Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Manifestation dimanche 1er juillet à Paris -17 h - Stalingrad - Régularisation de Tous les sans-papiers! Arrêt des expulsions! avec RESF et UCIJ

29 Juin 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #RESISTANCE

RESF-75.jpgMANIFESTATION immigration-jetable-NON.jpg

Dimanche 1  er juillet 2007

1er/2ème /3ème/4ème arrdts : Mairie du 3ème 14H00e arrdt : Mairie du 10ème 15H30e arrdt : Mairie du 11ème 14H30ème : Place de Clichy 14H30e arrdt : Porte de la Chapelle 14H30e arrdt : Place des Fêtes 14H00e arrdt : Place Gambetta 15H00

Les autres arrondissements rejoindront un de ces rendez-vous

Convergence des cortèges - 17 heures à Stalingrad :

16 heures M°Belleville / 16 heures 30 M°Chapelle

APPEL

REGULARISATION DE TOUS LES SANS PAPIERS

ARRÊT DES RAFLES ET DES EXPULSIONS

FACE A L'INJUSTICE

Nous, militants d'associations et simples citoyens, dénonçons la politique inhumaine de la France à l'égard des sans papiers et exigeons le

Les rafles, les contrôles au faciès (pourtant interdits par la loi) et les arrestations de sanspapiers, qui vivent dans des situations souvent très précaires, se multiplient. Actuellement de nombreux sans papiers, souvent exploités, vont travailler la peur au ventre et certains hésitent déjà à envoyer leurs enfants à l'école… De plus, les règles encadrant le regroupement familial, déjà mis à mal par de précédentes réformes, seront durcies par ce ministère.

Des expulsions violentes ont déjà eu lieu, comme le 26 mai, empêchée par l'intervention de passagers indignés. Des moyens colossaux sont dépensés pour cette chasse indigne aux sans papiers. Et que dire des centres de rétention administrative, véritables prisons pour innocents, où les étrangers en situation irrégulière sont retenus dans des conditions inacceptables comme le dénoncent plusieurs rapports parlementaires… Tous ces centres doivent être fermés !

Chaque expulsion est un drame humain, pour tous les sans-papiers, célibataires ou non, leur famille et leurs amis. La clandestinité organisée par le refus de régularisation massive et l’arbitraire administratif perpétue exploitation et insécurité pour les sanspapiers,  tenus à l’écart des droits fondamentaux, mais se révèle très profitable pour de nombreux secteurs économiques (bâtiment, restauration, confection…), bien souvent avec la complicité de l’Etat.

respect des droits fondamentaux pour tous les étrangers. Le nouveau ministère de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du codéveloppement, dirigé par Brice Hortefeux, s'est déjà fixé comme objectif l'éloignement de 25000 étrangers « illégaux » en 2007. En juxtaposant, dans un relent nationaliste, les termes immigration et identité nationale, la création de ce ministère annonce une politique encore plus hostile aux étrangers, boucs émissaires désignés comme toujours responsables dans les moments de crise. 

Pour que nous puissions continuer à vivre ensemble, à nous enrichir mutuellement : régularisation de tous les sans-papiers !

A GISSONS ! Face à cette chasse aux sans papiers, nous devons réagir ! 
En en parlant autour de nous, en nous organisant et en luttant. Malgré la faible couverture médiatique, la dernière manifestation du 31 mars a été un véritable succès : nous étions plus de 10000 personnes à exiger la régularisation de tous les sans papiers ! Dans tout l'Est parisien, ce sont des dizaines de collectifs RESF qui par leur mobilisation ont empêché des expulsions de parents d'élèves et de familles entières depuis la rentrée…

Collectifs Sans- Papiers - UCIJ 19-20 - quartiers solidaires

Coordination 75 des sans-papiers, RESF 75, RUSF, UCIJ 19 e-20e – quartiers solidaires

Contact :

ucij1920@yahoo.fr

www.educationsansfrontieres.org                       www.contreimmigrationjetable.org 

Lire la suite

Le miroir aux alouettes de la concurrence - communiqué de la LCR du 29-06-2007

29 Juin 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

LCR100pour100aGauche.jpg

Le miroir aux alouettes de la concurrence

Communiqué de la LCR

 Après les entreprises, ce sont les particuliers qui, le 1er juillet, pourront se fournir en électricité auprès d’opérateurs privés. Une dizaine de sociétés-requins piaffent d’impatience en attendant ceux qui vont se laisser berner par les promesses d’une électricité moins chère. Vaste fumisterie ! Les entreprises qui ont sauté le pas depuis 2001 ont dû encaisser des hausses de tarif de l’ordre de 75%. Et pour les particuliers qui voudraient tenter l’aventure, il n’y aura pas de retour en arrière possible : ils auront définitivement perdu l’accès aux tarifs réglementés. Pour la LCR, se chauffer, s’éclairer est un droit fondamental qui ne souffre pas d’être livré en pâture aux spéculateurs et aux entreprises privés dont l’objectif est de fournir un bénéfice substantiel à leurs actionnaires. C’est pourquoi, pour la LCR, l’énergie doit rester un service public satisfaisant les besoins des usagers dans le cadre d’un monopole public.
 
Le 29 juin 2007.

Lire la suite

X.Darcos à la hache ! - Communiqué de la LCR du 29-06-2007

29 Juin 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

X.Darcos à la hache !

Communiqué de la LCR

logo-lcr1-1.jpgEn bon petit soldat de N.Sarkozy, X.Darcos, ministre de l’éducation nationale, vient d’annoncer sa décision de tailler dans le vif et de supprimer 10 000 postes dans l’éducation nationale pour la rentrée 2008. La saignée continue dans l’éducation nationale, non plus justifier par l’argument démographique puisque, y compris, le nombre d’élèves dans le second degré repart à la hausse, mais par la volonté politique de passer les effectifs de fonctionnaires à la moulinette. Passeront à la trappe en premier lieu les emplois précaires, dont l’éducation nationale fait grand usage, ainsi que les conditions d’accueil des élèves et de travail des personnels, avec l’annonce faite du recours massif aux heures supplémentaires pour boucher les trous. Dans cette perspective, les audits menés lorsque G ;de Robien était ministre de l’éducation, préconisant la diminution des heures de cours consacrées à la formation, prennent tout leur sens. La LCR dénonce ce sabotage organisé qui va fragiliser un peu plus le système éducatif. La mobilisation des personnels, dès la rentrée, sera nécessaire pour briser cette politique de destruction d’emplois dans l’éducation qui tourne le dos aux besoins des jeunes et des personnels.
 
Le 29 juin 2007

Lire la suite

"Réforme des universités": LE MIRAGE DE L'AUTONOMIE - Communiqué de la LCR du 28-06-2007

28 Juin 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Le mirage de l’autonomie

Communiqué de la LCR

logo-lcr1-2.jpgMême revu et corrigé par V.Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur, sous la houlette de N.Sarkozy, le texte portant « réforme » de l’enseignement supérieur, est inacceptable. L’autonomie promise à toutes les universités d’ici 5 ans n’est qu’un leurre qui prépare, par contre, une mise en concurrence bien réelle des universités entre elles, avec toute liberté pour faire appel à des fonds privés. De plus, ce texte consacre un pouvoir absolu dévolu au président d’université en matière de recrutement de personnels : toute liberté lui est accordée, sans aucun contrôle, pour embaucher à l’infini des contractuels ou pour nommer des étudiants sur des postes occupés jusqu’à présent par des personnels. Ce n’est pas le satisfecit délivré par Jack Lang qui peut changer quoique ce soit à la nature de ce texte. Après avoir félicité N.Sarkozy pour son action à l’égard du « mini traité » européen, le voilà qui emprunte un peu plus la voie des ralliés socialistes à N.Sarkozy. La LCR se prononce pour le rejet de ce texte et appelle les étudiants et les personnels à se mobiliser, dès la rentrée, contre l’autonomie-concurrence des universités, les pouvoirs des présidents d’université, la multiplication du recrutement des contractuels, pour le rejet définitif de la sélection à l’entrée du master, l’attribution des crédits nécessaires, l’instauration d’une allocation d’autonomie à hauteur de 800 euros. 

Le 28 juin 2007.

Lire la suite

L'émission"Arrêt sur images" supprimée sur France 5 : la mobilisation se développe

28 Juin 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #RESISTANCE

La pétition de soutien à l'émission de décryptage de la télévision "Arrêt sur images" que France 5 compte supprimer, a recueilli mercredi plus de 100.000 signatures, neuf jours après sa mise en ligne sur internet.

La pétition (http://arret-sur-images.heraut.eu/index) avait recueilli mercredi en fin de matinée 100.800 signatures.Les signataires demandent le maintien du magazine présenté par Daniel Schneidermann car c'est "l'une des rares émissions (si ce n'est la seule) qui exerce un regard critique sur la télévision et l'image en général".La décision de France 5 de la supprimer n'a "pas lieu d'être sur une chaîne publique qui se présente comme une chaîne pédagogique", selon le texte de la pétition destinée à être transmise au médiateur des programmes de France Télévisions.
"C'est un mouvement de mobilisation sans précédent à la télévision", s'est félicité M. Schneidermann interrogé par l'AFP .La direction de la chaîne publique a annoncé le 18 juin qu'"Arrêt sur images" ne serait pas reconduite à la rentrée, de même que cinq autres magazines. Selon la direction, l'émission lancée il y a douze ans, aurait dû "évoluer", tandis que son audience se "tassait".
M. Schneidermann affirme de son côté que la direction ne lui a jamais signifié sa volonté de voir l'émission évoluer.Outre une procédure de licenciement, il fait l'objet d'une mise à pied.
Sur son blog, le journaliste affirme que la direction lui reproche les propos qu'il a tenus depuis qu'il a appris la non reconduction de l'émission. "Il paraît que j'ai exercé une +pression intolérable+ vis-à-vis de la chaîne. J'ai porté des +accusations graves+ (...). Autrement dit, j'ai porté l'affaire sur la place publique", commente M. Schneidermann.
La fin d'"Arrêt sur images" a provoqué plusieurs réactions syndicales et politiques. Le PS a dit dans un communiqué qu'il "s'associait" à la mobilisation pour le maintien de l'émission qui "apparaît comme une exigence républicaine en faveur d'une information libre et citoyenne".
Lundi, Lionnel Luca, député UMP des Alpes-Maritimes, a adressé un courrier au PDG de France Télévisions, Patrick de Carolis, pour l'interroger sur l'avenir de "l'excellent programme +Arrêt sur images+".

 
AFP

Lire la suite

Grève à France Inter contre la reprise en main politique après la suppression de l'émission "la Bande à Bonnaud"

28 Juin 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #RESISTANCE

L'émission culturelle et remuante

de France-Inter sera supprimée à la rentrée:

la normalisation politique de France Inter
 
a commencé.


LIBERATION.FR : lundi 25 juin 2007
A la trappe, la Bande à Bonnaud. Ainsi en a décidé la direction de France Inter. Pour remplacer, à la rentrée, le rendez-vous culturel animé par Frédéric Bonnaud, le directeur de la radio publique, Frédéric Schlesinger a choisi le populaire Yves Calvi, présentateur de C dans l'air sur France 5 et de Mots croisés sur France 2. Pour l'instant, rien n'a été proposé par la direction d'Inter à Bonnaud et à ses collaborateurs.
Du coup, deux syndicats de Radio France, la CGT et Sud, appellent les personnels de France Inter à une grève jeudi 28 juin pour protester contre l'arrêt de la Bande à Bonnaud. Les syndicats dénoncent les «méthodes de direction qui font régner un climat de peur permanente» à France Inter et voit dans l'éviction de Frédéric Bonnaud «un début de reprise en main politique des antennes». Clin d'œil à Arrêt sur images éjectée de France 5, la CGT dénonce «un climat audiovisuel public qui donne tous les signes d'une allergie à l'esprit critique».

Dépêche AFP:

L'antenne de France Inter était perturbée jeudi matin, à la suite d'un mouvement de grève de 24 heures, pour protester contre la suppression d'un magazine culturel à la rentrée, a-t-on appris auprès de la direction.France Inter a remplacé ses programmes habituels par de la musique (FIP) de minuit à 6H00. La tranche d'informations du matin, de 7H00 à 9H00, s'est déroulée sans grande perturbation, mais la chronique "Quartier libre" n'a pas été diffusée, quelques minutes avant 8H00, car sa conceptrice Caroline Cartier s'est associée à la grève. Le journal de 9H00 et "Esprit critique" n'ont également pas été diffusés.Les syndicats CGT et Sud avaient déposé un préavis de grève, pour 24 heures. Les syndicats protestent contre la prochaine éviction de l'émission "La bande à Bonnaud", diffusée en semaine de 16H30 à 18H00. La direction veut supprimer ce magazine culturel dont les taux d'audience sont, selon elle, décevants.

Lire la suite

Mettre un coup d’arrêt aux expulsions - communiqué de la LCR du 28-06-2007

28 Juin 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Mettre un coup d’arrêt aux expulsions

Communiqué de la LCR

« La France des propriétaires », slogan martelé par N.Sarkozy pendant la campagne présidentielle, donne des ailes aux expulseurs. Depuis le 17 juin, une vague d’expulsions frappe la Seine-Saint-Denis, département où nombre d’habitants sont en souffrance sur la question du logement. Sans proposition de relogement, mais avec une présence massive de la police , des expulsions ont eu lieu, ces derniers jours, à Saint-Denis, à La Plaine-Saint-Denis, à Aubervilliers . Les raisons invoquées (insalubrité, squatt) ne sont que des prétextes pour ce qui s’apparent e à une opération de nettoyage avec en ligne de mire les sans-papiers à expulser. Les pouvoirs publics, les préfectures, les municipalités se renvoient la patate chaude et personne ne propose de solution aux dizaines de familles avec enfants en bas âge qui se retrouvent à la rue , parfois avec leurs affaires restées à l’intérieur de l’appartement qu’ils occupaient. Il est scandaleux et ignoble de traiter des êtres humains de cette façon. Le gouvernement Fillon est directement responsable et comptable de cette situation. La LCR lance un appel à la résistance. Cet appel s’adresse à l’ensemble des forces politiques, associatives de gauche, à l’ensemble des organisations syndicales , aux municipalités concernées pour qu’elles affirment leur soutien aux familles expulsées. Il faut prendre dans l’urgence des initiatives de résistance qui regroupent les familles concernées et permettent à la solidarité la plus large de se constituer. La LCR exige le relogement de tous les expulsés dans le logement social et la régularisation des sans papiers. 

Le 28 juin 2007

Lire la suite

Appel à la grève dans les grands magasins parisiens, à l'occasion des soldes.

27 Juin 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #RESISTANCE

Appel à la grève dans les grands magasins parisiens, 
à l'occasion des soldes.

Trois fédérations syndicales ont appelé les salariés à faire grève pour dénoncer leurs conditions de travail et réclamer des augmentations de salaires.

Trois fédérations syndicales du commerce (CGT, FO et CFDT) ont appelé les salariés des grands magasins parisiens à cesser le travail mercredi 27 juin, premier jour des soldes, pour dénoncer leurs conditions de travail et réclamer des augmentations salariales.

Les magasins des Galeries Lafayette, du Printemps Haussmann et du Bon Marché Rive Gauche sont notamment concernés par cet appel, selon FO. "Aujourd'hui, la colère est à son comble, car la baisse constante du pouvoir d'achat des salariés du commerce fait que, depuis quelques années, on assiste en région parisienne à un phénomène inacceptable: certains salariés travaillant à temps complet ne mangent qu'une fois par jour, d'autres sont sans domicile fixe à cause du prix des loyers", assure l'organisation syndicale dans un communiqué.

80% au SMIC

"Il faut savoir, par exemple, qu'aux Galeries Lafayette, comme au Printemps, 50% des salariés ne gagnent que le SMIC et 80% sont en dessous de 2.000 euros bruts, alors même que ces entreprises du commerce parisien réalisent des bénéfices leur permettant de distribuer des dividendes exorbitants à leurs actionnaires", dénonce FO.
Au Printemps, l'intersyndicale a appelé dans un communiqué les salariés à la mobilisation "pour exprimer (leur) mécontentement concernant les conditions de travail, les extensions d'horaires, les ouvertures les jours fériés et les dimanches et les salaires". Au Printemps, "62% des employés gagnent moins de 1.355 euros bruts", selon l'intersyndicale. 

(D'après AP)

Lire la suite

Début de mobilisation à la SNCF contre l'avant-projet de loi sur le service minimum

27 Juin 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #RESISTANCE

SNCF :La CGT a appelé à des débrayages locaux pour dénoncer l'avant-projet de loi sur le service minimum, mais aussi les restructurations et les suppressions d'emploi.

Le trafic des trains était perturbé mercredi 27 juin sur le réseau Paris-Rive usine-r_sistance-1.jpggauche, le Centre et en Languedoc-Roussillon, en raison d'une journée de mobilisation des cheminots. A Paris, deux trains sur trois circulaient sur les lignes C, N et U du RER. Le trafic des TER était globalement normal, mais dans la région Centre, deux trains sur trois seulement circulaient sur la ligne Paris-Chartres et deux trains Paris-Orléans et Orléans-Paris étaient supprimés. Sept trains Corail ont été annulés.
En Languedoc-Roussillon, le trafic des TER était fortement perturbé, mais TGV et Corail n'étaient pas touchés. Seulement 50% du trafic régional devait être assuré, par les trains et des autocars. Le direction prévoyait le maintien de 60 à 70% du trafic sur Paris et dans la région de Montpellier.
A Paris, devant le siège de la SNCF, 400 à 500 cheminots se sont rassemblés mercredi midi sous les banderoles des syndicats CGT, Sud et Fgaac (agents de conduite).

Le jour du conseil d'administration de la SNCF

Ce mouvement a lieu le jour du conseil d'administration au siège de la SNCF.
La CGT-Cheminots a appelé les personnels de la SNCF à se mobiliser pour dénoncer pêle-mêle l'avant-projet de loi sur le service minimum dans les transports, les restructurations internes à l'entreprise, les suppressions d'emplois, et pour réclamer une revalorisation des salaires.
L'avant-projet de loi sur le service minimum "marque la volonté du gouvernement" de "rendre plus difficile l'exercice du droit de grève. Cet avant-projet n'a pas pour but (...) d'améliorer les conditions de transport au quotidien des usagers mais a plus l'ambition d'intimider, de culpabiliser les salariés grévistes et de restreindre leurs possibilités d'expression", estime la CGT dans un communiqué.
La fédération CGT exige aussi "une autre politique de l'emploi", notant que le budget 2007 prévoit 2.490 suppressions de postes, une "revalorisation du pouvoir d'achat, des salaires et des pensions, d'autres orientations pour le fret", et "l'amélioration des conditions de travail". 

(D'après AP)

Lire la suite

Actions France Télécom contre cadeaux fiscaux - Communiqué LCR du 26-06-2007

27 Juin 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

logo-lcr1-2.jpg

Actions France Télécom contre cadeaux fiscaux.

Communiqué de la LCR.

 
Sous la férule de Sarkozy, l’Etat se désengage un peu plus dans le secteur des communications ramenant sa participation, à France Télécom, nettement en-dessous des 30%. Officiellement motivée par la réduction de la dette de l’Etat, la vente de 130 millions d’actions de France Télécom, n’est en réalité qu’une opération financière destinée à compenser les 15 milliards cadeaux fiscaux aux plus riches et aux patrons. Par cette opération financière, l’équipe au pouvoir relance la politique de privatisation, politique de classe au profit du MEDEF, des banques, des fonds de pension qui risque fort de toucher d’autres secteurs comme l’énergie notamment. La LCR condamne ce désengagement supplémentaire de l’Etat et réaffirme son engagement en faveur d’un service public en France et en Europe dans le secteur des télécommunications.
 
Le 26 juin 2007.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 > >>