Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

MALGRE LES RESTRICTIONS, REPONDRE DANS LA RUE.

2 Avril 2021 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Education, #RESISTANCE

MALGRE LES RESTRICTIONS, REPONDRE DANS LA RUE.

Si la colère couvait depuis un moment car on sait déjà que la rentrée 2021 sera catastrophique dans certains collèges lovériens, et que le préavis de grève avait été déposé il y a une semaine, le fort taux de grévistes et la présence d'environ 80 manifestant-e-s sur la place Thorel à Louviers ce jeudi matin étaient la réponse parfaite à la tentative de prestidigitation de Macron 12h plus tôt : après avoir nié la circulation du virus dans les établissements scolaires depuis des mois et ces dernières semaines plus encore, prétendre mercredi soir face caméra que l'école avec un grand E est une priorité absolue pour ce gouvernement relève de l' insulte adressée aux jeunes scolarisés et aux personnels de l'éducation nationale : méthodiquement, avec zèle, l'autoritaire Blanquer n'aura eu de cesse depuis son arrivée aux manettes, dans la lignée de ses prédécesseurs et en accélérant le mouvement, d'affaiblir le service public, de le désorganiser, en premier lieu avec sa réforme du lycée et du baccalauréat, de le rendre exsangue. A aucun moment, des moyens pour l'éducation n'ont été envisagés dans un plan de relance de l'économie où la théorie du ruissellement sert avant tout les grands groupes qui trouvent là l'occasion de restructurations. Quand Lemaire annonce par ailleurs que la dette liée au COVID sera remboursée « quoi qu'il en coûte » par la croissance et la rigueur budgétaire, il faut comprendre suppressions de postes et davantage de travail pour les personnels des services publics, moins de possibilités laissées à l'école pour la prise en charge des difficultés de jeunes déjà éprouvés par la période et une dégradation du contexte économique et social. Pire, ce même gouvernement n'envisage rien que le retour à l'anormal une fois la crise COVID circonscrite : concurrence entre établissements, contrats d'objectifs en lieu et place de l'obligation de moyens, marche ou crève pour les élèves...

Les enseignants du collège du Hamelet et des Fougères ont tout notre soutien ! Malgré les restrictions, la colère pour la défense des communs et contre une privatisation rampante de l'éducation et par extension tous les services publics doit trouver une expression dans la rue : une opposition déterminée au rouleau compresseur ultra-libéral doit voir le jour. Ce sera l'enjeu d'un printemps dont il serait bon qu'il soit socialement chaud !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article