Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Impôt : c’est pas moi, c’est l’autre...

3 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EDITOS

Ça la fout mal, vraiment mal... Au moment où ce gouvernement n’a de cesse d’annoncer des baisses d’impôts pour les plus modestes en 2015 et pour les classes moyennes pour 2016,  cette année les retraitéEs les plus modestes se sont retrouvés imposables ou ont eu une augmentation sensible de leurs impôts locaux (taxe d’habitation et /ou taxe foncière). Mais rassurons-nous, ce n’était pas de la faute à Hollande mais à Sarkozy !

Il est vrai qu'en 2008, au nom de la réduction des « niches fiscales » (ben voyons), le gouvernement Fillon-Sarkozy avait  durcit les conditions permettant de bénéficier d’une « demi-part » supplémentaire pour toutes celles et ceux qui avaient élevé seul un ou plusieurs enfants. La répercussion de cette réforme ne s’est pas tout de suite fait sentir puisqu’elle a été étalée dans le temps. 3 millions de foyers fiscaux ont donc été impactés par cette réforme, voyant disparaître cette « demi-part » supplémentaire, et 1,8 millions d'entre eux sont devenus imposables à l’impôt sur le revenu. Aujourd’hui, c’est sur les impôts locaux que cette réforme à des répercussions.

Le gouvernement fait mine de découvrir le problème alors que depuis 2012, il est tout aussi responsable d’avoir maintenue cette réforme qui impacte les plus modestes, les plus âgés, et en particulier les femmes. Mais, par une annonce sur son compte twitter (!), Valls a trouvé la solution pour ne pas perdre trop d'électeurs ces prochaines semaines, annonçant pour toutes les personnes impactées par la perte de cette « demi-part » l’exonération totale de la taxe d’habitation et de la taxe foncière pour cette année et pour 2016.

Une nouvelle démonstration qu’en terme de politique fiscale, ce gouvernement marche aux annonces, alors que depuis son arrivée au pouvoir, Hollande n’a eu de cesse d’augmenter la défiance vis-à-vis de l’impôt, accentuant la dégressivité de l’impôt et augmentant les impôts indirects les plus injustes comme la TVA.

Une vraie réforme anticapitaliste serait de privilégier les impôts directs et la progressivité de l’impôt, de taxer réellement le capital mais aussi le patrimoine, de rendre la fiscalité compréhensible par toutes et tous, ce qui serait la condition d'un véritable débat démocratique sur la fiscalité, sans même parler d'une autre répartition des richesses...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

DocteurTax 03/11/2016 10:05

Merci pour cet article.
Je voulais partager ce simulateur d'impôts Nouvelle génération qui peut aider les citoyens à réduire leurs impôts:
https://docteur.tax
Sa particularité est qu'il est illustré de graphiques simples qui vous projettent sur une période de 25 ans. Vous pourrez anticiper votre avenir fiscal avec précision.
En espérant qu'il rende service à beaucoup de contribuables.

NPA 27 16/11/2016 22:42

Merci pour votre lecture. Le NPA ne milite pas pour le chacun pour soi de l'optimisation fiscale mais pour une réforme fiscale de fond et la progressivité de l'impôt. De l'argent, il y en a, comme dit le slogan. Il "suffit" de se doter de l'outil législatif pour que le pot commun soit alimenter à juste proportion et que le patronat paye ce qui échappe aux services public et à la protection sociale depuis des années et des années. Et ça, il faudra l'arracher...