Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

D'UN CONTINENT A L'AUTRE ÇA CRAQUE DE PARTOUT IL EST TEMPS DE CHANGER DE SYSTEME

2 Novembre 2019 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Depuis plusieurs semaines des mouvements de résistance se multiplient et s’intensifient à l’échelle internationale. Après le Soudan et l'Algérie, c'est maintenant au Chili, au Liban, en Irak, en Équateur, à Hong Kong, en Catalogne, que des centaines de milliers de personnes occupent la rue, se mettent en grève contre la dégradation de leurs conditions de vie, le manque de démocratie, la corruption de la classe politique ou la violence d’État. Ces résistances par leur détermination et leur durée, montrent la voie à suivre, partout, pour sortir de ce système destructeur de la planète et broyeur de vies. UN VENT DE COLERE SANS FRONTIERES Si ces mobilisations ont chacune leurs spécificités, les ressorts sont partout les mêmes. Ils nous rappellent le mouvement des Gilets Jaunes et il y a bien des similitudes quand aux éléments déclencheurs des luttes en cours. Augmentation des taxes sur l’essence en Équateur, sur les communications internet au Liban, augmentation du prix du ticket de métro au Chili, manque de démocratie partout, inégalités sociales insupportables... A Hong Kong et en Catalogne, les revendications d’émancipations des peuples, pour le droit à l’autodétermination se font écho. Partout les peuples en lutte se mobilisent contre la vie chère, les inégalités croissantes et le déni démocratique qui accompagnent les politiques néolibérales. exprimant des préoccupations communes. LA CONTESTATION DU SYSTEME Ces mobilisations jouent, comme au Chili ou au Liban, entre autres, un rôle de catalyseur de colères beaucoup plus profondes. C’est pourquoi malgré quelques concessions faites par les pouvoirs en place, afin de contenir les révoltes, la colère ne retombe pas et les mobilisations continuent. Les résistances se poursuivent malgré un niveau de répression extrêmement élevé de la part de pouvoirs qui sont de moins en moins légitimes et qui pratiquent toujours plus la politique de la matraque face aux revendications sociales. Ce niveau d’affrontement élevé et massif avec l’appareil d’État traduit la détermination des manifestants et la profondeur de la contestation, mais également l’impasse dans laquelle se trouvent les pouvoirs en place. Partout, c’est bien le capitalisme et son pendant autoritaire qui sont contestés dans leur globalité par la jeunesse, les travailleurs et les plus pauvres qui osent braver la répression parce qu'ils ne veulent plus se faire broyer. LES PEUPLES EN REVOLTE MONTRENT LA VOIE Ces résistances, ces mobilisations, par leur radicalité et leur détermination, montrent la voie. Elles constituent un véritable encouragement pour nos propres luttes. En France, face à un Macron qui assure qu’il n’aura «aucune forme de faiblesse ou de complaisance» face aux mobilisations contre sa réforme des retraites, les prochaines mobilisations nécessiteront elles aussi la convergence du monde du travail pour construire un rapport de force à la hauteur des attaques, si l'on veut gagner. Il est urgent de mettre fin au pillage des richesses, à la dégradation bientôt irréversible des conditions de vie sur la planète par une minorité, à l’oppression et à la régression sociale et politique organisée à l’échelle internationale par le capitalisme en crise,. Pour y parvenir, l'organisation collective, massive, unitaire, est à même de contester jusqu'au bout le pouvoir de cette classe dominante, de plus en plus rapace et violente. Lui retirer la direction de la société pour la rendre à ceux et celles qui travaillent, voilà l'unique solution pour enfin vivre et non survivre.
D'UN CONTINENT A L'AUTRE  ÇA CRAQUE DE PARTOUT  IL EST TEMPS DE CHANGER DE SYSTEME
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article