Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Déclaration unitaire FASE, GU, Alternatifs, NPA, PCF, PCOF, PG

30 Septembre 2009 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

Déclaration unitaire
FASE, GU, Alternatifs, NPA, PCF, PCOF, PG

Les partis et mouvements réunis ce jour, lundi 28 septembre, dans le cadre d’un groupe de travail sur les Régionales ont fait la déclaration suivante :

Dans une situation marquée par une offensive accélérée de la droite et du patronat contre l’ensemble des droits sociaux et des droits démocratiques, nous appelons à soutenir et à contribuer aux mobilisations et aux luttes de façon les plus larges et les plus unitaires possible dans la perspective d'une confrontation politique et sociale avec le pouvoir et le patronat. L’enjeu est de faire subir, enfin, une défaite à ce pouvoir réactionnaire. Les sujets ne manquent pas : la privatisation de la Poste, la multiplication des plans de licenciements, le travail du dimanche, la précarisation du travail et des conditions de vie, la remise en cause du droit aux études pour tous et toutes, l’augmentation du forfait hospitalier, la mise au pas des libertés publiques, les expulsions massives de travailleurs immigrés… Beaucoup de manifestations, d’initiatives sociales et politiques, se mettent en place en cette rentrée. Nous les soutenons ensemble comme la votation citoyenne contre le changement de statut de la Poste, la manifestation pour le droit des femmes du 17 octobre, les marches pour l’emploi, contre la précarité et les licenciements ou les initiatives en riposte au sommet « climat » de Copenhague…

La crise du capitalisme, économique et écologique, continue ses ravages démentant les discours trompeurs sur la reprise et la moralisation de celui-ci. Les États ont distribué des centaines de milliards d’euros ou de dollars aux responsables de la crise financière. Ils demandent maintenant à la population et au monde du travail de payer cette facture, de payer l’addition pour les banques, de payer à la place des pollueurs. La crise écologique s'accentue, alimentée par la logique productiviste du capitalisme : réchauffement climatique, épuisement des ressources naturelles et des terres cultivables, pollutions. Cette crise conduit à la mise en danger des moyens d'existence de millions d'être humains et menace gravement la biodiversité. Il y a urgence et les belles déclarations des gouvernants ne sont pas suivies d'actes conséquents. Nous voulons rompre avec cette logique toujours plus folle du capitalisme productiviste. Nous voulons une politique qui remette en cause la logique du profit pour satisfaire les besoins élémentaires et durables de la population.

Face à un capitalisme de plus en plus brutal et sauvage et à un gouvernement bien décidé à accélérer le rythme de ses attaques, rien ne doit détourner de la nécessaire construction d’une alternative à logique du système capitaliste et productiviste. Sur cette base, il faut œuvrer à gagner la majorité des travailleurs et des citoyens aux perspectives ouvertes par une gauche de combat. Voilà nos priorités.

Or, face à la détermination du pouvoir Sarkozyste, nous assistons au contraire à un nouveau glissement à droite de la gauche d’accompagnement avec la tentative de construction d’une coalition de centre-gauche PS/MODEM/Europe Ecologie et le projet de primaires. C’est à dire d’une gauche qui va toujours plus vers la droite et risque de favoriser ainsi les futures victoires électorales de cette dernière comme le prouve malheureusement la situation italienne.

Dans ce contexte, les forces qui composent la gauche antilibérale et anticapitaliste ont le devoir de tout faire pour battre la droite et offrir une autre voie : un débouché politique qui permette de mettre en œuvre un programme traduisant dans les régions les exigences populaires issues des mobilisations, un programme régional véritablement alternatif au libéralisme et au productivisme.

Il s’agit, ensemble, non seulement de contrecarrer l’offensive politique de la droite et du libéralisme pour défendre les exigences du monde du travail, encourager les résistances mais plus fortement inverser le rapport de forces dans les urnes et dans les luttes.

A ce stade, nous savons que des approches différentes existent entre nous sur plusieurs points. Ils sont connus et nous n’avons pas cherché à les esquiver au cours de notre rencontre.

Nous ne pouvons préjuger des décisions souveraines de chacun de nos partis.

Mais nous décidons de constituer un cadre politique national de discussion commun en vue de vérifier la possibilité d'aller ensemble aux régionales.

C’est pourquoi les partis et courants politiques réunis ce jour se sont mis d’accord pour une prochaine réunion de notre groupe de travail sur les Régionales le mercredi 7 octobre. Il aura pour première tache d’élaborer un calendrier qui permettra d'organiser les discussions sur tous les points à régler afin de trouver un accord

C’est un premier pas mais il est important car les enjeux de ces élections sont non seulement régionaux mais nationaux. Ensemble, nous pouvons contribuer à inverser le rapport de force entre la droite, le patronat et les classes populaires dans les luttes et dans les urnes.

Signataires : Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), Gauche unitaire, Les Alternatifs, Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Parti communiste français (PCF), Parti communiste des ouvriers de France (PCOF), Parti de gauche (PG).

On également assisté à cette réunion au titre d'observateurs, des délégations du Forum social des quartiers populaires (FSQP) et de Lutte ouvrière (LO).

 Paris le 28 septembre 2009.

Lire la suite

Succès de la première réunion de la gauche radicale

30 Septembre 2009 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA
 Succès de la première réunion de la gauche radicale !



A l’initiative du Nouveau Parti Anticapitaliste s’est tenue lundi 29 septembre une première réunion de la gauche antilibérale et anticapitaliste en vue des régionales. L’ensemble des partis et des mouvements présents ont rappelé que face à l’offensive accélérée du pouvoir contre l’ensemble des droits sociaux et démocratiques de la population, il y avait urgence de soutenir et de contribuer aux mobilisations et aux luttes les plus larges et les plus unitaires possible dans la perspective d’une confrontation politique et sociale avec le pouvoir et le patronat.

Dans cette même logique, l’ensemble des partis et mouvement de la gauche radicale confirme qu’il y a aussi urgence de construire une alternative au système capitaliste et productiviste, de battre la droite et de mettre en œuvre un programme alternatif dans les régions.

C’est pourquoi, face à la constitution d’un bloc de centre gauche Modem/PS/Verts, le NPA a réaffirmé sa proposition d’un accord national pour des listes communes de toute la gauche radicale dans les 21 régions.

A l’issue de cette première réunion, un cadre national de discussion commun s’est constitué et une prochaine réunion aura lieu le mercredi 7 octobre.

Le 29 septembre 2009.

Lire la suite

Percée du Bloc de gauche au Portugal !

30 Septembre 2009 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

9466.jpg

Les éléctions législatives qui se sont déroulée le 28 septembre se sont traduites par le recul du Parti socialiste et un doublement du nombre de députés pour le Bloc de gauche.

Les élections législatives du dimanche 27 septembre au Portugal ont changé le panorama politique : le Parti socialiste qui en 2005, avec 45 % de voix, avait eu la majorité absolue en nombre de députés, a perdu plus d’un demi-million de voix et tombe à 36,56 %. Bien que vainqueur, il est minoritaire au Parlement. C'est la seule force politique qui a perdu des députés par rapport à 2005 (96 contre 121).

Le résultat du PS est le plus faible depuis 1991. C'est sans aucun doute la conséquence de la politique anti-sociale qu'il a menée, d’une majorité absolue arrogante qui a choisi de sauver les banquiers de la faillite au lieu de mettre en place un service bancaire public ; qui a fait passer une loi sur le travail qui a fait sourire l’ancien ministre de droite Durão Barroso. Dorénavant, il est plus facile de licencier dans un pays qui compte déjà près de 600 000 chômeurs dont la moitié ne perçoit pas d’ allocation chômage, et la précarité est devenue la régle. Un gouvernement qui a menée une guerre ouverte contre les enseignants et les fonctionnaires comme aucun autre ne l'avait fait auparavant.

Le PSD (centre liberal), tout en gagnant trois élus par rapport à 2005, a cependant réalisé  un de ses plus mauvais scores, au bénéfice du parti de droite (PP). Le PP devient ainsi la 3e force politique (il était en 4e position en 2005). Le PC est passé a reculé de la 3e à 5e place.

Le Bloc de gauche est le parti qui a le plus progressé. Avec plus d’un demi-million de voix (557 109), dans un pays d'un peu plus de 9 millions d’électeurs, il en a gagné 192 679 et passe de 5e à 4e force politique (il est en 3e position dans un grand nombre des principales villes du pays). Au niveau national, le score a augmenté de 6,38 % à 9,85 % et il a doublé son nombre d'élus (6 femmes et 10 hommes). De plus, tandis qu’en 2005 les député(e)s élus venaient des seules circonscriptions de Lisbonne (4), Porto (2) et Setúbal (2), cette fois-ci, le Bloc de gauche compte des élu(e)s dans 9 des 20 circonscriptions : 1 élu(e) à Aveiro, Braga, Coimbra, Leiria, Santarém et Faro ; une élue supplémentaire à Porto et à Lisbonne.

Le Bloc pésera encore davantage dans la vie politique portugaise, non seulement au Parlement, mais aussi et surtout dans les luttes, puisque ce score est le résultat d’une campagne intense, de contacts permanents avec les travailleurs et les secteurs populaires et d’un programme anticapitaliste clair comportant des propositions concrètes et alternatives à celles du PS et du PSD.

Le trois objectifs que le Bloc s'était fixé pour cette campagne, qui étaient d'empêcher le PS de disposer de la majorité absolue, d'augmenter le nombre de voix et le nombre d’élus ont tous été atteints.

Au Parlement, le Bloc et le PC ont ensemble 31 députés, répresentant plus de 18 % des voix. Jamais la gauche du PS n'avait obtenu un tel résultat.

Le PS va être obligé de choisir entre une alliance avec la gauche que représente le Bloc de gauche ou avec la droite réactionnaire incarnée par le PP. S'il opte pour la gauche, il devra présenter des propositions qui découlent du programme du Bloc de gauche comme par exemple, abroger la loi sur le travail et imposer un impôt sur les grandes fortunes pour financer la Sécurité sociale.

Après ces éclections, le cadre politique est davantage polarisé au Portugal, à droite comme à gauche. La lutte politique et sociale va se développer dans les mois à venir. Et le Bloc est plus fort que jamais.

Alda Sousa

Lire la suite

Appel à la mobilisation pour les Droits des femmes le 17 octobre 2009 à Paris

30 Septembre 2009 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

Appel à la mobilisation pour les droits des femmes le 17 octobre 2009 à Paris


--> Pour lire le tract au format PDF cliquer sur le titre en rouge


À l’initiative du CNDF et de Femmes Solidaires

Les premiers signataires :

• Alternative  Libertaire • ANCIC • APEIS • ATTAC • AWSA-France (Arabian Women Solidarity Association) • Association Droits des Femmes XXe • Caféministes de la nouvelle éducation populaire 26 • CADAC • Chiennes de garde • Collectif de Pratiques et de Réfl exions Féministes « Ruptures » • CGT • CGT-Jeunes • Collectif 13 DDF • Coordination Lesbienne en France • CQFD-Fierté lesbienne • Espace Simone de Beauvoir de Nantes • Fédération IFAFE (Initiatives des Femmes Africaines de France et d’Europe) • Féministes Laïques Algériennes et Iraniennes • Femmes Libres • Femmes en Noir • FNSF • Forum Femmes Méditerranée • FSU • Gauche Alternative 54 • Gauche Unitaire • IFE France • LDH • LFID (Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie) • LMDE • Les Alternatifs • Les Jeunes Radicaux de Gauche • Les Jeunes Verts • Les Verts • Maison des Babayagas • MFPF • Mix-Cité Orléans • Mix-Cité Paris • MJS • MMF • MRAP • Négar • NPA • Organisation de Femmes Égalité • Paroles de Femmes • PCF • Parti de Gauche • PS • Pluri-Elles Algérie • RAJFIRE • Réseau Féministe « Ruptures » • SOS Femme Alternative • SOS SEXISME • Sud Étudiant • UGICT-CGT • UGICT-CGT des Organismes sociaux • UNEF • UNL • Union Syndicale Solidaires • Utopia

Lire la suite

CE N’EST PAS AUX FEMMES DE PAYER LEUR CRISE ! Tract NPA

28 Septembre 2009 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

--> pour lire le tract , un 4 pages avec 8 articles, au format PDF, cliquer sur le titre en rouge.
CE N’EST PAS AUX FEMMES DE PAYER LEUR CRISE !


A la maison comme au travail : égalité

En France, les femmes s’occupent toujours majoritairement des tâches domestiques, et cela même quand, dans le couple hétérosexuel, les deux sont salarié-e-s à temps plein. C’est ce qu’on appelle communément « la double journée de travail ».

Sur le marché du travail, elles représentent 43 % des actifs/ves mais 80 % des emplois à temps partiel (majoritairement subis), 59 % des emplois aidés ou en CDD, 80 % des salarié-e-s payé-e-s en dessous du SMIC, 54 % des chômeurs/euses inscrit-e-s à l’ANPE et 57 % des chômeurs/ euses non indemnisé-e-s.

Pourtant les jeunes fi lles ont en moyenne un meilleur taux de réussite au BAC et des parcours scolaires plus longs que les garçons. Mais l’orientation scolaire et la discrimination sur le marché du travail réduisent leurs eff orts à néant, les enfermant dans des emplois dits « féminins », moins valorisés et sous-payés.

Cela a non seulement des répercussions sur les retraites (bien inférieures à celles des hommes) mais aussi sur leur indépendance. Surtout que l’inégalité salariale persiste : en moyenne l’écart des salaires entre hommes et femmes est de 24 % à temps de travail et catégorie sociale égaux mais de 37 %, si l’on tient compte des temps partiels.

Le salaire des femme est surtout considéré comme un salaire d’appoint à celui du mari et au revenu familial. L’exploitation capitaliste s’articule avec l’oppression patriarcale pour mettre en place la division sexuelle et sociale, qui en assignant les femmes prioritairement à la famille permet au patronat de bénéfi cier d’une main d’oeuvrevpeu chère, et assurant gratuitement ce qui est indispensable pour retourner travailler.

LE 5 DÉCEMBRE 2009 LA MARCHE CONTRE LE CHÔMAGE, LA PRÉCARITÉ ET LES LICENCIEMENTS EST UNE ÉCHÉANCE IMPORTANTE POUR LES FEMMES.

Lire la suite

5 000 manifestants contre les algues vertes à Hillion (Côtes d'Armor)

27 Septembre 2009 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

dimanche 27 septembre 2009 - Ouest-France

Des milliers de manifestants contre les algues vertes


Les manifestants se sont rassemblés sur la plage de Hillion .

Plusieurs milliers de personnes (plus de 3 000, jusqu'à 5000 assurent les organisarteurs), riverains et écologistes, se sont rassemblées à Hillion, dans les Côtes-d'Armor, afin d'exprimer leur ras-le-bol des algues vertes.

Plusieurs associations, le collectif Urgence marées vertes en tête, avaient appelé à ce rassemblement sur une des communes bretonnes les plus touchées par le fléau.

"Un moment historique, mémorable", assure Michel Guillemot, président d'Eaux et Rivières en Bretagne. La manifestation a démarré vers 15 h 30, dans un champ bordant la plage. Les manifestants avaient prévu d'y former une farandole.

Contre les aglues, pas contre les agriculteurs


Pour René Ropars, maire de Saint-Michel-en-Grève, une des communes particulièrement touchées: "Nous sommes au fond du trou. Il va falloir en sortir, quitte à enrhumer certains".

Yvette Doré, la maire d'Hillion assure pourtant: "Nous sommes contre les algues vertes, pas contre les agriculteurs." Triste constat: Ici, 14 000 tonnes d'algues vertes ont été ramassées l'an dernier, 20 000 tonnes cette année. Elle en appelle à l'Etat pour que les aides récemment accordées soient pérennisées.
L'élue a indiqué que des algues vertes étaient encore présentes sur la plage La Granville à Hillion, où se tient la manifestation, il y a une quinzaine de jours. Les algues ont été déplacées par les vents un peu plus loin, laissant la possibilité aux manifestants de se rendre sur la plage sans danger.

Toxicité mieux reconnue

Longtemps contestée, la toxicité des algues a été officiellement reconnue cet été après la mort d'un cheval, intoxiqué fin juillet à Saint-Michel-en-Grève par les émanations d'hydrogène sulfuré (H2S) s'échappant des ulves (algues) en décomposition.
La bête a succombé en quelques minutes alors que son cavalier, victime d'un malaise, a pu être sauvé in extremis par un témoin.

La mort suspecte d'un salarié qui transportait des algues vertes, toujours dans les Côtes-d'Armor, a ensuite relancé le débat. Saisi début septembre sur ce décès, le procureur de Saint-Brieuc attend les résultats d'analyse.

Alors qu'un comité interministériel a commencé à plancher sur un plan d'action, le débat porte sur le moyen de lutter contre la prolifération des algues, présentes à l'état naturel mais en quantité limitée. Pour les écologistes, les rejets de l'agriculture intensive et des porcheries industrielles sont les premiers responsables.
Lire la suite

Dix mille manifestants à Pittsburgh contre le G-20

27 Septembre 2009 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Publié le 25/09/2009 à 22:15 Reuters

Dix mille manifestants à Pittsburgh contre le G-20


Une dizaine de milliers de manifestants ont défilé à Pittsburgh à l'occasion du sommet du G20, après une nuit d'affrontements entre contestataires et forces de l'ordre.

Encadré par un imposant dispositif policier, défenseurs de l'environnement, militants anticapitalistes et partisans des causes palestinienne ou tibétaine ont pris la direction du centre de conférence où les chefs d'Etat et de gouvernement étaient réunis, mais un cordon de sécurité les a arrêtés à 500 mètres du bâtiment.

"Non à la cupidité des entreprises!", pouvait-on lire sur une de leurs banderoles. "G20 = le capitalisme tue", clamait une autre.

La manifestation, qui s'est achevée par un rassemblement devant un bâtiment administratif du centre-ville, est la plus importante que Pittsburgh ait connue depuis la guerre du Viêtnam, selon les organisateurs.

"Il faut montrer qu'on n'a pas peur de contribuer à la démocratie. La démocratie mourra si nous ne la défendons pas", a fait valoir une jeune femme de 33 ans, venue défiler avec sa fille de 18 mois sur le dos.

La veille, les manifestations, qui ont vite dégénéré en affrontements avec les forces de l'ordre, avaient débuté à l'heure du déjeuner et se sont poursuivies tard dans la nuit.

Les policiers ont essuyé des jets de pierres et de bouteilles et ont riposté à coup de matraques et de grenades lacrymogènes. Les vitrines de plusieurs magasins et de succursales bancaires ont été brisées.

Quatre-vingts personnes ont été arrêtées depuis le début de la semaine à Pittsburgh.

Michelle Nichols, version française Jean-Philippe Lefief

Lire la suite

Tract du NPA-Louviers à la foire St Michel

27 Septembre 2009 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA d'EVREUX

--> Pour lire le tract complet au format PDF cliquer sur le titre en rouge

Tract distribué lors de la foire St Michel à Louviers
autour du stand du NPA

Extrait du tract NPA-Louviers:

Impôts locaux : ça douille partout, à Louviers c’est pire !

11,68 % de plus cette année, combien en 2010 ? Depuis 14 ans, Martin fait comme si Louviers était une grande ville avec de gros moyens. Pour faire son important, il a eu les yeux plus gros que le ventre, mais pour se faire réélire, il avait bien promis que les impôts ne bougeraient pas. Mensonge !

Pour tenter de camoufler son bilan, le président départemental du Parti radical « de Gauche » (PRG) n’a rien trouvé de mieux que de noyer le poisson : il parle de réunir Louviers, Incarville et Val de Reuil… Piètre manoeuvre. Alors que les licenciements pleuvent, que les contrats d’intérim s’évaporent, que l’essence et l’électricité sont de plus en plus durs à payer, tandis qu’ici comme ailleurs se multiplient les cadeaux aux entreprises sans la moindre contrepartie, c’est insupportable. C’est ce que dira haut et fort notre élue NPA SOPHIE OZANNE au conseil municipal de lundi 5 octobre.


Grippe A. Notre santé vaut plus que leurs profits.

La vaccination de masse coûtera 1,5 milliards, dont 700 millions rien que pour les fabricants du vaccin ! Une vraie priorité à la santé, ce serait autre chose: pas de déremboursements de

médicaments, suppression du forfait hospitalier, gratuité totale des soins, maintien du salaire pour les parents qui n'ont pas de solution de garde, mobilisation non seulement de l'hôpital public mais aussi des cliniques privées.

Il faut un débat public: faut-il vraiment une vaccination de masse, qui plus est avec des adjuvants comme le thiomercure, accusé de complications neurologiques, surtout chez la femme enceinte et les petits. Et puis le pouvoir voudrait profiter de l’épidémie pour casser le code du travail et imposer encore plus de flexibilité .Chez Sanofi- Pasteur, 2 cars de CRS sont aux abords de l’usine, dans certains ateliers, la bise est interdite, et à quand les fouilles autorisées ?

Pour immuniser la société contre la logique du profit, le seul remède, c'est la lutte collective contre le capitalisme !


Taxe carbone: du vent! … mais pas d'éoliennes à l'horizon!

Cette fausse bonne idée prétendant sauver la planète, cache un impôt inégalitaire et écologiquement inefficace. Il ne concerne pas l'électricité, donc le nucléaire, qui représente une vraie bombe à retardement écologique. 17 euros la tonne de Co2 ! Cet impôt est injuste, il frappe de la même manière riches ou pauvres, urbains et ruraux. Or, la part « énergie » dans le budget des foyers les plus pauvres est 2,5 fois plus élevée que chez les plus aisés! Les plus riches continueront à consommer sans rien changer et c'est encore ceux qui tirent déjà la langue qui vont « boire la taxe ».
Il faut rapprocher lieu de résidence et lieu de travail, des transports publics gratuits et de qualité, un plan d’amélioration de l'habitat, des circuits de consommation courts, des énergies peu polluantes et la sobriété énergétique, car la seule énergie propre est celle que l'on ne produit pas !
Tout ceci doit se faire dans le cadre du service public, en dehors des logiques de marchés: pour cela, prenons l'argent où il est ! Taxons les profits !


L’eau, une affaire vitale !

L’eau est aussi indispensable à la vie que l’air que nous respirons : comment accepter que des multinationales profitent de nos besoins élémentaires ? Ainsi à Louviers, les factures n’ont fait que d’augmenter depuis que la municipalité de droite de Mme Proust a bradé ce service public à un groupe privé. Sous Franck Martin, depuis 2002, le prix a pris 33,1%.

Veolia tient maintenant l’eau de toute la Communauté d’agglomération Seine-Eure, (ailleurs ce sera Suez ou autre) : ils pratiquent une facturation difficilement vérifiable par la collectivité. Ainsi leurs marges nettes de bénéfices représentent de 40 à 61% du prix de l'eau !

Un peu partout, des municipalités décident de retirer au privé la gestion de ce bien vital. A Louviers, NPA, PG, PCF et PS ont décidé de s’engager ensemble pour le retour en régie municipale et obtenir une baisse importante des factures et une amélioration du service rendu. Le maire et son équipe PRG-Verts sont contre. Le NPA est pour la gratuité de 100 litres d’eau par consommateur et par jour, et un prix fortement progressif au-dessus. C’est possible, car en France, seulement 11% de l’eau est consommée pour l’usage domestique. Il faut arrêter le gaspillage, par exemple dans l’agriculture industrielle, pour favoriser la satisfaction des besoins élémentaires de tous.

Lire la suite

Continental: 1.500 personnes à un meeting de soutien aux ouvriers condamnés

27 Septembre 2009 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Luttes Ouvrières

AFP, Mise a jour: 26/09/2009 18:58

Continental: 1.500 personnes à un meeting de soutien aux ouvriers condamnés

Automobile-social-restructuration-manifestation

Un salarié de Continental-Clairoix, le 26 mai 2009 à Compiègne

Environ 1.500 personnes, selon les organisateurs, ont participé samedi à un meeting devant l'usine Continental de Clairoix (Oise) pour réclamer la relaxe en appel des ouvriers condamnés pour le saccage de la sous-préfecture de Compiègne en avril.

Arlette Laguiller (LO), le conseiller de Paris Georges Sarre (MRC), l'eurodéputée Karima Delli (Verts), Laurence Rossignol (PS) ainsi que des représentants du NPA, du PC et du Parti de gauche figuraient parmi les participants à cette réunion qui se poursuivait samedi soir par un barbecue géant.

"On demande l'annulation des poursuites et la relaxe en appel. On sait qu'on a pris des peines de prison, mais on ne sait toujours pas pourquoi", a déclaré à l'AFP Xavier Mathieu, délégué CGT de Clairoix, joint au téléphone.

L'annonce en mars par Continental de la fermeture de l'usine (1.120 salariés), avait provoqué la colère des salariés, qui avaient accepté, quelques mois auparavant, de revenir sur les 35 heures moyennant une pérennisation de l'activité à Clairoix.

Le 21 avril, quelque 200 "Conti" avaient envahi la sous-préfecture de Compiègne pour réclamer l'aide de l'Etat dans les négociations avec la direction de l'équipementier allemand. Des bureaux avaient été saccagés, des ordinateurs détruits.

Sept ouvriers ont été condamnés le 1er septembre par le tribunal correctionnel de Compiègne à des peines allant de trois à cinq mois de prison avec sursis pour "destructions en réunion de biens au préjudice de l'Etat".

Mais les prévenus, qui ont fait appel, dénoncent "une vengeance à froid" et "un rétablissement de la loi anti-casseurs".

Le procès était intervenu après une lutte sociale de plus de quatre mois ponctuée par une trentaine de manifestations et conclues notamment par l'obtention d'indemnités de 50.000 euros par salarié licencié.

Lire la suite

Contre la privatisation de la Poste: les votations dans l'Eure, localités et dates

26 Septembre 2009 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

Campagne organisée par le Comité départemental contre la privatisation de la Poste
Sites organisés pour la votation du 03 octobre 2009 
Votation citoyenne, c'est à nous de choisir!

Localités

 

Sites et périodes de Votation

 

ALIZAY

 

AUBEVOYE

 

Les ANDELYS

Urne en Mairie

Marché du 3/10

BERNAY

 

BOURG ACHARD

Sur Marché le 28/9 de 10h30 à 12h30

Intermarché le 01/10 de 16h à 18h

 

BRIONNE

Le 2/10 en Mairie de 13h30 à 19h

Le 3/10 en mairie de 8h30 à 12h

 

BONNEVILLE (La)

3/10 9h-12h face à la Poste

 

CONCHES

Le 3/10 devant la Poste de 9h à 12h

 

CHARLEVAL

Urne en mairie du 28/9 au 3/10

 

EVREUX

27/9 : marché de la Madeleine + devant la Poste 9h30 à 13h

 

28/9 : Mairie Annexe  de St Michel –école J-Macé 16h à17h

 

30/9 : Marché de Netreville, devant la Poste 9h à12h

 

01/10 : Cité administrative, restaurant administratif 11h30 à 13h15

 

3/10 : Poste principale + marché centre-ville + Poste Nétreville 9h à12h

ETREPAGNY

30/9 marché 8h-12h

3/10 la Poste 9h-12h

GAILLON

 

GISORS

Du 28/9 au 3/10 en Mairie aux heures d’ouverture.

Le 3/10 devant la Poste de 8h30 à 16h

LOUVIERS

26/9 Foire St Michel

 

 

 

PONT AUDEMER

28/9 : marché 10h-13h

30/9 : Carrefour 16h30-18h

1/10 : Intermarché 16h30-18h30

2/10 : marché 10h-13h

3/10 église 11h-17h

PONT DE L’ARCHE

Invitation de la Direction Générale des Services le 25/09 à 17h pour l’organisation matérielle

 

ROUTOT

27/9 : Shopi 10h-12h

30/9 : marché 10h-12h30

RUGLES

 

SAINT ANDRE

3/10 mairie 9h-15h

SAINT MARCEL

 

St SEBASTIEN de Morsent

2/10 école 16h-17h

3/10 la Poste 9h-12h

SERQUIGNY

 

VAL DE REUIL

3/10 + marché la veille 

VERNEUIL

 

VERNON

 

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 > >>