Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

CONTRAT ROMPU PAR L'AUSTRALIE : UN COUP PORTÉ OU L'OCCASION D'UNE VRAIE RÉFLEXION ?

24 Septembre 2021 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #international, #Emploi

CONTRAT ROMPU PAR L'AUSTRALIE : UN COUP PORTÉ OU L'OCCASION D'UNE VRAIE RÉFLEXION ?

Le constructeur Naval Group s'est vu plus que couper l'herbe sous le pied par les américains pour la livraison d'une quinzaine de sous-marins à l'Australie. Il est un peu cocasse d'entendre les ministres, Le Drian en tête, parler de « trahison », de « coup de poignard dans le dos » et d'imaginer Macron faire les gros yeux à Biden en visioconférence : dans le milieu de la vente d'armes, c'est de toutes façons corruption à tous les étages, barbouzerie et compagnie, ce qui était très bien montré en 2005 dans le film de Andrew Niccol « Lord of War ». Et puis, les Français ne sont pas non plus novice en la matière. Le versement de commissions occultes a bien été établi dans la vente de trois sous-marins au Pakistan en 1994, pratique qui avait coûté la vie dans le dit attentat de Karachi à onze salariés de la Direction des Constructions Navales.

Cette « affaire » montre un réajustement de la stratégie impérialiste US après le retrait piteux d'Afghanistan. La France, dans l'affrontement diplomatique qui se prépare avec la dictature chinoise, est considérée comme quantité négligeable. La classe politique est piquée dans son orgueil et fâchée de voir ces milliards s'évaporer. Au NPA, nous y voyons l'opportunité de poser démocratiquement la question de la reconversion de cette industrie de mort, comme toutes celles qui pourraient être jugées inutiles ou néfastes à l'environnement. A Cherbourg et Brest, il y a des infrastructures industrielles, des chantiers, du savoir-faire, de l'expertise : pourquoi ne pas sérieusement envisager le développement ambitieux de bateaux propres pour le transport maritime, alternative indispensable aux navires poubelles et à l'augmentation en flèche du trafic aérien. Par là même, la France, actuel acteur majeur dans la production d'engins de mort, gagnerait le crédit de ne plus participer à la prolifération des armes.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article