Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

POUR SAUVER LE CLIMAT, SORTIR DU TOUT BAGNOLE !

13 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

POUR SAUVER LE CLIMAT, SORTIR DU TOUT  BAGNOLE !

Personne ne peut plus cacher que la COP21 sera une mascarade. Les grands groupes industriels et bancaires qui parrainent « l’évènement » vont continuer à rouler à tombeau ouvert en direction du gouffre. L’industrie automobile mène le convoi : Volkswagen a été pris en flag, mais on sait maintenant que les autres groupes trichent sur les tests depuis déjà longtemps. Or les transports (aérien et maritime compris) émettent 28% des gaz à effet de serre… Il serait plus que temps de sortir du tout-route-tout-bagnole » !
Laissons ici de côté la question essentielle du transport des marchandises, qui se fait  aux dépens du fleuve et du rail, en faisant de plus en plus appel à des travailleurs sous-payés de l’est de l’Europe. La voiture individuelle a servi à tirer l’expansion du système capitaliste après la guerre mondiale, mais elle est maintenant à la peine, avec un processus mondial de restructurations et de concentrations. Dans les pays dits développés, le marché est saturé. Pour autant, pas question de sortir du cadre: on en rajoute dans les primes à l’achat de « voitures propres », dans la promotion de  la voiture électrique (donc nucléaire)  ou à l’hydrogène. Comme si l’épuisement des ressources terrestres n’était pas à l’horizon. Leur perspective à eux reste celle du profit immédiat, voire à moyen terme. Et tant pis pour les dommages collatéraux depuis les particules fines lâchées dans l’atmosphère, jusqu’aux vies dévastées par les licenciements dans les grands groupes et plus encore chez leurs sous-traitants pressurés…
Alors, abordons de front la question de l’indispensable sortie de la société de la bagnole individuelle. Difficile pour celles et ceux qui travaillent dans cette branche, bien sût. Mais personne n’est né pour faire des voitures: des cars, des wagons, des locos, ils sauraient aussi ! Alors, oui à moins de béton et d’asphalte, plus de transports collectifs, moins chers (voire gratuits), plus fréquents, de qualité. Oui à des habitations agréables et financièrement accessibles dans les villes, pour ne pas couvrir les campagnes  de pavillons loin de tout… C’est   un ensemble : il faut changer le système, pas le climat !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article