Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

A Dunkerque, les bus sont gratuits sur toute l'agglomération

12 Septembre 2018 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

A Dunkerque, les bus sont gratuits sur toute l'agglomération

Depuis le 1er septembre, les 200 000 habitant.e.s peuvent voyager gratuitement pour leurs besoins divers : aller faire des courses, au travail, à l'hôpital, à l'école, rendre visite à un parent...

Patrice Vergriete, le maire élu en 2014, a fait, dès 2015, le choix d’une expérience de gratuité le week-end, avec l’accord de tous les élus communautaires excepté ceux du FN qui en bons défenseurs des intérêts privés, surtout ceux du capital, étaient contre. L'expérience a  provoqué une hausse de la fréquentation de 50%, sans aucune amélioration du service, uniquement avec la gratuité.

"Cette première étape a amené à bord des jeunes, des personnes âgées, des populations précaires et isolées. Elle a donné de la mobilité à des gens qui n’en avaient pas les moyens. C’est ce que le maire appelle «le choc psychologique favorable au transport en commun». Cet effet «ne doit surtout pas être négligé car il permet une croissance de fréquentation bien supérieure au surcoût financier, si bien que le coût par voyage ou par voyageur diminue». L’élu voit dans ce phénomène «un gage de l’efficacité de l’utilisation de l’argent public»." déclare le maire au journal Libération.

La gratuité, ça marche !

Aujourd'hui, avec les priorités aux feux, le remaniements des horaires, les voies dédiées, les passages toutes les 10 minutes, l'augmentation du nombre de bus, une plage horaire élargie, 80% de la population est à moins de 300 m d'un arrêt et à moins de 20 minutes de la gare de Dunkerque. Le but recherché est bien de diminuer la circulation des voitures polluantes et encombrantes et de faciliter les déplacements pour toute une partie de la population privée de moyens. Mesure écologique et sociale utile à la fois aux porte-monnaie et au climat (moins de CO2 dégagé).

La gratuité, ça se paye!

Les économistes libéraux rejoints malheureusement par la majorité des élu.e.s font les malins en déclarant que la gratuité n'existe pas, qu'il y a toujours quelqu'un qui paye. On est bien d'accord. L'important est de savoir qui paye et comment utiliser l'argent public.

Pour financer la gratuité des transports en commun, il faut répartir autrement l'argent des budgets transports : en donner moins à la voiture et au camion (routes, autoroutes, rocades, parkings...) et davantage pour les transports en commun en augmentant le versement transport payé par les entreprises, en supprimant les contrôles et la billetterie (économies dégagées) et en orientant l'argent public des impôts vers des dépenses utiles à la population plutôt que vers des dépenses somptuaires de constructions qui flattent l'égo des maires.

Et dans la CASE ?

 La communauté d'agglo dirigée par M. Leroy a engagé de lourds travaux pour rénover et améliorer la desserte des bus, en particulier vers la gare de val de Reuil, sans même se poser la question du passage à la gratuité. Pire, M. Leroy, lors d'une réunion publique d'information au Moulin à Louviers, a même refusé d'étudier la possibilité de gratuité des bus sur le territoire de la CASE. Position purement idéologique d'un partisan zélé du libéralisme économique qui va nous coûter cher à l'heure où il faut tout mettre en oeuvre pour diminuer les gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique.

 

A Dunkerque, les bus sont gratuits sur toute l'agglomération
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article