Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Pour un Tram-Train Evreux-Rouen

22 Décembre 2018 , Rédigé par NPA 27

Pour un Tram-Train Evreux-Rouen

Nous défendons le développement des transports en commun, publics, comme alternative à la voiture, comme moyen de se déplacer quel que soit son revenu :  nombreux, fréquents, combinés à des plateformes de co-voiturage, gratuits, ils sont un levier indispensable pour se passer de la voiture dont les émissions de CO2 contribuent au réchauffement climatique. Il est encore temps d'agir efficacement, radicalement.

La ré-ouverture de la ligne ferroviaire Evreux-Louviers-Rouen est possible et souhaitable. Un cabinet d'études indépendant a chiffré le coût de sa remise en service à 135 millions d'euros. C'est moins cher pour les finances publiques que la construction de la future autoroute A133-A134, faussement appelée "contournement Est de Rouen" (estimée à 1 milliard d'euros, combien à l'arrivée ?) qui ne sera qu'un couloir à camions, leur permettant  de traverser l'Europe du nord au sud.

Samedi 22 décembre, devant la gare d' Evreux, les associations des usagers des transports en commun (FNAUT, AUTES) des utilisateurs de vélos (petite cyclote), des protecteurs de l'environnement (FNE, Non à l'autoroute), des citoyen.ne.s investi.e.s dans des organismes divers, une élue régionale EELV et le NPA  ont déposé dans  un colis destiné à  H. Morin, président de région, un document de réflexion et d'études complet sur le projet de remise en service de la ligne et une photo d'un tram-train, petit cadeau de Noël intéressé!

Cette action faisait suite au désherbage de la voie ferrée à Louviers, le 29 septembre dernier.

Le NPA milite pour le développement des transports en commun, dans un service public, seul capable de promouvoir les intérêts de tous et toutes y compris des salariés, au détriment des intérêts privés de grands groupes capitalistes. Nous défendons la gratuité comme moyen supplémentaire d'inciter à les utiliser, à laisser la voiture au garage, à aider les plus démunis dans leurs déplacements. Les budgets réservés au transport sont avalés par la politique du tout-voiture et du tout-camion. C'est exactement l'inverse qu'il faut faire aujourd'hui. Il est urgent d'abandonner les constructions d'autoroutes, de rocades, de ponts, de périphériques, de parkings...qui pompent toujours plus les ressources du sous-sol, qui polluent, qui provoquent une augmentation des véhicules alors qu'il faut impérativement réduire leur nombre. Si on prend au sérieux les menaces que le réchauffement climatique fait peser sur l'humanité, il faut changer radicalement l'organisation des transports.

Priorité au fret ferroviaire et fluvial pour les marchandises, diminution du volume de marchandises transportées, relocalisation des productions au plus près des consommateurs, arrêt de l'obsolescence programmée des appareils, mise en place d'ateliers de réparation, priorité au transport en commun pour les personnes, avec des combinaisons multi-modales reliées aux lieux de vie et de travail... L’usage de la voiture individuelle doit être profondément diminué et partagé

Le vélo a été un moyen de déplacement populaire : il peut le redevenir (en ville entre 10 et 20 % des déplacements de moins de 500m sont faits en voiture!!!). Le vélo électrique peut avoir une utilité dans certains cas, mais il ne doit pas remplacer les vélos classiques.

Une réflexion doit être menée, associant les populations. Les Alternatives doivent être débattues démocratiquement, pour être décidées par le plus grand nombre et imposées aux gouvernants.

Pour un Tram-Train Evreux-Rouen
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article