Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Contre la loi travail et son gouvernement, continuons le combat !

15 Juin 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE, #EMPLOIS - LICENCIEMENTS, #REPRESSION

source image: liberation.fr

source image: liberation.fr

80 000 selon la police! Les tripatouillages et manipulations médiatiques, l’utilisation de la casse et des casseurs pour dénigrer le mouvement et menacer d’interdire les manifestations, tout cela est la preuve d’un pouvoir fragile, qui gère les affaires des possédants à coup d’état d’urgence et de 49-3. Cela ne change rien au fait que mardi, dans tout le pays, la puissance, le nombre et la détermination étaient au rendez-vous pour le retrait de la loi (anti)travail.

Après avoir imposé les lois Macron et Rebsamen, les accords de compétitivité et le CICE, le gouvernement et le patronat pensaient pouvoir asséner un coup fatal au Code du travail. C’est raté !

Depuis bientôt 4 mois, cette mobilisation s’oppose au gouvernement, résiste à la désinformation, aux provocations et violences policières. Elle déjoue les tentatives de division, de muselage en raison des crimes des fascistes de Daech, et le chantage à l’Euro de foot.

Les minoritaires sont le gouvernement et le patronat.

Eux, ils défendent les intérêts d’une minorité d’exploiteurs qui prétend dicter ses volontés à l’immense majorité. Ils n’arrivent plus à faire croire ni que ça va mieux, ni que ça ira mieux demain, ni qu’ils vont faire reculer le chômage et encore moins qu’ils agissent pour le bien commun. Il faut qu’ils retirent leur loi et qu’ils dégagent !

Généraliser la grève pour gagner

Nous sommes celles et ceux qui font fonctionner la société. Quand celles et ceux qui font rouler les trains, ramassent et trient les ordures, produisent l’essence et l’électricité… sont en grève, rien ne marche. Ce sont les travailleurs qui font fonctionner le monde, pas ceux qui nous dirigent.

Les secteurs en grève se battent pour la majorité de la population, c’est pour cela que le mouvement est populaire. Mais ils ne peuvent pas gagner seulEs. Il faut être encore plus nombreux/ses, plus mobiliséEs, plus déterminéEs, pour nous mettre en grève, bloquer, occuper, manifester... jusqu’au retrait. Les nouvelles journées d’action le jeudi 23 et le mardi 28 sont indispensables, mais il faut plus et mieux.

C’est à la rue de gouverner

ManifestantEs, grévistes, bloqueurs/euses, Nuit Debout, nous nous défendons contre le système qui nous exploite, opprime, brise et détruit. Nous représentons les intérêts du plus grand nombre. Ceux qui gouvernent ne nous représentent pas.

Nous n’avons pas d’autre choix que de nous représenter nous-mêmes pour décider de nos propres vies. Pour cela il faudra rompre avec les institutions qui permettent à un gouvernement minoritaire d’imposer une politique massivement rejetée, rompre aussi avec les institutions et les traités de l’Union Européenne qui interdisent toute politique en rupture avec l’austérité.

Ce qu’il faudrait, c’est un gouvernement des travailleurs, un gouvernement de rupture anticapitaliste. Il faudrait exproprier les banques et les grands groupes capitalistes qui nous imposent leur productivisme destructeur. Car on peut décider, produire, contrôler, organiser en commun tout ce qui est essentiel : de l’énergie à l’éducation et au logement, de la santé à l’eau, des transports à la nourriture…

Alors, pas d’autre choix que de continuer à lutter, à s’organiser, pour construire, une représentation politique du monde du travail, qui défende ses intérêts jusqu'au bout. Le NPA se conçoit comme un instrument dans ce sens.

Un dispositif de répression indédit pour la manifestation du 14 Juin 2016 (source: https://pfrunner.files.wordpress.com)

Un dispositif de répression indédit pour la manifestation du 14 Juin 2016 (source: https://pfrunner.files.wordpress.com)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article