Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Ceci est un site destiné aux médecins, et pas vraiment critique. C'est dire si la coupe est pleine! En tout cas on sait à qui le crime de casse de la Sécu profite

8 Février 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Santé

Ceci est un site destiné aux médecins, et pas vraiment critique. C'est dire si la coupe est pleine! En tout cas on sait à qui le crime de casse de la Sécu profite
Fillon accusé de conflits d'intérêts après avoir reçu 200.000 euros d'Axa

Fillon accusé de conflits d'intérêts après avoir reçu 200.000 euros d'Axa

A peine investi par son parti, François Fillon avait connu un premier accroc à sa campagne avec ses propositions sur la Sécurité sociale. Puis vint le soupçon d'emploi fictif de sa femme, et de ses enfants. Le voilà maintenant soupçonné de conflit d'intérêts au profit de la compagnie d'assurance Axa.

François Fillon aurait reçu 200 000 euros d'honoraires de la part de la compagnie d'assurance Axa, entre 2012 et 2014, via sa société de conseil 2F Conseil. François Fillon aurait aidé Axa dans les négociations d'une directive européenne sur la réglementation des assureurs en Europe, et notamment ouvert des portes "au plus haut niveau à la commission européenne et en Allemagne" pour la compagnie d'assurance, indique BFM Business.

Henri de Castries, qui a été aux commandes d'Axa jusqu'à fin août 2016, a officialisé son soutien à François Fillon le 17 janvier. Son nom a été cité comme possible ministre de l'Economie et des Finances en cas de victoire du candidat à l'élection présidentielle.

Lors de sa conférence de presse lundi soir, François Fillon a déclaré...

avoir exercé son activité de conseil "en toute légalité", évoquant aussi parmi ses clients la holding Fimalac de Marc Ladreit de Lacharrière, le propriétaire de la Revue des deux mondes qui a employé Penelope Fillon.

Malgré cette défense, plusieurs responsables politiques ont rapidement dénoncé un conflit d'intérêt. "Quand on travaille pour la société Axa et qu’on commence sa campagne en disant : 'on va dérembourser une partie des soins', je considère qu’il y a des conflits d’intérêts", a souligné Yannick Jadot, candidat EELV sur Europe 1. "On ne peut pas intervenir en même temps comme lobby pour un intérêt privé et en même temps comme législateur censé défendre l’intérêt général", a-t-il ajouté. Le candidat écologiste a déclaré qu'il allait "demander aux députés écologistes de saisir le déontologue de l'Assemblée nationale" sur la question.

Le projet de François Fillion visant à accroître la part des complémentaire dans le remboursement des soins avait soulevé de nombreuses critiques. Déjà, la ministre des Familles, de l’Enfance et des droits des femmes Laurence Rossignol avait estimé le 1er décembre sur LCP que François Fillon "est proche du milieu des assurances, incontestablement, or il y a des intérêts".

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article