Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

VIDEO : le NPA dans la manifestation contre le ministère de l'identité nationale

28 Février 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

A Paris, le 27 février 2010, des milliers de manifestants contre le ministère de l'identité nationale dont le cortège du NPA avec Olivier Besancenot.



Manif pour la suppression du ministère de l’Immigration

Lire la suite

Val de reuil : Le NPA en campagne devant Sanofi

28 Février 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Publié dans la Dépêche du 25 février 2010
Sanofi-NPA.JPG
Lire la suite

Fillon refuse de rencontrer les travailleurs de M-Real

28 Février 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Luttes Ouvrières

 Après avoir rencontré le ministre Bruno Le Maire pour lui demander des comptes sur les promesses qu'il leur avait faite, les salariés en lutte de M-Real sont allés à la rencontre du premier ministre François Fillon , en visite dans l'entreprise Thales.
Ce dernier leur a envoyé les CRS en guise de rencontre...

NPA


Article paru le : 26 février 2010 dans Paris Normandie

Un rendez-vous décisif ?

Bloquée par les CRS, la délégation de M Real n'a pas pu rencontrer Fillon devant l'entrepriseThales

SOCIAL.

Une délégation d'une cinquantaine de personnes de M Real s'est rendue à Ymare pour rencontrer Le Maire.

 

Quand François Fillon se déplace dans la région, que l'on vit un plan social, il n'est pas question de le manquer.
Cinquante à soixante personnes de l'entreprise M Real d'Alizay (toutes en congés, ou en repos) se sont donc déplacées à Ymare, hier après-midi, pour tenter d'approcher le premier ministre en visite chez Thalès.

Rendez-vous le 5 mars
En même temps, ils ont souhaité demander des comptes à Bruno Le Maire, qu'ils avaient rencontré à Bois-guillaume l
e 14 janvier. Ce jour-là, il avait promis aux représentants syndicaux de rencontrer la direction finlandaise de M Real, Mikko Hélander. Mais le rendez-vous était sans cesse repoussé.
Pour tenir les manifestants loin de François Fillon, rendez-vous leur avait été donné par Bruno Le Maire à la mairie d'Ymare, en début d'après-midi. L'entrevue a duré un quart d'heure mais semble être plutôt positive. « Nous avons l'assurance que Bruno Le Maire rencontrera Mikko Hélander vendredi 5 mars à Paris à 8 h 30. Il lui exposera les solutions alternatives que nous proposons pour pérenniser le site. Il nous a demandé de les résumer dans un document écrit, à lui remettre lundi ou mardi au plus tard », annonce Eric Lardeur, représentant CFE-CGC.
Les représentants demanderont en priorité l'installation d'une unité de pâte désencrée et la possibilité de fabriquer des biocarburants, en parallèle, bien sûr, à la production de papier.
Bruno Le Maire aurait également invité les élus de gauche et de droite à participer à ce rendez-vous avec la direction finlandaise de M Real. « Il s'agit d'une réunion républicaine et non politicienne. C'est l'emploi qui est en jeu », a insisté le ministre.

Les CRS contre les salariés de M-Real

Les salariés de M Real ont demandé que deux ou trois de leurs représentants puissent également y assister.
Après l'entrevue avec Bruno Le Maire, la délégation a tenu à se rendre jusqu'à l'entreprise Thalès pour voir le Premier ministre. Avant que ce dernier ne sorte du site en voiture, ils ont été assez violemment repoussés par un cordon de CRS, avec des bombes lacrymogènes. Les salariés sont repartis en car pour Alizay, sans avoir vu François Fillon.

Lire la suite

Bulletin NPA-Santé du CHS et IFSI d'Evreux-Navarre - Février 2010

28 Février 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA d'EVREUX

Bulletin NPA distribué au CHS et IFSI d'Evreux-Navarre
--> Pour lire tract complet au format PDF cliquer ici : Recto - Verso

BdT.jpg

BULLETIN  CHS Navarre /IFSI-Evreux -  FEVRIER  2010    

 

CHS : La tête dans la Lune...

Pour résoudre le problème de place au CHS, la direction, jamais à court d'idée, a pensé à une Unité d'Hospitalisation de Nuit.

L'UHN (la bien nommée) était censée offrir un lit aux patients « surnuméraires » de l'UIA sur le même site que « la Passerelle », avec un personnel qui n'avait ni la qualification, ni l'expérience pour un telle mission.

Ce projet « provisoire » instituait de fait la maltraitance et l'insécurité, tant pour les patients que pour les personnels!

...et la gueule de bois.

L'AG convoquée par la CGT le 28 janvier a décidé de s'opposer radicalement à ce projet, avec en contre proposition l'ouverture de « la passerelle » à temps plein. Celle ci hébergeant ses patients la nuit, elle libère des places dans les secteurs.

Il faut croire que cette arithmétique est trop poussée pour le directeur et le Conseil d'Administration : malgré l'opposition du CHSCT au projet, une quinzaine de soignants ont dut empêcher physiquement avec la CGT l'ouverture de l'UHN le soir à 21 heures!

Et devant notre détermination c'est finalement la Passerelle qui a ouvert à temps plein!

Quand le personnel se mobilise, le directeur n'est plus le maitre à bord! Et au dernière nouvelles, ça le contrarie un peu...


Conches : victime de la loi Bachelot

Le 16 février dernier, lors d’une réunion avec l’ARH, le conseil municipal apprenait la fermeture planifiée des unités de Médecine et des Soins de suite à l’Hôpital Local.

C’est dans la pure logique capitaliste de la loi Bachelot que l’ANAES souhaite centraliser ces services en direction de grandes agglomérations, dans le mépris total des 29 suppressions de postes que cela engendrera.

Le Maire, résigné, tente tout de même de préserver l’activité et les emplois menacés et propose la création d’unités Alzheimer répondant à un véritable besoin.

GSK : les mauvais élèves de la Santé Publique

Alors que, parait-il, le labo pharmaceutique souhaite se développer dans le domaine des antidépresseurs, le Ministre du travail vient de mettre la société dans la liste rouge des entreprises n’ayant fait aucun effort concernant le problème du stress au travail !!

Cela pourrait prêter à sourire (jaune), si le plan social du groupe n’avait pas jeté plus de 700 salariés dans la précarité à Évreux…

Philips Dreux : leur morale et la nôtre

La lutte des salariés de Philips à Dreux est exemplaire à plus d'un titre. Ils se battent depuis des mois contre le plan social prévoyant la fermeture du site.

En réponse à la fermeture économique de leur entreprise, ils ont repris la production de téléviseurs, prouvant qu’une usine peut fonctionner sans patron.

Face à eux : un patron cynique qui leur a interdit l'accès au site avec des vigiles et des maitres-chien.

Le même licencie le personnel en un jour, sans préavis, mais en proposant royalement des « reclassements »... en Hongrie, à 450 euros par mois et à condition de parler le hongrois !

Heureusement le tribunal de Chartres, saisi par les syndicats CGT et FO, a ordonné la réouverture du site et la reprise de la production le 22 février!

Un sérieux encouragement pour tous les salariés qui luttent contre les plans de licenciement et qui de plus en plus comprennent qu'ils doivent faire converger leurs luttes pour imposer l'interdiction des licenciements!

Régularisation de la famille OMEROVIC!

La préfecture de l'Eure refuse le titre de séjour à la famille Omerovic et ne leur propose qu'un retour en Bosnie. Or on sait que dans les Balkans, les membres de la communauté Rom, dont font parti les Omerovic, subissent des persécutions!

RESF 27, avec des associations, des partis (dont le NPA), des syndicats, des élus (dont la municipalité d'Évreux) organisent la solidarité : manifestations, parrainage républicain des enfants Omerovic,...

Ils vivent et travaillent ici, ils paient des impôts, les enfants sont scolarisés ici... Régularisation de tous les sans papiers!


 


                  Tout changer, rien lâcher !

  Réunion publique départementale

dans l'Eure

Mardi 9  mars

  Salle Jules Janin à EVREUX - 20H 30

 

avec Christine Poupin

tête de liste aux élections régionales de Haute Normandie

  et Thierry Martin,

tête de liste dans l'Eure.

 

--> Pas de subventions publiques aux licencieurs Renault et GSK !

--> Restitution de l’argent public pour les services publics !

  --> Transports publics régionaux gratuits !

Lire la suite

Des milliers de manifestants pour la suppression du ministère de l'identité nationale

27 Février 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

Ministère de l'immigration: manif à Paris

Défilé pour "la suppression du ministère de l'Identité nationale et de l'immigration", le 27 février 2010 à Paris.

Défilé pour "la suppression du ministère de l'Identité nationale et de l'immigration", le 27 février 2010 à Paris.

A partir de AFP

Une manifestation pour la fermeture du ministère de l 'Immigration et de l'Identité Nationale a eu lieu samedi à Paris

plusieurs milliers de personnes ont défilé dans le cadre de la 5e semaine anti-coloniale, organisée par 85 organisations, dont les Verts, Attac, le NPA, le PCF ou le Front de gauche.
Par ailleurs, le collectif
24h sans nous a appelé à faire du 1er mars une "journée sans immigrés" pour démontrer leur place dans l'économie.

Lors de la manifestation parisienne, deux banderoles ouvraient la marche: l'une réclamait la "suppression du ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale" et l'autre clamait "Sortir du colonialisme".  

Patrick Farbiaz, l'un des organisateurs de la semaine anticoloniale, a déclaré à l'AFP: "On voudrait montrer qu'il y a une liaison entre le colonialisme d'hier et celui d'aujourd'hui, dans la façon de traiter les jeunes issus de l'immigration et les sans-papiers, par exemple". Et d'ajouter: "Il y a un trou noir de la mémoire sur la question coloniale, qui fait que l'on n'a pas pu régler ces questions de discrimination."

Le cortège, qui comptait également des soutiens aux communautés Tamoule et Kanake, s'est rendu à proximité du ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale, scandant "Besson, Sarkozy, il est fini le temps des colonies !" et "le colonialisme, c'est le pillage, c'est l'oppression, et la répression !"

Des rassemblements demandant la suppression du ministère de l'Identité nationale étaient également prévus samedi à Besançon, Strasbourg, Epinal. A Donzère, dans la Drôme, ville dirigée par le ministre de l'Immigration, Eric Besson, environ 350 personnes se sont rassemblées sans incident devant la  mairie.
Lire la suite

Louis Petiet n'a pas encore payé les salariés d'Isotherma du Havre

27 Février 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Luttes Ouvrières

Publié dans Paris Normandie du 24-02-2010

Le Havre : Isotherma toujours en grève au 24 février

Les Isotherma se sont invités lundi soir au conseil municipal du Havre

SOCIAL

Les salariés ont reçu une partie de l'argent exigé. Pas encore assez pour accepter de retravailler…

Toujours rien de neuf à l'horizon pour les salariés d'Isotherma qui entament ce matin leur neuvième jour de grève. Certes, la situation a quelque peu évolué, mais pas de manière assez satisfaisante à leurs yeux. « On nous avait promis en début de semaine le versement de 140 000 €, nous n'en avons eu que la moitié, explique Didier Pernot, délégué du personnel. Les 70 000 qui restent, eux, sont censés tomber dans les jours qui viennent. »
La promesse laisse dubitatif Didier Pernot et ses collègues, qui exigent toujours la régularisation complète de leurs mutuelles et de leurs salaires, le paiement des heures supplémentaires et des jours de grève.

Blocage à la Brèque
Avec la somme versée hier, « nous avons juste eu de quoi payer la moitié des acomptes pour le mois de février », poursuit Didier Pernot. Comme pressenti déjà la semaine dernière, les salariés d'Isotherma poursuivent donc l'occupation de leur usine à Montivilliers.
Hier matin, ces derniers ont ralenti la circulation au carrefour de la Brèque, de 6 h 30 à 8 heures. La veille, une délégation s'est invitée au conseil municipal du Havre. Conseil qui a adopté, entre autres, le vœu du député Daniel Paul au nom des groupes « Le Havre à gauche, communiste, républicain et citoyen » et « Socialiste, vert et radical de gauche ».
Ce vœu, adressé au ministère de l'Industrie, lui demande « d'intervenir auprès de la direction du groupe BKC (Bernard-Krief Consulting, NDLR) afin d'éviter toute issue fatale et de sauvegarder les emplois », mais aussi « de peser pour que, sur la base du plan de charges annoncé, les dispositions et les moyens soient mis en place pour permettre à l'entreprise de disposer des fonds propres suffisants ».
Pendant ce temps, le groupe BKC a été définitivement écarté dans le dossier du sauvetage de l'équipementier automobile charentais Heuliez. Actuellement sous le feu des critiques, son PDG Louis Petiet n'a pas donné suite hier aux sollicitations de notre rédaction.
T. D.

Article paru le : 24 février 201

Lire la suite

Réunion publique départementale le 9 mars à Evreux

26 Février 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Campagne des régionales


  Réunion publique départementale

dans l'Eure

 

Mardi 9  mars -  Salle Jules Janin

 

à EVREUX - 20H 30

         avec Christine POUPIN,

 tête de liste aux élections régionales de Haute Normandie

   et Thierry MARTIN,

 tête de liste dans l'Eure.


  --> Pas de subventions publiques aux licencieurs Renault et GSK !
--> Restitution de l’argent public pour les services publics !
--> Transports publics régionaux gratuits !

Lire la suite

Réaction de Christine POUPIN aux déclarations de Sébastien JUMEL

26 Février 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

revolution_logo.pngRéaction de Christine Poupin
aux déclarations de Sébastien Jumel qui regrette les subventions régionales aux patrons licencieurs


Christine Poupin, tête de liste du NPA a tenu à réagir à l'interview de Sébastien Jumel, tête de liste du Front de gauche, dans Paris-Normandie du 24 février.

Répondant à une question de Stéphane Siret, Sébastien Jumel dans Paris-Normandie du 24 février regrette que la Région ait versé des aides financières à des groupes industriels qui suppriment des postes.

Sébastien Jumel oublie que toutes les aides qu'il dénonce à Renault ou Total, qui font des milliards d'euros de bénéfices et qui licencient, les élus PCF au Conseil Régional les ont toutes votées.

Christine Poupin demande aux élus PCF à la Région d'être fidèles à leur déclarations, et d'exiger le 1er mars, lors de la dernière commission permanente du conseil Régional, le remboursement de tous aides aux patrons licencieurs !

Parmi les aides votées lors des deux derniers mandats par les élus PCF  à la Région :

4 millions d’euros, et encore 12 millions d'euros en juin 2009 pour Renault qui délocalise et met ses salariés en chômage partiel

14,5 millions d’euros à Total, qui fait 7,9 milliards d'euros de bénéfices et… qui menace de fermer sa raffinerie à Dunkerque

un million d'euros à GSK qui licencie des centaines de salariés à Evreux.

Pas difficile de vérifier, par exemple pour le dernier vote, en juin 2009
--> ICI

Contact Presse
Frank Prouhet
06 62 11 51 36

Lire la suite

M-REAL : Marche pour l'interdiction des licenciements le 10 mars à Igoville

26 Février 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Luttes Ouvrières

LES LICENCIEMENTS, ON N’EN VEUT PLUS !

TOUS ENSEMBLE, SOYONS À LA MARCHE POUR L’EMPLOI

       Mercredi  10 mars 17h  d’Igoville à Pont de l’arche

Les banques renflouées en une nuit par les Etats à coups de milliards l’an dernier annoncent des profits record ; elles ont repris leurs spéculations, semant la misère sur la planète pour alimenter leur profit immédiat.

Mais pour les salarié-e-s, la situation reste catastrophique:                                                       --> pour celles et ceux qui ont encore du boulot, des augmentations ridicules ou même rien du tout, d’où la colère et les grèves comme chez Hercules.

--> pour de plus en plus d’entre nous, c’est la casse industrielle qui se poursuit, avec son cortège de chômage partiel  de licenciements individuels ou de masse, de départs non remplacés et de délocalisations.

Chez M-real, la lutte est engagée contre la volonté des actionnaires finlandais de mettre 106 d’entre nous à la porte, en liquidant définitivement l’usine de pâte à papier, ce qui entraînerait très vite la disparition de l’unité de production de papier et la fermeture du site avec le licenciement de ses 412 salariés.

 NOTRE LUTTE AVEC VOTRE SOUTIEN DONNE DES RESULTATS :

Nos grèves, nos manifestations à l’intérieur et à l’extérieur de l’usine ont déjà permis de repousser les délais de mise en œuvre du Plan Social, d’obtenir une expertise indépendante sous le contrôle des syndicats, financée par le Département et la Région sur l’étude de nos solutions pour le redémarrage (entre autre la production d’électricité verte pour la chaudière et de bioéthanol pour l’usine de pâte).

POUR L’INTERDICTION DES LICENCIEMENTS CHEZ M-real,  POUR LA DEFENSE DE L’EMPLOI DE TOUTES ET TOUS  

Rien que dans notre secteur, la liste s’allonge : après Bosch, c’est au tour de Marco, chez Sealynx la dégringolade continue, et dans de multiples entreprises comme Portafeu,  Dosapro, ça n’arrête pas…

Souvent, seuls dans son coin, on se sent impuissant pour s’opposer au rouleau-compresseur patronal. Mais ici comme partout dans le pays, ça devient insupportable, il faut réagir avant qu’on se retrouve dans un désert industriel !

        Rejoignez cette MARCHE POUR L’EMPLOI,

     TOUS ENSEMBLE, METTONS-NOUS DEBOUT.

     TOUS ENSEMBLE, METTONS NOUS EN MARCHE,

 

SALARIES DU PRIVE, DU PUBLIC, INTERIMAIRES, CHOMEURS, COMMERCANTS, ARTISANS, RETRAITES, FAMILLES, ETUDIANTS, LYCEENS, MILITANTS ASSOCIATIFS, PARTIS POLITIQUES, ELUS  …

      RENDEZ -VOUS MERCREDI 10 MARS A 17HOO A IGOVILLE

                              PARKING  SUPER U

 

A l’appel du collectif pour le maintien et le développement de l’emploi chez M-real CGT, CFE/CGC, NPA, PCF, PS, les VERTS.

 

Lire la suite

Le social au coeur du NPA (Eure-Infos)

25 Février 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Article publié dans Eure-Infos du 23 février 2010

Le social au coeur du NPA


NPA-Eure-Infos-du-32-02-10.jpg
Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 > >>