Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

ASSEMBLEE GENERALE "GILETS JAUNES" LE MERCREDI 05 DECEMBRE

7 Décembre 2018 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #gilets jaunes

ASSEMBLEE GENERALE "GILETS JAUNES" LE MERCREDI 05 DECEMBRE

Mercredi 5 décembre, près de 200 gilets jaunes  venus de Caen, Dieppe, Sotteville, Gisors, Evreux, les Andelys, Louviers, Gaillon, Tourville la rivière... ont convergé à Pont de l'Arche pour y tenir une assemblée générale.

Le besoin et l'envie de se rencontrer ont permis de partager les expériences de présence quotidienne sur le terrain, de discuter, d'échanger, de confronter les points de vue, dans une ambiance  électrique et chaleureuse. Pas de chef, pas de meneur. Pourtant ça discute, parfois de façon vive, mais toujours en s'écoutant mutuellement. Ingrid, la représentante pour le département (qui prend soin de redire qu'elle est une messagère, qu'elle porte les revendications et refuse le rôle de négociatrice que voudrait lui faire jouer le gouvernement) distribue la parole à qui veut la prendre. Première surprise : tout le monde a des choses à dire.

Quel plaisir de voir des jeunes, des vieux, des femmes, des hommes, réunis, ensemble, si proches les uns des autres, prêts à libérer leurs paroles, leurs émotions, à parler de leurs expériences de la vie difficile ! Tous et toutes se sont retrouvé.e.s sur la même longueur d'ondes, dans la volonté d'exprimer le ras le bol de ne pouvoir vivre décemment avec des salaires de misère, de partager le refus de subir le mépris social permanent de la classe dirigeante et fortunée, de faire sortir la colère depuis trop longtemps contenue, nourrie par le déclassement et la relégation aux marges de la société, tels des parias, des moins que rien.

Nous étions bien loin de la première revendication contre la taxe sur les carburants. Les nombreux intervenant.e.s ont fait défiler les revendications. Sur le pouvoir d'achat. Là,  les gilets jaunes sont très fermes : augmentation du SMIC et exigence de pouvoir vivre décemment de son travail, refus de payer la dette ... Sur le besoin de démocratie : ras le bol de voter une fois tous les 5 ans et de subir, ras le bol de compter pour du beurre, exigence de pouvoir décider de ce qui nous concerne, exigence de se représenter soi-même... Sur la revendication d'égalité : refus des écarts de richesse qui ruinent la société, refus de la fiscalité non redistributive qui fait que les riches contribuent moins que les plus pauvres... Sur l'écologie : volonté que soit financée la fiscalité écologique, refus de respirer un air pollué, d'être empoisonné.e.s à coup de pesticides, d'accepter les 11 vaccins obligatoires pour que les industries pharmaceutiques engrangent les profits. Tout le monde s'est mis d'accord : il y a de l'argent pour financer la nécessaire transition énergétique, à commencer par l'argent des entreprises pétrolières.

Le mouvement des gilets jaunes s'est propagé dans les couches populaires de la société, parmi le monde du travail qui peine à vivre (artisans, ouvriers, employés, infirmières, paysan.ne.s, enseignant.e.s, cheminot.e.s...). Il attire la sympathie et le soutien de la population qui se reconnaît dans la lutte. Blocages de lieux symboles de l'activité économique, barrages filtrants, péages gratuits, cabanes de fortune installées pour abriter nuit et jour les gilets jaunes mobilisé.e.s, générosité des passants qui apportent à manger, du bois pour le feu, un billet pour acheter du café, renfort de celles et ceux qui viennent passer une heure ou deux pour relayer les copains et les copines, coups de klaxon hurlant qui montrent la solidarité, partage d'instants de vie quotidienne avec des gens qu'on ne connaissait pas et qui sont devenus "la famille", rires, découragements, réconforts, déconnades.... C'est  l'intérêt général qui l'emporte.

A Pont de l'Arche, la volonté d'aller jusqu'au bout pour gagner s'est fortement exprimée. Pour ça, c'est clair, faudra que tous les mécontentements se rejoignent, que les syndicats appellent à la grève pour bloquer l'économie (revendication émise à plusieurs reprises et applaudie à tout rompre). En fait c'est le "Tous ensemble, Tous ensemble" qui a été clamé par une salle pleine.

Des rendez-vous ont été fixés :

- manifestation à Paris : plusieurs personnes ont prévu d'y aller.

- action de blocage qui sera précisée en temps utile (voir le Facebook du mouvement)

- participer à la marche pour le climat à Evreux (14h devant la cathédrale)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article