

Conseil politique du NPA des 26 et 27 mars.

logo-NPA-1Le Conseil Politique National (CPN) qui s'est réuni les 26 et 27 mars 2011 a désigné deux porte-parole qui vont s'exprimeront au nom du NPA : Myriam Martin, enseignante en lycée professionnel, et Christine Poupin, technicienne dans l'industrie chimique, élues avec 97 pour, 6 contre, 4 abstention, soit 90% des exprimés.

Un comité exécutif a été mis en place à la proportionnel des votes recueillis par les courants à l'occasion du congrès national.

Durant cette session, le CPN a adopté une résolution sur l'action actant des campagnes contre la dette et l'austérité, pour la défense du droit à la santé, pour une mobilisation antiraciste, pour sortir du nucléaire, dont l'actualité a été rappelé par la catastrophe de la centrale de Fukushima, en soutien aux révolutions dans le monde arabe, contre l'intervention impérialiste en Libye et la dictature de Kadhafi. Le NPA est partisan également d'une mobilisation d'envergure à l'occasion de la réunion du G8-G20 à la mi-mai.

Le CPN s'est prononcé pour un rassemblement anticapitaliste sur la base d'un programme radical pour les luttes, seule en mesure de répondre à l'imposture populiste du Front national.

Le NPA, est prêt au débat, avec l'ensemble des forces politiques, syndicales, associatives, à la gauche du PS, ainsi qu'avec les travailleurs, les jeunes, qui se sont investis dans les mobilisations sociales récentes, et à les rencontrer pour la présidentielle de 2012.

Le NPA fera le point à son CPN de mai et tranchera lors d'une conférence nationale en juin.

Le 28 mars 2011

Lire la suite

Postiers et personnels de justice en grève contre la politique de Sarkozy.

29 Mars 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

Communiqué du NPA

Postiers et personnels de justice en grève contre la politique de Sarkozy.

Les postiers comme les personnels de justice sont en grève aujourd'hui, mardi 29 mars, et manifestent contre la politique de Sarkozy. Dans les deux cas, ils souffrent des conséquences d'une politique qui dégradent considérablement les conditions de travail.

Depuis la libéralisation de La Poste, les restructurations, la recherche de la rentabilité, la disette salariale, la suppression de 14 000 emplois en 2010, le management à la France Télécom pèsent lourdement sur les conditions de travail et dégradent le service rendu aux usagers. La souffrance au travail, le mal être des salariés, la déshumanisation des conditions de travail, la volonté de la direction de développer l'emploi précaire minent les employés de La Poste.

Quant aux personnels de justice, l'exploitation politique de l'assassinat de Laëtitia Perrais, à Pornic, par N. Sarkozy a fait exploser le mécontentement accumulé depuis des mois et des années. La politique sécuritaire, l'accumulation de textes législatifs répressifs, les peines planchers, la volonté du gouvernement de liquider la justice des mineurs, vont de pair avec des moyens faméliques mis à disposition des personnels. C'est ainsi que les juges d'application des peines, les conseillers d'insertion et de probation, par exemple, doivent faire face à des milliers de dossiers de suivi, se retrouvant dans l'impossibilité de remplir leur mission.

Le NPA est totalement solidaire de ces mobilisations et des revendications des personnels.

Le 29 mars 2011.

Lire la suite

L'exigence de la sortie du nucléaire.

29 Mars 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Communiqué du NPA

L'exigence de la sortie du nucléaire.

nucleaire-non.jpgLa dégradation des cuves et la fonte d’un réacteur au moins s’avère de plus en plus probable dans la centrale de Fukushima. Les travailleurs chargés de faire face à la catastrophe sont les premiers exposés aux radiations mais opèrent sans les protections nécessaires. Deux d’entre eux ont été irradiés après avoir marché dans des flaques d’eau contaminée alors qu’ils ne portaient que des bottes de caoutchouc. TEPCO, l’entreprise exploitante de la centrale, est incapable de faire face à la situation dont la réalité objective est maintenue dans l'opacité. On sait cependant que l'eau de mer ainsi que les légumes et le lait produits dans la région sont d'ores et déjà fortement contaminés. Le NPA appelle à se solidariser avec le peuple japonais, victime d'un séïsme majeur, d’un tsunami dévastateur et d’un désastre nucléaire.


Au moment où les taux de radioactivité montent en flèche, l’industrie nucléaire continue sa course folle : AREVA envisage avec cynisme de transporter un convoi de MOX (mélange d’uranium et de plutonium particulièrement dangereux) de Cherbourg jusqu’au Japon. Et les centrales construites dans des zones sismiques continuent à fonctionner, en Californie ou en France.


Le gouvernement français cherche à noyer le poisson en programmant un audit de ses centrales (n’y aurait-il pas de contrôles réguliers suffisant?), sans même questionner les effets du vieillissement des centrales, les risques inhérents à toute la filière nucléaire et la situation des salariés, notamment les intérimaires des sous-traitants employés dans les centrales.

Pour le NPA, l’incapacité de gérer une catastrophe telle que celle de Fukushima, les révélations sur les négligences en matière de sécurité de la part des industriels au nom de la course au profit, illustrent l’impossibilité d’assurer une sécurité satisfaisante des installations nucléaires.

Il faut transformer radicalement le secteur énergétique et décider immédiatement de la sortie du nucléaire, sortie pouvant s’échelonner sur les dix prochaines années. Dès maintenant, il faut stopper tous les projets en cours et arrêter les centrales les plus anciennes.


Pour que cette révolution énergétique soit possible, pour diminuer drastiquement les consommations énergétiques tout en assurant à chacun-e l’accès aux besoins énergétiques de base, il est urgent de réquisitionner les multinationales du secteur. Il faut créer un service public de l’énergie sous le contrôle des salariés et de la population, capable de planifier de manière décentralisée les économies et les productions d’énergie, et de répondre aux besoins tout en assurant à ses salariés des conditions de travail et des salaires décents. Cela, le gouvernement ne nous en fera pas cadeau. Ce sont donc bien nos mobilisations contre le lobby nucléaire et les requins du privé qui nous permettront de créer un autre modèle énergétique.


Le 28 mars 2011

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>