Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Ce qu’avait déclaré Philippe Thouement, NPA, au conseil municipal de décembre 2013 à la mort de Mandela

6 Décembre 2015 , Rédigé par NPA 27

Ce qu’avait déclaré  Philippe Thouement, NPA, au conseil municipal de décembre 2013 à la mort de Mandela

Ce qu’avait déclaré Philippe Thouement, NPA, au conseil municipal de décembre 2013 à la mort de Mandela :

Après avoir été emprisonné pendant 27 ans pour avoir été un dirigeant de l’ANC et de la lutte armée des noirs pauvres contre l’Apartheid, Nelson Mandela est encensé aujourd’hui par les représentants de partis français et de pays qui n’avaient rien trouvé à redire à son emprisonnement quand il croupissait dans les prisons d’Afrique du sud. Remettons les pendules à l'heure; en dehors de mon courant, du PCF, de courant chrétiens de gauche, qui a participé à la campagne du boycott de l'apartheid demandée par l'ANC à l'époque ?

Devenu chef de l’État, il avait mis un terme à l’apartheid, tout en protégeant la frange de privilégiés noire ou blanche au nom de la « réconciliation ». C’est cela qui lui vaut aujourd’hui les hommages venus de toutes parts. Mais l’apartheid social, lui, n’a pas disparu. L'Afrique du sud demeure le pays du monde où les inégalités sont les plus importantes (…). Comme la grande grève et le massacre de MARIKANA l'ont encore illustré en 2012, le combat de sa vie ne peut être mené au bout que par le combat des exploités contre tous leurs exploiteurs, noirs ou blancs. Je vote évidemment pour qu'une rue porte son nom, mais un grand homme mérite une grande rue; je propose que ce soit la rue du Maréchal massacreur Foch, à laquelle ce conseil a déjà refusé de donner le nom que je proposais, celui d'un député engagé contre la guerre, Pierre Brizon (…). Je rappelle aussi que Mandela, qui aurait pu être réélu triomphalement, a choisi de ne faire qu'un mandat. Là aussi un exemple qui n'inspire pas grand monde parmi ceux qui l'encensent aujourd'hui.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article