Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Une seule réponse à la fermeture annoncée du collège Pierre Mendes-France à Val de Reuil : la mobilisation!

10 Juin 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE, #Education

Une seule réponse à la fermeture annoncée du collège Pierre Mendes-France à Val de Reuil : la mobilisation!
 
La politique de la majorité dépatermentale de droite dirigée contre les  classes populaires  continue: après des baisses de subventions, l'absence de solution pour la bourse du travail, le  coup des caméras de surveillance dans les collèges, le président LR  du conseil départemental a annoncé ce mardi, dans le cadre de l'actualisation de la carte scolaire, la fermeture de deux collèges « réseau éducation prioritaire » (REP) . L'un à Evreux, le collège Pablo Neruda, le second à Val de Reuil, le collège Pierre Mendes-France, petite structure accueillant 260 élèves pour grande part issus de milieux populaires.
 
Pourtant, il y a dix mois, « PMF » était présenté comme un établissement de pointe avec « une volonté clairement affirmée du département de faire de ce collège numérique un projet ambitieux et innovant » (S. Lecornu, président du CD, 05 Sept. 2015).
 
Le PS s' est déjà offusqué via MAJ de la violence et du caractère inacceptable  du procédé; Le Cornu se réfugiera naturellement  derrière la "départementalisation", comprendre baisse des dotations aux collectivités décidée par ce même PS en haut lieu pour "moderniser" l'Etat.   Longtemps, et ce bien avant l'alternance, les investissements pour les locaux, datant des années 70, ou la possibilité d'une restructuration ont été repoussés aux calendes grecques. Il en va pour ce collège comme pour l'ensemble des services publics que l'on veut voir péricliter parce « qu'ils coûtent trop cher ». Ce qui va désormais se produire : une majorité des élèves de PMF, souvent issus de familles modestes ou en difficulté va être affectée au collège Alphonse Allais, déjà classé REP+ et connaissant les mêmes problématiques. Cette fusion entraînera une augmentation des effectifs à Allais jusqu'à 500 ou 600 élèves avec une concentration de difficultés. Par ailleurs, il n'est pas du tout certains que les moyens alloués à PMF au titre de l'éducation prioritaire soit redirigés en totalité vers A. Allais qui bénéficie déjà de dotations spécifiques. On peut sans trop de risque de se tromper penser que la faible mixité qui existait encore à PMF va un peu plus s'amenuiser avec pour « ceux qui le pourront » il y aura des départs vers d'autres collèges du bassin, notamment le Vaudreuil et Pont de l'Arche…, ou pour le privé qui avec de telles mesures ne peut que prospérer.
 
Une politique intelligente et au service des populations et pour une éducation de qualité pour tou-te-s aurait été d'engager la restructuration de PMF pour au final disposer à Val de Reuil de deux petits collèges mieux répartis sur la ville avec la mise à disposition par l'éducation nationale de moyens renforcés pour les deux.
 
Comme pour la loi travail, l'obtention d'une marche arrière ne peut venir que d'une mobilisation déterminée et large. Un collectif « Sauvons PMF » regroupant familles et enseignants a d'ores et déjà été crée, une manifestation avait lieu ce jeudi, une action ce jour sur le marché avec signature d'une pétition. La semaine prochaine, d'autres devraient avoir lieu, notamment une manifestation commune avec les usagers de Neruda à Evreux au CG le 20 Juin.
 
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article