Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Communiqué du 23-sept 2004

23 Septembre 2004 , Rédigé par LCR Evreux Publié dans #COMMUNIQUES

 
LCR
Section d’Evreux
Communiqué de presse
 
161 licenciements à KLAXON-Evreux
un méfait de la mondialisation capitaliste
 
 
       La direction du groupe équipementier automobile FIAMM a décidé de liquider les usines Klaxon en France (183 emplois supprimés sur 258 – dont 161 sur Evreux) dans le but de produire à bien meilleur prix les antennes en République tchèque et les avertisseurs en Inde.
        La concurrence de la mondialisation capitaliste et la mauvaise gestion patronale en sont les responsables. Mais ce sont les travailleurs qui trinquent : après 30 ans de boîte c’est le chômage assuré, au mieux les petits boulots et que vont devenir les enfants ? Le 13 décembre le plan de liquidation industrielle sera effectif.
 
          La liste des fermetures d’usines s’allonge sur  Evreux après ASPOCOMP, les Usines de Navarre et bien d’autres, mais pourtant il n’y a pas de fatalité. La résistance est possible. Ainsi en juin 2004, suite à une rencontre nationale de travailleurs d’entreprises menacées de fermetures ou de licenciements, un collectif national « Résistance 2004 » a été créé avec le soutien de leurs syndicats.
      Pour aider les travailleurs à se défendre face aux « délocalisations », nous demandons :
-          la modification de la législation sociale pour garantir le pouvoir décisionnel des salariés dans leur entreprise,
-          interdire aux entreprises ou groupes la pratique des licenciements de profitabilité,
-          garantir le droit au travail et un salaire comme un droit imprescriptible,
-          avec un financement à la seule charge du patronat grâce à un fond patronal obligatoire.
-           
Nous apportons notre solidarité la plus totale aux travailleurs menacés et demandons qu’elle soit la plus unitaire possible.
 
          Alors que les 35 heures sont remises en cause ainsi que le droit de grève par l’instauration d’un service minimum d’abord dans les transports, il est urgent de réagir et de se défendre face aux agressions du patronat et du gouvernement.
 
INTERDICTION DES LICENCIEMENTS !
 
 23 septembre 2004
Lire la suite