Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

20 000 A PARIS SAMEDI, ON Y ETAIT !

13 Décembre 2015 , Rédigé par NPA 27

20 000 A PARIS SAMEDI, ON Y ETAIT !

20 000 A PARIS SAMEDI, ON Y ETAIT !

Venus à 7 par le train depuis la gare de Val de Reuil, nous avons rejoint les "lignes rouges" avenue de la Grande armée de 12h à 13h (action d'abord interdite mais finalement autorisée en fin de matinée). A un signal, les manifestants ont investi l'avenue : minutes de silence, slogans, musique, danses... Puis certains (dont le NPA qui avait un cortège dynamique, avec des jeunes qui ont animé sans arrêt, et un service d'ordre vigilant) ont décidé de rester au-delà de 13h et d'essayer de regagner le champ de mars (deuxième action prévue à 14h) en manif, plutôt d'y aller en métro. Une façon de passer "les lignes rouges".
Nous avancions vers la porte Maillot où de nombreux flics massés là bloquaient la circulation. Leur équipement n'avait rien à voir avec celui de la manif du 28 novembre.
Finalement, les CRS nous ont laissé passer. Faut dire que les manifestants avaient mis devant les énormes ballons qui se sont retrouvés, avec l'avancée des manifestants, contre les flics. Ca poussait. Ont-il vu qu'ils ne pourraient pas empêcher les marcheurs d'avancer ? Ont-ils reçu des ordres pour montrer des images "bon enfant" aux JT à la veille du deuxième tour des régionales ?
Les manifestants sont partis avenue Poincaré, et là, une manif grandiose! Des cris, des slogans, de la musique, une énergie dingue, des déguisements, des pancartes, des banderoles, et des gens hyper motivés, poussés par la transgression d'un état d'urgence imposé et refusé, une jeunesse à la manoeuvre (certainement 60% des présent-e-s) qui criait des slogans en français et en anglais, tels que "what we want? Climate justice when we want it? Now!"= “que voulons nous? Nous voulons la justice climatique. Quand? Maintenant” ou bien "say it aloud and say it clear, refugees are welcome here!"= “Dites-le fort et clairement les réfugiés sont les bienvenus ici ! ». On a traversé les carrefours, avec des flics pas toujours efficaces pour faire stopper les voitures, pas grave les manifestants les ont remplacés (comme deux d'entre nous qui ont renforcé un moment le service d'ordre)!
Nous sommes arrivés au Trocadéro, et là du haut des marches.... le spectacle incroyable de milliers de gens qui déferlaient vers la tour Eiffel, devant, derrière, du monde partout. Des gens avaient sans doute prévu de ne faire que cette action autorisée à 14h au champ de mars, et ça faisait beaucoup de monde.
Un spectacle incroyable!

Il est évident que le gouvernement n'a pas voulu refaire le coup du 28 novembre avec toutes les interpellations, les arrestations, les intimidations, les agressions des flics.
L'important maintenant c'est la suite. Un rendez vous est fixé à Berlin en février. A suivre.... car contrairement au bourrage de crâne qui commence, cette COP ne servira à rien. Alors on continue.... on n'a pas le choix!

En effet, malgré les discours rassurants, cette conférence, largement sponsorisée par les multinationales, n’a pas pris les mesures indispensables pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Car pour éviter de monter à 3, il faudrait laisser dans le sol 80 % des réserves connues de charbons, de gaz et de pétrole, en finir avec la déforestation ou l’agriculture industrielle. Sauvetage du climat et croissance capitaliste sont inconciliables.
Sans un puissant mouvement d’en bas pour la justice climatique, le climat va continuer de se réchauffer, les catastrophes vont se multiplier et les plus pauvres continueront d’en subir les conséquences.

20 000 A PARIS SAMEDI, ON Y ETAIT !
20 000 A PARIS SAMEDI, ON Y ETAIT !
20 000 A PARIS SAMEDI, ON Y ETAIT !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article