Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

« MERCI PATRON ! » : MAJ SE POSE EN VICTIME, LE NPA LUI REPOND

3 Mars 2016 , Rédigé par NPA 27

 « MERCI PATRON ! » : MAJ SE POSE EN VICTIME, LE NPA LUI REPOND

Chers amis, merci pour cette condamnation et ce requiem sans une once de contradictoire. L'histoire est plus belle si elle est monochrome et unilatérale. Ajoutons que ce que je vous aurais dit vous aurait peut-être déplu et déçu. J'en aurais été triste. Vous m'avez épargné cette mélancolie. Au lieu de cela, nous avons pu en vous lisant nous taper sur les cuisses. Vos lecteurs aiment rire à Guignol. Comme moi. Les coups de bâton ? Comme moi. Les coups de pied au cul ? Comme moi. Certes, nous serions nous parlés, ne fut-ce que quatre secondes, que j'aurais tenté, sans y parvenir, de vous convaincre que, bien davantage que la fable qu'il prétend être, ce film est (à mes yeux qui sont faillibles) une escroquerie intellectuelle (mais peut être pas uniquement) dont les premières victimes, au-delà des Klur pris en otages et traités avec une condescendance inouïe par celui qui n'aura de cesse de les manipuler, sont, hélas, tous ceux qui, à Gauche ou à l'extrême-gauche, ont donné le moindre crédit à ce montage habile, pensé qu'il avait une quelconque utilité sociale ou, tout simplement, cru qu'il disait la vérité. J'aurais gâché la fête. Politis, Liberation, Europe 1, s'y sont essayés en dénonçant les grosses ficelles de cette farce de Maitre Ruffin. Ils ont été peu écoutés. Vous ne les avez pas cités. Le climat politique s'y prête guère. Il faut crier avec les loups. Je le reconnais bien volontiers. Il n'empêche que ce très moyen métrage prend les spectateurs pour des gogos ou des idiots. Parfois il moque cruellement. Parfois il ment effrontement. S'il ne fait pas avancer d'un centimètre les luttes, il dresse un piédestal à son héros, Karl Marx au petit pied, qui en est aussi, cela tombe bien car on est jamais mieux servi que par soi-même, le réalisateur. Idéologiquement, le scénario est moins fouillé, moins profond que "mon curé chez les nudistes". Mais ce n'est pas son dessein. On aura compris que le seul but de cette pochade, dans le droit fil de Max Pecas, est qu'on parle de son auteur. L'objectif est atteint. Il n'y en pas d'autres. Si ce n'est que ses recettes - abondantes - viennent alimenter quelques poches pas si trouées. L'auteur, acteur, metteur-en-scène, est aussi le producteur. Sa fatuité souffrira-t-elle qu'on lui objecte qu'il se comporte, poujadisme, confusionnisme et complotisme, comme le premier militant Front National venu. Acceptera-t-il qu'on lui fasse remarquer qu'à la manière de Donald Trump, il a arpenté tous les plateaux, embrassé tous les micros, caressé tous les stylos avec les mêmes trois blagues et les deux sempiternels jeux de mots de l'excellent almanach Vermot. Je crains que non. Il est (très) susceptible et (très) satisfait de sa personne. Ce Dieu du stade apprécie que l'on reconnaisse le triomphe de sa volonté. Plus que tout, il déteste qu'on lui résiste ou le contredise. Encore moins qu'à ksar défense du prolétariat, il a substitué un GIRE gras et bourgeois. Donc il le prendra (très) mal. Qu'importe ! On peut pardonner mégalomanie ou mythomanie. Moins les écoutes illégales, l'abus de faiblesse et les caméras cachées. La misère n'est pas un spectacle, le malheur une occasion de rigoler et les chômeurs des animaux de foire. J'ai sauvé ou contribué à sauver en Normandie des usines, des emplois sans voir la queue d'un Ruffin. Je continuerai. Je reçois depuis la sortie de ce monument du cinéma insultes et menaces. Cela ne n'empêchera pas de me féliciter qu'on puisse dans notre pays aligner en toute impunité autant de mensonges et de mauvaise foi que ce "Trotsky chez les ch'tis". Amitiés intégralement socialistes. MAJ

Ainsi donc ce film ne serait qu’une vaste manipulation qui aurait bénéficié d’une complaisance universelle. Pauvre Bernard Arnault, à quel traitement infâme a-t-il donc été soumis par des médias hostiles ! Mais, du saccage de l’emploi chez Boussac ou à la Samaritaine, jusqu’aux vêtements Kenzo prétendument fabriqués dans l’hexagone, pouvez-vous citer un seul des (for)faits relatés par F.Ruffin et la bande de « Fakir » qui ne corresponde pas à la réalité ? Dans votre long plaidoyer, pas un mot qui pourrait contrarier le grand capitaliste prédateur dont vous êtes l’un des principaux collaborateurs. Vous nous assurez de vos "amitiés intégralement socialistes", permettez-nous de les mettre en doute. S’il nous est arrivé de manifester côte à côte contre Le Pen père par exemple, ou contre le péage d’Incarville, ou encore d’agir ensemble avec le « collectif pour le maintien et l’extension de l’emploi chez M-real », c’est que nous recherchons opiniâtrement ce qui unit et permet de gagner une fois que nous avons défini un objectif. Pour autant, nous exprimons toujours notre point de vue propre, et nous n’avons jamais omis de dénoncer les renoncements, abandons et trahisons de Hollande, de votre parti et du gouvernement Valls-Gattaz : pour en rester à nos exemples, la macronisation des emplois, l’état d’urgence, la déchéance de la nationalité sont les meilleurs agents du renforcement du FN ; La promesse de loi M-real-Mittal de contraindre un groupe qui veut se débarrasser d’une unité à chercher et accepter un repreneur, faite devant les travailleurs en lutte, a été reniée. La promesse de tester la gratuité du péage d'Incarville faite par le président PS duconseil général, en 2005, aussi. Ne parlons même pas du refus de l’expropriation de l’échangeur d’Incarville pour raison d’intérêt public. Alors, parler d’amitié entre nous relève des politesses de salons mondains. Quant à votre « socialisme intégral », voyons ce qu'il en est : vous qui prêtez à Ruffin des intentions d’enrichissement, combien donc êtes-vous payé pour servir M.Arnault chez LVMH ? Il faut que ce soit bien inavouable pour que vous vous préferiez vous présenter devant les électeurs comme « magistrat ». Et si vous êtes si sûr de l’accord entre vos principes et vos actes, qu’attendez-vous pour inviter F.Ruffin à un débat contradictoire après une projection au cinéma municipal de Val de Reuil ?


Salutations anti-capitalistes

Le comité Seine-Eure du NPA

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article