Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Gilets jaunes dans les rues de Rouen contre les violences policières.

3 Février 2019 , Rédigé par NPA 27

Près de 2 000 manifestant.e.s ont sillonné les rues de Rouen, samedi 2 février, aux cris de " Police partout, justice nulle part ", "Macron démission, Castaner en prison". La détermination est toujours la même : montrer au gouvernement Macron que ce n'est pas son grand blabla qui va calmer la colère et répondre aux nombreuses revendications discutées et brandies par les gilets jaunes. S'ajoute aujourd'hui, la colère contre la loi anticasseur qui vient d'être votée et qui n'est rien d'autre qu'une interdiction de manifester pour "toute personne suspectée  de représenter un danger à l'ordre public". La définition est suffisamment floue pour englober des syndicalistes, des militant.e.s associatifs, politiques, des citoyen.ne.s fiché.e.s lors d'un contrôle (comme bon nombre d'entre nous). C'est inadmissible!

La loi s'appliquera t-elle à l'ancien ministre de l'Education nationale de Sarkozy, le "philosophe" Luc Ferry, qui a appelé à "tirer dans le tas" pour venir à bout des manifestations de Gilets jaunes ? Une véritable incitation au meurtre pourtant. La loi s'appliquera t-elle aux CRS qui utilisent les flashballs en visant la tête d'un.e manifestant.e, alors que ça leur est interdit ?

Les casseurs sont parfaitement connus de la police qui les laisse opérer pour fournir un prétexte aux charges violentes des CRS. Ces attaques aux gaz lacrymogènes, les coups de matraques, les lancers de grenades de désencerclement, les canons à eaux...exaspèrent et révoltent les gilets jaunes venus manifester pacifiquement et provoquent des réactions de rejet général de la police qui est huée.  De nombreux gilets jaunes interviennent pour s'interposer contre les casseurs, malgré ça la réponse policière est toujours la même : la matraque et les gaz. Qui est responsable de la casse ? Macron  qui méprise et ignore les aspirations à l'égalité et la démocratie qui montent dans le pays et qui est un des organisateurs de la casse sociale qui est à l'origine du mouvement de rébellion des Gilets jaunes. 

La prochaine étape sera la grève appelée par la CGT et SUD, relayée par la FSU, du 5 février. Partout où nous le pouvons (pas facile quand on est intérimaire, en cdd, en stage, précaire...) mettons-nous en grève, arrêtons le travail, défilons au coude à coude dans les rues, discutons de la suite à donner à la journée du 5, poursuivons les jours suivants et bloquons le pays. Nous avons une chance historique de changer la donne, saisissons-la. Seul un grand mouvement,  unitaire et massif pourra nous permettre de faire plier Macron. Le NPA 27 appelle toutes et tous à manifester à Evreux le 5 février.

Gilets jaunes dans les rues de Rouen contre les violences policières.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article