Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

CONTOURNEMENT-EST DE ROUEN: POUR METTRE UN COUP D'ARRÊT À CE PROJET INUTILE ET NÉFASTE, IL FAUDRA UNE MOBILISATION POPULAIRE!

13 Janvier 2022 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Environnement

CONTOURNEMENT-EST DE ROUEN: POUR METTRE UN COUP D'ARRÊT À CE PROJET INUTILE ET NÉFASTE, IL FAUDRA UNE MOBILISATION POPULAIRE!

Ce jeudi 13 janvier a lieu la conférence des maires de l'agglomération Seine-Eure lors de laquelle la construction de la nouvelle portion d'autoroute A133-A134 sera discutée. Le territoire est particulièrement concerné par ce que l'on peut qualifier de Grand Projet Inutile et Imposé. Voici ci-après la position du NPA sur cette entreprise aussi chère que néfaste:

Autoroutes A133-A134 : faux contournement de Rouen, vrai détournement d'argent public !

Le projet d'autoroutes A133-134 n'est pas le contournement de Rouen, mais une liaison autoroutière pour faciliter la liaison entre le nord et le sud de l'Europe, en particulier pour le commerce international. Il suffit de regarder la nature, le sens, les chiffres des différents trafics pour le comprendre.

Ces 2 autoroutes vont relier l'A28 qui vient de Calais à l'A13 et à l'A154 via un raccordement appelé le « barreau eurois ». Ce dernier n'aura qu'une fonction : être un maillon supplémentaire à la chaîne autoroutière Nord-Sud, Calais-Barcelonne.

Petit rappel historique.

En juillet 2018, le gouvernement a pris un décret (2018-576 du 4 juillet) de mise en concession autoroutière de la RN 154, de l'Eure-et-Loir à Nonancourt. Depuis le 15 décembre dernier, J. Castex a confirmé cette mise en concession autoroutière sur toute sa longueur.

Quel lien avec le contournement de Rouen ?

Quand on regarde une carte, l'explication saute aux yeux: depuis des années, la RN 154 se transforme par travaux successifs, en autoroute d'Evreux à Orléans (la partie Incarville-Evreux est déjà réalisée en 2x2 voies depuis le milieu des années 90). Portion par portion, des parties à 4 voies remplacent la route nationale 154, donnant naissance à l'autoroute A154.

Que manquera t-il à l'A154 une fois achevée ? Une liaison directe avec l'A28 qui vient du nord. Et voilà la justification réelle du « barreau eurois » : permettre aux camions qui viennent du nord de l'Europe via l'A28 de filer vers le sud en rejoignant au plus court l'A154. L'A154 deviendra payante, comme toutes les autoroutes.

Qu'en sera t-il de la portion Incarville-Louviers-Evreux ?

Autre avantage notable de ce lien autoroutier nord-sud : désengorger l'A86 et proposer un contournement de Paris par l'Ouest.

Allons-nous accepter de faire les frais de ces choix de politique des transports axés sur le tout-routier ? Allons-nous accepter d'être un quai de délestage du trafic routier français ?

La future autoroute ne désenclavera pas la vallée de l'Andelle

H. Morin et ses soutiens brandissent le « désenclavement  de la vallée de l'Andelle » pour nous faire avaler le bitume. Argument bidon. En quoi un axe autoroutier venant de Calais et rejoignant Orléans, puis le sud de l'Europe, sera utile dans la vallée de l'Andelle ?

Si la route départementale 321 est saturée de poids lourds, c'est aussi parce que la ligne ferroviaire Gisors-Pont de l'Arche a été supprimée. C'est aussi parce que les transports en commun sont insuffisants. Combien de trains supprimés sur la ligne Pont de l'Arche-Alizay/Rouen/Val de Reuil ?

Refusons ce choix politique dépassé et inadapté!

L'urgence absolue est de mettre en place des politiques de transports qui n'aggravent pas le réchauffement climatique et qui soient utiles. Ce n'est pas en construisant des autoroutes supplémentaires que l'impératif objectif de réduction des émissions de CO2 émises par le secteur des transports sera atteint.

La priorité doit être donnée au fret ferroviaire, au fret fluvial (la Seine est sous-utilisée, des travaux pourraient être menés aux écluses d'Amfreville sous les Monts pour améliorer le trafic), aux transports en commun faciles à empruntés (gratuits selon le NPA), fréquents, aux combinaisons bus-vélo, train-vélo, navettes-bus en campagne, aux pistes cyclables sécurisées, au co-voiturage, à l'auto-partage.... Et là on voit que le milliard qui sera gaspillé dans la future autoroute serait bien utile !

Faisons entendre notre refus de ces autoroutes supplémentaires! Une autre organisation des transports est possible, et indispensable!

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article