Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Déclaration du LPP sur l’assassinat de Benazir Bhutto

29 Décembre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Déclaration du LPP sur l’assassinat de Benazir Bhutto

Nous reproduisons ci-dessous le communiqué envoyé au lendemain de l’assassinat de Benazir Bhutto par le Labour Party Pakistan (Parti du Travail du Pakistan) avec lequel la LCR entretient des rapports fraternels.

                                  -->  Lire la suite


Voir le site http://www.europe-solidaire.org/index.php

Lire la suite

La LCR, plus jeune et plus populaire dixit Le Monde

29 Décembre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #QUI SOMMES NOUS QUE VOULONS-NOUS

La LCR, plus jeune et plus populaire dixit Le Monde

 

Dans son article du journal Le Monde, paru le 26 décembre, "Depuis 2002, la LCR voit ses effectifs rajeunir et se "populariser"", Sylvia Zappi relate une large part des travaux de la sociologue Florence Johsua, doctorante au Centre de recherches politiques de Sciences Po, auteure d’une "radiographie militante réalisée sur la LCR". D’après F. Johsua, "Les nouvelles recrues se distinguent par leurs caractéristiques sociales, leur socialisation politique et leur pratique militante. On savait que la jeunesse des effectifs distinguait la LCR du reste de la gauche traditionnelle. L’étude montre que ce mouvement s’est amplifié depuis deux ans. Près de 69 % des militants ayant adhéré après 2002 ont moins de 40 ans (dont 40 % moins de 30 ans), contre un peu moins de la moitié avant l’élection présidentielle de 2002. Beaucoup sont des femmes, passées en cinq ans de 25 % à 38 %. Inversement, les plus de 60 ans sont tombés à 2,7 %." Par ailleurs " l’étude montre que la part des militants ayant un emploi stable (CDI) est passée de 72 % à 57 %. Le phénomène s’est doublé d’un recul de la part du secteur public : les salariés du privé représentent 41,5 % des effectifs, contre 32 % en 2002." et que "la sociologie type de la LCR - enseignant ou salarié de la fonction publique - a changé. Si les profs ont toujours un poids important (28 %), les employés atteignent 25,6 % de l’ensemble. La part des ouvriers reste stable, à 5 %." Sylvia Zappi précise en outre qu’"après le succès de sa première campagne de 2002, les adhésions suivant le 21 avril 2002, M. Besancenot est en passe de réussir le rêve de ses aînés : rajeunie, plus populaire, son organisation se rapproche de la réalité sociale du pays. La sociologue montre que cette évolution est unique à gauche : le PS devient un parti "embourgeoisé" d’élus, le PCF voit sa population militante vieillir."

Lire la suite

La LCR dénonce un retrait de subvention à l’Observatoire international des prisons (OIP)

28 Décembre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

La LCR dénonce un retrait de subvention à l’Observatoire international des prisons (OIP)

 

PARIS, 27 déc 2007 (AFP) - La Ligue communiste révolutionnaire s’est insurgée jeudi contre la suppression d’une subvention annuelle de 10.000 euros à l’Observatoire international des prisons (OIP), qui était versée par Matignon. "Cette décision est bien évidemment une décision politique claire : toutes les associations trop critiques, trop +à gauche+, qui dénoncent un peu trop fort, se verront fermer le robinet", a déclaré la LCR dans un communiqué. "L’OIP n’est pas la première. Act-Up et d’autres associations engagées en ont également fait les frais", a ajouté le parti, qui "s’oppose à la suppression de subventions de toutes les associations engagées". L’Observatoire international des prisons (OIP) a indiqué n’avoir pas reçu une subvention annuelle de Matignon. Les services du Premier ministre ont invoqué de leur côté le non-respect des délais de demande par l’association de défense des détenus.

Lire la suite

Retraites : la LCR dénonce "un coup de force gouvernemental"

27 Décembre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Retraites : la LCR dénonce "un coup de force gouvernemental"

 

PARIS, 26 déc 2007 (AFP) - 

La Ligue communiste révolutionnaire a vu mercredi dans l’allongement des durées de cotisation pour la retraite, prévu dans les projets de décrets officiels, un "coup de force gouvernemental". "Sans attendre la fin des négociations pour les régimes spéciaux, ni le rendez-vous prévu en 2008 pour l’ensemble des régimes de retraites, le gouvernement Sarkozy-Fillon vient d’officialiser l’allongement de la durée de cotisations à 41 annuités", déplore la LCR dans un communiqué. Elle "dénonce ce coup de force gouvernemental. Travaillez plus, plus longtemps, pour gagner moins, vu l’inflation qui bouffe le pouvoir d’achat, voilà le vrai visage de la politique que Nicolas Sarkozy veut appliquer pour les salariés", ajoute le parti d’Olivier Besancenot. "Pour le cirque Sarkozy : jet privé et luxe affiché ; pour les salariés : franchises médicales, salaires en berne, retraites à la traîne", ajoute la LCR. "L’heure est à la riposte", clame le parti troskiste, en souhaitant que la grève nationale prévue le 24 janvier sur le pouvoir d’achat "fasse la jonction avec une mobilisation d’ampleur, sur la durée, du public et du privé, tous régimes confondus, pour refuser l’allongement de la durée de cotisations".

Lire la suite

Alain Krivine dénonce les vacances de Sarkozy en Egypte comme "une provocation"

27 Décembre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #Comité NPA d'EVREUX

Alain Krivine dénonce les vacances de Sarkozy en Egypte comme "une provocation"

 

PARIS, 26 déc 2007 (AFP) - Alain Krivine, porte-parole de la Ligue communiste révolutionnaire, a dénoncé mercredi comme étant une "vraie provocation" le "fric dépensé" et "la publicité" faite autour des vacances du président Nicolas Sarkozy en Egypte. "Je ne lui reproche pas d’aller où il veut avec qui il veut, mais le fric dépensé, et avec une telle publicité, c’est une vraie provocation, au moment où il demande aux gens de se serrer la ceinture", a affirmé le fondateur de la LCR, sur France Inter. "J’ai l’impression qu’avec Bolloré et le Medef c’est, comme disait Ségolène Royal, donnant-donnant : Sarkozy fait la politique de Bolloré toute l’année et lui en échange lui paie ses vacances", a ajouté M. Krivine. Le leader trotskiste se dit "écoeuré". "Trop c’est trop, on est envahi par les avions et les bateaux de Bolloré et les robes Dior de Rachida Dati", la garde des Sceaux, s’exclame-t-il. "On a l’impression qu’il y a deux mondes, le monde du fric et de la finance qui nous gouverne" et qui est "inconscient des quatre cinquièmes de la population qui, aujourd’hui, n’arrive pas à terminer ses fins de mois".

Lire la suite

Olivier Besancenot commente 2007 dans "Libération"

24 Décembre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #OLIVIER BESANCENOT

Olivier Besancenot commente 2007 dans "Libération"

 

A 34 ans, le porte-parole de la LCR fait toujours entendre sa voix anticapitaliste au sein d’une gauche sonnée par la défaite de mai. Recueilli par MATTHIEU ÉCOIFFIER

LE lieu

undefinedLe conflit mené par des familles de campeurs, rue de la Banque à Paris, à partir du 3 octobre, a permis d’obtenir le relogement de 374 familles, c’est une vraie victoire. Il donne du crédit à ceux qui se mobilisent frontalement face au gouvernement Sarkozy. Cela prouve que gagner est possible. Et que Sarkozy n’est pas invincible. La rue de la Banque me rappelle aussi le coup de gueule de Josiane Balasko quand elle demande : « Où est la gauche ? Où sont les dirigeants du Parti socialiste ? » Ces questions résument l’état d’esprit de millions de personnes pour qui le PS, après avoir appelé au vote utile, a disparu pendant six mois : sur les régimes spéciaux, l’autonomie des universités et la question du logement. Les socialistes ne sont d’accord sur rien entre eux, si ce n’est pour réclamer une reprise du travail quand une grève dure trop longtemps à leurs yeux.

L’objet

Le Taser, un choix à la fois politique et personnel, puisque pendant la campagne du printemps j’ai fait état d’un rapport d’Amnesty International sur l’utilisation de cette arme aux Etats-Unis et au Canada, où il pourrait être impliqué ou associé à la mort de 250 personnes. Je l’ai fait pour réclamer un moratoire sur ce pistolet qui provoque une décharge de 50 000 volts à moins de 10 mètres, au moment où Nicolas Sarkozy en importait pour équiper 3 000 policiers. Une commission parlementaire doit se prononcer sur l’armement de la police municipale, alors que, dans le meilleur des cas, on n’est pas sûr de ses conséquences pour la santé ; et dans le pire des cas il peut tuer. La moindre des choses, avant de l’utiliser et de le généraliser, serait d’organiser un débat public. D’autre pays l’ont fait. Une vidéo où un immigré lituanien se fait « tazer » et décède en direct circule. A telle enseigne que la Commission contre la torture de l’ONU a condamné le Taser ! Suite à mes déclarations, la société Taser a eu le courage de m’attaquer pour diffamation, non pas pendant mais après la campagne électorale. Ils me réclament 50 000 euros, on est actuellement en procès. Je vous laisse imaginer ce que donnerait le Taser en banlieue, à Villiers-le-Bel. J’ai cru comprendre qu’avec son humour habituel, la société suisse proposait aux députés de tester le Taser sur eux-mêmes : cela pourrait être une solution pour dissoudre l’Assemblée nationale.

Le désespoir

Cette phrase d’un jeune Palestinien de Gaza que j’ai entendue dans un reportage à la télé. Il disait : « Il n’y aura même plus besoin que l’Etat israélien nous fasse crever en silence, on est en train de s’en charger nous-mêmes. » Sous-entendu : Gaza, cette espèce d’enclave fortifiée dont personne ne peut sortir, est en train de devenir un grand terrain de règlement de comptes où les Palestiniens s’entre-tuent, via l’affrontement entre le Hamas et l’OLP. L’Intifida est présente dans mon engagement politique et militant. En trois générations, on est passé de gamins qui jetaient des pierres contre les tanks israéliens à des gamins qui se faisaient sauter contre ces tanks, et maintenant, à des gamins qui se tuent entre eux.

L’Espoir

Cette autre phrase, de Doris Lessing, prix Nobel de littérature, que j’ai entendue sur une radio expliquer qu’elle avait connu le nazisme, l’apartheid, et dire qu’ « aucune situation n’est définitive ». Une bouffée d’oxygène. C’est l’espoir qu’il n’y a rien d’inéluctable, qu’il y a un après, un après la ségrégation, l’exploitation, la discrimination, le libéralisme. Et qu’il y aura un après Nicolas Sarkozy. Et le plus tôt sera le mieux. Pour cela, ce serait bien que la gauche ne pense pas qu’à 2012 et regarde ce qui se passe aujourd’hui dans le pays.

Lire la suite

Salaires : Sarkozy sur une bombe à retardement, dit Besancenot (Reuters)

24 Décembre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #OLIVIER BESANCENOT

Salaires : Sarkozy sur une bombe à retardement, dit Olivier Besancenot (Reuters)

 

PARIS (Reuters) - Olivier Besancenot a estimé dimanche que la question du pouvoir d’achat constituait pour Nicolas Sarkozy une bombe à retardement, d’autant que le chef de l’Etat a augmenté son propre salaire.

"Le grand sujet d’ores et déjà de la rentrée de janvier, ça va être les salaires", a déclaré le porte-parole de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) sur Canal +.

"Je crois que Sarkozy - les salaires et le pouvoir d’achat de façon générale - est assis un petit peu sur une bombe à retardement", a-t-il ajouté.

Soulignant que Nicolas Sarkozy avait été élu sur cette question, Olivier Besancenot a estimé que la décision d’exempter les retraités aux revenus modestes de redevance télévision pendant un an n’effacerait pas le problème des pensions.

"Les mêmes retraités ont appris aussi l’autre bonne nouvelle, c’est que leur pension ça va être zéro, puisque je crois qu’on parle d’une augmentation de 1,1 %", a-t-il dit.

"Donc largement inférieure à l’augmentation des prix, donc les pensions des retraités vont être extrêmement faibles. De plus en plus de retraités vont se trouver un petit peu plus encore dans la misère."

Olivier Besancenot a ironisé sur les moyens annoncés pour augmenter le pouvoir d’achat alors qu’il suffirait, selon lui, d’augmenter les salaires.

"Les gens ne sont pas plus bêtes que Nicolas Sarkozy, ils ont quand même compris que le meilleur moyen d’augmenter son revenu c’était d’augmenter son salaire. Sarkozy, lui, il l’a fait de 200 %", a-t-il avancé.

Gérard Bon

Lire la suite

Vidéo: nouveau Parti anticapitaliste, Olivier Besancenot avec les ouvriers de Valenciennes

24 Décembre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Nouveau Parti anticapitaliste: Olivier Besancenot avec les ouvriers de Valenciennes

Olivier a rencontré, le 10 décembre 2007, des ouvriers de Valencienne pour débattre autour de la proposition de création d’un nouveau parti anticapitaliste.
Lire la suite

Grèves pour défendre les salaires: agents au sol à Orly et conducteurs bus et tramways à Bordeaux et Rouen - SOLIDARITE!

22 Décembre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #Luttes Ouvrières

Grève des personnels des bus et tramways à Bordeaux; grève des personnels des bus et métro à Rouen --> pour défendre les salaires!
 SOLIDARITE AVEC LES GREVISTES
!

Les salariés sont en grève pour réclamer notamment des augmentations de salaires. Dans les deux villes, le préavis court jusqu’à Noël.

A Bordeaux, la grève du personnel conducteurs de bus et de tramways contre Veolia Transport qui refuse d'augmenter correctement les salaires. Les syndicats réclament des augmentations salariales en raison du blocage des salaires et de la hausse du coût de la vie. La grève est organisée par les syndicats FO, CGT, la CFDT et la CFE-CGC, la CFTC. Les représentants du personnel demandent une augmentation de 7% .
La grève devait s'achever dimanche soir mais les syndicats ont déposé un nouveau préavis de grève pour la période du 22 au 25 décembre car la direction du groupe Véolia Transports ne veut concéder qu'un maigre 2,2% d'augmentation!

A Rouen, a
près deux heures de discussions, la direction de Véolia et les syndicats n’ont pas réussi à s’entendre sur le montant des augmentations salariales. La situation est bloquée aussi à Rouen. Seuls 20% des bus et 40% des rames de métro circulaient, en moyenne, en fin de matinée.Le syndicat CGT des conducteurs a déposé un préavis de grève jusqu’à lundi. Le conflit porte là aussi sur les salaires, mais aussi sur les conditions de travail. Les syndicats demandent notamment la "reconnaissance de la pénibilité de leurs métiers par un départ anticipé" à la retraite.

undefinedGrève des agents au sol d'Air-France à Orly sur les salaires

La grève des agents au sol d’Air France à Orly, à l’appel de la CGT et de Sud Aérien, entamée jeudi pour défendre les salaires, l’emploi et les conditions de travail, a été reconduite en assemblée générale pour la journée de samedi. Une assemblée générale de la CGT devait se tenir samedi matin pour décider de la suite du mouvement.

Lire la suite

Pétition pour une loi-cadre contre les violences faites aux femmes

21 Décembre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

Pétition pour une loi-cadre contre les violences faites aux femmes

France, 2008, une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint. Tout le monde se désole. undefinedMais disposons-nous vraiment de toutes les mesures nécessaires pour combattre les violences faites aux femmes ? Toutes les violences faites aux femmes.

Pourquoi la loi ne prend-t-elle pas en compte la prévention des violences faites aux femmes et laisse chacun-e se débrouiller dans son coin ?

Pourquoi les violences psychologiques sont-elles reconnues au travail sous le nom de harcèlement moral et non pas dans le couple ?

Pourquoi la solidarité nationale ne se décline-t-elle pas financièrement auprès des victimes les plus démunies ?

Pourquoi une femme qui se sent menacée ne peut-elle bénéficier d’une protection urgente ?

Pourquoi sont-elles si peu à porter plainte (8% des femmes de 20 à 59 ans victimes de viol, chiffres ENVEFF) ?

Il est temps que la France adopte un ensemble de mesures intégrées et globales pour combattre ce fléau social, comme l’ont fait l’Espagne et la Suède.

Le Collectif national pour les Droits des Femmes, soutenu par d’autres associations féministes, a rédigé une proposition de loi-cadre pour combattre ces violences, qui a été déposée sur le bureau de l’Assemblée par le Groupe de la Gauche Démocratique et Républicaine.

Il est urgent de rassembler beaucoup de signatures à notre pétition afin que cette proposition de loi soit inscrite à l’Ordre du Jour de l’Assemblée Nationale et du Sénat.

Télécharger la pétition en cliquant ici

Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>