Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

"Le NPA mise sur la rentrée sociale pour se refaire une santé" (Médiapart.fr)

31 Août 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

"Le NPA mise sur la rentrée sociale pour se refaire une santé" (Médiapart.fr)

Succès de l'université d'été

Au village vacances des Carrats, les 1.200 militants du NPA, réunis pour leur université d'été dans le décor à la Miami Beach de Port-Leucate, ont le sourire aux lèvres malgré leur récente gamelle aux élections régionales (2, 5% contre 6, 9% pour le Front de gauche). «L'année a été très dure, reconnaît tout de même Rodolphe, un militant parisien de 27 ans. Il y a eu quelques journées de grève qui n'ont pas abouti à un mouvement fort, contrairement à 1995 et 2003, alors les nouveaux militants n'ont pas vu tout de suite que la lutte, l'organisation, ça paie

Et des anticapitalistes sans mouvement social, «c'est un peu comme un poisson hors de l'eau», lance cet enseignant en lycée professionnel. «En réalité, pendant la crise, les gens ont la tête dans le guidon, ce qui n'est pas propice à de grandes mobilisations», soupire un autre militant parisien, Patrick, 38 ans.

«On pensait que la crise allait ouvrir un boulevard aux anticapitalistes mais les gens ont surtout peur pour leur situation, et ils se tournent vers des choses plus immédiates et possibles», analyse Pierre-François Grond, numéro deux du NPA. Traversé par de multiples interrogations (questions de laïcité et de féminisme, de l'alliance avec le Front de gauche, du rôle des militants au sein des syndicats, de la représentation qu'Olivier Besancenot ne veut plus incarner seul) après un an et demi d'existence, le parti espère se refaire une santé. Grâce avant tout à une rentrée sociale «très riche et avec plein de possibilités pour une organisation comme le NPA», dit Margarita Alauzet, membre du comité politique national.

Il s'agit donc de surfer sur la mobilisation contre la réforme des retraites du 7 septembre. Autant le NPA ferme la porte à toute alliance électorale qui inclurait de près ou de loin un Front de gauche «compromis» avec le PS, autant il veut brasser large côté mouvement social.

Vendredi soir, le traditionnel discours de clôture d'Olivier Besancenot (qui n'est arrivé que jeudi après-midi) a d'ailleurs été remplacé par un meeting unitaire pour le retrait du projet de loi sur les retraites, rassemblant des représentants des Verts, du parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, du parti communiste, du PS (à travers un Gérard Filoche sobrement présenté comme inspecteur du travail), de divers syndicats (dont la CGT) ainsi que d'Attac. «L'idée est de rappeler que ce serait bien que les universités d'été à gauche ne regardent pas que 2012, explique Olivier Besancenot. Les élections de 2012 n'auront pas le même visage si Sarkozy fait passer sa réforme ou si le mouvement social et ouvrier réussit à la stopper.»

«Accélérer la crise politique et sociale»

«L'enjeu de la rentrée est de battre le gouvernement sur les retraites, avec l'unité d'action la plus large possible, dit François Sabado, qui fut membre du bureau politique de la Ligue pendant trente ans. S'il perd, ça changerait beaucoup de choses car ce serait notre première victoire depuis longtemps. Et nous allons tout faire pour accélérer la crise sociale et politique.» Et d'ajouter : «Avoir Woerth comme ministre pour régler les retraites est un vrai problème pour le gouvernement.»

Derrière lui, ce n'est pas l'affiche, qui représente Eric Woerth et Nicolas Sarkozy sur fond d'un billet de 500 euros («Dehors! Parce qu'ils ne valent rien!»), qui le contredira. Patrick, par ailleurs syndicaliste CGT dans la fonction publique de la Ville de Paris, en est lui aussi convaincu : «La priorité, c'est d'infliger une défaite sociale à Sarkozy et de redonner le moral aux gens, car, si on attend les présidentielles 2012, on va arriver groggy.»

Malgré les revers des européennes et des régionales, l'effet Besancenot joue toujours à plein pour les présidentielles, selon un sondage TNS-Sofres-Logica, publié le 26 août par Le Nouvel Obs. S'il rengainait ses doutes et rempilait une troisième fois, le postier obtiendrait de 7% des voix (avec Martine Aubry comme candidate socialiste) à 9% des voix (si c'est DSK). «C'est plutôt le PCF qui a un problème pour la présidentielle: soit il s'aligne sur Jean-Luc Mélenchon, soit sur Martine Aubry, soit il présente son candidat qui fera les mêmes scores que Marie-George Buffet, estime François Sabado en réponse à l'attaque du nouveau patron du PCF, Pierre Laurent, qui tient son université d'été à partir d'aujourd'hui dans les Landes et, selon qui, les choix politiques du NPA «l'ont mené dans une impasse».

Chez les militants projetés dans une réflexion sur «le socialisme du XXIe siècle», fil rouge des conférences, la question des élections semble presque accessoire. «Je suis plus attachée à la propagation de nos idées dans l'opinion qu'aux scores électoraux», explique Gisèle, 41 ans, venue du milieu altermondialiste. «Ce n'est pas notre terrain, avoir des élus n'est pas un but en soi», hausse des épaules Rodolphe.

«Reprendre à zéro des débats difficiles»

Les questions de cuisine interne (organiser un porte-parolat collectif pour soulager Olivier Besancenot, décider de «critères de représentativité des candidats NPA», c'est-à-dire la question du voile, etc.) ont été renvoyées au congrès de novembre. «La direction qui sortira du congrès élira en son sein des portes-paroles», détaille Olivier Besancenot, qui a trouvé les tribunes collectives des régionales «vachement plus enthousiasmantes» et voit dans un porte-parolat collectif «une façon de corriger le tir par rapport à ce qu'on est vraiment», comprendre un parti luttant contre la personnalisation du pouvoir. Mais pour les historiques de la Ligue, un coup d'œil sur le public très divers qui circule entre les chapiteaux et la plage suffit à se rassurer.

«Il y a une réalité politique et sociale qui dépasse largement celle de la LCR», se réjouit François Sabado. Au sein du comité politique national, Margareta Alauzet, membre de la commission quartiers populaires et arrivée avec la création du NPA, assure avoir du mal à deviner «qui venait ou pas de la LCR». «Le clivage me paraît fallacieux car la page a été tournée très vite, dit cette jeune prof d'histoire-géo à Marseille. S'il reste des nostalgies, c'est plutôt au niveau local.»

Sur les 9.000 adhérents enregistrés lors de la création du NPA, 7.000 à 7.500 sont toujours présents. Un chiffre qui n'a pas bougé depuis un an selon Pierre-François Grond. «Tout le mouvement altermondialiste, anarchiste, etc., qui est entré a donné une bouffée d'oxygène», salue Sandrine, 31 ans, qui militait à la Ligue depuis 2003. «Mais ça rend aussi la ligne directrice plus difficile à construire», souligne Solange, ancienne instit de 58 ans, entrée au NPA à sa création après avoir longtemps flirté avec la LCR.

Certains ont l'impression d'une précipitation non maîtrisée. «Il faut qu'on reprenne à zéro des débats difficiles que nous n'avons pas eu le temps de mener, car nous nous sommes tout de suite trouvés embringués dans des échéances électorales qu'on ne contrôlait pas», regrette Antoine, 30 ans, militant à la Ligue depuis 1995. Avec de vrais clashs comme, dans le Vaucluse, sur la candidature aux régionales d'une militante NPA portant un voile, ce qui a provoqué une séparation des comités locaux.

«Mais, malgré ce “chaos créateur” (selon la formule d'un autre militant), les envies NPA, contradictoires peut-être, persistent, remarque Jacques Fortin, militant avignonnais et historique de la LCR. Donc le projet NPA, tel qu'on l'avait tenté, est difficile, mais il est là.» Et il joue gros, pariant sur un rentrée sociale dont il présentera ce soir le premier acte avec le meeting contre la réforme des retraites.

Par Louise Fessard.

Lire la suite

Sondage pour 2012 : Olivier Besancenot de 7 à 9 %

30 Août 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #OLIVIER BESANCENOT

 

Sondage pour 2012 : Olivier Besancenot obtiendrait 7 à 9 %

  (Extrait d'un article paru sur le site Médiapart)

olivier1.jpgMalgré les revers des européennes et des régionales, l'effet Besancenot joue toujours à plein pour les présidentielles, selon un sondage TNS-Sofres-Logica, publié le 26 août par Le Nouvel Obs. S'il rengainait ses doutes et rempilait une troisième fois, le postier obtiendrait de 7% des voix (avec Martine Aubry comme candidate socialiste) à 9% des voix (si c'est DSK). «C'est plutôt le PCF qui a un problème pour la présidentielle: soit il s'aligne sur Jean-Luc Mélenchon, soit sur Martine Aubry, soit il présente son candidat qui fera les mêmes scores que Marie-George Buffet, estime François Sabado en réponse à l'attaque du nouveau patron du PCF, Pierre Laurent, qui tient son université d'été à partir d'aujourd'hui dans les Landes et, selon qui, les choix politiques du NPA «l'ont mené dans une impasse».

Lire la suite

NPA : un mois de septembre "où tout est possible"

30 Août 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

NPA : un mois de septembre "où tout est possible"

Le NPA a donné le ton à sa rentrée politique en organisant un meeting unitaire contre la réforme des retraites, lors de son université d'été, vendredi 27 août, à Port-Leucate (Aude). Olivier Besancenot avait invité l'ensemble de la gauche syndicale et politique ; mis à part la CGT et le PS, tous avaient répondu présents.

Devant 800 militants, les uns et les autres ont donné de la voix pour appeler à la mobilisation. De Willy Pelletier (Fondation Copernic) enjoignant à "bloquer le pays s'il le faut" à Azwaw Djebara (Unef) appelant les jeunes à se joindre à la manifestation pour "faire entendre la voix de ceux qui cotiseront demain", en passant par Jean Marie Harribey (Attac) réclamant "une grève générale", l'ambiance était à l'unisson : obtenir le retrait du projet. "Il faut multiplier les appels unitaires. Le but, c'est de gagner" a lancé de son côté Christian Mahieux (Solidaires) sous les vivats.

Les politiques invités y sont allés de leur formule : "le 7 septembre, il faut solder les comptes de ce gouvernement ", a lancé Eric Coquerel du Parti de gauche. "C'est la mère de toutes les batailles où on a beaucoup à gagner et aussi beaucoup à perdre", a enchaîné Alain Lipietz des Verts, tandis qu'Eric Corbeaux (PCF) appelait à "une tempête sociale pour balayer cette réforme".

 

"LA RÉVOLTE POPULAIRE, SEULE ANTIDOTE À LA CRISE ÉCONOMIQUE"

C'était du velours pour le porte-parole du NPA. "Autour de la réforme des retraites, il y a beaucoup du rapport de forces global entre les classes, entre les exploiteurs et les exploités, qui se joue", a-t-il expliqué d'entrée. Il faut donc "agir collectivement" car "la révolte populaire est la seule antidote à la crise économique". Alors foin des désaccords au sein de la gauche, il faut "marcher séparément et frapper ensemble sur les retraites", ajoutait-il reprenant le vieux mot d'ordre trotskiste.

La rentrée de septembre avec sa grève appelé du 7 septembre doit être une bataille victorieuse car - le leader du NPA y croit – "la crise sociale peut se transformer en crise politique puis en crise de régime". Mais ce ne sera possible qu'à une condition, a prévenu M. Besancenot : "c'est que dans le camp de la gauche, on ne tremble pas. Il faut tenir bon pour réclamer, non pas la réécriture du projet de loi mais son retrait". Alors, parce que "la rue a un pouvoir qui peut être plus fort que celui du gouvernement", Olivier Besancenot a appelé bien sûr à "la grève générale dans un mouvement d'ensemble". Avant de mettre en garde l'ensemble de la gauche : "beaucoup de l'issue de 2012 se joue dans la bataille des retraites".

Chauffée après la dizaine d'intervenants, la salle scandait :"tous ensemble, tous ensemble, grève générale". Michel David, un des leaders de la Confédération paysanne l'avait rassurée : "Si vous décidez de faire la grève générale, nous allons vous nourrir pendant ce temps".

Lire la suite

Tract du comité de Pont-Audemer du NPA - 27-08-2010

29 Août 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA de PONT-AUDEMER

Tract du comité de Pont-Audemer du NPA - 27-08-2010

--> Cliquer ICI pour lire au format PDF

 

Tract-Pont-Audemer-sept-2010-a-copie-1.jpg

Tract-Pont-Audemer-sept-2010-b.jpg

Lire la suite

Tract NPA-27- septembre 2010 : Le 7 septembre, par millions en grève et dans la rue !

29 Août 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Tract des comités de l'Eure du NPA - septembre 2010

--> Cliquer ICI pour lire au format PDF

 

Tract-NPA-27-sept-2010-a.jpg

Tract-NPA-27-sept-2010-b.jpg

Lire la suite

Tract du comité d'Evreux du NPA : marchés des 28 et 29 août 2010

28 Août 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA d'EVREUX

Tract du comité d'Evreux du NPA distribué sur les marchés d'Evreux (centre-ville et la Madeleine) les 28 et 29 août 2010, également à la CAF et au self du Conseil général.

--> Cliquer sur le logo NPA  pour lire le tract complet au format PDF

revolution_logo.png

 

Page 1 : Racisme, Répression, Retraites

Non à la division, ripostons ensemble !

Page 2 : Appel citoyen , face à la xénophobie et à la politique du pilori, liberté, égalité, fraternité.

 


28-08-10a


Lire la suite

Non au racisme ! Tous dans la rue le 4 septembre

27 Août 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Tract national du NPA appelant aux manifestations du 4 septembre

 

Contre la politique raciste et répressive du gouvernement, tous et toutes ensemble dans la rue le samedi 4 septembre

 

revolution_logo.pngEn plein été, Nicolas Sarkozy a lancé sa campagne présidentielle de 2012. Lui et ses porte flingues multiplient les propos xénophobes et sécuritaires, proposant même d’appliquer une grande partie du programme du  Front National.

Ses cibles privilégiées sont les immigrés, les Roms, les  gens du voyage, les jeunes des quartiers.

S’inscrivant dans la continuité du  débat nauséabond sur l'identité nationale L’équipe Sarkozy Hortefeux entend peaufiner une identité « à droite de la droite ». A quand l’entrée de Marine Le Pen au gouvernement ?

 

Diviser pour mieux règner

A grand renfort de caméras, la chasse aux  Roms a été lancée en plein mois d'aout : démantèlement  des camps,  expulsions des Roms vers la Roumanie. Ceci  rappelle de bien mauvais souvenirs. Quand aux gens du voyage, non expulsables car français, ils sont chassés des terrains qu'ils occupent faute d'aires d'accueil  en nombre suffisant.  Cette  opération politique  pue  la discrimination raciale, utilisant les Roms et les gens du voyage comme boucs émissaires.

Les  ministres et députés de l'UMP ces dernières semaines se sont livrés à une surenchère de déclarations et de propositions répressives et racistes, ainsi Christian Estrosi, ministre de l'Industrie, assimile délinquants et immigrés. Lui qui n'a jamais levé le doigt face aux patrons voyous et licencieurs ose demander  de choisir entre être Français  ou voyou!

Les propositions de lois xénophobes et répressives pleuvent  : déchéance de la nationalité française, systématisation des peines planchers et application de celles ci dès le 1er délit, peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à deux ans pour les parents d'enfants « délinquants »,  sans oublier la loi Besson sur l'immigration prévue avant l'été et examinée en septembre

 

Combattons l’insécurité sociale

La mise sous surveillance policière de certains quartiers avec la création de brigades spéciales de terrain ne peut qu'aggraver les tensions dans les quartiers touchés par des taux de chômage record  et qui prennent de plein fouet la crise. 

Cette politique menée est l'autre face de la politique libérale du gouvernement. Alors qu'il casse la protection sociale et veut imposer leur loi sur les retraites , le gouvernement tente de diviser la population.


Face au racisme, nous ne battrons pas en retraite !!

Manifestons partout en France le samedi 4 septembre

A EVREUX départ 15 heures - Place de l'hôtel de ville

 

A l'Appel de :

LDH-27, RESF-27, collectif Wei Ying et Minq, CEFED-27, collectifs ATTAC-27 , ADECR-27, FSU-27,  UD-CGT-27, UL-CGT-Evreux, Sud-Education-27,  CGT-FAPT-27, CGT-Territoriale-27, Gauche Unitaire-27, Parti de Gauche-27, NPA-27, NPA-Comité d'Evreux - PS-27, PCF-27, PCF-Agglo-Evreux

 

 

Lire la suite

Le coût de la rentrée scolaire en hausse pour les familles

25 Août 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DES CHIFFRES

 

Coût de la rentrée scolaire 2010 en hausse de 1,1%, selon la CSF

 

Dans un contexte socio-économique "pour le moins difficile", le coût de la rentrée scolaire 2010 va augmenter en moyenne de 1,1%, selon l'enquête annuelle de la Confédération syndicale des familles (CSF), présentée mardi à la presse.

Pour elle, "le poids des dépenses scolaires devient particulièrement délicat cette année pour les familles populaires". L'association épingle notamment la réforme des programmes en lycée, "faite dans une certaine précipitation", qui entraîne un renouvellement de la plupart des livres de seconde. Vu les retards dans les décrets, les régions, qui aident parfois les familles, ont peu de temps pour s'organiser, déplore la CSF.

"Les aides régionales étant inégales et l'état ne prévoyant pas d'effort particulier pour en atténuer le surcoût, la facture pour les familles sera très différente d'un lycée à l'autre mais globalement plus lourde pour les familles que les années antérieures, sans compter que tous les livres ne seront pas disponibles à la rentrée", dénonce l'enquête annuelle.

Sur ce point, le ministre de l'Education Luc Chatel a assuré mardi que tout sera prêt pour la rentrée. Selon lui, "les éditeurs ont indiqué avoir anticipé les commandes et veillé à approvisionner les librairies avant la rentrée". De plus, "les professeurs et les élèves ont accès gratuitement, depuis tout ordinateur connecté à internet, aux versions numériques des manuels qu'ils pourront utiliser dès les premiers jours de la rentrée".

La CSF relève également que les aides financières versées sous condition de ressources ne sont pas revalorisées, citant notamment l'Allocation de rentrée scolaire (ARS), ainsi que les bourses des collèges dont les montants "sont particulièrement inconséquents". Son premier taux (79,71 euros/an) "revient à verser à la famille 7,97 euros par mois, c'est-à-dire l'équivalent de deux repas à la cantine. Seule la part de bourse des lycées est légèrement revalorisée passant de 42,57 à 43,08 euros". L'association note enfin que "les plafonds d'attribution très bas excluent de ces dispositifs les familles modestes dépassant de peu les seuils fixés". AP

 

Lire la suite

SNCF: les syndicats appellent à "préparer" la journée du 7 septembre

24 Août 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

SNCF: les syndicats appellent à "préparer" la journée d'action du 7 septembre

Les quatre syndicats représentatifs de la SNCF ont appelé jeudi 19 août les cheminots à se "préparer" à la journée d'action du 7 septembre, lancée par la totalité des confédérations contre la réforme gouvernementale des retraites.

Dans un communiqué commun, les fédérations syndicales de cheminots CGT, UNSA, SUD-Rail et CFDT invitent, dans un communiqué commun, les agents de l'entreprise publique à se "préparer à intervenir massivement par la grève et les manifestations le 7 septembre prochain".

 

"Des millions de salariés se positionnent à l'heure actuelle contre un projet de réforme injuste, refusant notamment le report brutal de l'âge de départ en retraite", affirme le communiqué.

POUR D'"AUTRES CHOIX POLITIQUES"

Outre leur opposition au projet actuel de réforme des retraites, les fédérations de cheminots réclament d'"autres choix politiques" pour l'emploi et le pouvoir d'achat et s'inquiètent des droits à la retraite des apprentis de l'entreprise.

Elles rejettent également la stratégie de la SNCF en matière de fret, dénonçant l'"abandon du wagon isolé" et "la fermeture de triages", alors que, soulignent-elles, "les exigences citoyennes s'amplifient pour une autre orientation en matière de transport de marchandises".

Les quatre syndicats de cheminots appellent en outre les agents à participer à la manifestation prévue le 4 septembre à l'appel d'une cinquantaine d'organisations et de partis de gauche contre la politique de sécurité du gouvernement.


GRÈVE ILLIMITÉ

En région parisienne, deux syndicats de la RATP, SUD et FO, ont déjà déposé un préavis de grève illimitée pour tous les salariés de l'entreprise à l'occasion de la journée de défense des retraites.

Les syndicats français, qui ont décidé à l'unanimité d'organiser cette journée, doivent se réunir lundi prochain pour la préparer.

Lire la suite

Bachelot, GSK et la grippe A : le rapport d'enquête de l'Assemblée nationale

23 Août 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DES CHIFFRES

Facture de la grippe A : 625 millions d'euros pour GSK ... et ce n'est pas fini !

 

Le rapport d'enquête de l'Assemblée nationale démontre que la résiliation des commandes de vaccins à GSK  va coûter très cher aux contribuables contrairement à ce qu'avait affirmé le ministre de la santé Bachelot. Cela s'ajoute aux 625 millions d'euros déjà versés à GSK pour les vaccins et le Tamiflu...

 

Article pulié dans le Canard Enchaîné ( 18 août 2010)

 

GSK-Bachelot-CE

Lire la suite
1 2 > >>