Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

LE 17 NOVEMBRE, UNE MOUVEMENT QUI VA COMPTER

19 Novembre 2018 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

LE 17 NOVEMBRE, UNE MOUVEMENT QUI VA COMPTER

Nous avons vécu un week-end de mobilisations comme on n'en avait plus vu depuis bien longtemps qui dépasse les revendications sur l'essence.
Partie  sur le net, loin des habitudes de mobilisation, loin des syndicats ou des partis qui ont perdu (à tort ou à raison) beaucoup de crédit auprès de celles et ceux qui ont porté un gilet jaune ce week-end, la mobilisation  est multi-forme, les participant.e.s tâtonnent, cherchent à bien faire, font tout pour que ça marche.
Ce qui apparaît  aux points de blocage où des militants du NPA ont été présents, c'est que s'y mélangeaient des gens de différents milieux, des vieux et des jeunes, en nombre, des hommes et des femmes, tous habité-es par ce besoin d'exprimer une colère profonde. Pour certains, c'était leur première mobilisation. Tous et toutes étaient uni.e.s par le refus du mépris social de Macron et de son gouvernement.
S'il est évident que l'extrême-droite était présente sur les lieux de blocage, comme à Heudebouville, (des militants très peu nombreux  qui se sont fait discrets, n'affichant même pas leur étiquette et prétendant avec une mauvaise-foi ridicule être là « à titre de simples citoyens »), il serait faux de considérer, comme le maintiennent les syndicats, la CGT en tête, qu'ils dirigent le mouvement en sous-marin. La  colère est certes encore difficile à définir, mais viscéralement, il était question de refuser de continuer à courber l'échine face à la politique d'un gouvernement qui est clairement identifié comme celui des riches.

Les nombreux débordements, qui parfois ont malheureusement mené à des accidents, montrent  la nécessité de structurer le mouvement pour qu'il dure et qu'il gagne, tout en gardant  la spontanéité qui fait sa richesse. Définir un cap  et des revendications, construire un rapport de force favorable passent par  un mode de fonctionnement de type auto-gestionnaire et démocratique. Ca veut dire par exemple tenir régulièrement  des assemblées générales pour s'organiser, faire les bilans des actions et préparer les suivantes.  Ainsi, du mouvement qui démarre pourra émerger une force capable d'affronter le gouvernement, de poser la question d'une autre répartition  des richesses,  de lier les préoccupations de pouvoir d'achat ET les questions écologiques qu'il va  falloir aborder.  Oui une fiscalité écologique est indispensable pour sortir des énergies fossiles, en taxant en premier lieu les bénéfices des grandes entreprises, en augmentant le versement transport payé par les entreprises de plus de 10 salariés pour financer le développement de moyens de transport collectifs pour aller au travail.  Oui, une autre politique des transports est nécessaire pour sortir du tout-voiture et du tout-camion (fret ferroviaire), à commencer par stopper tous les projets de bétonnage (autoroute, centre commercial...). La constitution rapide d' une coordination nationale est indispensable. Le NPA Seine-Eure lance un appel en ce sens. Etre uni.e.s et déterminé.e.s, définir démocratiquement les revendications de justice sociale et de défense du climat, convaincre les organisations de notre classe de s'engager, sans volonté de diriger, voilà les conditions pour faire plier Macron.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article