Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

LE 9 NOVEMBRE 1918, UN TOURNANT

11 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #CULTURE

Cette date marque le début de la révolution en Allemagne, avec la proclamation de la république socialiste des conseils ouvriers par Karl Liebknecht depuis le balcon du château de Berlin.

Depuis le début de l'année, la révolte contre la guerre avait pris de l'ampleur: à l’arrière, les grèves se multiplient, sur le front les soldats rechignent à aller à la boucherie pour le profit des marchands de canons. Entre le 28 janvier et le 3 février, un million de grévistes exige « la conclusion rapide d’une paix sans annexion », la levée de l’état de siège et la libération des prisonniers politiques. Et ça repart du 15 au 17 avril. Conséquence de la révolution en Russie, des soldats russes et allemands fraternisent ici ou là. Mais les choses sérieuses commencent à Kiel, le grand port de guerre sur la Baltique, le 30 octobre: alors qu'il est évident que la guerre est perdue, L’état-major veut faire une sortie, « pour l’honneur »

Deux bateaux sont paralysés par la révolte des marins. Le lendemain, 400 d'entre eux sont mis en prison. Mais la révolte s'étend à toute la ville, avec grèves et manifestations, tandis que naissent des conseils d’ouvriers et de soldats sont constitués, qui exigent non seulement la libération des emprisonnés mais l'abdication du Kaiser. Le 5 novembre, prennent le contrôle de la ville.

Le lendemain, le mouvement s'étend aux ports d'Hambourg et de Brême. Le 7 novembre, Munich, Cologne, Hanovre sont touchées. Le 8 Rosa Luxemburg est libérée, le drapeau rouge flotte sur Leipzig, Francfort, Dresde. Le 9, la révolution est à Berlin. Guillaume II abdique, le socialiste chauvin et militariste Friedrich Ebert constitue un gouvernement, son compère Scheidemann (SPD) proclame la République depuis le Reichstag.

Karl Liebknecht vient d'être libéré. Député, il avait été le seul à refuser de voter les crédits de guerre, et déclaré en 1915 :« L’ennemi principal du peuple allemand est en Allemagne : l’impérialisme allemand, le parti de la guerre allemand, la diplomatie secrète allemande. C’est cet ennemi dans son propre pays qu’il s’agit pour le peuple allemand de combattre dans une lutte politique, en collaboration avec le prolétariat des autres pays, dont la lutte est dirigée contre ses propres impérialistes. »

En opposition aux socialistes au service des possédants, depuis un balcon du château de Berlin, il proclame la Libre République Socialiste d’Allemagne: « Nous devons mobiliser toutes les forces pour construire le gouvernement des ouvriers et des soldats,mettre en place (...) un ordre de paix, de bonheur, de liberté pour nos frères d’Allemagne et pour nos frères du monde entier. Nous leur tendons la main et les appelons à la réalisation de la révolution mondiale ».

Le gouvernement social-démocrate mettra tout en oeuvre pour « rétablir l’ordre », jusqu'à laisser assassiner Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht en janvier 1919. Ces gens-là ont tout mis en oeuvre pour que la révolution, commencée en novembre 1917 dans un pays sous-développé, ne puisse s'étendre au coeur économique et culturel de l'Europe, l'Allemagne. Les dirigeants sociaux-démocrates rendaient ainsi un service inestimable à la bourgeoisie (ce ne sera pas le dernier), et portent une responsabilité écrasante dans l'écrasement des potentialités de la révolution russe et la montée en puissance de Staline et de la bureaucratie soviétique, l'un des grands drames du XXème siècle.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article